Usine Ilyich

  • Ukraine : Des bombardiers russes Tu-22M3 ont attaqué Marioupol, selon le Ministère de la Défense de l'Ukraine

    Imprimer

    L'armée russe a attaqué Marioupol avec des bombardiers Tu-22M3.  Ces bombardiers sont utilisés par l'armée russe pour la première fois depuis le début de la guerre. Cela a été annoncé par le président du ministère ukrainien de la Défense, le colonel Oleksandr Motuzyanyk lors d'un briefing. 

    Selon Motuzyanyk, des combats actifs à Marioupol se déroulent actuellement dans la zone de l'usine Ilyich et dans la zone portuaire. Mais les Russes n'ont pas encore réussi à capturer complètement cette ville, a-t-il déclaré.

    Le ministère russe de la Défense, dans la matinée du vendredi 15 avril, a annoncé que les troupes et les forces russes de la RPD autoproclamée avaient complètement libéré l'usine Ilyich "des nationalistes ukrainiens".

    "L'ennemi continue de se concentrer sur la préparation d'une offensive dans l'est de l'Ukraine, en établissant le contrôle des territoires des régions de Donetsk et Louhansk et en sécurisant un corridor terrestre avec la Crimée occupée", a déclaré Motuzyanyk.

    De plus, selon lui, les forces russes achèvent la création d'un groupement offensif dans la zone opérationnelle orientale.

    Tu-22M
    Tu-22M (selon la codification OTAN - Backfire) est un bombardier supersonique soviétique à longue portée avec une aile à balayage variable.

    Il a été construit en deux modifications principales - Tu-22M2, de 1972 à 1984 (retiré du service au milieu des années 90) ; Tu-22M3, de 1978 à 1993 (actuellement en service).

  • Ukraine : Plus de 1 000 marines ukrainiens déposent les armes à Marioupol

    Imprimer

    Le représentant officiel du ministère russe de la Défense, le général de division Igor Konashenkov, lors d'un briefing le matin du 13 avril, a rendu compte de l'activité des forces pro-russes et de l'armée russe en guerre contre l'Ukraine.

    La situation dans les régions du sud et de l'est de l'Ukraine reste tendue. Il y a beaucoup de points chauds de combats acharnés le long des lignes de front, où les bombardements d'artillerie lourde ne s'arrêtent pas. À Marioupol, les forces ukrainiennes ont presque perdu l'usine d'Illich et la zone portuaire. L'offensive stratégique russe à Marioupol s'intensifie. La grande offensive russe sur les lignes de front du Donbass est attendue dans les prochaines semaines.

    "Dans la ville de Marioupol, dans la zone des usines sidérurgiques d'Ilyich, à la suite d'opérations offensives réussies des forces armées russes et des unités de police de la République populaire de Donetsk, 1026 militaires ukrainiens de la 36e brigade d'infanterie de marine ont déposé les armes. Parmi les militaires qui se sont rendus figurent 162 officiers des forces armées ukrainiennes , ainsi que 47 femmes militaires  Vidéo.

    151 militaires ukrainiens blessés de la 36e brigade d'infanterie de marine ont reçu les premiers soins médicaux sur place, après quoi ils ont tous été emmenés à l'hôpital de la ville de Marioupol pour y être soignés", a déclaré le 13 avril le général Konashenkov. Vidéo.

    Cependant, Aleksey Arestovich, conseiller du président ukrainien , affirme qu'à Marioupol, des unités de la 36e brigade d'infanterie de marine "à la suite d'une manœuvre complexe et très risquée, ont réussi à rejoindre le bataillon Azov". Selon lui,  grâce à l'arrivée des éléments de la 36è brigade, "les défenseurs de la ville ont pu sérieusement renforcer leur zone de défense .

    "Au cours de la nuit, des missiles maritimes et aériens de haute précision dans les secteurs de Sadovoye et de Chudnov ont détruit deux grands dépôts de missiles et d'artillerie des troupes ukrainiennes. En outre, quatre hélicoptères ukrainiens ont été détruits sur l'aérodrome militaire de Mirgorod - deux Mi-24 et deux Mi-8.  Vidéo.

    L'aviation tactique des Forces aérospatiales russes a touché 46 installations militaires ukrainiennes, dont deux postes de commandement et une station radar dans la région de Borovoe, deux installations de systèmes de lance-roquettes multiples, ainsi que 4 zones de concentration de matériel militaire ukrainien dans les régions de Borovoe et Peski-Radkovskoye.

    Deux véhicules aériens sans pilote ont été abattus au-dessus de la localité d'Afanasyevka. 

    "Les forces de missiles et l'artillerie ont touché 693 cibles ukrainiennes, dont 676 groupes de personnel et équipements, 11 postes de commandement, 5 entrepôts pour la logistique", précise un porte-parole du ministère russe de la Défense.

  • Ukraine : Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie annonce l'échec de la tentative de retrait de l'armée ukrainienne de Marioupol

    Imprimer

    Le représentant officiel du ministère russe de la Défense, le général de division Igor Konashenkov a rendu compte le 12 avril des résultats des actions militaires de l'armée russe en Ukraine.

    Le représentant du ministère de la Défense de la Fédération de Russie, a rapporté ce qui suit : "Dans la nuit du 11 avril, à Marioupol, les restes des troupes ukrainiennes encerclées sur le territoire de l'usine d'Ilyich ont tenté une sortie en vain. Un groupe de militaires ukrainiens comptant jusqu'à 100 personnes dans des véhicules blindés a tenté de faire une percée depuis le territoire de l'usine et de quitter la ville en direction du nord. Cette tentative de percée a été contrecarrée par des moyens aériens et d'artillerie. Trois chars ukrainiens, cinq véhicules de combat d'infanterie, sept véhicules et jusqu'à 50 hommes ont été éliminés. 42 autres militaires ukrainiens ont volontairement déposé les armes et se sont rendus ". Cette information n'a pas encore été commentée par la partie ukrainienne.

    Par ailleurs, le général Konashenkov a rapporté que "pendant la nuit, des missiles aériens et maritimes de haute précision ont détruit: un dépôt de munitions et un hangar protégé avec du matériel aéronautique ukrainien sur l'aérodrome militaire de Starokonstantinov dans la région de Khmelnytsky, ainsi qu'un dépôt de munitions près du village de Gavrilovka (Kiev). 

    L'aviation tactique opérationnelle des forces aérospatiales russes a touché 32 installations militaires ukrainiennes, notamment: dans la région de Novomikhailovka, un système de missiles anti-aériens Buk-M1, dans la région de Zolotarivka, un radar d'éclairage et de guidage du système de missiles anti-aériens S-300, ainsi qu'un poste de commandement et 18 zones de concentration d'équipements militaires ukrainiens. Deux véhicules aériens sans pilote ont été abattus dans les zones des colonies de Berdiansk et de Melitopol", a déclaré le représentant de la Défense russe. dit le ministère.

    "Au total, depuis le début de l'opération militaire spéciale, ont été détruits : 
    130 avions,
    99 hélicoptères, 
    244 systèmes de missiles anti-aériens, 
    443 véhicules aériens sans pilote, 
    2139 chars et autres véhicules blindés de combat, 
    241 installations de lancement multiple systèmes de roquettes, 
    917 canons et mortiers d'artillerie de campagne, 
    2046 véhicules militaires spéciaux », a déclaré Konashenkov.

  • Украина: Бои под Мариуполем - горит завод "Авосталь

    Imprimer

    Военные действия в городе Мариуполь продолжаются. По словам официального представителя Народной милиции ДНР, в настоящее время в Мариуполе в осаде находятся около 3 000 солдат украинских вооруженных сил, включая националистические полки. Центр города и почти все административные здания находятся под контролем российских войск и войск ДНР.

    Бойцы "Азова" и другие подразделения украинской армии разделены на три группы, которые блокированы на "Азовстали", заводе имени Ильича и в районе порта.

    Основные бои в центральной части города закончились. Боевые действия переместились в городской порт (Видео) и на территорию сильно укрепленного промышленного объекта завода "Азовсталь" в левобережном районе города. Штурм подразделениями ДНР продолжается в районе предприятия "Азовсталь" и Мариупольского металлургического комбината имени Ильича, расположенных в Кальмиусском районе Мариуполя.

    На кадрах, снятых с беспилотников, было видно, как штурмуются объекты "Азовстали". В настоящее время российская артиллерия и воздушно-космические силы наносят удары по укрытиям и огневым точкам боевиков "Азова". (Видео)

    Штурмовые подразделения Народной милиции ДНР и российских вооруженных сил, включая чеченских солдат полка имени Ахмата-Хаджи Кадырова, уже вошли на территорию "Азовстали". Самолеты и танки поддерживают штурм.

    Операции по расчистке крупных промышленных объектов чрезвычайно сложны. Это обширные территории с большим количеством подземных сооружений и бункеров. Они также были укреплены украинской армией. В промышленной зоне находятся штабы, убежища, склады. Подходы к цехам и проходы заминированы и радиоуправляемы.

    Что касается крупного завода "Азовсталь", то к нему практически невозможно подъехать со стороны Левобережного района города. Украинские снайперы запрещают приближаться к заводу. По сообщениям, совместным силам ДНР и России удалось войти на объект с севера, но продвижение ожесточенно сопротивляется боевикам "Азова".

    Тем временем войска ДНР и России проводят зачистки в жилых кварталах левобережного и центрального районов города. Они взяли под контроль военную позицию, которую защищало объединенное подразделение украинской армии и полиции.

  • Ukraine : Bataille de Marioupol - l'usine Avostal en feu

    Imprimer

    Les opérations militaires dans la ville de Marioupol se poursuivent. Selon le représentant officiel de la milice populaire de la RPD, environ 3000 soldats des forces armées ukrainiennes, dont des régiments nationalistes, sont actuellement assiégés à Marioupol. Le centre de la ville et presque tous les bâtiments administratifs sont passés sous le contrôle des troupes russes et de la RPD.

    Les combattants Azov et les autres unités de l'armée ukrainienne sont divisés en trois groupes, qui sont bloqués à l'Azovstal, à l'usine d'Ilyich et à la zone portuaire.

    Les principales batailles dans la partie centrale de la ville sont terminées. Les combats se sont déplacés vers le port de la ville (Vidéo) et sur le territoire de l'installation industrielle fortement fortifiée de l'usine d'Azovstal dans le quartier de la rive gauche de la ville. L'assaut des unitiés de la RPD se poursuit près des installations d'Azovstal et de l'usine métallurgique de Mariupol nommée Ilyich, située dans le district de Kalmius à Mariupol.

    Des images de drones ont montré l'assaut contre les installations d'Azovstal. Actuellement, l'artillerie russe et les forces aérospatiales pilonnent les abris et les points de tir des militants d'Azov. Vidéo.

    Des unités d'assaut de la milice populaire de la RPD et des forces armées de Russie, y compris des soldats tchétchènes du régiment Akhmat-Hadji Kadyrov, sont déjà entrées sur le territoire d'Azovstal. Des avions et des chars soutiennent l'assaut.

    Les opérations de nettoyage des grandes installations industrielles sont extrêmement difficiles. Ce sont de vastes zones avec un grand nombre d'installations souterraines et de bunkers. Ils ont également été fortifiés par l'Armée ukrainienne. Il y a des quartiers généraux, des abris, des entrepôts dans la zone industrielle. Les approches des ateliers et les passages sont minés et radio-commandées.

    Quant à la grande usine d'Azovstal, il est pratiquement impossible de s'en approcher depuis le quartier Rive gauche de la ville. Des tireurs d'élite ukrainiens interdisent toute approche de l'usine. Les forces conjointes de la RPD et de la Russie auraient néanmoins réussi à entrer dans l'installation par le nord, mais l'avancée se heurte à une résistance féroce des militants d'Azov.

    Pendant ce temps, les troupes de la RPD et de la Russie mènent des opérations de nettoyage dans les quartiers résidentiels de la rive gauche et des quartiers centraux de la ville. Elles ont pris le contrôle d'une position militaire qui était défendue par une unité combinée de l'armée et de la police ukrainienne.