TALIBAN

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    38 talibans tués au cours des dernières 24 heures, selon le ministère afghan de la Défense
    Le ministère de la Défense afghan revendique l'élimination d'au moins 38 talibans ont lors des derniers raids menés par les forces de sécurité afghanes à travers le pays au cours des dernières 24 heures.

    Le ministère a indiqué mardi 23 février dans un communiqué que les opérations avaient été menées dans les provinces de Kandahar, Ghazni, Ghor, Faryab et Kapisa.

    Les forces de sécurité afghanes ont lancé des opérations de nettoyage dans les districts de Panjwai, Arghandab et Mianshine dans la province de Kandahar, indique le communiqué, ajoutant que 12 talibans ont été tués et deux autres blessés. Les opérations ont été soutenues par des frappes aériennes.

    Le ministère a déclaré dans un communiqué séparé que les commandos de l'armée afghane avaient mené des raids dans le district d'Arghastan dans la province de Kandahar, au cours desquels 10 talibans avaient été tués et quatre autres blessés.

    Selon le ministère, trois talibans ont été tués par les forces de sécurité dans le district de Moqur dans la province de Ghazni. 

    «Deux talibans, dont un chef de groupe, ont été tués par les forces de sécurité dans la région de Yarfolad (de Firozkoh, la capitale) de la province de Ghor», ajoute le communiqué. 

    Les talibans ont lancé des attaques contre des points de contrôle de sécurité dans le district de Qaisar, dans le nord de la province de Faryab, a déclaré le ministère, ajoutant que les attaques se heurtaient à une forte résistance des forces de sécurité afghanes, tuant cinq militants et en blessant cinq autres.

    Province de Herat
    Deux membres des services de renseignement afghans (NDS) ont été assassinés lors d'une attaque armée.
    2021:02:23.jpeg

    Province de Logar : 9 membres des forces de sécurité tués dans une attaque des talibans
    Neuf membres des forces de sécurité ont été tués et un autre  blessé au cours d'une attaque menée mardi 23 février par les Talibans dans la province de Logar, dans l'est de l'Afghanistan. Les Talibans ont lancé leur attaque contre un avant-poste de sécurité dans la région de Hasarak dans la province de Logar.

    Le Mouvement des Talibans n'a pas fait de commentaires sur l'attaque pour l'instant.

    Province de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) ont arrêté un membre de l'État islamique - Khorasan (ISKP) à Behsud.
    2021:02:23.jpeg

     



  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Ville de Kandahar : 
    Les forces spéciales de l'Armée nationale afghane ont mené une série d'opérations ciblées dans le 12e district de la ville de Kandahar, au cours desquelles huit insurgés talibans ont été arrêtés. De plus, au cours de ces opérations, la police nationale afghane a découvert et confisqué huit munitions lourdes et légères, quatre grenades, quatre radios, un véhicule, des munitions et du matériel militaire.

    2021:02:22.jpeg

    Parmi les armes on distingue un fusil Lee-Enfield No.4 Mk1, un AK-74 avec crosse à repliement latéral de style DDR, le PM md roumain. 63, un AK-47 de type 2, un pistolet Beretta M9/92, un pistolet Zigana K et des grenades à main F-1.

    Province de Herat : quatre policiers tués dans le district d'Adraskan
    Le chef du district d'Adraskan  a déclaré que l'incident avait eu lieu peu après midi lorsqu'un kamikaze, sur une moto piégée, avait déclenché l'explosion. 

    Personne n'a encore revendiqué la responsabilité de l'explosion mais les autorités afghanes blâment généralement les talibans pour ces attentats.
    2021:02:22.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Mahdi Sirat (tué le 2021:02:16).jpegKaboul
    L'officier de renseignement du NDS, Mahdi Sirat (photo de gauche), a été assassiné dans la région de Dasht-e-Barchi dans le PD-13 de Kaboul ce mardi matin.

    Province de Baghlan
    Dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 février 2021, les forces spéciales afghanes ont pris d'assaut un complexe taliban dans le nord de la province de Baghlan qui était utilisé comme prison, détenant des dizaines de membres des forces de sécurité afghanes et de civils. Les forces spéciales ont fait une descente dans la prison et ont sauvé 42 personnes, dont des membres de la sécurité, ont annoncé mardi des responsables. Les prisonniers avaient été gravement torturés par les talibans, ont indiqué les forces spéciales.

    L'opération de sauvetage a été menée dans la région d'Ali Khowaja à Baghlan-e-Markazi, dans le nord de la province de Baghlan, a déclaré le porte-parole du Corps des opérations spéciales, Abdul Ghafar Nuristani. 25 membres des forces de sécurité afghanes et 17 civils ont été libérés . Les personnes secourues ont été transférées à Mazar-e-Sharif.

    Rappelons que les forces de sécurité afghanes ont libéré de nombreux civils et membres des forces de sécurité des cachots des Taliban dans différentes provinces au cours de la dernière année.
    EuVCviiXAAEd8gK.jpeg

    Province de Nangarhar
    4 personnes, dont un policier, ont été tuées au cours de deux attaques distinctes à l'arme à feu à Jalalabad ce mardi matin.  La première attaque a pris pour cible un véhicule de police dans le PD-3, tuant un policier et en blessant deux autres. La seconde attaque au pistolet a visé un autre véhicule dans le PD-4, tuant 3 personnes. 

    EuU1AUkWQAI-aNW.jpeg


    EuVEr07XcAAKNAa.jpegProvince de Nimruz
    Les talibans ont revendiqué l'explosion d'une bombe artisanale (IED), lundi 15 février, visant un véhicule à Kang. Selon les Talibans, un officier de l'ANDSF (photo) a été tué lors de l'attaque.

    Province de Takhar

    Au moins trois soldats de l'Armée nationale afghane (ANDSF) ont été tués et quatre autres blessés par l'explosion d'une bombe artisanale (IED) qui a visé leur véhicule dans le district de Dashti Qala, mardi après-midi.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Helmand
    Les talibans revendiquent une attaque d'"infiltrés" à l'intérieur d'un poste de contrôle à Gereshk, province de Helmand. Les Talibans affirment que leur infiltré a fait de nombreuses victimes avant de rejoindre les Talibans avec un véhicule et quelques armes. 

    Province de Kunduz
    7 membres d'une milice pro-gouvernementale ont été tués et 4 autres blessés lors d'une attaque des talibans contre un de leurs avant-postes  dans le district d'Imam Sahib, province de Kunduz, dimanche soir, a déclaré Khaluddin Hakimi, membre du conseil provincial.

    Province de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) affirment avoir tué 7 militants de l'État islamique - Khorasan (ISKP), dont un kamikaze, lors d'une opération des forces spéciales dans le PD-7, à Jalalabad, Nangarhar, dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 février. Les NDS ont récupéré un gilet suicide, un RPG, 3 fusils, 20 grenades et quelques explosifs. 
    EuQjBMDWYAAzLUn.jpeg
    Deux frappes aériennes ont mis hors de combat 14 talibans dans les districts de Hesarak et Shirzad.
    Les responsables de Nangarhar affirment que 14 combattants talibans ont été tués et quatre autres blessés lors de deux frappes aériennes dans les districts de Hesarak et Shirzad.
    2021:02:15-2.jpegToujours dans la province de Nangarhar, Les autorités locales ont arrêté quatre talibans et saisi un véhicule à Surkh Rod.
    2021:02:15.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Suspension des pourparlers inter-afghans en attendant des éclaircissements sur la politique que mènera Joe Biden
    Le Conseil suprême de réconciliation nationale a déclaré que les talibans avaient suspendu les pourparlers de paix en attendant le résultat d'un examen de l'accord de paix par la nouvelle administration américaine.

    Azizullah Din Mohammad, le chef adjoint du conseil, a déclaré que les talibans ne voulaient pas que le gouvernement américain révise l'accord exécutif avec eux, que le gouvernement américain ait changé ou non. "Les talibans attendent les résultats", a-t-il dit. . C’est pourquoi les pourparlers ont été interrompus par les talibans. "

    D'un autre côté, un membre de l'équipe de négociation du gouvernement afghan a déclaré que la délégation des talibans ne s'était pas présentée à la table des négociations depuis un mois.

    Un autre membre de la délégation gouvernementale afghane a  accusé les talibans de ne pas avoir mené de véritables pourparlers de paix.hD0qw7Si.jpegKaboul 
    Le ministère de la Défense revendique l'élimination de 18 talibans avaient dans le district de Surobi
    Le ministère de la Défense (MoD) a annoncé que 18 Taliban avaient été tués et six autres blessés lors d'une opération menée par l'armée dans le district de Surobi, dans la province de Kaboul.

    Fawad Aman, porte-parole adjoint du ministère de la Défense, a déclaré dimanche 14 février que l'opération avait été menée par les forces de sécurité dans le quartier "Dagri Jagoldak" du district de Surobi. Il a ajouté que de vastes zones du district de Surobi étaient désormais débarrassées des talibans.

    L'armée de l'air a également participé à l'opération.

    Surobi
    Surobi est l'un des districts les plus importants de l'est de Kaboul. Il y a trois centrales électriques dans le quartier.

    Jeudi, cinq agents de sécurité publique chargés de sécuriser le personnel de la Mission d’assistance des Nations Unies à Kaboul avaient été tués au cours d'une embuscade dans le même  district.

    sorobi.jpg

    Province de Badghis : Le ministère de la Défense revendique avoir tué avoir 30 insurgé dans le district abkamari
    Le ministère afghan de la Défense a revendiqué avoir mis hors de combat  deux groupes armés. 30 Talibans, dont deux chefs, ont été tués et 11 autres blessés, selon le MoD.

    Le ministère de l'Intérieur (MoI) a déclaré dans un communiqué la semaine dernière que l'opération était menée par les forces terrestres et aériennes afghanes dans quatre villages du district d'Abkamari dans la province de Badghis.

    Najibullah et Gul Ahmad, deux dirigeants talibans, font partie des combattants abattus lors de l'opération, selon le communiqué.

    Abkamari est l'un des districts est régulièrement le théâtre d'affrontements entre les forces afghanes et les talibans..2021:02:14.jpeg

    Province de Farah : Les responsables de la sécurité de Farah affirment que cinq talibans ont été tués et trois autres blessés.
    Mohibullah Mohib, porte-parole de la police de Farah, a déclaré :  "Les forces de sécurité ont tué le groupe terroriste alors qu'il avait l'intention de mener une offensive contre l'un des postes de contrôle de sécurité du village de Barang Tut, la capitale de la province de Farah. Heureusement, les forces de sécurité et les forces de défense afghanes sont entrées en action et ont éliminé le groupe terroriste."
    2021:02:14.jpeg
    Province de Helmand
    Les talibans ont revendiqué l'assassinat d'un officier supérieur de l'armée afghane, lHekmatullah, la saisie de ses documents, de son arme et de son véhicule à Gereshk, dans le Helmand. 

    2021:02:14.jpeg

    Province de Laghman
    Les services de renseignement afghans (NDS) affirment que leurs forces spéciales ont arrêté 7 talibans à Laghman. Ils sont soupçonnés d'avoir cherché à perpétrer des assassinats ciblés en utilisant des MIED.
    2021:02:14.jpeg

  • Afghanistan : Joe Biden face à de "sérieux dilemmes", selon un responsable américain

    Imprimer

    Le président américain Joe Biden est confronté à de "sérieux dilemmes" en Afghanistan, où la date prévue du retrait complet des troupes américaines approche alors que les talibans ne semblent nullement prêts à renoncer à la violence, a estimé un haut responsable américain.

    L'administration US a ordonné un réexamen de l'accord signé avec les talibans en février 2020 à Doha, qui prévoit le retrait total des forces américaines d'ici le 1er mai, en échange notamment de garanties sécuritaires de la part des insurgés et de leur engagement à négocier un accord de paix avec le gouvernement afghan. Ces pourparlers de paix, ouverts en septembre à Doha, avancent au ralenti et en Afghanistan pas une journée ne se passe sans l'explosion d'une bombe, des attaques contre les forces gouvernementale ou une tentative d'assassinat ciblé contre une personnalité de la société civile.

    "Le niveau de violence reste très, très élevé (...), ce qui est choquant et profondément décevant", a déclaré un haut responsable du département d'État américain à l'AFP cette semaine à Kaboul, sous couvert d'anonymat. "Cela nuit indéniablement à l'ambiance pour tout accord de règlement du conflit afghan", a-t-il ajouté.

    Les talibans nient toute responsabilité dans les attentats ciblés et dénoncent l'État islamique. Washington n'a cependant aucun doute sur qui en assume réellement la responsabilité.

    "De notre point de vue, les talibans sont responsables de la grande majorité des assassinats ciblés", a repris ce responsable, qui estime qu'ils ont créé un "écosystème de violence". "Cela a clairement pour objet de démoraliser les citoyens (...) d'ajouter aux doutes des gens sur leur gouvernement et à l'idée qu'une victoire (des talibans) est inéluctable", a-t-il jugé.

    A ses yeux, l'administration Biden, qui reste déterminée à appliquer l'accord de Doha, est maintenant confrontée à de "sérieux dilemmes". Après la signature de cet accord, les insurgés ont cessé d'attaquer les forces américaines, qui n'ont perdu aucun soldat au combat depuis un an.Mais si Washington décide de maintenir des troupes sur le terrain après l'échéance de mai, elles seront assurément à nouveau ciblées. Et si les États-Unis se retirent entièrement, ils laisseront le fragile gouvernement afghan à la merci d'un adversaire prêt à tout pour arriver au pouvoir, ce qui pourrait déboucher sur de nouveaux massacres qu'il sera difficile à la communauté internationale d'ignorer.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Le ministère de la Défense affirme que 31 talibans ont été tués lors des frappes de l'ANDSF
    Vendredi 12 février, le ministère afghan de la Défense (MoD) a affirmé dans un communiqué qu'au moins 31 talibans, dont un commandant, avaient été tués au cours des dernières 24 heures lors de frappes des forces terrestres et aériennes afghanes.

    Selon le ministère, les opérations ont été menées dans les provinces de Helmand, Zabul et Kandahar.

    «Un commandant des talibans a été tué avec sept autres personnes lors d'une frappe aérienne dans le district de Nawa, dans la province de Helmand, la nuit dernière. En outre, 2 autres personnes ont été blessées à la suite de la frappe. » affirme le  MoD.

    Le ministère ajoute que 13 talibans ont été tués et 11 blessés après que les forces aériennes afghanes aient ciblé leurs bastions dans les districts de Mizan et Arghandab de la province de Zabul la nuit dernière.

    Hier encore, au moins 10 talibans ont été tués et 7 autres blessés à la suite de l’opération des ANDSF dans la province de Kandahar.

    En outre, 66 engins piégés (IED) placés par les talibans sur la voie publique ont été découverts et désamorcés en toute sécurité par l'ANA.

    Les talibans ont déclaré que 12 soldats afghans avaient été tués et plusieurs autres blessés lors d'attaques contre les postes de contrôle des forces de sécurité afghanes dans la province de Kandahar.

    Province de Kapisa
    Une personne a été tuée et quatre autres blessées dans une explosion d'IED / MIED qui a visé un véhicule dans le district de Sayyad, province de Kapisa ce vendredi après-midi.

    Province de Kunar
    Le district de Sarkanwi, dans la province de Kunar, a été le théâtre de deux attentats à la bombe jeudi soir 11 février.
    Faridullah Dehghan, porte-parole du commandement de la police de Kunar, a déclaré : "Une bombe a explosé et notre équipe d'inspection s'est rendue sur place. La deuxième bombe a explosé vers 4 heures, ce qui a malheureusement tué deux membres des forces de sécurité et en a blessé deux autres. Une personne a également été tuée dans l'incident." "

    q5DpPlO4.jpeg

    Province de Parwan
    Au moins un mort et plusieurs blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale à Bagram. Le véhicule visé par le MIED à Bagram appartiendrait à l'ancien député Zahir Sadat. Trois de ses gardes de sécurité ont été blessés.

    2021:02:12.jpeg