Surkh Rod (province de Nangarhar)

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Kaboul
    Un policier a été tué et un autre blessé lors d'une attaque armée contre un véhicule de transfert de la police de Maidan Wardak ce mardi matin dans la région de Chawk-e-Arghandi dans le district de Paghman, province de Kaboul.
    2021:04:06.jpeg
    Toujours à Kaboul, dans la région d'Arzan Qimat du district pauvre de PD-12, un colonel de l'armée à la retraite a été assassiné , la nuit dernière.

    Province de Faryab
    Les autorités locales de Faryab ont revendiqué l'arrestation de deux présumés talibans à Maymana.

    EyM6O1KWgAENg82.jpeg

    EyM6O1IW8AMWnp5.jpeg

    Province de Nangarhar
    Au moins 4 policiers tués lors d'une attaque contre un avant-poste de l'ANDSF dans le district de Surkh Rod dans la province de Nangarhar la nuit dernière.
    2021:04:06.jpeg

    commandant milice Mama (tué).jpegProvince de Zabul
    Le commandant de la milice pro-gouvernementale Mama (photo), a été tué lors d'une embuscade des talibans à Shahr Safa, province de Zabul. L'attaque a été officiellement revendiquée par les talibans

  • Afghanistan : 77 talibans mis hors de combat

    Imprimer

    Le ministère afghan de la Défense a annoncé que 77 talibans avaient été tués et plusieurs autres blessés lors d'affrontements et de frappes aériennes dans les provinces de Kandahar, Baghlan, Laghman, Faryab et Badakhshan.

    Les forces armées ont visé un rassemblement taliban à Arghandab, dans la province de Kandahar, tuant 18 membres du groupe et détruisant un véhicule blindé Humvee bourré d'explosifs avec lequel les talibans avaient l'intention d'attaquer un poste de contrôle sécuritaire.

    En outre, 13 mines artisanales de ce groupe ont été neutralisées.

    A Dand Shahabuddin, dans la province de Baghlan, l'armée afghane a mis hors de combat 9 Taliban, dont 3 commandants, et  blessés 8 autres, au cours d'une opération menée dans la soirée du vendredi 2 avril 2021.
    EyB1-gFXAAENXoZ.jpeg

    Dans une autre déclaration, les forces d'opérations spéciales de l'armée afghane ont indiqué que dans la nuit de vendredi à samedi, les forces spéciales avaient mené une opération dans la ville de Nasi, dans la province de Badakhshan, où les talibans ont subi de lourdes pertes.

    Selon le communiqué, les corps de 18 membres des Taliban sont restés sur le champ de bataille et une grande partie de la province a été débarrassée des Taliban.

    Selon le ministère afghan de la Défense, 26 talibans ont été tués à Faryab, six à Laghman et neuf à Baghlan, et plusieurs autres ont été blessés.

    A Surkh, dans la province de Nangarhar, les autorités locales ont annoncé avoir arrêté un taliban. 
    Ex_klhSXEAMiEAW.jpeg

    Et dans la province de Nangarhar, dans la localité de Pachir Agam, c'est un membre de l'Etat islamique-Khorasan (ISKP) qui a été capturé.
    EyCBzuIWUAImD4l.jpeg

    De leur côté, les talibans ont revendiqua avoir lancé une attaque à grande échelle contre le district de Chapa Dara au fond de la vallée de la rivière Pech, à Kunar. Au moins 6 membres de l'armée afghane ont été tués et 5 autres capturés par les talibans. Plusieurs postes stratégiques de l'armée sont encerclés. Les violents combats sont toujours en cours. 

    les Taliban ont également tendu une embuscade à une voiture de la milice Arbaki, une milice pro-Gouvernementale à Karabakh , province de Ghazni.

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires 

    Imprimer

    Province de Nangarhar - Une femme médecin assassinée
    Une femme médecin, identifiée comme étant le Dr Sadaf, qui travaillait dans la maternité de l'hôpital public régional de Nangarhar  a été tuée à 8H ce jeudi matin par l'explosion d'une bombe artisanale qui a visé le véhicule à trois roues dans lequel elle circulait dans le PD-3, à Jalalabad. L'attentat a eu lieu près de l'ancien consulat pakistanais. Un enfant a également été blessé par l'explosion et a été transporté à l'hôpital pour y être soigné.

    7 ouvriers chiites Hazara exécutés dans la province de Nangarhar
    Au moins sept ouvriers d'une usine de plâtre ont été assassinés dans la province de Nangarhar (est), ont annoncé jeudi les autorités locales. Les ouvriers appartenaient à la communauté chiite hazara, persécutée de longue date en Afghanistan. 

    "Sept ouvriers ont été tués par des inconnus (...) C'étaient tous des Hazaras, venant des provinces de Bamyan et Ghazni. Leur mains ont d'abord été nouées dans le dos, puis ils ont été abattus" tard mercredi soir, a déclaré Ajmal Omar, un membre du conseil provincial de Nangarhar. Le chef de la police de la province, Juma Gul Hemat, a confirmé le bilan et précisé que quatre suspects avaient été arrêtés.

    L'attaque, qui n'a pas encore été revendiquée, est survenue à environ 20 km de Jalalabad, la capitale provinciale, dans une zone frontalière du Pakistan où les talibans mais aussi l'État islamique (Daech) sont influents.
    EvoKkW2XIAMMNWS.jpeg

    Hazaras
    Les Hazaras, principalement chiites, représentent entre 10 et 20% des 38 millions d'Afghans. Depuis longtemps ils sont persécutés par les extrémistes sunnites, dans ce pays déchiré par les divisions ethniques et religieuses. Leurs traits physiques, caractéristiques des populations d'Asie centrale, les rendent facilement identifiables par les radicaux sunnites qui les considèrent comme des hérétiques.

    Durant la brutale guerre civile des années 1990, les Hazaras ont été impitoyablement bombardés lors de combats entre factions ennemies, puis massacrés par milliers lors de la conquête sanglante du pays par les talibans. Par la suite, les talibans ont continué à cibler la minorité ethnique, enlevant et tuant en toute impunité les Hazaras qui se risquaient à voyager sur les dangereuses routes afghanes. La communauté a aussi souvent été visée au Pakistan. En janvier, dix mineurs hazaras ont été enlevés dans une zone reculée du Baloutchistan (ouest), à moins de 100 km de la frontière afghane, puis tués et pour certains décapités. L'attaque avait été revendiquée par l'Etat islamique.