Soldats soudanais au Yémen

  • Yémen : Neuf soldats soudanais tués par les rebelles, selon le gouvernement

    Imprimer

    Neuf soldats soudanais qui combattent au côté de l'Arabie saoudite ont été tués par un missile des rebelles houthis visant un camp militaire dans le nord du Yémen, ont indiqué des sources militaires gouvernementales.

    Le Soudan fait partie de la coalition militaire dirigée par Ryad qui appuie depuis 2015 les forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté internationale face aux rebelles, soutenus eux par l'Iran. "Neuf membres des forces soudanaises ont été tués et 30 autres blessés ce (mercredi 2 mars 2022) matin par un missile des houthis", a indiqué à l'AFP une source au sein du ministère de la Défense yéménite.

    L'attaque visait un camp militaire dans la région de Hajjah, frontalière de l'Arabie saoudite, a-t-elle ajouté. Mi-décembre 2021, 14 soldats soudanais avaient déjà été tués dans une attaque attribuées aux rebelles chiites houthis contre des sites de la coalition à Harad, dans la même région de Hajjah.

     

  • Yémen : 14 soldats soudanais tués par les rebelles houthis

    Imprimer

    Une attaque des rebelles chiites houthis a tué 14 soldats soudanais, dans le nord-ouest du Yémen, à la frontière avec l'Arabie saoudite, ont indiqué vendredi des sources militaires yéménites.

    Le Soudan est membre de la coalition militaire arabe dirigée par Riyad au Yémen depuis 2015 pour appuyer le gouvernement face aux rebelles proches de l'Iran, les deux parties se livrant une guerre sanglante ayant plongé le pays dans l'une des pires crises humanitaires au monde.

    Les soldats soudanais ont été tués dans une attaque des houthis contre des sites de la coalition à Haradh, dans la province de Hajjah, à la frontière avec l'Arabie saoudite, ont assuré les sources à l'AFP. L'attaque a eu lieu jeudi 16 décembre 2021, ont-elles précisé.

    Depuis la prise de Sanaa en 2014, les rebelles se sont emparés de la majeure partie du nord du Yémen et n'ont cessé de progresser sur le terrain en dépit de l'appui de la coalition aux forces loyalistes.

    Le Soudan, l'un des pays les plus pauvres au monde, avait envoyé des dizaines de milliers de soldats. Fin 2019, le gouvernement de transition issu de la révolution soudanaise avait annoncé une réduction du nombre de soldats engagés au Yémen passant de 15.000 au début du conflit à 5.000. En janvier 2020, des dizaines de Soudanais avaient manifesté à Khartoum pour réclamer le retour au pays de proches recrutés selon eux par une entreprise des Emirats arabes unis - également membre de la coalition - pour être envoyés au combat en Libye et au Yémen.

    Selon l'ONU, la guerre au Yémen aura causé la mort de 377.000 personnes d'ici la fin de l'année 2021, dont environ 227.000 décès dus aux conséquences indirectes du conflit, telles que le manque d'eau potable, la faim et les maladies. La guerre, qui a également déplacé des millions de personnes, a conduit plus de 80% de la population d'environ 30 millions d'habitants à dépendre de l'aide internationale. 

  • Yémen : Les rebelles chiites houthis attaquent les positions des forces soudanaises dans le Hajjah

    Imprimer

     

    Vendredi 16 avril, les rebelles chiites Houthis ont publié une vidéo d'une récente attaque de leurs combattants contre les forces soudanaises dans la province de Hajjah, au nord-ouest du Yémen.

    La vidéo de 18 minutes montre des combattants houthis attaquant les forces armées soudanaises à l'ouest de Harad. Les Houthis prennent d'assaut un réseau de positions avancées, de postes de mortier ainsi qu'un petit village occupé par des soldats soudanais.

    L'attaque audacieuse des Houthis a contraint les troupes soudanaises à se retirer de leurs positions sans manifester de réelle résistance. Les combattants  houthis ont utilisé uniquement des fusils d'assaut et des grenades propulsées par roquettes (RPG).

    Au cours de l'attaque, plusieurs soldats soudanais ont été tués. Les Houthis ont également capturé de nombreuses armes, notamment des mitrailleuses lourdes, des lance-grenades, des mortiers, des fusils et des grenades propulsées par roquettes.

    L'armée soudanaise est le deuxième plus grand contributeur à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite après l'armée saoudienne elle-même. Plus tôt cette année, les Houthis ont révélé que 4 416 militaires soudanais avaient été tués au Yémen, à ce jour.

    Malgré les lourdes pertes et le coup d'État soudanais de 2011, Khartoum n'a pas encore quitté la coalition dirigée par l'Arabie saoudite. En 2019, un plan de retrait de 10000 soldats soudanais du Yémen avait été annoncé. Cependant, le retrait ne s'est jamais produit.

  • Frontlive-Chrono – Lundi 24 juin 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono du lundi 24 juin 2019

    • Arabie saoudite : Les Houthis ont attaqué l’aéroport d’Abah – un civil syrien tué – Abonnés
    • Belgique : arrestation d’un homme suspecté de préparer un attentat contre l’ambassade des USA – Abonnés
    • Belgique : Une « revenante » de Daech libérée par le tribunal de Bruges – Abonnés
    • Burkina Faso : 15 morts dans deux attaques de jihadistes dans le nord – Abonnés
    • Etats-Unis – Iran: Donald Trump annonce des sanctions « dures » visant le Guide suprême – Abonnés
    • Yémen : 30 000 soldats soudanais combattent au Yémen : Officiel – Abonnés
  • Frontlive-Chono du 8 avril 2018

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono – dimanche 8 avril 2018

    Cet article a été aussi publié en : English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol)

    • Allemagne : Arrestations en lien avec un « acte violent » envisagé lors du semi-marathon de Berlin – Lire
    • Cisjordanie : Tentative d’acte terroriste à Mishor Adumim, l’agresseur « neutralisé » – Lire
    • Irak: quatre morts dans un attentat suicide contre le siège d’un parti – Lire
    • Syrie : Soupçons d’attaque chimique à Douma (est de Damas) – lire
    • Syrie : Attaque chimique présumée en Syrie: ce que l’on sait – Lire
    • Yémen : Les Houthis lancent un missile balistique sur un poste de l’armée saoudienne – Lire
    • Yémen: des dizaines de soldats soudanais tués par des rebelles – Lire

    Lire la suite