Simferopol

  • Украина : Война разгорается в Крыму очередная атака беспилотников на авиабазу вблизи Симферополя

    Imprimer

    Российские СМИ сообщают о взрывах на авиабазе в районе Симферополя
    На территории военной авиабазы в поселке Гвардейское в Симферопольском районе Крыма произошло несколько взрывов.

    Об этом сообщает издание "Коммерсант" со ссылкой на свои источники в Крыму.

    Источник издания утверждает, что правоохранительные органы проверяют версию с атакой малым беспилотником склада боеприпасов на авиабазе.

    Ранее 16 августа в селе Майское Джанскойского района Крыма произошло несколько взрывов на складе боеприпасов. Министерство обороны России заявило, что речь идет о диверсии.

    Украинские диверсии и в Курской области
    В Курской области украинская диверсионно-разведывательная группа взорвала опоры линии электропередачи, питающей атомную электростанцию.

  • Ukraine : la guerre s'installe en Crimée

    Imprimer

    Les médias russes rapportent des explosions dans une base aérienne près de Simferopol.
    Plusieurs explosions se sont produites sur le territoire de la base aérienne militaire du village de Gvardeyskoye, dans le district de Simferopol en Crimée.

    C'est ce qu'a rapporté le quotidien économique Kommersant, citant ses sources en Crimée.

    La source de la publication a déclaré que les forces de l'ordre vérifiaient une version faisant état d'une attaque par un petit drone contre un dépôt de munitions sur la base aérienne.

    Plus tôt, le 16 août, plusieurs explosions s'étaient produites dans un dépôt de munitions dans le village de Mayskoye, dans le district de Dzhankoy en Crimée. Le ministère de la Défense russe a confirmé qu'il s'agissait d'un sabotage.

    Sabotage ukrainien également dans la région de Koursk
    Dans la région de Koursk, un groupe ukrainien de sabotage et de reconnaissance a fait sauter les pylônes de la ligne électrique alimentant la centrale nucléaire.

  • République de Crimée : Attaque terroriste contrecarrée par le FSB à Simferopol

    Imprimer

    Vendredi 9 avril 2021, le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a déjoué une attaque terroriste dans la ville de Simferopol, la capitale de la Crimée. 

    Dans un communiqué, le Centre des relations publiques du FSB a annoncé avoir arrêté deux islamistes, qui seraient partisans du groupe jihadiste syrien Hayat Tahrir al-Sham (HTS). Les deux hommes sont soupçonnés de préparer une attaque contre un établissement d'enseignement à l'aide de bombes artisanales.

    «Le Service fédéral de sécurité a contrecarré un acte de terrorisme en République de Crimée. Deux citoyens russes (nés en 1992 et 1999) ont été arrêtés. Tous deux sont membres de l'organisation terroriste internationale Hayat Tahrir al-Sham. Ils préparaient une attaque armée avec l'utilisation d'engins explosifs artisanaux contre un établissement d'enseignement à Simferopol », indique le communiqué, selon TASS.

    Les deux terroristes prévoyaient de partir pour la Syrie afin de rejoindre les rangs de HTS via l'Ukraine ou la Turquie après avoir mené l'attaque à Simferopol.

    Des composants utilisés dans la fabrication de bombes artisanales comme des éclats d'obus et des explosifs ont été retrouvés au domicile des détenus. En outre, les dispositifs de communication des détenus contenaient des instructions pour fabriquer des explosifs et des engins explosifs, ainsi que des messages, textes et vocaux, qu'ils avaient échangés avec des émissaires de HTS pour discuter de leurs plans d'attentats.

    Selon le FSB, une affaire pénale a été ouverte pour participation à des activités terroristes, propagande terroriste et fabrication illégale d'engins explosifs. Les deux détenus pourraient également faire face à des accusations de préparation d'un attentat terroriste.

    Malgré les efforts continus  pour blanchir le HTS et le présenter comme un parti modéré, le groupe anciennement affilié à Al-Qaïda continue d'agir en tant qu'organisation terroriste.

    Des terroristes du groupe al Tawhid wal Jihad, dirigé par Sirajuddin Mukhtarov , étaient à l'origine de l'attentat à la bombe du métro de 2017 à Saint-Pétersbourg en Russie. Au moins 15 personnes ont été tuées au cours de cette attaque terroriste.

    Récemment, des responsables russes ont révélé que HTS entraînait des terroristes dans son bastion, la région syrienne du Grand Edleb pour leur permettre de mener des attaques terroristes dans diverses villes russes.