Shebab

  • Somalie : Frappe américaine contre le groupe Etat islamique

    Imprimer

    Les Etats-Unis ont annoncé mercredi avoir mené une frappe aérienne en Somalie contre le groupe Etat islamique (EI) qui venait d'attaquer l'armée somalienne, tuant sept jihadistes.
    Au moment de la frappe non loin du port de Bossasso, sur le golfe d'Aden, des militaires américains "se trouvaient dans la zone pour conseiller et assister les forces somaliennes et partenaires", a précisé le commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom) dans un communiqué. La frappe a tué sept jihadistes a précisé l'Africom, ajoutant qu'à sa connaissance, aucun civil n'a été tué ou blessé.
    L'Etat islamique en Somalie
    L'EI, un groupe très modeste en Somalie par rapport aux shebab affiliés à Al-Qaïda, est actif dans la région du Puntland, au nord de la Somalie, où ses combattants ont établi des camps d'entraînement et de stockage d'armes, venant essentiellement du Yémen voisin.
    Les shebab constituent de très loin le principal groupe islamiste radical dans ce pays de la corne de l'Afrique. Ils ont proclamé leur allégeance à el-Qaëda, organisation à laquelle ils ont été officiellement intégrés en 2012. Mais un petit nombre d'entre eux --environ 200-- a ensuite fait défection au profit de l'EI. La dernière opération de l'Africom contre l'EI remonte à octobre 2019.

  • Somalie :Les forces du Puntland tuent plusieurs militants de l'Etat islamique et saisissent des explosifs

    Imprimer

    Les forces spéciales du Puntland ont tué lundi au moins huit militants de Daech dans le nord de l'État fédéral somalien
    Selon des sources de sécurité, les forces spéciales du Puntland ont ciblé les militants dans la région d'Iskushuban, dans la région de Bari, qui a servi de base aux militants de l'Etat islamique. Des militants Shabaab ont également été aperçus dans la région le long de la bande côtière de l'océan Indien.
    Des combats intenses ont éclaté à la base de Daech lorsque les forces du Puntland ont tiré sur eux, entraînant des échanges de tirs nourris qui ont duré plusieurs heures le lundi matin, selon les forces de sécurité. Au moins huit militants de Daech sont morts sur place et plusieurs autres ont été gravement blessés.
    Deux camions transportant de la nourriture et des explosifs pour les islamistes ont également été saisis. Les explosifs étaient destinés à lancer des attaques sporadiques de petite à grande échelle à travers le Puntland.
    L'opération des forces spéciales du Puntland était prévue depuis de nombreux mois suite à l'intensification des activités des terroristes islamistes au Puntland, qui a vu des dizaines de fonctionnaires et de citoyens innocents être assassinés par les terroristes.
    Les combats ont eu lieu dans les villages de Seel II et de Timirshe à Bari, où les militants auraient recruté intensivement des jeunes locaux pour leur groupe.
    Ces derniers mois, des actions de militants islamistes ont été signalées dans l'État fédéral du Puntland, plutôt calme et paisible jusqu'à une date récente.

  • Somalie : attentat à Mogadiscio, au moins 4 morts

    Imprimer

    Au moins deux policiers et deux civils ont été tués par l'explosion d'une mine dans une rue de Mogadiscio, mercredi 8 juillet. L'attentat visait la voiture d'un officier, tuant les deux personnes à bord. La zone touchée par l'explosion est le district de Hodan, à l'ouest de la ville.
    Trois jours plus tôt, le 5 juillet, deux attentats presque simultanés, perpétrés par l'organisation jihadiste al-Shabaab, avaient secoué le pays, frappant d'abord un restaurant de la ville de Baidoa, dans le sud du pays, tuant au moins 4 civils, puis le port de la capitale, où cinq policiers ont été blessés.
    Les attaques de ce type sont souvent menées par des militants d'al-Shabaab, . Le groupe, fondé en 2006, est une filiale d'Al-Qaïda. L'objectif de sa révolte est de renverser le gouvernement de Mogadiscio, soutenu par l'ONU, pour prendre le pouvoir et imposer sa propre vision de la loi islamique, la charia.
    La capitale somalienne est fréquemment visée par le groupe terroriste. Les militants d'Al-Shabaab ont été chassés de Mogadiscio en 2011 mais, malgré la présence de l'AMISOM, une armée de l'Union africaine d'environ 20 000 hommes, et malgré la multiplication des attaques aériennes par les États-Unis, les djihadistes ont fait preuve d'une incroyable résilience. Après leur retrait de 1994, les troupes américaines sont retournées en Somalie en janvier 2007.
    Le rapport du gouvernement américain sur le terrorisme de 2018, tout comme celui de 2017, cite la Somalie comme un refuge pour le terrorisme en Afrique, au même titre que la région du lac Tchad et la zone transsaharienne. Le rapport indique que les terroristes somaliens utilisent différentes régions du pays pour planifier et exécuter leurs attaques.

     

  • Somalie : Les jihadistes d'al-Shabab revendiquent deux attaques en un jour

    Imprimer

    Une explosion a frappé un restaurant dans la ville de Baidoa, dans le sud du pays, tuant 4 personnes, tandis qu'un kamikaze, à bord d'une voiture piégée, s'est fait exploser près du port de la capitale, Mogadiscio, blessant 5 policiers. Les deux attaques, qui ont eu lieu presque simultanément, ont toutes deux été revendiquées par l'organisation al-Shabaab le dimanche 5 juillet.
    Le restaurant a été attaqué par une bombe télécommandée au moment où les clients étaient attablés pour déjeuner. En plus des 4 morts, plusieurs clients ont été blessés.Peu après, à Mogadiscio, un kamikaze s'est fait exploser près de l'entrée du siège de l'autorité importatrice. L'homme a réussi à traverser le poste de contrôle de sécurité avant que les policiers n'ouvrent le feu sur le véhicule, qui a explosé devant les portes. Le porte-parole du ministère somalien de l'information, Ismail Mukhtar, a déclaré que 5 policiers avaient été blessés.
    Le dernier attentat suicide a eu lieu dans la capitale le 23 juin. A cette occasion, au moins 3 personnes, dont le kamikaze, ont été tuées lors d'une attaque menée près de la plus grande base militaire turque à l'étranger. La base a été construite en 2017. La présence turque dans le pays est fortement contestée par les militants islamistes al-Shabaab. Le groupe mène des attaques contre des cibles civiles et militaires et le but de sa révolte est de chasser les forces étrangères du pays et de renverser le gouvernement de Mogadiscio, soutenu par les Nations unies, pour prendre le pouvoir et imposer sa propre vision de la loi islamique, la charia.
    A cette occasion, au moins 3 personnes, dont le bombardier, ont été tuées lors de l'offensive menée près de la plus grande base militaire d'outre-mer de Turquie, construite en 2017. La présence turque dans le pays est fortement contestée par les militants islamistes d'al-Shabaab. Le groupe est utilisé pour mener des attaques contre des cibles civiles et militaires et le but de sa révolte est de chasser les forces étrangères du pays et de renverser le gouvernement de Mogadiscio, soutenu par les Nations unies, pour prendre le pouvoir et imposer sa propre vision de la loi islamique, la charia.
    Al-Shabaab, qui signifie "les jeunes" en arabe, est une organisation jihadiste somalienne fondée en 2006 et affiliée à Al-Qaïda. Diverses régions du pays, mais surtout la capitale, sont régulièrement touchées par les attaques des militants de l'organisation.Les djihadistes du groupe ont été chassés de Mogadiscio en 2011 mais, malgré la présence de l'AMISOM, une armée de l'Union africaine d'environ 20 000 hommes, et malgré l'augmentation des raids aériens des États-Unis, les djihadistes se sont montrés incroyablement résistants. Après leur retrait en 1994, les troupes américaines sont retournées en Somalie en janvier 2007.
    Le rapport sur le terrorisme publié en 2018 par le gouvernement américain, tout comme le rapport de 2017, cite la Somalie comme un refuge pour le terrorisme en Afrique, tout comme la région du lac Tchad et la zone transsaharienne. Le rapport indique que les terroristes somaliens utilisent différentes régions du pays pour planifier et exécuter des attaques en raison de l'incapacité des forces de sécurité locales à mettre en œuvre des réformes et à adopter des lois pour renforcer la défense de la Somalie. En février 2017, le président Mohamed Abdullahi Mohamed a déclaré l'état de guerre contre le groupe terroriste.

  • Frontlive-Chrono du mercredi 26 février 2020

    Imprimer

    enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal)

    Les articles de Frontlive-Chrono sont accessibles aux seuls abonnés

    – Se connecter en utilisant le mot de passe et cliquer sur « rester connecté ».
    – Pour les lecteurs qui ne seraient pas encore abonnés,  cliquer sur « s’abonner » dans la barre d’outils, choisir le type d’abonnement en cliquant sur une des durées proposées et suivre les instructions.
    – Trois types d’abonnements: 12€/mois – 60€ pour six mois ou 100€ pour un an.
    Les abonnés bénéficient d’un accès à tous les articles protégés listés dans « catégories ».


    Mali : trois soldats irlandais blessés par l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED) à l’est de Gao

    Trois soldats irlandais ont été légèrement blessés lorsqu’un engin explosif improvisé a explosé près de leur convoi dans l’est du Mali le mardi 25 février, selon les forces de défense irlandaises. « Alors qu’ils effectuaient une patrouille à l’est de leur base à Gao, trois de nos soldats ont été légèrement blessés lorsqu’un engin explosif improvisé…CONTINUER LA LECTURE


     

    Somalie : Une attaque aérienne américaine tue le leader d’al-Shabaab impliqué dans l’attaque de Manda Bay

    Une attaque aérienne dans le sud de la Somalie a tué un haut responsable d’Al-Shabaab qui aurait été impliqué dans la planification d’un raid en janvier contre une base aérienne kenyane qui a fait trois morts parmi le personnel américain, a déclaré le Commandement américain pour l’Afrique. « Les évaluations post-attaque confirment que les deux personnes…CONTINUER LA LECTURE


    Syrie : L’armée syrienne a tiré des roquettes sur un convoi turc, il y a des victimes

    Dans la province d’Idlib, au nord de la Syrie, un convoi militaire turc a essuyé des tirs de missiles de l’armée syrienne. L’Observatoire syrien des droits de l’homme rapporte qu’un véhicule a pris feu. Selon les médias syriens, huit soldats turcs ont été blessés lors du bombardement. La Turquie n’a pas commenté ces rapports. Le…CONTINUER LA LECTURE


    Tunisie : Un terroriste islamiste tué à Kasserine – L’armée découvre trois camps terroristes

    Un jihadiste présumé a été abattu dans le centre-ouest de la Tunisie lors d’une opération antiterroriste, a indiqué mardi soir le ministère de l’Intérieur. Dans un bref communiqué, le ministère précise que ce « terroriste » a été tué lors d’une opération menée par des unités militaires et de la garde nationale (gendarmerie) dans la zone montagneuse…CONTINUER LA LECTURE

  • Kenya : les islamistes shebab attaquent une base militaire américano-kényane

    Imprimer

    Lire la suite