Sheikh Hamad bin Jassim Al Thani

  • Qatar : Escarmouches entre les tribus Al-Murra et les forces de sécurité qataries

    Imprimer

    Après les escarmouches entre les tribus Al-Murra et les forces de sécurité qataries sur fond d'opposition à la loi électorale, le ministère qatari de l'Intérieur a mis en garde les citoyens contre toute atteinte à la sécurité du pays.

    Les tribus Al-Murra manifestent contre la loi électorale.  7 de leurs membres ont été arrêtés en raison de leur opposition à la loi électorale. Ls autorités qataries les accusent de diffuser de fausses information. De son côté, la tribu a averti qu'elle se révolterait si les membres arrêtés n'étaient pas libérés. 

    La nouvelle loi stipule que « Toute personne de 18 ans et plus, dont la nationalité d'origine est qatarie, peut 'élire les membres du Conseil de la Choura.

    Toute personne ayant acquis la nationalité qatarie sera considérée comme qatarie, à condition que son grand-père soit qatari et né dans l'État du Qatar.

    Tout candidat doit être de nationalité qatarie et être âgé d'au moins 30, le jour de la cloture des candidatures aux élections du Conseil de la Choura.

    L'exigence que le candidat soit d'origine qatarie, a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

    Opposition en ligne
    Dans un clip vidéo largement rediffusé sur les réseaux sociaux, l'avocate Hazza Al-Marri s'est adressé à l'émir du Qatar, déclarant : « Je vous demande de vous éviter, vous et votre peuple, un grand conflit... Nous ne vivrons pas comme du bétail, nous mangeons et buvons... Nous revendiquerons nos droits même si la mort est écrite pour nous dans les prisons."

    L'avocate répondait à Sheikha Maryam Al Thani, membre de la famille régnante du Qatar, qui a déclaré sur son compte « Twitter » : « Votre bataille juridique est gagnée par la loi ! La loi a ses portes ! Nous ne sommes pas dans une jungle ! » Il y a un droit général qu'il ne faut pas transgresser, qui est de parler poliment au public, et de parler poliment au chef de l'Etat !

    Cheikh Hamad bin Jassim Al Thani, ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, a mis en garde contre les tentatives de déstabilisation de son pays et de détournement d'un débat public autour d'observations concernant la loi électorale et d'enflammer l'atmosphère parmi la population.

    En 2003, les Qataris avaient voté lors d'un référendum sur la première constitution de cet État du Golfe.

    Le Conseil de la Choura est l'organe législatif et l'une de ses tâches est de discuter de ce qui lui est envoyé par le Conseil des ministres, tels que les projets de loi, la politique générale de l'État et les budgets des grands projets, afin qu'il fasse des recommandations à cet égard. .