Tarmiyah (nord de Bagdad)

  • Irak : Des combattants de la milice chiite Al-Nujaba tuent le gouverneur et le grand mufti de l'Etat islamique à al-Tarmiya (Nord de Bagdad)

    Imprimer

    Des  combattants du Mouvement chiite al-Nujaba, formant la 12e brigade du Hashd al-Chaabi (une coalition de groupes paramilitaires chiites et pro-iraniens), ont mené une attaque surprise contre un repaire  de l'Etat islamique dans le nord de Bagdad, tuant le gouverneur et le grand mufti de Daech et arrêtant plusieurs terroristes.

    Selon le Centre de communication et des affaires médiatiques d'al-Nujaba en Iran, des combattants irakiens ont attaqué un repaire de Daech dans la région d'al-Tarmiyah au nord de Bagdad lors d'une opération surprise, dimanche 21 février, tuant le gouverneur et le grand mufti de Daech. dans la région et arrêté certains membres clés de ce groupe terroriste.

    La 12e brigade des forces du Hashd al-Chaabi, auxquelles appartient  le mouvement al-Nujaba, est entrée dans la zone samedi matin, a commencé à identifier et à poursuivre les restes de Daech et a détruit un nombre important de caches terroristes au cours d'une offensive nocturne.

    Les affrontements de samedi soir et dimanche matin ont conduit à un échange de tirs à grande échelle entre les deux parties, avec un grand nombre d'attaques à la roquette.

    Selon le rapport, al-Tarmiyah est désormais sous le contrôle des forces spéciales d'al-Nujaba, et l'opération de déblocage des pièges à explosifs, ainsi que la poursuite des terroristes fuyant vers les zones résidentielles et les fermes, se poursuivent.

    La prise de contrôle de la localité d'al-Tarmiya est importante car c'est de cette région que les jihadistes de l'Etat islamique menaçaient la capitale irakienne.
    41ae83fb758d021af1f231c02ecf520c_153.jpg9d6a35813990f960500f0cf9b99e6410_580.jpg

  • Irak : Un officier supérieur de l'armée tué lors d'une embuscade tendue par des jhadistes de Daech près de Bagdad.

    Imprimer

    Brig. Gen. Ali Hamid Ghaidan al-Khazraji..jpgLe 17 juillet dernier, le général de brigade Ali Hamid Ghaidan al-Khazraji (photo), commandant de la 59e brigade de l'armée irakienne, a été tué lors d'un affrontement avec des terroristes de l'Etat islamique.
    Les terroristes ont tendu une embuscade au convoi du commandant dans la région de Tarmiyah, 50 km au nord de la capitale, Bagdad. Le général de brigade al-Khazraji a été tué dès le début de l'attaque. Amaqq, l'agence de presse de l'Etat islamique, a affirmé que trois de ses gardes du corps avaient également été tués au cours de l'embuscade.
    Le Premier ministre irakien Mustafa Al-Kadhimi a ordonné aux forces gouvernementales de traquer les terroristes responsables de l'assassinat d'al-Khazraji.
    Le major général Yahya al-Rasoul, porte-parole militaire du Premier ministre, a déclaré que les autorités enquêtaient actuellement sur cette attaque criminelle, soulignant que les auteurs de l'attentat seraient châtiés.
    Les cellules de Daech (Etat islamique) sont assez actives autour de Bagdad, malgré les efforts des forces de sécurité. Il y a deux jours, les services de renseignement irakiens ont éliminé le gouverneur du groupe terroriste pour la capitale, Omar Shallal Ubaid al-Kartani, au cours d'une opération spéciale.
    L'assassinat du général de brigade al-Khazraji est un coup dur pour les forces de sécurité irakiennes. L'attaque contre le convoi du commandant était apparemment bien planifiée. Cela prouve que les cellules de l'Etat islamique disposent clairement d'informations détaillées sur les mouvements des commandants. Le groupe terroriste pourrait attaquer d'autres officiers supérieurs.