Yaqoob Mohammad

  • Afghanistan : Remaniement à la tête du mouvement taliban

    Imprimer

    Les Talibans ont confié au fils du fondateur du mouvement la responsabilité de leur branche militaire et ont ajouté plusieurs figures puissantes à leur équipe de négociation. Les changements à la tête de l'équipe dirigeante interviennent avant les pourparlers attendus avec Kaboul visant à mettre fin à des décennies de guerre en Afghanistan. Toutefois, les attaques meurtrières du groupe contre les forces de sécurité n'ont pas diminué, et le groupe s'est engagé à les poursuivre jusqu'à ce que tous ses prisonniers soient libérés, conformément à un accord signé avec les États-Unis en février.
    À la suite des changements de direction, le mollah Mohammad Yaqoob, 30 ans, a été nommé à la tête d'une nouvelle aile militaire unifiée. Tout aussi important est l'ajout de quatre membres du conseil de direction du groupe insurgé à l'équipe de négociation de 20 membres, ont déclaré des responsables talibans à l'Associated Press.
    Le remaniement, supervisé par le chef des talibans, le mollah Hibatullah Akhunzada, vise à renforcer son contrôle sur les branches militaires et politiques du mouvement, ont déclaré les responsables sous couvert d'anonymat car ils n'étaient pas autorisés à dévoiler les rouages internes des talibans.
    L'équipe de négociation nouvellement renforcée comprend Abdul Hakeem, le juge en chef des talibans et confident d'Akhunzada, ainsi que Maulvi Saqib, qui était juge en chef sous le régime des talibans.
    Les changements de direction ont également mis sur la touche le haut dirigeant des talibans, Amir Khan Muttaqi, en le retirant du comité de négociation. Considéré comme proche du Pakistan voisin, son retrait a été interprété comme une tentative de limiter l'influence du Pakistan et de renforcer leur position auprès de Kaboul, qui se méfie profondément d'Islamabad.