Suluk

  • Syrie : Plusieurs civils tués et blessés dans une nouvelle explosion dans les zones occupées par l'armée turque au nord de Raqqa

    Imprimer

    Le 20 août, une forte explosion a secoué la ville de Suluk, dans la partie occupée par l'armée turque dans le nord de la province de Raqqa.

    Selon des sources locales, il s'agit d'un attentat provoqué par une voiture piégée qui a explosé près de l'entrée du marché principal de la ville. L'explosion a tué un civil et blessé de nombreuses autres personnes, dont une femme.

    Après l'explosion, l'armée nationale syrienne (ANS) soutenue par la Turquie a déployé des renforts à Suluk et a fermé les entrées de la ville.

    Il y a deux jours, une explosion similaire avait visé un point de contrôle de l'ANS près de Suluk. L'explosion avait coûté la vie à quatre rebelles soutenus par la Turquie. Un certain nombre de civils avaient également été blessés.

    Les forces kurdes du nord-est de la Syrie restent le principal suspect dans ces attaques. Cependant, les terroristes de l'Etat islamique, qui sont présents dans la région, pourraient également être responsables.

    L'armée turque et l'ANS ont occupé une grande partie du nord de Raqqa l'année dernière après une bataille avec les Forces Démocratiques Syriennes majoritairement Kurdes. Depuis lors, un état d'anarchie règne sur la partie occupée.

    La Turquie ne prend pas de mesures sérieuses pour sécuriser les zones occupées par ses forces en Syrie. Plusieurs militants de l'opposition pensent que les militants soutenus par la Turquie pourraient faciliter certaines des attaques dans ces zones en échange d'argent.