Yirgou (village)

  • Burkina Faso : Attaque d'éléments armés dans la province de Sanmatenga (Centre-nord)

    Imprimer

    Au moins 14 soldats burkinabés ont été tués lundi matin 4 octobre 2021 lors d'une attaque armée contre une unité militaire dans la province du centre-nord de Sanmatenga, ont rapporté les médias locaux.

    L'attaque contre le détachement militaire de Yirgou a eu lieu vers 5h00 heure locale et a fait sept autres soldats blessés, a indiqué la télévision d'Etat, citant des sources sécuritaires.

    "Plusieurs terroristes ont été neutralisés lors de la riposte", a déclaré  le ministre adjoint de la Défense, le général Aimé Barthélemy Simpore, saluant la "grande combativité" des soldats.

    Une contre-offensive terrestre et aérienne a été immédiatement lancée pour "neutraliser les assaillants", a-t-il ajouté.

    Une source sécuritaire a indiqué à l'AFP qu'une énorme quantité de matériel avait été perdue, certains incendiés et d'autres emportés par les assaillants.

    Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque, mais des sources ont indiqué que des opérations de recherche sont en cours pour retrouver les assaillants.

    FA1uYrfWUAA7GEW.jpeg
    Cinq civils tués dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 octobre à Markoye
    Au moins 5 civils ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche, dans une attaque perpétrée par des individus armés non identifiés dans la localité de Markoye dans la région du Sahel, a annoncé le gouverneur de ladite région, le colonel-major Salfo Kaboré.

    Le gouverneur a confirmé à radio Omega FM (Privée) que les victimes de cette attaque sont des déplacés internes de la localité de Tin-Akoff dans la même région.

    Une dizaine d'éléments de GAT mis hors de combat par l'armée
    Une dizaine de terroristes ont été "neutralisés" samedi, dans une riposte de l'armée burkinabè et de ses supplétifs dans la Commune de Pobé-Mengao dans la province du Soum dans le Sahel burkinabè.

    Selon l'agence d'information du Burkina (AIB) qui a fourni l'information, avant leur fuite, les assaillants ont incendié quelques boutiques du marché de Pobé-Mengao et endommagé le pylône d'une compagnie de téléphonie mobile.

  • Burkina Faso : Au moins 4 soldats tués dans une embuscade dans le centre-nord

    Imprimer

    Au moins quatre soldats burkinabè ont été tués mercredi 21 avril 2021, dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés, dans la province du Sanmantenga, dans le centre-nord du Burkina Faso.

    "Des hommes armés non identifiés ont tendu mercredi, une embuscade contre une patrouille du détachement militaire de Yirgou dans la province du Sanmantenga dans le centre-nord du Burkina Faso faisant 4 morts", a déclaré un officier militaire dans un message envoyé à l’Agence Anadolu.

    Une source hospitalière a déclaré que l’attaque a fait également deux blessés dans les rangs de l’armée burkinabè.

    L'attaque n’avait été revendiquée par aucune partie mercredi, à 15H00 GMT.

    Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à des attaques terroristes dans plusieurs de ses régions. Ces attaques ont fait de nombreuses victimes parmi les civils et les militaires, et des milliers de déplacés sont confrontés à une grave crise humanitaire.
    Plusieurs provinces du pays, notamment dans les régions de l'est, du nord, du Sahel, de la boucle du Mouhoun, et du centre-est, où les attaques et les enlèvements sont réguliers, sont placées en état d’urgence, depuis 2019.
    Province de Sanmatenga.jpg

  • Burkina Faso : trois attaques contre l’armée et plusieurs assaillants neutralisés en une semaine

    Imprimer

    L’armée burkinabè a essuyé trois attaques dans la semaine du 17 au 23 août, a révélé mardi 25 août, l’Etat-major général des Armées affirmant que "plusieurs assaillants avaient été neutralisés" dans les ripostes des forces de défense et de sécurité.

    Le bulletin hebdomadaire de l’armée burkinabè, publié mardi, fait état de 15 opérations aériennes, 38 opérations de sécurisation des marchés et des lieux de cultes et 237 patrouilles dans plusieurs localités du pays en proie au terrorisme.

    Le 23 août le détachement de Bahn (nord) est intervenu pour défendre des "Volontaires pour la défense de la patrie (VDP)" (des civils engagés aux côtés des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme ), pris à parti par des individus armés.

    "Cette intervention a permis de mettre en déroute les assaillants. Plusieurs d’entre eux ont été neutralisés", précise le bulletin qui ajoute que la veille, le 22 août, "deux gendarmes sont morts et quatre autres blessés évacués" dans une embuscade dans le Sahel.

    Le 19 et le 22 août, deux engins explosifs improvisés ont été détectés dans deux localités différentes par des unités du groupement. Les unités spécialités du génie militaire sont intervenues pour neutraliser ces engins, rappelle l’armée.

    Le 17 août une section du détachement de Yirgou (Centre-nord) a repoussé une attaque contre son convoi alors qu’elle effectuait une patrouille. "Aucun dommage enregistré".

    L’Etat-major général des Armées, assure que les forces armées nationale poursuivent leurs opérations de sécurisation du territoire national à travers les activités au sein des groupements de forces. Elles conduisent également des activités de soutien au développement au profit des structures de l’Etat, des structures privées ainsi que des activités au profit des populations.

    Depuis 2015, le Burkina Faso est confronté à une crise sécuritaire marquée par des attaques terroristes et des conflits intercommunautaires qui ont poussé plus d’un million de personne à fuir leur foyer.

    Le nombre de personnes ayant besoin d'une assistance humanitaire est passé de 2,2 millions en janvier 2020 à 2,9 millions en août 2020, soit une augmentation de plus de 30%, indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).

  • https://www.frontlive-chrono.com - vendredi 4 janvier 2019

    Imprimer

    Burkina : 46 morts dans des affrontements intercommunautaires (nouveau bilan)

     

    Gaza : Nouvelle « marche du retour » à Gaza. Incidents dans le secteur sud de la frontière

     

    Liban: 9 opérations terroristes déjouées au Liban en 2018

     

    Somalie : 10 membres d’Al-Shebab éliminés lors d’un raid américain

     

    Turquie : nouvelle vague d’arrestations liées au putsch manqué

     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois