Tubas

  • Cisjordanie : Un Palestinien tué par l'armée israélienne

    Imprimer

    Un Palestinien a été tué mardi 16 novembre 2021 par l'armée israélienne lors de heurts dans le nord de la Cisjordanie occupée, a rapporté le ministère palestinien de la Santé.

    Saddam Bani Odeh, 26 ans, est décédé à l'hôpital turc de Tubas, entre les villes de Naplouse et Jénine, où il avait été transféré après avoir été blessé par une balle qui s'est logée dans ses poumons, a indiqué le ministère à l'AFP mentionnant des heurts ayant éclaté à l'aube avec les forces israéliennes à l'entrée de Tubas.

    D'après des sources médicales de l'hôpital de Tubas, les affrontements ont éclaté en marge d'arrestations par les forces de sécurité israéliennes dans cette ville palestinienne.

    Sollicitée par l'AFP, l'armée israélienne a indiqué avoir "arrêté deux suspects" à Tubas, sans préciser les motifs de l'arrestation. "Durant l'opération, des balles réelles ont été tirées en direction de soldats et un engin explosif a été jeté depuis un véhicule qui passait", a ajouté l'armée dans un communiqué. "Les soldats ont riposté en ouvrant le feu en direction du véhicule suspect". "Il n'y a pas eu de blessés parmi les soldats. Nous sommes au courant d'informations selon lesquelles un Palestinien a été tué", a poursuivi cette source.

    Des affrontements avec l'armée israélienne éclatent régulièrement en Cisjordanie  en marge de manifestations contre la colonisation israélienne ou d'arrestations dans des localités palestiniennes par les forces de sécurité israéliennes. Environ 475.000 Israéliens vivent en Cisjordanie, où habitent plus de 2,8 millions de Palestiniens.

    Lien permanent Catégories : CISJORDANIE, Tubas 0 commentaire
  • Cisjordanie : Des dizaines de Palestiniens blessés lors d'affrontements avec les forces israéliennes

    Imprimer

    Vendredi 9 octobre, des dizaines de Palestiniens ont été blessés par les forces israéliennes réprimant des marches anti-colonisation à Hébron et dans les villes de Kafr Qaddum et Beit Dajan.

    L'agence de presse palestinienne (WAFA) a déclaré que deux Palestiniens avaient été blessés par des tirs à balles recouvertes de caoutchouc vendredi soir, lors d'affrontements avec les forces d'occupation israéliennes dans la zone de Bab al-Zawiya au centre d'Hébron.

    L'agence a déclaré que les soldats occupaient les toits d'un certain nombre de magasins et de maisons de citoyens dans la région de Bab Al-Zawiya, et avaient tiré à balles en métal recouvertes de caoutchouc, des bombes sonores et des cartouches de gaz lacrymogène sur les citoyens. Deux manifestants ont été blessés par les tirs à balles en caoutchouc aux membres inférieurs. Ils ont dû être hospitalisés. Les cas de suffocation ont été traités sur le terrain.

    À Kafr Qaddum, quatre Palestiniens ont été blessés par des balles de métal recouvertes de caoutchouc et des dizaines de personnes ont été intoxiquées par le gaz lacrymogène au cours de leur marche hebdomadaire contre les colonies et leur demande d'ouvrir la rue du village, qui est fermée depuis plus de 17 ans.

    Le coordinateur de la Résistance populaire à Kafr Qaddum, Murad Shteiwi, a déclaré que les soldats israéliens avaient attaqué les participants à la marche. Quatre civils avaient été blessés par des tirs de balles "en caoutchouc" et des dizaines d'autres ont été asphyxiés par les gaz lacrymogènes.

    Des dizaines de Palestiniens ont également été asphyxiés par des gaz lacrymogènes tirés par les forces d'occupation israéliennes pour réprimer une manifestation condamnant l'interdiction de plantation d'arbres à l'est de Beit Dajan, à l'est de Naplouse.

    Des témoins oculaires ont rapporté que les soldats israéliens avaient tiré des balles en métal recouvert de caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des cartouches sonores sur les participants à la manifestation, ce qui a conduit à l'intoxication de dizaines de manifestants, et un certain nombre d'entre eux ont dû être emmenés dans des hôpitaux.

    Depuis le matin, des dizaines de citoyens ont participé à la manifestation organisé par le Comité des pouvoirs et institutions nationaux du gouvernorat de Naplouse, en coopération avec la Commission de résistance au mur et aux colonies. L'objectif de la manifestation est de planter des arbres sur des terres menacées par l'occupant (israélien), à l'est de Beit Dajan.

    Les forces israéliennes ont fermé plusieurs routes à l'est du village, pour empêcher les habitants de rejoindre la manifestation.

    Plus tôt dans la journée, les forces israéliennes ont arrêté deux jeunes hommes de Tubas alors qu'ils se trouvaient près de la plaine d'Al-Baqi'ah, dans le nord de la vallée du Jourdain.

    Le directeur du club des prisonniers de Tubas, Kamal Bani Odeh, a déclaré que les forces israéliennes avaient arrêté Mutasim Ahmed Daraghmeh et Ahed Abdel Hakim Daraghmeh, alors qu'ils se trouvaient près de la plaine de Baqi'a. (Arabe 48)