Tall Rifaat

  • Syrie : Bombardements russes d'avertissement dans le nord-ouest syrien - Risques de riposte turque

    Imprimer

    Armada russe au large des côtes syriennes
    On avait noté une concentration de navires de guerre russes dans la partie orientale de la Méditerranée, au large des côtes syriennes. On comprend mieux désormais les raisons du renforcement de la présence de la marine de guerre russe dans cette région. En bon joueur d'échec, le président russe, Vladimir Poutine, a acheminé ses pièces maîtresses sur l'échiquier en vue de lancer un sérieux avertissement à la Turquie et à ses alliés syriens.
    2021:03:21.jpegAlep : Deux obus tirés par les rebelles atteignent la ville
    Deux obus tirés par les rebelles sont tombés sur la ville d'Alep pour la première fois depuis la dernière offensive, tuant un résident et en blessant 8 autres. 

    L'armée russe tire un missile sur la ville d'al-Qah, à la frontière turque
    Des avions de l'armée de l'air russe ont attaqué des camps d'entraînement de l'Armée Nationale Syrienne pro-turque dans le nord de la province d'Edleb. Des informations sur des victimes et des dégâts n'ont pas encore été communiquées.

    Par ailleurs, une forte explosion, supposée être une attaque de missile, a frappé la zone d'Al-Qah, à la frontière turque.

    Il s'agirait d'un missile balistique lancé contre le siège de l'un des groupes près de la frontière avec la province turque d'Iskenderun. Selon SOHR, le lancement a été effectué soit depuis un navire de guerre, soit depuis le territoire de la base de Khmeimim. Le missile a atterri près d'un camp de déplacés à al-Qah, au Nord de #Idlib, dans une zone sous contrôle turc.

    Larmée de l'air russe bombarde des positions proches de la frontière turque le 21 mars 2021
    L'armée russe a bombardé Al-Qah, Saramada, le poste frontière entre la Syrie et la Turquie de Bab Al-Hawa, Basanqul et Jabal Arabin.  Une usine à gaz a été touchée par le bombardement russe à la périphérie de Saramada et est en feu (photo ci-dessous).
    ExBAUzaWYAYMXIm.jpeg

    Carte des localités bombardées par l'armée de l'air russe le 21 mars 20212021:03:21.jpegVidéo du bombardement russe du poste frontière de Bab al-Hawa entre la Syrie et la Turquie :

    2021:03:21:2.jpegRisque de représailles turques
    On s'attend à de nombreux bombardements autour de Tall Rifat et Aïn Issa par les Turcs ce dimanche soir en représailles aux attaques russes dans la province d'Edleb.

  • Syrie : Les Kurdes des FDS infligent des pertes aux rebelles syriens pro-turcs à Aïn Issa

    Imprimer

    Une violente bataille est toujours en cours entre les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) et les forces turques  près de la ville d'Ain Issa, dans le nord de la province de Raqqa.

    La bataille a éclaté le 19 mars à la suite d'un certain nombre d'attaques de rebelles syriens pro-turcs contre des positions des FDS autour d'Aïn Issa et des villages voisins.

    Samedi 20 mars, les FDS ont affirmé que ses combattants avaient tué 18 rebelles syriens pro-turcs et blessé 10 autres autour d'Ain Issa au cours des trois derniers jours. Il y a eu un mort de deux blessés dans les rangs des FDS, majoritairement Kurdes.

    Un officier des forces armées turques a également été tué au cours des affrontements, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

    Les combattants des FDS à Ain Issa utilisent des missiles guidés antichar. Au moins un véhicule blindé turc a été détruit près de la ville.

    Plusieurs unités de la police militaire russe et de l'armée arabe syrienne sont présentes près d'Ain Issa, mais ne participent pas à la bataille. L'OSDH affirme que certaines unités syriennes se sont retirées de la zone de conflit.

    Les forces turques ne tentent pas de prendre d'assaut Ain Issa. Cependant, ils s'efforcent d'atteindre l'autoroute M4. L'autoroute stratégique relie Raqqa à Hasakeh à l'est et Alep à l'ouest.

    La bataille autour d'Ain Issa va probablement s'intensifier dans les prochains jours. Tant les FDS que les forces turques ne semblent pas disposées à reculer pour le moment.





    Bombardements aériens ce samedi soir près d'Aïn Issa ?
    Fortes explosions ont été entendues ce soir près d'Aïn Issa. Il s'agirait de frappes aériennes turques, ce qui serait la première fois depuis longtemps. Des avions russes survolent également le secteur tirant des fusées éclairantes dans la région à titre d'alerte.

    Bombardements de Tall Rifaat ce samedi soir
    L'armée turque bombarde également la ville de Tall Rifaat dans la province d'Alep.

  • Syrie : 10 morts et 24 blessés dans des attentats terroristes à Azaz et à Al-Bab

    Imprimer

    10 personnes ont été tuées et 24 autres blessées lors d'un attentat terroriste visant les localités d'Azaz et d'Al-Bab, contrôlées par la Turquie et ses alliés, dans la province d'Alep, au nord de la Syrie.

    Une voiture piégée a explosé près du bâtiment gouvernemental provisoire et du centre culturel de la ville d'Azaz.

    L'attaque a fait 10 morts et 24 blessés, selon un bilan préliminaire.

    L'attentat terroriste a causé des dégâts matériels importants aux maisons et aux voitures situées à proximité. 4 personnes ont péri dans cette première explosion et 20 autres ont été blessées.


    Peu de temps après l'attaque terroriste à Azaz, un poste de contrôle dans la zone de «Zarzour», à 5 km à l'est de la ville d'Al-Bab a lui aussi été la cible d'une attaque terroriste.

    L'attentat à la bombe a fait 6 morts et 4 blessés, selon un bilan préliminaire qui risque de s'alourdir. Parmi les morts, on compte cinq militants syriens de Hamza Davison, un groupe rebelle syrien pro-turc membre de l'Armée Nationale Syrienne. Plus de sept autres personnes ont été blessées.

    Aucune partie n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque. Les militants kurdes YPG/ sont généralement accusés par les autorités turques.

    Rappelons quau moins six civils ont été tués et 25 autres personnes blessées, samedi, dans l'explosion d'une bombe sur un site industriel du district d'Afrin, une localité également sous contrôle turc.

    Pour les Turcs et leurs alliés syriens, les auteurs de ces attentats viennent des régions adjacentes de Tal Rifaat et Manbij, en Syrie. Ils visent souvent les zones de Jarabulus, Aazaz, Afrin et al-Bab, contrôlées par l'opposition syrienne alliée à la Turquie.

  • Syrie : Des bombardements turcs font neuf victimes civiles au nord d'Alep

    Imprimer

    Samedi 23 janvier, trois civils ont été tués et au moins six autres blessés par des tirs bombardements des forces turques sur la ville syrienne de Tall Rifaat dans le nord d'Alep.
     
    Les bombardements turcs ont visé le centre très peuplé de Tall Rifaat, situé dans une poche contrôlée par les unités de protection du peuple kurde (YPG). Des unités de la police militaire russe et de l'armée arabe syrienne sont également présentes dans la région.
     
    Deux enfants de  5 et 12 ans ont été tués dans les bombardements. La troisième victime décédée est une femme déplacée d'Afrin.
     
    Les forces kurdes ont répliqué à l'attaque turque en bombardant la périphérie de la ville d'Azaz, occupée par la Turquie, dans le nord d'Alep. Aucune victime n'a été signalée.
     
    Depuis la périphérie de Tell Rifaat, des groupes de guérilla kurdes lancent régulièrement des attaques contre les forces rebelles syriennes pro-turques dans le nord d'Alep. L'un des groupes de guérilla les plus actifs de la région est les Forces de libération d'Afrin.
     
    L'attaque turque contre Tell Rifaat va probablement raviver les tensions dans le nord d'Alep, où la situation était plus calme ces derniers mois.