Zap

  • Irak : Mort d'un militaire turc dans le nord de l'Irak - Deux membres du PKK éliminés

    Imprimer

    Le ministère turc de la Défense a annoncé la mort d'un de ses membres dans la zone de l'opération "Griffe-Aigle" en cours contre le PKK dans le nord de l'Irak.

    Le ministère a déclaré dans un communiqué, publié dimanche, que le lieutenant d'infanterie Ömer Faruk Civelek a trouvé la mort sous les balles du PKK dans la zone de l'opération "Griffe-Aigle".

    Les forces turques neutralisent deux terroristes PKK dans le nord
    De leur côté, les forces de sécurité turques ont neutralisé deux membres du PKK dans le cadre de l'opération "Griffe-Aigle", dans le nord de l'Irak.

    C'est ce qui ressort d'un communiqué diffusé dimanche par le ministère de la Défense de la Türkiye, qui a réaffirmé sa détermination à poursuivre la lutte contre le terrorisme.

    La Turquie a lancé l'opération Griffe-Serrure en avril 2022 dans le but de nettoyer les bases du groupe kurde PKK dans les régions de Metina, Zap et Avasin-Basyan dans nord de l'Irak, près de la frontière turque.

    Elle a été précédée des opérations Griffe-Tigre et Griffe-Aigle, lancées en 2020 contre les membres du PKK qui ont installé leurs basees dans le nord de l'Irak d'où ils lancent des attaques trans-frontalières en Turquie.

    Les services secrets turcs ont neutralisé un chef du "PKK" dans le nord de l'Irak
    Les services de renseignement turcs ont réussi à neutraliser un dirigeant du PKK dans le nord de l'Irak.

    Des sources de sécurité ont déclaré dimanche 17 juillet 2022 à l'Agence Anadolu que les services de renseignement turcs avaient retrouvé le chef, Ezzedine Inan, surnommé "Dersim Malatya", dans les Monts Gara, dans la province de Dahuk dans le nord de l'Irak.

    La même source a ajouté que les services secrets turcs ont mené une opération de sécurité à la poursuite d'Inan et d'autres membres du PKK dans la région et ont réussi à les neutraliser.

    Ezzedine Inan avait rejoint les rangs de l'organisation en 1992 et avait été actif en Syrie et en Irak.

     

  • Irak : Trois membres du PKK neutralisés dans le nord de l'Irak par l'armée turque

    Imprimer

    Le ministère turc de la Défense a annoncé la neutralisation de trois membres du PKK dans le nord de l'Irak.

    L'information a été révélée dans un communiqué, rendu public lundi 11 juillet 2022, affirmant que "l'armée turque est déterminée à éliminer le terrorisme et à sauver son peuple de ce fléau".

    Le ministère a ajouté que l'armée turque avait neutralisé  les trois membres du PKK dans la zone de l'opération "griffes-Aigle".

    Il a souligné que les opérations de l'armée turque se poursuivraient jusqu'à ce que le dernier "terroriste" soit neutralisé.

    Le 18 avril, la Türkiye a lancé l'opération "griffes -Aigle" contre les bastions du PKK dans les régions de Metina, Zap et Avashin-Basyan dans le nord de l'Irak.

    L’organisation PKK, qui mène une campagne d'insurrection depuis plus de trente ans contre la Türkiye, est responsable de la mort d’environ 40 mille personnes, selon les autorités turques. 

  • Irak : L'armée turque lance une opération militaire terrestre dans le nord de l'Irak

    Imprimer

    L'armée turque a lancé une opération militaire terrestre contre le PKK dans la région de Metina, dans le nord de l'IraK.

    Des unités des forces spéciales de l'armée turque ont été débarquées dans cette région sous la protection de chasseurs "F-16", de drones, d'hélicoptères militaires et de l'artillerie.

    Selon les rapports, les forces turques ciblent les positions du PKK à Metina et dans les environs, notamment Qarah, Qandil, Afasin, Basian et Zab.

    Les médias kurdes ont confirmé que l'armée turque avait débarqué à Metina la nuit dernière. Selon ces médias, l'armée turque a pénétré de 9 kilomètres à l'intérieur du territoire irakien et a établi plusieurs postes militaires dans le  gouvernorat de Dohuk.
    Ezu6yICXEAMTCVI.jpeg

  • Irak : L'armée de l'air turque frappe des positions Kurdes dans le nord de l'Irak - quatre morts

    Imprimer

    Dimanche 2 août, le ministère turc de la Défense a annoncé que les forces armées turques avaient à nouveau attaqué les positions du "Parti pour la vie libre du Kurdistan" (PJAK) dans le nord de l'Irak, rapporte Anadolu .
    Le rapport indique que quatre militants kurdes ont été tués au cours de la une aérienne dans la région de Zap.
    Bagdad a fermement condamné les actions de la Turquie. Cependant, Ankara déclare que «les opérations des forces armées turques (en Irak) se poursuivront jusqu'à ce que le dernier terroriste soit tué».
    PJAK
    Le PJAK a été créé au printemps 2004. Il revendique lutter pour une société fonctionnant sur les principes du confédéralisme démocratique, autogestionnaire, anticapitaliste, féministe et écologique.
    Depuis 2007, le PJAK fait partie de la structure faîtière organisationnelle de la Koma Civakên Kurdistan (Union des communautés du Kurdistan), au même titre que le Parti des travailleurs du Kurdistan turc (PKK), le Parti de l'union démocratique syrien ou le Parti de la solution démocratique du Kurdistan irakien, ainsi que de nombreuses autres organisations de la société civile kurde.
    Forces armées du PJAK
    Le PJAK dispose d'une branche armée de quelque 3 000 combattants mais ne privilégie pas l'option militaire. Les combats avec les militaires iraniens sont très rares depuis 2011.
    Les unités armées du PJAK portent le nom de HRK, Forces de l'Est du Kurdistan (Hêzên Rojhilatê Kurdistan)
    L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis8.