Zaid Hassan (Houthi - tué le 27/10/2020)

  • Yémen : Un responsable des rebelles chiites houthis abattu par des hommes armés

    Imprimer

    Des hommes armés non identifiés ont abattu, mardi 27 octobre, un haut responsable du gouvernement des rebelles yéménites houthis, blessant également sa fille, lors d'une attaque contre sa voiture dans la capitale Sanaa, a annoncé le mouvement soutenu par l'Iran.

    Hassan Zaid (photo ci-dessus), ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement houthis, non reconnu par la communauté internationale, était recherché par la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite qui intervient au Yémen pour appuyer les forces du gouvernement reconnu contre les rebelles. Zaid conduisait sa voiture lorsque des hommes lui ont tiré dessus et, blessé gravement, il est décédé, selon le ministère de l'Intérieur des houthis.

    Une enquête est en cours sur cette attaque --rare à Sanaa--, a-t-il ajouté, accusant néanmoins les Saoudiens d'être responsables de cet "acte criminel". Un responsable du gouvernement yéménite reconnu par la communauté internationale a toutefois déclaré à l'AFP qu'il s'agissait, selon lui, d'un "assassinat dû à des querelles et à des conflits internes" aux houthis.

    Le gouvernement et les houthis s'opposent depuis 2014 dans une guerre qui a plongé le Yémen dans la pire crise humanitaire actuellement au monde, relevait l'ONU début 2017. La coalition dirigée par les Saoudiens intervient depuis 2015.

    Zaid figurait sur la liste des personnes recherchées par la coalition, avec une récompense de 10 millions de dollars pour toute information menant à son arrestation. Il avait fait parler de lui en 2017 pour avoir proposé de suspendre les cours pendant un an pour envoyer les élèves et les enseignants au front. Un autre leader politique des houthis, Saleh al-Sammad --qui figurait également sur la liste des personnes recherchées-- a été tué en avril 2018 lors d'une attaque aérienne de la coalition, selon les rebelles.