Tabarat

  • Mali : 8 morts dans une attaque de l'Etat islamique à Tabarat

    Imprimer

    Huit personnes ont trouvé la mort et une autre portée disparue, mercredi 13 juillet dans l'après-midi, au cours d'une attaque contre le village de Tabarat, situé à 22 km à l'ouest de Menaka au nord du Mali.

    "L'attaque a eu lieu aux environs de 13 heures GMT par des hommes armés soupçonnés d'appartenir à l'Etat Islamique au Grand Sahara" (EIGS), a déclaré une autorité administrative qui a préféré garder l'anonymat.

    Selon la même source "le bilan provisoire fait état de 8 morts dont 5 arabes et une personne portée disparue".

    Cette attaque intervient quelques jours après la manifestation contre l'insécurité et la coupure d'eau et d'électricité organisée par la coordination régionale de la société civile de Ménaka.

    Le 12 juillet 2022, la Coordination de la société civile de Ménaka a déclaré: "après plusieurs fois victime de braquages, enlèvements ciblés, viols, assassinats auxquels s’ajoutent le manque d’eau et d’électricité, à travers la société civile, Ménaka exige la sécurisation, le départ du gouverneur de la région de Menaka, du commandant des FAMa (Forces armées maliennes), du directeur de l’Énergie du Mali ainsi que du directeur de la SOMAGEP (Société Malienne de Gestion d'eau Potable).

    Le gouverneur de la région, Mohamed Maiga a indiqué que « la société civile de Menaka s’est trompée sciemment ou de façon inconsciente de cibles », car, dit-il, les personnes indiquées pour partir ne sont pas le vrai problème.

    Pour rappel, la région de Ménaka est confrontée à des attaques terroristes depuis le 3 mars 2022 attribuées aux hommes armés appartenant à l'Etat islamique au Grand Sahara (EIGS).