Waraou (département de Tera)

  • Niger : 8 militaires tués et une cinquantaine de "terroristes" neutralisés dans le sud-ouest

    Imprimer

    Huit militaires nigériens ont été tués et trente-trois autres blessés, dont six graves, mardi 14 juin 2022, dans une attaque au sud-ouest du pays, ont annoncé les autorités nigériennes. L'annonce a été faite dans un communiqué publié mardi soir par le ministère de la Défense nationale.

    "Ce jour, mardi 14 juin 2022, aux environs de 05h30, le détachement de la Gendarmerie nationale de Waraou, en mission de sécurisation des villages environnants, a fait l'objet d'une attaque par des groupes armés terroristes aux guidons de plusieurs dizaines de motos et de véhicules", a indiqué le communiqué.

    Du coté des assaillants, le bilan fait état d'une cinquantaine de morts et de plusieurs blessés "emportés par l'ennemi dans son repli". 

    "La réaction énergique des éléments du détachement avec le renfort terrestre et aérien tant national que celui des partenaires, a permis de mettre en déroute l'ennemi", a ajouté la même source.

    La localité de Waraou où a lieu l'attaque est située dans le département de Téra et la zone dite des trois frontières, près du Burkina Faso.
    Carte.jpeg

    Le 9 juin 2022, le Président nigérien, Mohamed Bazoum, s'était rendu dans la ville de Téra et quelques villages du département où il a rencontré des populations ayant fui leurs villages et hameaux à cause des attaques de groupes armés. "Nous sommes en train de combattre le phénomène du terrorisme. Nous le combattons sans relâche. La pression exercée par les groupes terroristes sur la population ne dissuadera pas l’armée de les combattre sans répit. Notre armée va occuper l’espace", a-t-il indiqué dans une déclaration.