Wanlaweyn

  • Somalie : Les islamistes Shebab tendent une embuscade à un convoi des forces spéciales somaliennes

    Imprimer

    Au moins 4 membres des forces spéciales somaliennes (Danab) formés par les Etats-Unis ont été tués et plusieurs autres blessés, lors d'un attentat à la bombe contre leur convoi à Tixsiile, près de la ville de Wanlaweyn, dans la région du Bas-Chabelle, dimanche matin.
     
     Al-Shabab a revendiqué la responsabilité de l'attaque.

  • Somalie : Des centaines de manifestants contre les propos du président français

    Imprimer

    Des centaines de personnes ont manifesté mercredi 28 octobre dans les rues de Mogadiscio et d'autres villes somaliennes pour protester contre les propos du président français Emmanuel Macron sur les caricatures du prophète Mahomet.

    M. Macron est la cible de manifestations dans plusieurs pays après avoir défendu la liberté de caricaturer, lors d'un hommage national à l'enseignant français Samuel Paty, décapité par un islamiste le 16 octobre pour avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet.

    A Mogadiscio, les manifestants ont temporairement bloqué le trafic sur des axes majeurs de la ville, scandant des slogans anti-Français et brûlant le drapeau français ainsi que des portraits de M. Macron. "D'habitude, je ne sors pas pour prendre part aux manifestations mais aujourd'hui je me ferais honte si je ne montrais pas mes sentiments envers Macron, cet infidèle qui a soutenu l'insulte contre notre prophète Mahomet", a déclaré l'un des manifestants.

    Un autre participant, estime que "le président français a provoqué les communautés musulmanes" et appelé ses coreligionnaires à montrer "leur colère contre la France". "Nous allons continuer à manifester et nous appelons le gouvernement somalien à rompre ses relations avec la France tant que Macron est président", a également dit cet homme d'une quarantaine d'années.

    Le plus important de ces rassemblements, à Holwada, un quartier de la capitale, comptait "des centaines" de manifestants, selon Abdirahman Mohamed, un responsable de la police travaillant dans cette zone. Ces manifestations "étaient jusqu'ici pacifiques mais parce qu'elles appellent le gouvernement à réagir, elles pourraient également mal tourner et devenir violentes pour faire pression sur la réaction du gouvernement", a-t-il déclaré.

    Des manifestations similaires ont été signalées mercredi ailleurs dans le pays, notamment à Wanlamweyn, à l'ouest de la capitale et à Adado (centre). La veille, une manifestation avait eu lieu au Somaliland, république autoproclamée qui a fait sécession de la Somalie en 1991, ont indiqué des sources policières, selon lesquelles des commerçants ont appelé au boycott de produits français - bien que ceux-ci ne soient pas disponibles sur place.

    Des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté mardi à travers le monde musulman, réagissant avec colère aux propos de M. Macron, notamment au Bangladesh, en Syrie, dans la bande de Gaza ou en Libye. Dans plusieurs pays du Golfe, des marchandises françaises ont été retirées des étals.

  • Somalie : Incidents sécuritaires

    Imprimer

    Bas Shabelle : une attaque à la grenade tue 1 personne, en blesse 5
    L'explosion d'une grenade dans la région du bas Shabelle , un foyer de la terreur islamiste en Somalie a tué un commissaire adjoint de district et blessé cinq autres personnes, a déclaré un fonctionnaire lundi.
    Dimanche soir, des hommes armés ont pris pour cible la maison de Mohamed Abdullahi Kosto dans la ville de Wanlaweyn avec des grenades à main, a déclaré Ibrahim Hassan, un fonctionnaire de la police locale.
    "Mohamed Abdullahi Kosto, commissaire de district adjoint qui était également commissaire de district par intérim, a été tué dans l'attaque. Au moins cinq personnes, dont son père et sa femme, ont également été blessées", a déclaré Hassan.
    Les blessés, dont des enfants, ont été emmenés d'urgence à l'hôpital du district pour y être soignés, a-t-il ajouté.
    Aucun groupe n'a encore revendiqué l'attentat à la grenade à Wanlaweyn, à 90 kilomètres au sud-ouest de la capitale Mogadiscio.
    L'attaque a eu lieu quelques heures après que l'armée somalienne ait déclaré avoir mené une opération militaire contre le groupe Al-Shabaab, affilié à Al-Qaida et basé en Somalie, dans la région du Juba inférieur, tuant au moins cinq militants, dont le coordinateur financier régional d'Al-Shabaab.

    Mogadiscio : attentat suicide dans un restaurant
    Une explosion suicide a frappé un restaurant populaire fréquenté par des responsables du gouvernement près du complexe pénitentiaire central lourdement fortifié de Mogadiscio. On craint qu'il y ait des victimes.
    Le kamikaze est entré dans le restaurant yéménite Lul aux alentours du port maritime de Mogadiscio lundi midi et a pris place parmi les convives avant de déclencher les explosifs attachés autour de sa taille.
    L'attentat-suicide contre le restaurant a tué au moins cinq personnes, dont le kamikaze.

    Lieu de l'attaque de Mogadiscio : 

    Eef7v6UX0AADegH.jpeg