Soam (province du Gourma, région de l’Est)

  • Burkina Faso : 28 "terroristes" neutralisés et un soldat tué au cours de deux opérations militaires

    Imprimer

    L’armée burkinabè a annoncé, lundi 29 AOÛT 2022, avoir neutralisé 28 "terroristes" au cours de deux opérations offensives menées dimanche, dans les régions de l’Est et du Sahel et qui ont également coûté la vie à un soldat.

    Dans son communiqué, l’armée burkinabè a indiqué que dimanche, les Forces Spéciales, appuyées par l’Armée de l’Air, ont lancé un assaut sur une "importante base terroriste" située près de la localité de Soam (province du Gourma, région de l’Est).

    "La base a été complètement détruite et au moins 10 terroristes ont été neutralisés. D’autres, en fuite, sont actuellement traqués par les unités engagées", a souligné l’armée ajoutant que de l’armement, des moyens roulants, des moyens de communication et du matériel de campement ont été récupérés.

    Lors de cette première opération, aucune perte n’a été enregistrée du côté de l’armée, selon la même source.

    L’armée a en outre affirmé que le même jour, suite à des actions de harcèlement menées par des terroristes contre des postes volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée) dans les environs de Sebba, le détachement militaire de Sebba a conduit une contre-offensive près de la localité de Helga (Province du Yagha, région du Sahel).

    "Au cours de l’opération qui a permis de démanteler deux bases et un plot logistique terroriste, les unités ont été accrochées par des terroristes à plusieurs reprises. Des combats au cours desquels un de nos soldat a malheureusement perdu la vie. Côté ennemi, au moins 18 terroristes ont été abattus et du matériel récupéré", a fait savoir l’armée qui précise qu’un soldat a été tué.

    Le Chef d’Etat-Major Général des Armées a salué "cette action audacieuse" des forces terrestres et aériennes et les a félicités pour les résultats obtenus.

    Depuis 2015, le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes et plus de 1,9 million de déplacés internes.

    Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, samedi, à Dori dans le chef-lieu de la région du Sahel, pour protester contre la dégradation de la situation sécuritaire dans cette région du Burkina Faso.

    Carte.jpeg