Volynsky Sergey (commandant du 36e RIMa)

  • L'Ukraine échange plus de 200 prisonniers de guerre contre Medvedchuk et des dizaines de prisonniers russes.

    Imprimer

    Les autorités ukrainiennes ont procédé à un échange de prisonniers avec la Russie. Elles ont échangé le "cousin de Poutine" Viktor Medvedchuk, un oligarque ukrainien milliardaire proche de Poutine, et 55 autres prisonniers russes ou pro-russes contre plus de 200 prisonniers de guerre détenus par les autorités russes, selon le bureau du président ukrainien Volodymyr Zelensky. 

    Dans la nuit du jeudi 22 septembre, Andriy Yermak, chef du bureau présidentiel ukrainien, a déclaré que 215 personnes avaient été libérées de la captivité russe mercredi. Parmi les 215 personnes, se trouvent 188 défenseurs de Marioupol et l'usine Azovtal.

    Liste des libérés
    "Aujourd'hui, nous avons réussi à libérer 215 personnes, dont 44 officiers. C'est le résultat le plus puissant que nous ayons réussi à obtenir depuis le début de l'invasion de notre territoire. Parmi eux, 108 combattants du bataillon Azov et d'autres formations - la Garde nationale, les Forces terrestres, des policiers, des militaires, des agents du SBU, des fonctionnaires des transports, du Service des douanes... Parmi eux, le héros de l'Ukraine Denis Prokopenko (indicatif d'appel Redis), le commandant du bataillon Azov Serhiy Volynsky et son adjoint Svyatoslav Palamar, Denis Khomenko, le héros de l'Ukraine Yevhen Bova. Des personnes célèbres telles que Kateryna Polishchuk reviennent chez nous", a déclaré M. Yermak.
    FdO_xNFWIAEwK0V.jpeg

    "Conformément aux accords conclus avec le président turc Recep Erdogan, cinq de nos commandants sont en Turquie sous ses garanties personnelles. À la demande de nos partenaires internationaux, nous avons obtenu la libération de dix défenseurs étrangers. Ce sont des représentants des pays qui nous aident le plus - les États-Unis, le Royaume-Uni, ainsi que des pays comme la Croatie et la Suède", a ajouté M. Yermak.

    Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré dans une allocution vidéo diffusée tard dans la nuit que 200 combattants ukrainiens avaient été échangés contre un "fan de la Russie", en référence à l'ancien chef du parti d'opposition "Plate-forme pour la vie", Viktor Medvedchuk.

    Les explications de Zelensky suggèrent qu'en fait, il ne s'agissait pas d'un échange de centaines de personnes pour une. Cinquante-cinq prisonniers (tant ceux qui ont combattu l'Ukraine que ceux qui l'ont trahie) ont été remis à la Russie. Selon des sources russes, une trentaine d'autres Russes devraient être livrés le 22 septembre.

    "Cette opération a été préparée depuis longtemps. L'échange comporte plusieurs volets. Premièrement, nous avons échangé un "fan de la Russie" contre 200 de nos soldats", a déclaré M. Zelensky dans un message vidéo.

    S'exprimant sur les détails de l'échange, le chef d'État a noté que la Fédération de Russie a d'abord proposé de renvoyer 50 Ukrainiens en échange de l'un de ceux qui se trouvaient dans le centre de détention du SBU.

    " Nous avons parlé et insisté : à la fin, le nombre de 50 est passé à 200. Ils sont déjà en Ukraine. Je pense que c'est un bon résultat, bien que le nombre de prisonniers soit supérieur à 200. Parmi les personnes libérées, il y a celles qui se préparent à devenir mères. Je suis particulièrement heureux d'avoir réussi à les ramener en Ukraine, pour donner Medvedchuk. Pour les vrais guerriers - pas de pitié", a déclaré le président.

    Mykhailo Dianov.jpegRemerciant le président turc Recep Tayyip Erdogan pour sa médiation, Zelenskyy a nommé certains soldats ukrainiens qui ont réussi à rentrer chez eux : Serhiy Volynskyy, Svyatoslav Palamar, Denys Prokopenko, Oleh Khomenko et Denys Shleg. On peut ajouter le musicien professionnel Mykhailo Dianov. La photo de ce sergent-chef des Marines de Ternopil, âgé de 42 ans, prise dans les sous-sols de l'usine Azovstal, avait été diffusée dans le monde entier.

    Zelenskyy a également déclaré qu'avec la médiation du prince héritier saoudien Mohammad bin Salman, dix étrangers avaient été rendus à la Russie en captivité : cinq citoyens britanniques, deux citoyens américains, un ressortissant marocain, un citoyen suédois et un ressortissant croate. Certains d'entre eux avaient été condamnés à mort par le "tribunal DNR".

    Selon M. Zelenskyy, le "cousin de Poutine" Viktor Medvedchuk a fait l'objet de toutes les mesures d'investigation prévues par la législation. L'Ukraine a reçu de lui tout ce dont elle a besoin pour établir les faits dans le cadre d'une procédure pénale.

    "Nous nous souvenons de tous nos concitoyens et nous essayons de sauver chaque Ukrainien. C'est notre essence. C'est ce qui nous rend différents de l'ennemi. Nous accordons de l'importance à chaque vie et nous ferons tout notre possible. Pour sauver tous ceux qui sont en captivité en Russie", a résumé le président de l'Ukraine.

    Il convient de noter que de nombreuses chaînes télévisées pro-russes, dirigées par d'anciens et d'actuels militaires de l'armée russe, ont exprimé leur indignation quant à la nature secrète de cet accord, et notamment quant au fait que des officiers et des combattants d'Azov ont été échangés contre Medvedchuk.

    La Russie libère dix étrangers faits prisonniers lors des combats en Ukraine
    La Russie a libéré dix ressortissants étrangers capturés pendant les hostilités en Ukraine. Reuters a rapporté que les négociations sur la libération des étrangers avaient été négociées par le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman.

    Le ministère saoudien des Affaires étrangères a déclaré que des ressortissants américains, britanniques, croates, marocains et suédois avaient été libérés. L'avion avec les anciens prisonniers a atterri dans le royaume.

    Un volontaire néerlandais d'origine italienne tué en Ukraine
    Il s'agit de Benjamin Giorgio Galli, originaire d'Italie et citoyen des Pays-Bas. 
    Benjamin Giorgio Galli.jpeg

  • Украина: Россия переводит заместителя командира батальона "Азов" в Москву

    Imprimer

    FTGSDB5XoAA7BtX.pngSergey Volynsky.jpegРоссийские органы безопасности передали Святослава Паламаря (На фото слева), заместителя командира батальона "Азов", и Сергея Волынского (На фото справа), командира 36-й украинской бригады морской пехоты, а также других украинских командиров, захваченных в Мариуполе, в Россию для допроса. Они были заключены в Лефортовскую тюрьму в Москве.

    Российские СМИ сообщили: "Офицеры спецназа Святослав Паламарь и Сергей Волынский были переведены из Донецкой народной республики на российскую территорию для допроса. Другие офицеры из различных украинских подразделений также были переведены в Россию".

    Святослав Паламарь был заместителем командира батальона "Азов", который защищал завод "Азовсталь", и курировал перевод 20 гражданских лиц, которые были вывезены из района

    20 мая Министерство обороны России объявило о сдаче около 1730 украинских защитников металлургического завода "Азовсталь" в Мариуполе, но их судьба осталась неизвестной. 

    Кремль не сказал, что последует за этим, в то время как Киев надеется, что они могут быть обменены на российских заключенных, удерживаемых Украиной, несмотря на заявление Москвы о том, что члены батальона "Азов" будут рассматриваться как военные преступники и преследоваться в судебном порядке.

    Российские власти не уточнили, какие командиры были переведены вместе с Паламарем и Волынским.

     

  • Ukraine : La Russie transfère le commandant adjoint du bataillon "Azov" à Moscou

    Imprimer

    Svyatoslav Palamar.pngSergey Volynsky.jpegLes autorités de sécurité russes ont transféré Svyatoslav Palamar (à gauche), commandant adjoint du bataillon "Azov", et Sergey Volynsky (à droite), commandant de la 36e brigade de marine ukrainienne, ainsi que d'autres commandants ukrainiens capturés à Marioupol vers la Russie pour interrogatoire. Ils ont été incarcérés à la prison de Lefortovo à Moscou

    Des sources médiatiques russes ont déclaré que: "Des officiers des forces spéciales, Svyatoslav Palamar et Sergey Volynsky, ont été transférés de la République populaire de Donetsk vers le territoire russe pour interrogatoire. D'autres officiers de diverses unités ukrainiennes ont également été transférés en Russie."

    Svyatoslav Palamar était commandant adjoint du bataillon Azov, qui a assuré la défense de l'usine Azovstal, et a supervisé le transfert de 20 civils qui ont été transférés hors de la zone

    Le 20 mai, le ministère russe de la Défense avait annoncé la reddition d'environ 1 730 défenseurs ukrainiens de l'aciérie Azovstal de Marioupol, mais leur sort restait encore inconnu. 

    Le Kremlin n'a pas dit ce qui allait suivre, tandis que Kiev espère qu'ils pourraient être échangés contre des prisonniers russes détenus par l'Ukraine, malgré le fait que Moscou affirme que les membres du bataillon Azov seront traités comme des criminels de guerre et poursuivis en justice.

    Les autorités russes n'ont pas précisé quels commandants ont également été transférés avec Palamar et Volynsky.