Tall Rifaat

  • Syrie : 10 morts et 24 blessés dans des attentats terroristes à Azaz et à Al-Bab

    Imprimer

    10 personnes ont été tuées et 24 autres blessées lors d'un attentat terroriste visant les localités d'Azaz et d'Al-Bab, contrôlées par la Turquie et ses alliés, dans la province d'Alep, au nord de la Syrie.

    Une voiture piégée a explosé près du bâtiment gouvernemental provisoire et du centre culturel de la ville d'Azaz.

    L'attaque a fait 10 morts et 24 blessés, selon un bilan préliminaire.

    L'attentat terroriste a causé des dégâts matériels importants aux maisons et aux voitures situées à proximité. 4 personnes ont péri dans cette première explosion et 20 autres ont été blessées.


    Peu de temps après l'attaque terroriste à Azaz, un poste de contrôle dans la zone de «Zarzour», à 5 km à l'est de la ville d'Al-Bab a lui aussi été la cible d'une attaque terroriste.

    L'attentat à la bombe a fait 6 morts et 4 blessés, selon un bilan préliminaire qui risque de s'alourdir. Parmi les morts, on compte cinq militants syriens de Hamza Davison, un groupe rebelle syrien pro-turc membre de l'Armée Nationale Syrienne. Plus de sept autres personnes ont été blessées.

    Aucune partie n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque. Les militants kurdes YPG/ sont généralement accusés par les autorités turques.

    Rappelons quau moins six civils ont été tués et 25 autres personnes blessées, samedi, dans l'explosion d'une bombe sur un site industriel du district d'Afrin, une localité également sous contrôle turc.

    Pour les Turcs et leurs alliés syriens, les auteurs de ces attentats viennent des régions adjacentes de Tal Rifaat et Manbij, en Syrie. Ils visent souvent les zones de Jarabulus, Aazaz, Afrin et al-Bab, contrôlées par l'opposition syrienne alliée à la Turquie.

  • Syrie : Des bombardements turcs font neuf victimes civiles au nord d'Alep

    Imprimer

    Samedi 23 janvier, trois civils ont été tués et au moins six autres blessés par des tirs bombardements des forces turques sur la ville syrienne de Tall Rifaat dans le nord d'Alep.
     
    Les bombardements turcs ont visé le centre très peuplé de Tall Rifaat, situé dans une poche contrôlée par les unités de protection du peuple kurde (YPG). Des unités de la police militaire russe et de l'armée arabe syrienne sont également présentes dans la région.
     
    Deux enfants de  5 et 12 ans ont été tués dans les bombardements. La troisième victime décédée est une femme déplacée d'Afrin.
     
    Les forces kurdes ont répliqué à l'attaque turque en bombardant la périphérie de la ville d'Azaz, occupée par la Turquie, dans le nord d'Alep. Aucune victime n'a été signalée.
     
    Depuis la périphérie de Tell Rifaat, des groupes de guérilla kurdes lancent régulièrement des attaques contre les forces rebelles syriennes pro-turques dans le nord d'Alep. L'un des groupes de guérilla les plus actifs de la région est les Forces de libération d'Afrin.
     
    L'attaque turque contre Tell Rifaat va probablement raviver les tensions dans le nord d'Alep, où la situation était plus calme ces derniers mois.