Tarhin (périphérie d'al-Bab)

  • Syrie : L'armée syrienne pilonne des sites pétroliers utilisés par les groupes rebelles

    Imprimer

    Dans la soirée du dimanche 15 mars 2021, des missiles lancés par l'Armée Arabe Syrienne ont une nouvelle fois visé des sites pétroliers à Al-Himran et près du village de Tarkhin. Des missiles "Tochka" et vraisemblablement des Lance Roquettes Multiples  "Smerch" ont été utilisés. Al-Himran est située à 15km de la frontière turque.

    Les frappes de missiles font partie des tentatives du gouvernement syrien pour empêcher le vol organisé de pétrole syrien par les FDS et les rebelles soutenus par la Turquie.

    Les cibles étaient :
    - Le parking de camions citernes pétroliers au passage d'Al-Himran, qui est situé près de la ville de Jarabulus à la frontière avec la Turquie. Le passage est utilisé pour faire passer du pétrole produit illégalement par la coalition majoritairement kurde des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) des champs du nord-est de la Syrie vers les zones occupées par la Turquie. Un grand marché de carburant illégal se trouve à al-Himran.

    - Le village de Tarhin au nord de la ville d'al-Bab. Un réseau de raffineries de pétrole artisanales et de réservoirs de stockage ainsi qu'une flotte de camions citernes pour le transport du pétrole y sont positionnés.
    EwdoKUGWEAAqMLE.jpegTirs de riposte de l'armée turque contre une base de l'armée syrienne 
    Après l'attaque, des sources de l'opposition syrienne ont fait état d'intenses frappes d'artillerie turque sur la base aérienne de Koueiress, où les forces gouvernementales syriennes sont déployées. Aucune perte n'a été rapportée.




    Attaque d'un camion citerne des forces armées turques dans la région d'Edleb
    Par ailleurs, on a rapporté qu'un camion citerne appartenant aux forces armées turques avait été attaqué à Edleb. Il n'y a pas encore d'informations claires.
    EwhSwzZWEAISiii.jpeg

  • Syrie : l'Armée Arabe Syrienne (régime) pilonne la périphérie de la ville d'al-Bab contrôlée par la Turquie pour la deuxième journée consécutive

    Imprimer

    Dimanche 7 mars 2021, l'armée arabe syrienne (AAS) a bombardé la périphérie de la ville d'Al-Bab, contrôlée  par la Turquie, au nord de la province d'Alep.

    Selon des sources de l'opposition, au moins dix obus de mortier tirés par l'AAS ont atterri dans les villes de Bratah et d'al-Dana près d'al-Bab. Un homme a été tué et un autre a été blessé lors des bombardements. Les sources ont affirmé que les victimes étaient des civils.

    Il s'agit de la deuxième journée de bombardements au mortier effectués par l'AAS visant la périphérie d'al-Bab au cours des dernières 48 heures. La première attaque, qui a eu lieu le 6 mars au matin, n'avait entraîné aucune perte.

    Ces attaques font suite à une frappe de missiles à grande échelle par l'AAS et les forces russes sur les zones occupées par la Turquie dans le nord d'Alep. La frappe visait les trafiquants de pétrole près des villes de Tarhin et d'al-Himran.

    Le mois dernier, plusieurs sources pro-gouvernementales et de l'opposition ont rapporté que l'armée syrienne se préparait à lancer une  opération terrestre à grande échelle pour libérer al-Bab. L'armée a déployé au cours des dernières semaines des  renforts au sud de la ville occupée par la Turquie .

    L'armée turque et ses alliés parmi les formations rebelles syriennes ont occupé la ville d'al-Bab après une bataille avec l'Etat islamique il y a plus de trois ans. L'AAS envsiage de reprendre le contrôle de la ville depuis lors.

    Les récents développements militaires dans le nord d'Alep indiquent que les possibilités d'une attaque terrestre contre al-Bab par l'AAS et ses alliés ont très vraisemblables.