Tel Aviv

  • Syrie : Des frappes israéliennes nocturnes visent des milices pro-iraniennes

    Imprimer

    Des missiles israéliens ont visé dans la nuit du jeudi 2 au  vendredi 3 septembre 2021 des milices pro-iraniennes alliées du régime syrien près de Damas, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) vendredi.

    Les frappes ont ciblé "des positions militaires des forces du régime, utilisées par des groupes pro-iraniens pour développer des armes dans le Centre de recherche scientifique à Barzeh et à Jamraya près de Damas", selon l'OSDH.  L'objectif était situé dans le quartier de Jomrayah, au nord de Damas. Il s'agissait d'une usine utilisée par le Hezbollah pour la production de missiles de précision.

    "Nos défenses aériennes ont intercepté les missiles (...) en abattant la plupart d'entre eux", a rapporté l'agence de presse officielle Sana, citant une source militaire qui a précisé que l'attaque n'avait causé que des dégâts matériels. Les frappes ont visé "certains points à proximité de la ville de Damas", selon la source citée par Sana.

    Restes d'un missile syrien près de Tel Aviv
    Les restes et les éclats d'un missile syrien tombé près de Tel-Aviv lors de la réponse antiaérienne syrienne à une agression israélienne ont été retrouvés à l'aube ce vendredi.

    Depuis le début de la guerre civile syrienne en 2011, Israël a régulièrement mené des raids en Syrie, visant principalement les forces iraniennes, celles du Hezbollah et les troupes gouvernementales syriennes. Le mois dernier, des frappes aériennes israéliennes ont tué quatre combattants du Hezbollah près de la capitale syrienne, selon l'OSDH.

    Israël affirme régulièrement qu'il ne permettra pas à la Syrie de devenir la tête de pont des forces de la République islamique d'Iran, pays ennemi de l'Etat hébreu. La guerre en Syrie s'est complexifiée au fil des ans avec la multiplication des belligérants. Elle a fait près de 500.000 morts, selon l'OSDH.

  • Gaza/Israël : Évènements du 15 mai 2021 - Mis à jour au fur et à mesure

    Imprimer

    Bilan provisoire
    Le dernier bilan des autorités palestiniennes fait état de 139 morts, parmi lesquels 39 enfants et 1.000 blessés dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis lundi.
    En Israël, plus de 2.300 roquettes ont été lancées sur le territoire israélien depuis lundi, tuant 10 personnes, parmi lesquelles un enfant et un soldat, et faisant plus de 560 blessés, selon les secours. Selon l'armée, le bouclier antimissile "Dôme de fer" a intercepté plus de la moitié de ces missiles.

    12H06 : Un drone kamikaze lancé depuis Gaza  abattu 

    Le service de presse de Tsahal rapporte que le samedi 15 mai, vers midi, un véhicule aérien sans pilote lancé par des militants de Gaza vers le territoire israélien a été abattu par le système de défense antimissile Iron Dome.
    Le contrôle de la circulation aérienne a surveillé le drone jusqu'à ce qu'il soit abattu. L'UAV était muni d'explosifs. Les experts pensent que la cible du drone était militaire.
    Il s'agit du sixième drone du Hamas abattu depuis une semaine. Pour la troisième fois, le drone a été abattu par le système de défense antimissile Iron Dome.

    13H29 : Les attaques à la roquette contre le centre du pays depuis Gaza ont repris
    A 13h29, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues à Holon, Bat Yam, Tel Aviv, Jaffa, Ramat Gan, Rishon LeZion et d'autres localités. Selon des données préliminaires, au moins 30 roquettes ont été tirées depuis Gaza.
    Une fusée est tombée dans le centre-ville de Ramat Gan. Plusieurs véhicules de service MADA ont été dépêchés sur lieux. Selon des données préliminaires, un homme de 50 ans est décédé des suites des bombardements à Ramat Gan, dans la banlieue de Tel Aviv.  L'identité de la victime a été révélée. Il s'agit de Gershon Franko, 55 ans. Selon la sœur du défunt, l'homme avait un handicap de 100%. Lors du bombardement, Franco était dans son appartement à Ramat Gan et n'a pas eu le temps de se cacher dans un abri.
    Située à 70 km au nord de Gaza, la métropole de Tel-Aviv avait déjà été visée jeudi par des militants palestiniens tirant des roquettes depuis la bande de Gaza.
    Une roquette est tombée à Rishon LeZion, près d'un magasin IKEA et une autre près de l'aéroport Ben Gourion.
    A 13h57, les sirènes ont à nouveau retenti dans le centre du pays. Cette fois, Tel Aviv, Givatayim et Bnei Brak ont ​​été la cible de tirs. Une dizaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza.
    À 14 h 08, une troisième vague de bombardements a suivi. Des sirènes ont retenti à Tel Aviv, Bat Yam, Holon, Rishon LeZion et quelques autres villes du centre du pays. 5 à 10 missiles ont été tirés.
    Il y a des blessés à Lod, Rehovot, Bnei Brak, Givat Shmuel, Taiba. L'état de tous les blessés est considéré comme léger.
    Le Hamas a déclaré qu'il avait tiré des dizaines de roquettes sur le centre d'Israël "en réponse à une frappe israélienne "contre des femmes et des enfants" dans le camp de réfugiés d'Ash-Shati à l'ouest de la ville de Gaza. Dix membres d'une famille palestinienne parmi lesquels huit enfants et deux femmes avaient été tués samedi matin dans cette frappe, selon les secours palestiniens. 
    Vidéo de la chute d'une roquette à Ramat-Gan

    Une roquette sur Taiba, une localité arabe
    Une des roquettes tirées de la bande de Gaza vers le centre d'Israël est tombée à Taiba (photo de Taiba ci-dessous), une localité dont la population est à 100% arabe. La chute du missile a fait des blessés au sein de la population mais leur état est jugé bénin. Et pourtant, les habitants ont fêté l'événement.
    1859004.jpeg

    14H30: L'armée de l'air de Tsahal a détruit trois lance-roquettes du Hamas dans le camp de réfugiés d'Al-Bureij
    Samedi 15 mai, vers 14h30, le service de presse des Forces de défense israéliennes annoncé qu'au cours des dernières heures, l'armée de l'air de Tsahal avait détruit trois lance-roquettes du Hamas sur le territoire du camp de réfugiés d'Al-Bureij.
    Un dépôt d'armes appartenant au Hamas à Jabaliya a également été détruit.

    Frappe israélienne sur la tour al-Jala  des médias Al-Jazeera et Associated Press
    L'armée israélienne a mené une frappe samedi sur l'immeuble al-Jala de 14 étages abritant les bureaux de renseignement militaire du Hamas et les locaux de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera et de l'agence de presse américaine Associated Press (AP). 
    "L'armée a prévenu le propriétaire de la tour dans laquelle AP a ses locaux qu'elle serait ciblée" par une frappe, avait écrit sur Twitter un journaliste de l'agence AP peu de temps avant. Vidéo de la discussion entre le propriétaire et un militaire israélien. Le document incroyable a été mis en ligne par le journaliste Wassim Nasr.
    GDN_ISRAEL-PALESTINIANS-_0515_11-1621081163_424612.jpeg

    E1b7JE2XMAc6In9.jpeg

    Tour al-Jala.jpeg

    L'agence AP "choquée et horrifiée" par la frappe israélienne contre ses bureaux à Gaza
    L'agence de presse américaine AP s'est dite samedi "choquée et horrifiée" par la frappe israélienne qui a détruit la tour abritant ses bureaux et ceux d'Al-Jazeera à Gaza, la qualifiant de "développement incroyablement inquiétant".
    "Nous sommes choqués et horrifiés par le fait que l'armée israélienne vise et détruise l'immeuble abritant le bureau d'AP et d'autres médias à Gaza", a dit dans un communiqué le patron de l'agence, Gary Pruitt. "Ils connaissent depuis longtemps l'emplacement de notre bureau et savaient que des journalistes s'y trouvaient. Nous avons été avertis que l'immeuble serait frappé", a-t-il ajouté.
    "C'est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines. Une dizaine de journalistes et de pigistes d'AP se trouvaient dans l'immeuble et heureusement, nous avons pu les évacuer à temps", a-t-il précisé.
    Des journalistes de l'AFP ont vu la tour de 13 étages se faire pulvériser par plusieurs missiles. "Nous avons demandé des informations au gouvernement israélien et sommes en contact avec le département d'Etat américain pour essayer d'en savoir plus", a encore dit Gary Pruitt. "Le monde sera moins informé sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s'est passé aujourd'hui", a-t-il conclu.
    Jawad Mehdi, propriétaire de la tour Jala, a indiqué qu'un officier israélien du renseignement l'avait prévenu avant la frappe qu'il disposait d'une heure pour faire évacuer le bâtiment. Il a demandé dix minutes supplémentaires pour que les journalistes puissent emporter leur équipement, mais a essuyé un refus.
    La chaîne Al-Jazeera a confirmé sur Twitter que ses locaux étaient dans ce bâtiment et a retransmis en direct les images de la tour s'effondrant dans un nuage de poussière. L'armée israélienne a affirmé que des équipements militaires du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans l'enclave, se trouvaient dans la tour frappée par ses avions de combat.
    "C'est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines", a déclaré dans un communiqué le patron de l'agence, Gary Pruitt. "Le monde sera moins informé sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s'est passé aujourd'hui"

    Les résidents de Tel Aviv seront responsables de la destruction de la tour Al-Jala, prévient le Hamas

    Abu Ubeida, porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam (l'aile militaire du Hamas), a menacé Israël d'une réponse dévastatrice  à la destruction de la tour al-Jala de 12 étages dans la ville de Gaza. Abu Ubeida a déclaré que "les habitants de Tel Aviv seront responsables de ce crime". Sa déclaration, publiée sur le réseau Telegram, est citée par Safa .
    Selon un correspondant de Safa, la tour Al-Jala a été complètement détruite et des dommages ont également été causés à plusieurs bâtiments voisins.

    Samedi  15 mai, les bombardements depuis la bande de Gaza ont tué une personne et fait 45 blessés
    Selon le MADA, de minuit à 15 h 45 le samedi 15 mai, à la suite des bombardements depuis la bande de Gaza, une personne a été tuée et autres 45 blessées. Six d'entre elles ont été gravement à modérément blessés par des éclats d'obus, et six autres ont été légèrement blessés. 33 personnes ont été blessées en se précipitant vers un abri anti-bombes: l'une des victimes est dans un état de gravité modérée, le reste dans un état léger. Vingt-quatre autres personnes ont subi une crise de panique.

    17H21 L'armée israélienne a détruit un drone kamikaze lancé de Gaza vers Israël
    Les forces de Tsahal ont contrecarré une tentative du Hamas de lancer un drone kamikaze vers Israël. D'après ce qu'on sait, le drone a été détourné et est retourné vers la rampe de lancement, tuant les deux opérateurs. Cela semble être le septième drone du Hamas abattu en une semaine.
    Ces drones kamikazes, fabriqués à Gaza, peuvent transporter une charge explosive jusqu'à 5 kg. Ils constituent une menace sérieuse, car ils utilisent le GPS pour viser une cible.

    18H10 L'armée de l'air israélienne a attaqué la maison du chef adjoint de l'administration de la bande de Gaza, Khalil al-Hayya.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué la maison du chef adjoint de l'administration de la bande de Gaza, Khalil al-Hayya, dans la région de Shajaya.
    La dernière fois que sa maison a été détruite par les FDI, c'était en 2014, lors de l'opération militaire "Unbreakable Rock".

    18H55 : L'armée israélienne a attaqué des sites de lancement de missiles souterrains et en surface qui tiraient sur le centre et le sud d'Israël
    L'armée de l'air de Tsahal a attaqué un certain nombre de sites de lancement souterrains et en surface qui lançaient des roquettes depuis la bande de Gaza vers le centre et le sud d'Israël.

    19H31 : Les maisons de deux militants de haut rang du Hamas détruites
    L'armée de l'air israélienne a attaqué les maisons de deux militants de haut rang du Hamas: Tisar Mabashara, le commandant d'un «bataillon» opérant à Khan Younes, et Hazi Tamaa, un commandant d'une «brigade» de militants de la ville de Deir al- Balah.
    Les maisons étaient impliquées dans l'infrastructure du Hamas et étaient utilisées comme entrepôts pour stocker des armes, de sorte que leur destruction est un coup dur pour le potentiel militaire du Hamas, souligne le service de presse de Tsahal.

    Webcam de Gaza momentanément  interrompue en raison des évènements

  • Gaza/Israël : Poursuite des affrontements - Mis à jour au fur et à mesure

    Imprimer

    De 20 heures hier soir à 6 heures ce matin, quelque 130 roquettes ont été tirées de Gaza vers le territoire israélien, et 24 ont échoué à Gaza. 
    Des dizaines de missiles ont été abattus par le système de défense antimissile Iron Dome.
    Selon le rapport de Tsahal, malgré les menaces du Hamas, l'intensité des bombardements dans la nuit du 13 mai était plus faible que dans la nuit du 12 mai.
    Plus de 1600 ont été tirées depuis Gaza depuis le début des affrontements. Dans le même temps, le représentant de l'armée israélienne a noté qu'environ 400 missiles tirés par des terroristes sont tombés sur le propre territoire de la bande de Gaza. L'armée israélienne n'a aucune information sur les dégâts causés dans le secteur par la chute de ces missiles.
    Selon le chef du département des médias internationaux du service de presse de Tsahal, le lieutenant-colonel Yonatan Konricus, le système de défense antimissile Iron Dome a intercepté environ 90% des missiles qui ont volé dans les zones résidentielles en Israël.

    Attaque à la roquette sur le centre d'Israël. À Rishon LeZion, une roquette touche un immeuble résidentiel
    Vers une heure du matin à Rishon LeZion, Nes Zion, les sirènes de Tel Aviv ont retenti pour avertir des attaques à la roquette.
    Des explosions ont été entendues dans de nombreuses villes, bien qu'il n'y ait pas toujours eu de sirènes. Les spécialistes de l'administration de la logistique rappellent que l'ensemble du territoire du pays est divisé en districts. Le signal de la sirène n'est activé dans chacun des quartiers qu'en cas de menace d'un missile tombant dans celui-ci.
    Quelques minutes après la première sirène à Rishon LeZion, les alarmes ont retenti dans des dizaines d'autres localités du centre du pays.
    À Rishon LeZion, une roquette a frappé un immeuble résidentiel sans faire de victimes.

    Pour la première fois, les sirènes avertissant d'attaques à la roquette ont retenti dans le nord d'Israël - fausse alerte
    Pour la première fois depuis le début des affrontements, les sirènes d'alarme ont retenti dans les localités au nord du district de Ha-Shfela.
    Le signal "Tseva Adom" a été entendu dans les localités de Vaadi Ara, à Magido.
    Il n'y a eu aucune information sur la chute de missiles dans ces zones.
    La Direction de la logistique a par la suite signalé que les zones du nord n'avaient pas été bombardées.

    Peu après 01H30, les alarmes ont retenti à Modi'in et dans les localités autour de la ville.
    Le maire de la ville, Haim Bibas, a déclaré sur les ondes de la chaîne de télévision Keshet-12 que, apparemment, un missile a été abattu par le Dôme de fer.

    Une série d'attaques contre le centre du pays et le Néguev. À Petah Tikva, une roquette a frappé une maison
    De 1h00 à 2h00, plusieurs salves de roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le centre d'Israël, tandis que les bombardements d'Ashkelon, d'Ashdod et des colonies de la zone frontalière se sont poursuivis.
    Le maire de Petah-Tikva a rapporté la chute des fragments d'une  roquette, ainsi que la frappe d'une roquette contre un immeuble de plusieurs étages. Les services de secours ont signalé un incendie dans le centre de Petah Tikva.
    Le service d'ambulance du Magen David Adom a signalé que cinq personnes âgées avaient eu besoin de soins médicaux. Tous avaient été intoxiqués par les fumées. Leur état est évalué de léger à modéré.
    E1OWC2dXEAcf0Lu.jpeg
    Les avions atterrissant en Israël sont détournés vers l'aéroport de Ramon
    En raison de la menace d'attaques à la roquette, les avions qui devaient atterrir à l'aéroport international Ben Gourion ont été détournés vers l'aéroport de Ramon, à 18 kilomètres au nord d'Eilat. Les vols vers l'aéroport de Ben Gourion reprendront quelques heures plus tard.

    03H20 Les attaques à la roquette se poursuivent à Ashkelon et dans les zones frontalières
    À 3 h 20, une salve de missiles a été tirée depuis la bande de Gaza en direction d'Ashkelon. L'alarme a retenti dans des dizaines de kibboutzim.
    Il n'y a aucune information sur des victimes ou des dommages matériels.

    05H52 : Les habitants du kibboutz Kerem Shalom entament une nouvelle journée avec des tirs de roquettes
    À 5 h 32 au kibboutz Kerem Shalom, le système d'alerte précoce pour les attaques à la roquette a retenti.
    Il n'y a aucune information sur les blessures ou les dommages causés.
    Sderot et les colonies frontalières également sous le feu
    Les alarmes ont également retenti à Sderot et dans les kibboutzim bordant la bande de Gaza. Il n'y a aucune information sur des victimes ou des dommages matériels.
    Le kibboutz Kerem Shalom avait déjà été la cible de tirs.

    06H02 Sirènes d'alarme à Eshkol - des explosions se font entendre
    Vers 6 heures du matin, les alarmes avertissant d'attaques à la roquette ont de nouveau retenti dans les localités du conseil local d'Eshkol, près de la frontière avec la bande de Gaza.
    Les résidents locaux rapportent avoir entendu des explosions.

    L'armée israélienne a attaqué 600 cibles à Gaza et se prépare pour une opération au sol
    Le porte-parole des Forces de défense israéliennes, le général de brigade Hedi Zilberman, a déclaré qu'au cours des deux derniers jours, Tsahal avait éliminé la plupart des capacités de production de missiles du Hamas et du Jihad islamique.
    Au total, plus de 600 objectifs dans la bande de Gaza ont été attaqués par les FDI en deux jours. Entre autres choses, un tunnel du Hamas sous un bâtiment scolaire et sous des bâtiments résidentiels a été détruit à Gaza. Les terroristes placent délibérément leurs infrastructures sous des cibles civiles. Par conséquent, les FDI doivent agir très soigneusement pour minimiser les pertes civiles. En outre, un coup a été porté sur la maison du commandant du système des camps d'entraînement du Hamas, Iyad Tayeb, les militants des forces navales de l'organisation et plusieurs groupes d'opérateurs de missiles ont été éliminés.
    Hier soir, les FDI ont commencé à frapper les structures du pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza, y compris les bâtiments des services de sécurité intérieure, le bureau du chef du service de sécurité intérieure et les bâtiments de la banque centrale.
    "Nous voyons les premières fissures dans la confiance de l'ennemi à la lumière des énormes dégâts qui lui sont infligés. Cela est évident dans leurs tentatives de demander un cessez-le-feu. Le Hamas a été surpris par la puissance des frappes de représailles de Tsahal. De nombreux militants sont nerveux et ne sont plus prêts à continuer. Ils sont divisés », lit-on dans le texte de la déclaration de Zilberman.
    Hedi Zilberman a également déclaré que le commandement de Tsahal avait approuvé plusieurs plans pour une opération au sol, au cas où il recevrait un ordre correspondant de la direction de l'État.

    07H49 : Les sirènes retentissent à Sderot et les environs
    A 7h49, les alarmes ont retenti à Sderot et Avivim. Des explosions ont été entendues.
    Vers 8 heures du matin alarmes et explosions près de Nir Oz.

    08H17 : L'aéroport Ben Gourion à nouveau fermé pour les atterrissages d'avions
    L'Autorité aéroportuaire israélienne a annoncé la fermeture temporaire de l'aéroport Ben Gourion pour recevoir des avions. Tous les vols sont redirigés pour atterrir vers d'autres aéroports, d'après Ilan et Asaf Ramonov.
    Les départs de l'aéroport Ben Gurion se poursuivent comme prévu.
    A noter qu'un certain nombre de compagnies aériennes ont annoncé l'annulation des vols à destination et en provenance d'Israël pour les jours à venir. Parmi les annulés figurent les vols d'Air France, Transavia, Delta Airlines, United Airlines, Virgin Atlantic, All Nippon, Air Canada, Lufthansa, Brussels Airlines, Pegasus, Air Europa.

    09H08 : Tsahal attaque un bâtiment de six étages dans le quartier de Rimal (Gaza)
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte qu'une frappe aérienne a été lancée contre un bâtiment de 6 étages dans le quartier de Rimal, à l'ouest de la ville de Gaza.
    Sur la base des informations disponibles, le bâtiment était utilisé par le Hamas.

    11H Après une courte accalmie, les bombardements reprennent dans les régions frontalières avec Gaza
    Vers 11h00, les alarmes ont retenti près du checkpoint de Kerem Shalom, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza.
    Il s'agit de la première attaque à la roquette contre Israël depuis Gaza au cours des dernières heures.

    11H01 Tsahal attaque un groupe de combattants du Hamas équipés d'ATGM dans le nord de Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans le nord de la bande de Gaza, l'armée israélienne a attaqué un groupe de combattants du Hamas se préparant à tirer des missiles antichar sur des cibles en territoire israélien. 
    Un coup direct sur la cible a été porté.

    11H53 : Deux autres groupes de combattants du Hamas équipés d'ATGM attaqués à la frontière de Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que près de la frontière de la bande de Gaza, l'armée israélienne a attaqué un autre groupe de militants du Hamas, qui se préparait à tirer sur des cibles en territoire israélien avec des missiles antichar.
    Moins d'un quart d'heure plus tard, les FDI ont annoncé l'élimination d'un autre groupe de militants à la frontière de Gaza.

    Le ministère de la Santé de Gaza rapporte 87 tués depuis le début des hostilités
    Le ministère de la Santé de l'administration du Hamas opérant dans la bande de Gaza a rapporté que depuis le début de la confrontation (10 mai), 87 habitants du secteur ont été tués par les actions de l'armée israélienne et environ 530 autres blessés.
    Parmi eux, selon la partie palestinienne, 18 sont des mineurs et huit sont des femmes.
    Tous les tués et blessés dans le rapport du ministère de la Santé de Gaza sont dénommés «civils».
    Selon Israël, l'écrasante majorité des personnes tuées à Gaza sont les commandants et les combattants du Hamas et du Jihad islamique, dont beaucoup ont été impliqués dans des attaques à la roquette sur le territoire israélien et dans la planification d'attaques.

    13H20 : Tsahal frappe les maisons de Haniyeh et d'autres dirigeants du Hamas
    Le blogueur israélien "Abu Ali", citant des sources dans la bande de Gaza, écrit sur le réseau Telegram que l'armée de l'air israélienne a attaqué la maison du chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, dans le camp de réfugiés de Shati (nord-ouest de la ville de Gaza, près de la Côte méditerranéenne) ... Haniyeh lui-même est actuellement avec ses plus proches parents au Qatar.
    Il est également rapporté que la marine de Tsahal a tiré sur un groupe électrogène près de la maison de Haniyeh à Shati.
    À Khan Younes, dans la région d'Ibsan, au sud de la bande de Gaza, une frappe aérienne a détruit la maison du porte-parole du Hamas, Samar Abu Dhaka.

    13H22 : Netivot et le Néguev occidental sont à nouveau renvoyés de Gaza
    Les sirènes "Enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette, ont à nouveau retenti à Netivot et dans les communautés occidentales du Néguev.

    13H50 : Nouvelles alarmes à Ashkelon et à la frontière avec Gaza
    Vers 13 h 50 à Ashkelon et dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza, les sirènes d'alerte ont retenti, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    1856794.jpeg
    14H10 : Les sirènes retentissent à Sderot et Shaar HaNegev
    Vers 14 h 10 à Sderot et dans les colonies du conseil régional de Shaar HaNegev, les signaux «Tseva adom» ont retenti, annonçant les attaques à la roquette.

    14H28 : Sirènes et explosions à Tel Aviv
    A 14h28, les sirènes "Enfer de Tseva" se sont déclenchées à Tel Aviv et dans d'autres villes du centre d'Israël. En particulier, les sirènes ont retenti à Rishon Le-Zion, Bat Yam, Holon, Givatayim, Ramat Gan.
    Le système de défense antimissile Iron Dome est entré en action. Plusieurs explosions ont été entendues.

    14H30 : Information non officielle : une roquette lancée depuis Gaza a explosé à Holon
    Vers 14h30, une roquette tirée depuis la bande de Gaza a explosé à Holon, selon le groupe Tseva adom WhtasApp, recevant des notifications des municipalités.
    Les informations sur les dommages causés sont en cours de clarification.

    14H45 : Sirènes d'alarme à la frontière avec Gaza
    Vers 14 h 45, dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza, les alarmes "Enfer de Tseva" ont été déclenché pour annoncer  des attaques à la roquette.

    15H03 : Interception d'un drone kamikaze lancé depuis Gaza
    Le service de presse de Tsahal rapporte qu'un drone muni d'explosifs provenant de Gaza a été abattu au-dessus de l'une des localités de la zone frontalière.

    15H05 : Chute d'un missile près d'Eilat
    La Kan TV and Radio Corporation rapporte que la chute d'un missile a été enregistré près d'Eilat.
    L’aéroport de Ramon, situé à 20 kilomètres au nord de la station balnéaire, a aussitôt été fermé. Mais les autorités aéroportuaires ont déclaré qu'il fonctionnait comme d'habitude.
    Le missile a atterri dans une zone ouverte sans causer de dommages.
    Auparavant, les dirigeants du Hamas avaient déclaré que lors d'une récente salve, 250 missiles Ayyash d'une portée allant jusqu'à 220 km avaient été tirés sur Israël, l'une des cibles étant l'aéroport de Ramon au nord d'Eilat.

    15H33 : Tsahal publie une vidéo de l'élimination d'un groupe de militants se préparant à tirer un AGTM depuis un immeuble de plusieurs étages
    Le service de presse de Tsahal a publié une vidéo montrant la destruction d'une cible au sommet d'un immeuble de plusieurs étages dans la partie sud de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël.
    Le rapport indique que l'unité de reconnaissance en profondeur de Maglan avait établi qu'un groupe de militants se préparait à tirer sur des cibles en territoire israélien depuis cette maison à l'aide de missiles antichar.
    La cible a été touchée et éliminée.
    Au total, depuis le début des affrontements, Tsahal et SHABAK ont réussi à calculer et éliminer 11 unités se préparant à tirer au missile antichar sur le territoire israélien. 6 équipes ATGM ont été liquidés aujourd'hui.


    16H Menace de drones kamikazes - Les habitants des villages à la frontière avec Gaza sont priés de ne pas quitter leurs maisons

    Les habitants des villages de Beeri, Nahal-Oz et Alumim à la frontière avec la bande de Gaza ont reçu pour instruction de ne pas quitter leurs maisons en raison de la menace de drones kamikazes.
    L'un de ces drones a été abattu par l'armée près de la frontière.
    Peu de temps après l'avertissement, le conseil local de Shaar HaNegev a signalé que deux autres drones kamikazes avaient été neutralisés.

    16H15 : Tsahal rappelle 9000 réservistes
    Jeudi 13 mai, les Forces de défense israéliennes ont annoncé l'appel de 9 000 réservistes en préparation d'une éventuelle offensive terrestre, si l'ordre en est donné.

    16H53 : 20 combattants palestiniens enterrés vivants dans un tunnel suite à une frappe de Tsahal
    Le commandant de la division Gaza, le général de brigade Nimrod Aloni, dans une allocution à ses combattants selon laquelle  les FDI ont attaqué un tunnel du Hamas, y enterrant une vingtaine de combattants palestiniens, peu de temps avant d'entrer en Israël.
    "Nous avons transformé les tunnels en un piège mortel", a déclaré Aloni cité par Ynet .

    17H30 : Tsahal annonce avoir détruit 4 appartements de dirigeants du Hamas
    L'armée de l'air israélienne a attaqué quatre "appartements opérationnels" des commandants du Hamas dans la bande de Gaza.
    Le rapport officiel dit avoir détruit: l'appartement du commandant adjoint du bataillon Jabaliya (au nord du secteur), l'appartement du commandant de compagnie du bataillon Shajaya (au nord du secteur), le commandant de compagnie à Shabur (au nord du secteur), le commandant de compagnie à Dir al-Balakhe (partie centrale du secteur).


    17H50 : Les alarmes retentissent toujours à Sderot, Ashkelon, Rakhat et "Otef Aza"
    Les alarmes avertissant de l'imminence d'attaques à la roquette ont retenti une nouvelle fois à Sderot et dans les localités limitrophes du secteur.
    Les sirènes ont également été entendues à Ashkelon et Rahat.
    L'alerte a été suivie de bombardements qui ne se sont pas arrêtés pendant environ un quart d'heure.

    18H04 : Sirènes à Beer Sheva
    Les sirènes "Enfer de Tseva", avertissant de tirs imminents de missiles, ont été déclenchées à Beer Sheva.
    À 18 h 26, les sirènes ont une nouvelle fois retenti à Beer Sheva.

    19H32 : Deux usines de missiles attaquées au centre de la bande de Gaza
    Deux usines de missiles attaquées au centre de la bande de Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans la partie centrale de la bande de Gaza, l'armée de l'air israélienne a attaqué deux objectifs du Hamas.
    Les frappes ont été dirigées contre "un site de production de missiles clé", ainsi qu'une installation navale du Hamas qui a également produit et stocké des missiles.
    En outre, plusieurs autres usines et ateliers de Gaza où des armes étaient produites ont été attaqués.

    Les Etats-Unis empêchent une réunion vendredi du Conseil de sécurité
    Les Etats-Unis se sont opposés à la tenue vendredi d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la nouvelle flambée de violences entre Israéliens et Palestiniens, ont indiqué des diplomates.
    "Il n'y aura pas de réunion du Conseil de sécurité demain", a déclaré jeudi à l'AFP un porte-parole chinois, dont le pays préside actuellement cette instance.
    "Les Etats-Unis ne sont pas d'accord avec une réunion demain en visio-conférence", a expliqué un diplomate. Selon une autre source diplomatique, Washington souhaiterait qu'une telle réunion n'ait lieu que mardi, ce qui lui ôterait une bonne partie de son caractère d'urgence.
    La tenue de ces réunions en visio-conférence requiert un consensus entre les 15 Etats membres du Conseil de sécurité.
    Les Américains soutiennent la position de leur allié israélien qui refuse une implication de l'ONU.
    Dans leurs prises de position successives depuis le début de la crise, les Etats-Unis ont réaffirmé le droit d'Israël à se défendre contre les tirs de roquettes du mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, mais aussi appelé à la désescalade. Ils ont aussi demandé à leur allié israélien de faire "tout son possible pour éviter des victimes civiles".

  • Gaza/Israël : Poursuite cette nuit des échanges de tirs - Affrontements entre Juifs et Arabes israéliens

    Imprimer

    A 20h29 le mercredi 12 mai, les sirènes d'alarme ont retenti à Sderot.
    Les localités de Gevim, Nir Am, Ibim, Mefalsim, Bror Hail, Or Ner et le collège Sapir sont également sous le feu.
    Certains des missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome.

    20H45 : Tirs sur Ashkelon et Kisufim
    Vers 20 h 45, les sirènes d'alerte prévenant des attaques à la roquette ont retenti dans le kibboutz Kisufim, d'Ashkelon et dans la zone industrielle méridionale d'Ashkelon.
    Dix minutes plus tard, des sirènes ont retenti à Ashdod, Ashkelon, les villages de Zikim, Karmia, Nativ ha-Asara, Yad Mordechai, Mavkim.

    Émeutes à Tibériade et à Bat Yam, des manifestants détruisent des entreprises arabes
    Des manifestants juifs, dont des militants du groupe radical de fans de football "La Familia", participent à une manifestation anti-arabe sur le quai de Bat Yam.
    En criant des slogans "Mort aux Arabes!", les manifestants ont saccagé les magasins et les restaurants arabes. Ils se sont ensuite dirigés vers Jaffa, où les émeutes arabes ont eu lieu mardi soir.
    Des manifestations ont également lieu dans certaines autres villes. À Tibériade, selon la salle de rédaction de Kan 11, le passage à tabac de résidents arabes a été observé.

    La circulation des trains suspendue entre Tel Aviv et Lod en raison d'émeutes
    La Compagnie des chemins de fer israélienne (Rakevet Israel) a annoncé une suspension temporaire du trafic ferroviaire sur le tronçon entre Lod et la gare de Hagana à Tel Aviv.
    Le mouvement a été arrêté en raison de la reprise des troubles à Lod.

    Guerre entre Arabes et Juifs : des Arabes ont tenté de lyncher un Juif à Akko, un Arabe est lynché à Bat Yam
    Mercredi soir 12 mai, des attaques menées par des Arabe contre des juifs et des actions similaires de la part de Juifs contre des Arabes ont eu lieu dans diverses villes du pays.
    Un juif, âgé d'environ 30 ans, a été battu par des Arabes sur Egged Square à Akko. L'homme a été battu à coups de pierres et de bâtons. Les médecins ont fourni les premiers soins à la victime, puis l'ont emmenée à l'hôpital de Rambam à Haïfa. L'état de l'homme est jugé critique. Des dizaines d'Arabes ont jeté des pierres sur la police.
    Sur le quai de Bat Yam, une foule de Juifs a tenté de lyncher un Arabe. Selon "Kan 11", un homme conduisant une voiture s'est écrasé dans une clôture de séparation et a ensuite tenté de quitter les lieux. La foule a sorti l'homme de la voiture et l'a sévèrement battu. À en juger par les images de la chaîne de télévision, il n'y avait pas de police sur les lieux. Les médecins ont emmené la victime à l'hôpital Ichilov. L'état de l'homme est grave et stable.
    Il est également rapporté que le chef de la municipalité de Bat Yam, Tzvika Brot, et deux employés de l'inspection municipale ont été légèrement blessés par des pierres lancées sur eux par Juifs en colère. Le maire de la ville et les inspecteurs tentaient de ramener le calme, alors qu'aucun policier n'était présent sur les lieux. Les victimes ont reçu une assistance médicale sur place, la police est également arrivée sur les lieux avec retard et a repris le contrôle de la situation.
    Des responsables de la police ont déclaré avoir réussi à bloquer une tentative d'un groupe de militants de La Familia, armés d'armes , de chaînes et de coups de poing américains, d'atteindre Jaffa, où ils prévoyaient d'attaquer les Arabes.
    Des émeutes ont également eu lieu à Tibériade. Il y a eu une manifestation de résidents juifs qui ont protesté contre l'inaction de la police lors des émeutes arabes à Lod. Un Arabe qui se trouvait sur le site de la manifestation a été attaqué et légèrement blessé.
    À Haïfa, un groupe d'Arabes a organisé une manifestation à Wadi Nisnas. Au cours du rassemblement, des affrontements ont éclaté entre les Arabes et la police. Les forces de l'ordre ont utilisé un équipement spécial pour venir à bout des émeutes.
    Un couvre-feu est en vigueur à Lod à partir de 20h00, mais cela n'a pas empêché des groupes de manivestants arabes d'incendier des voitures appartenant à des Juifs dans la ville.

    L'armée de l'air de Tsahal frappe la Banque nationale de la bande de Gaza
    Le centre d'information palestinien du Hamas a rapporté dans la soirée du 12 mai que les forces aériennes de Tsahal avaient pris pour cible le bâtiment de la Banque nationale dans la bande de Gaza.Plus tôt le 12 mai, selon des sources palestiniennes, diverses institutions financières du secteur impliquées dans le financement du Hamas et d'autres groupes terroristes avaient été soumises à des frappes aériennes.

    Lien permanent Catégories : Ashkelon, ISRAËL, Lod, Tel Aviv, Tiberiade 0 commentaire
  • Israël : Bombardements massifs ce soir du centre d'Israël : Sirènes d'alarme à Tel Aviv

    Imprimer

    Vers 20 h 45 le 11 mai, des groupes palestiniens opérant dans la bande de Gaza ont tiré une énorme salve de roquettes contre le territoire israélien. De nombreuses localités de la région de Gush Dan, Sharon et les basses terres côtières ont été prises pour cibles.

    Une roquette a frappé un bus des lignes régulières de la compagnie Egged à Holon, blessant huit personnes. Une petite fille, âgée de cinq ans, a été gravement blessée ainsi qu'une femme de 30 ans Les autres personnes ont été plus légèrement blessées.
    E1IEsoKX0AIaPqD.jpeg

    Les attaques à la roquette contre Gush Dan se poursuivait après 21h00. 

    Les sirènes ont retenti à Tel Aviv, Herzliya, Givatayim, Rishon LeZion, Bat Yam et pratiquement dans toutes les villes et villages du centre du pays.

    Un troisième tir de roquette a provoqué la mort d'une femme au sud de Tel Aviv. Il y aurait plusieurs blessés lors d'un impact de roquette à Giv'atayim.

    Egalement, nous avons des informations que le système Iron Dome aurait intercepté des missiles au-dessus de l'aéroport international de Ben Gourion. Tout le trafic aérien entrant et sortant d'Israël a été interrompu en raison des tirs de roquettes en cours. Les vols entrants sont détournés vers Chypre. 

    Hamas: "130 roquettes tirées sur Tel Aviv"
    Les Brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile militaire du groupe terroriste Hamas, affirment avoir tiré 130 roquettes lors du dernier bombardement de Tel-Aviv et ses environs.

    "L'attaque contre les tours de Tel Aviv a été livrée à temps, comme nous l'avions promis. La réponse est ce que vous voyez, pas ce que vous entendez, Netanyahu " , a déclaré le site Internet du Centre d'information palestinien du Hamas citant les jihadistes .

    Un porte-parole de l'aile militaire du groupe Abu Ubeida a déclaré que plus d'une centaine de missiles avaient été lancés en seulement cinq minutes. «Nous avons encore de nombreux missiles», a-t-il ajouté.

    Un missile du Hamas frappe une installation de stockage de pétrole à Ashkelon
    Hamas a revendiqué la responsabilité d'une frappe de missiles qui a mis le feu à une installation de stockage de pétrole à Ashkelon dans la soirée du 11 mai.

    Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont déclaré dans un communiqué avoir utilisé un missile Q20 artisanal ordinaire (avec une portée estimée jusqu'à 20 km). L'avantage de ce missile est que le système de défense antimissile israélien Iron Dome ne peut pas l'intercepter.

  • Israël : Des hackers iraniens affirment avoir attaqué les chemins de fer israéliens - "Le pire reste à venir", menacent ils

    Imprimer

    Un groupe de hackers iraniens, se faisant appeler "Cyber ​​Avengers", a publié sur la chaîne Telegram associée au Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran (CGRI), une revendication de responsabilité pour les attaques contre le système ferroviaire en Israël, a rapporté Anadolu .
    La déclaration des pirates iraniens a été publiée le vendredi 31 juillet et a été programmée pour coïncider avec la fête musulmane de l'Aïd al-Adha (Fête du Sacrifice, Eid al-Adha),
    Un porte-parole de "Cyber ​​Avengers" a déclaré que le groupe avait attaqué des serveurs gérant 28 gares en Israël du 14 au 24 juillet, y compris Jérusalem, l'université de Tel Aviv et l'aéroport Ben Gourion.
    Le 19 juillet, une perturbation dans la circulation de trains avait effectivement été signalée sur la ligne côtière, sur le tronçon entre Tel Aviv et Nahariya; il n'y a pas eu d'autres messages similaires pendant cette période.
    On note surtout que l'attaque a été lancée le 14 juillet à 1h20 du matin, car c'est à cette même heure que dans la nuit du 3 janvier 2020 le chef de la Force iranienne al-Qods, le général Qasem Soleimani, avait été tué par un drone américain à la sortie de l'aéroport de Bagdad.
    Les pirates iraniens affirment que le 31 juillet, les gares israéliennes ont connu des perturbation en raison des dommages qu'ils avaient provoqués. Les autorités israéliennes ont démenti. Le trafic ferroviaire en Israël fonctionne tout à fait normalement, conformément aux horaires établis pour la période de quarantaine liée à l'épidémie de coronavirus. Le trafic ferroviaire est actuellement réduit en raison des mesures sanitaires. Quant au trafic ferroviaire à destination de la gare de l'aéroport de Ben Gourion, celui-ci a été réduit en raison de la faible fréquentation de passagers dans l'aéroport, toujours pour les mêmes raisons.
    Le groupe Cyber ​​Avengers souligne que bien que l'attaque des pirates informatiques du 24 juillet contre les infrastructures de transport israéliennes ait été suspendue, "le pire (pour les Israéliens) reste à venir". Les pirates iraniens menacent de planifier de nouvelles attaques qui pourraient conduire à "des collisions impliquant des dizaines de trains".