Yabad

  • Cisjordanie : Nouvelle opération israélienne dans le secteur de Jénine

    Imprimer

    L'armée israélienne, les forces spéciales ("Egoz", "Shayetet 13", "Mir'ul" et la brigade de reconnaissance "Golani") et les membres du Service général de sécurité (SHABAK) ont mené, dimanche 10 avril, une nouvelle opération dans le secteur de Jénine, bastion des factions palestiniennes armées d'où sont originaires les auteurs de récentes attaques meurtrières à Tel-Aviv, ont indiqué des responsables. 

    Le général de brigade Ran Kokhav, sur la station de radio "Kan Bet", a expliqué qu'un groupe de "terroristes" avait été aperçu près de la barrière de sécurité. Lorsque l'armée a commencé à pourchasser le groupe, les combattants ont laissé tomber leurs armes et se sont enfuis vers la zone autour du village de Yaabad et de la ville de Jenine. La poursuite s'est poursuivie, à la suite de quoi les terroristes ont été arrêtés. L'agence de presse palestinienne Wafa a fait état de neuf arrestations en lien avec cette opération dans le village de Yaabad. Les Palestiniens arrêtés à Yaabad sont :  Islam Abu Shamla, Ibrahim al-Kilani, Asaad Amru, Islam Badarne, Baha Abu Bakr, Adham Abu Bakr, Maysan Abu Shamla. 


    Samedi, l'armée et la police des frontières israéliennes avaient mené un raid dans le camp de réfugiés de Jénine, qui jouxte la ville du même nom, donnant lieu à d'intenses échanges de tirs fatals à un Palestinien de 25 ans, membre du Jihad Islamique, principal mouvement islamiste armé palestinien après le Hamas. Et tard samedi, Israël a annoncé une série de mesures afin de resserrer l'étau sur le secteur de Jénine, en fermant notamment les points de passage israéliens se rendant à cette ville, en limitant les entrées et les sorties de la ville et en "multipliant" les contrôles de sécurité sur place.

    "Nous ferons tout ce qu'il faut, tout ce qui est nécessaire et ce, aussi longtemps et partout où cela sera nécessaire pour rétablir la sécurité", a déclaré le chef de l'armée israélienne Aviv Kochavi à des soldats en Cisjordanie, selon une vidéo diffusée par l'armée.

    Cette nouvelle opération intervient alors que les funérailles des trois civils israéliens tués jeudi soir - Eitam Megini, Tomer Morad et Barak Lufan - dans l'attaque armée en plein coeur de Tel-Aviv auront lieu dimanche après-midi dans la ville de Kfar Saba et au kibboutz Ginosar.

    Les mouvements islamistes armés palestiniens du Hamas et du Jihad islamique avaient salué cette attaque, qui a été condamnée par le président palestinien Mahmoud Abbas, aussi chef du parti laïc Fatah.

    Lien permanent Catégories : CISJORDANIE, Jénine, Yabad 0 commentaire
  • Israël : Attaque terroriste à Bnei Brak et Ramat Gan - Cinq personnes tuées

    Imprimer

    A 20h08, un message a été diffusé sur un incident avec l'utilisation d'armes à feu à Bnei Brak, une localité située à l'est de Tel Aviv. Cinq personnes ont été tuées. Un terroriste a été neutralisé. 

    Selon les premières informations, on parle d'incidents dans au moins deux quartiers. Dans la rue Jabotinsky à Bnei Brak, un homme non identifié à moto s'est approché d'une voiture et a ouvert le feu à l'arme automatique. Cinq personnes ont été extrêmement grièvement blessées par les tirs. Les médecins ont déclaré la mort de quatre des victimes. Une autre personne a été grièvement blessée. Les médecins ont tenté de lui sauver la vie, mais leurs efforts ont été vains et la mort a été déclarée.

    Sergeant First Class Amir Houri, 32.jpegL'agresseur s'est ensuite dirigé vers la rue Herzl, où il a ouvert le feu en direction des Israéliens. Après cela, il a essayé de continuer à tirer dans la rue Bialik, mais là, il est tombé face à face avec un policier. Une fusillade s'en est suivie, à la suite de laquelle le terroriste a été tué tandis que le policier était très gravement blessé. Il devait décéder de ses blessures.

    Selon le service d'information de la société de médias Keshet, deux travailleurs ukrainiens de 23 et 32 ans figurent parmi les victimes de l'attaque de Bnei Brak. Les autres victimes sont des habitants de Bnei Brak, Ya'akov Shalom, 36 ans, et Avishai Yehezkel, 29 ans ; et le policier Amir Khoury (photo), 32 ans, de Nof Hagalil.

    Un ambulancier raconte :
    Un ambulancier se trouvait au poste d'ambulance de Bnei Brak lorsque l'attaque s'est produite. Il raconte : "Des coups de feu ont été entendus du côté de la gare, nous sommes immédiatement partis. Rue Herzel, nous avons trouvé un homme, d'une trentaine d'années. Il ne respirait pas. Nous avons été contraints de constater son décès. A environ 100 mètres de lui, nous avons vu un autre blessé, un homme d'environ 40 ans. Une autre équipe d'ambulance s'est occupée de lui, ils ont amené le blessé à l'hôpital de Beilinson. Et nous avons continué à avancer, tournant sur la rue Bialik, où nous avons vu trois autres blessés. Un blessé était dans la voiture, deux autres gisaient sur le trottoir. Ils étaient tous morts.

    Un autre ambulancier qui vit à Bnei Brak, raconte qu'il était chez lui lorsqu'il a entendu des coups de feu à l'extérieur. "J'ai couru dans la rue et j'ai vu un homme qui a pointé une arme sur moi. J'ai eu de la chance il a eu un problème avec l'arme automatique et il ne pouvait pas tirer. J'ai couru dans la maison, fermé la porte et appelé la police.  Quand la police est arrivée, je suis redescendu, mais les hommes allongés sur le trottoir étaient déjà morts.

    Dayah Amarsha.jpegIdentité de l'assaillant
    La chaîne de télévision "Keshet" a rapporté que l'attaque de Bnei Brak a été exécutée par  Dayah Amarsha (photo), 27 ans, unhabitant du village de Yaabed.

    Dayah Amarsha était un militant du mouvement Fatah. Dans le passé, il avait purgé une peine dans une prison israélienne pour trafic de munitions et pour appartenance à une organisation terroriste. Il était sorti de prison en 2015

    Il travaillait récemment sur des chantiers de construction à Bnei Brak, sans avoir l'autorisation de travailler en Israël.

    Le maire de Ramat Gan a conseillé aux habitants de ne pas sortir de chez eux
    Le maire de Ramat Gan, Carmel Shama Cohen, a conseillé aux habitants de la ville de ne pas sortir de chez eux. "Si ce n'est pas nécessaire, restez chez vous", a déclaré le maire de Ramat Gan. Il a ajouté qu'une décision sur l'ouverture des classes dans les écoles de la ville sera prise dans la matinée après avoir évalué la situation.

    Lien permanent Catégories : Bnej Brak, FATAH, ISRAËL, Ramat Gan, Tel Aviv, Yabad 0 commentaire
  • Cisjordanie : Tentative d'attentat à la voiture bélier près du village de Yabad

    Imprimer

    Samedi 9 janvier, à 15h24, le service de presse de Tsahal a annoncé une tentative d'attentat terroriste menée près d'un poste de contrôle, près du village de Yabad, sur le territoire de la brigade régionale de Menashe. 
     
    Deux voitures se sont arrêtées à un poste de contrôle près du village. Une fois que les militaires ont terminé leur inspection du premier véhicule, le conducteur du deuxième l'a braqué de façon inattendue et foncé directement sur les soldats israéliens. La voiture a percuté l'un des militaires; Ce dernier n'a pas été blessé.
     
    Une mitraillette artisanale "Carl Gustav" ("Carlo") est tombée de la voiture, au même moment, alors que l'un des terroristes tentait d'ouvrir le feu sur les militaires.
     
    Les terroristes ont réussi à s'échapper. Ils sont recherchés.

    Lien permanent Catégories : CISJORDANIE, Yabad 0 commentaire
  • Frontlive-Chrono du 12 mai 2020

    Imprimer

    Irak : première action d’al-Kazimi, le nouveau premier ministre irakien, contre les milices pro-iraniennes

    Les forces de sécurité irakiennes ont arrêté au moins cinq membres d’une milice pro-iranienne à Bassora, dans le sud de l’Irak. Ils sont accusés d’avoir tiré sur des manifestants qui étaient descendus dans la rue le 10 mai, causant des pertes humaines. Le bureau de presse du gouvernement a rapporté que l’opération, menée à l’aube…Abonnés


    Syrie : l’armée russe envoie des miliciens « pro-Assad » dans le désert syrien pour réduire l’influence de l’Iran

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte que cette semaine, l’armée russe a transporté des miliciens fidèles au régime de Bachar al-Assad du sud vers le nord dans le désert syrien. Selon l’OSDH, il s’agit de réduire l’influence iranienne dans ce secteur. En particulier, un groupe d’anciens fidèles du régime al-Assad se serait installé…Abonnés


    Irak: 5 soldats irakiens et 3 civils ont été tués dans des attaques de l’Etat islamique

    Cinq soldats irakiens et trois civils ont été tués dans des attaques de « l’Etat islamique », selon la cellule des médias de sécurité du gouvernement irakien, aujourd’hui mardi. La cellule a déclaré dans un communiqué de presse qu’ »un poste de garde de la 16e division d’infanterie a été attaqué par un groupe terroriste de l’Etat islamique…Abonnés


    Afghanistan : 24 personnes tuées lors d’un attentat suicide visant des funérailles dans la province de Nangarhar

    24 personnes ont été tuées par un kamikaze qui s’est fait exploser lors d’un enterrement dans la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan. C’est la deuxième attaque terroriste en un jour. Le kamikaze s’est fait exploser le 12 mai au milieu d’une cérémonie funéraire dans le district de Khewa, selon Atahullah Khogyani, porte-parole du…Abonnés


    Afghanistan : L’Etat islamique attaque une clinique dans un quartier chiite de Kaboul : 13 morts dont deux nourrissons

    Des hommes armés ont attaqué un hôpital dans la capitale afghane Kaboul mardi matin, ont indiqué une source officielle et un médecin qui a pu fuir les lieux. « Vers 10h plusieurs hommes armés ont attaqué un hôpital dans le district de police 13 », a déclaré une porte-parole du ministère de l’Intérieur, Marwa Amini, précisant que…Abonnés


    Cisjordanie : Un membre de la Brigade Golani tué par un jet de pierre

    Mardi 12 mai, au cours d’une opération dans le village de Yabad (à l’ouest de Jénine), Amit Ben Igal, 21 ans, de la brigade Golani, originaire de Ramat Gan, a été gravement blessé par une pierre jetée à la tête. Il est mort de ses blessures. Des recherches sont en cours pour retrouver les personnes…Abonnés