Tribu Bani Ka'ib

  • Irak : morts et blessés lors de combats armés entre tribus chiites et une tribu sunnite dans la province de Diyala

    Imprimer

    Des affrontements armés ont éclaté depuis 13 jours, avec l'utilisation d'armes lourdes, entre des clans chiites et un clan sunnite dans le district d'Abu Saida, du district de Muqdadiya dans la province de Diyala. La situation semble avoir échappé au contrôle des forces de sécurité qui ont imposé un couvre-feu et seuls des véhicules blindés circulent. Mais cela n'a pas suffit à rassurer la population.

    Les forces de sécurité recherchent les personnes à l'origine des affrontements et qui sont accusées de meurtres. Alaa Hamid, membre des Forces de réaction rapide, a déclaré : "Lorsque nous sommes arrivés, cette zone était vide. Nous n'avons vu personne, mais il y avait beaucoup de morts et de blessés."

    Huit clans chiites font face à une tribu sunnite, les rues sont toutes fermées et les dégâts provoqués par les batailles sont clairement visibles. À ce jour, 42 personnes ont été tuées et blessées des deux côtés.

    Khaled Akram, propriétaire d'un magasin, a déclaré: "460 obus de mortier ont été tirés, ce qui a provoqué la fuite des civils. Les enfants avaient peur et les femmes couraient dans les rues. Les groupes armés tuaient des civils, volaient et pillaient".

    Environ 80% de la population du district a fui et les Forces de réaction rapide se sont installées dans le district sur ordre du Premier ministre Mustafa Al-Kazemi. Des mandats d'arrêt ont été émis contre des dizaines d'habitants de la région.

    Pour sa part, le responsable des médias des Forces de réaction rapide a déclaré à Rudaw Media Network: "Neuf personnes recherchées ont été arrêtées, selon les articles 4 et 6 de la loi sur le terrorism. Une quantité d'armes lourdes et moyennes a également été confisquée."

    Les batailles ont commencé par le meurtre de Muhammad al-Kaabi, le chef du clan Bani Ka'b, et de ses quatre fils, le 28 octobre à al-Muqdadiya. Selon certaines rumeurs, l'opération a été menée par l'Etat islamique et les forces irakiennes ont arrêté les assassins, mais ils ne les ont pas remis au clan Bani Kaab. Celui-ci s'est allié avec sept autres clans chiites et a lancé une guerre contre le clan sunnite Rabia.