Sina

  • Burkina Faso : Plus de dix morts dans des attaques dans le nord

    Imprimer

    Le gouvernement du Burkina Faso a annoncé qu'une série d'attaques sanglantes, lundi soir 26 avril 2021, avait visé un certain nombre de villages de la région de Sittinga dans le nord du pays, tuant "plus de dix personnes". Un responsable local a parlé de 15 morts.

    Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement du Burkina Faso, Useni Tambora, a déclaré mardi soir dans un communiqué que «des hommes armés ont pénétré dans les localités de Sofokil, Yatako, Tau et Sitinga - dans la région de Sina.

    Le ministre burkinabé a ajouté que "les terroristes avaient commis des actes d'intimidation, des pillages et des assassinats de civils", expliquant que "le nombre de morts s'élève à plus de dix".

    Yatako était le premier village à être attaqué, où "au moins dix personnes ont été tuées tandis que cinq autres ont été tuées à Sofokil", ajoutant que "la plupart des victimes sont des hommes".

    "Les assaillants ont également enlevé cinq autres personnes, saisi de la nourriture et du bétail, et vandalisé des magasins", a-t-il ajouté.

    Une source sécuritaire a déclaré qu'"une équipe militaire a été déployée dans la zone pour sécuriser la population et permettre le transport des corps".

    Les habitants locaux ont déclaré que l'attaque avait incité les habitants à fuir les villages en direction de Saitenga et Dori. 

    Rappelons qu'au même moment,  trois journalistes occidentaux, deux espagnols et un irlandais, ont été tués dans l'est du Burkina Faso.

    Le Burkina Faso est témoin d'attaques djihadistes depuis 2015, avec ses voisins de la région du Sahel, le Mali et le Niger.

    Elle s'est d'abord concentrée dans le nord du pays, à la frontière avec le Mali. Cependant, les violations attribuées aux groupes djihadistes, dont le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) affilié à 'Al-Qaïda et de l'État islamique dans le Grand Sahara (EIGS), visent la capitale et d'autres régions, en particulier dans l'est et le nord-ouest.

    Plus de 1 300 personnes ont été tuées depuis 2015 et un million d'autres ont fui les zones de violence.

     

    Lien permanent Catégories : BURKINA FASO, Sina, Sofokil, Tao, Yatako 0 commentaire