Shebab

  • Somalie : Possible attaque des jihadistes Shebaab à Kismayo

    Imprimer

    Shafi Kahin.pngUne Puissante explosion suivie de coups de feu viennent d'être entendus dans le centre-ville de Kismayo, siège de l'Etat de Jubaland.

    Le président de la chambre de commerce de Jubaland, Shafi Rabi Kahin (photo), a été tué au cours d'un attentat suicide, vendredi à Kismayo. L'attentat a eu lieu à l'extérieur de la mosquée Qadim. Le kamikaze, qui portait une veste explosive s'est fait exploser en criant "Allah akbar" alors que Kahin et d'autres personnalités sortaient de la mosquée.

    Les jihadistes al-Shabaab, affiliés à al-Qaïda, sont naturellement soupçonnés d'être responsables de l'attentat.

    A noter que Khahin était l'un des plus virulents critiques du gouvernement sortant du président Farmajo.

    Kismayo est pourtant considérée comme l'une des villes les plus sûres de Somalie.

    Lien permanent Catégories : Kismayo, Région de Juba, Shebab, SOMALIE 0 commentaire
  • Somalie : 18 membres du Mouvement des Shebabs tués

    Imprimer

    Au moins 18 membres du Mouvement des Shebabs, dont un haut responsable, ont été tués mercredi 9 septembre lors d'une frappe aérienne dans la région centrale de Juba, dans le sud de la Somalie.

    Le site électronique de la radio "Voix de l'armée" (officielle) a rapporté qu'une frappe aérienne avait visé un site où se réunissaient des dirigeants et des membres des Shebabs, dans la ville de Mariri, dans le sud de la Somalie".

    Selon la même source, la frappe aérienne, dont l'heure d'exécution n'a pas été précisée, a tué 18 membres des Shebabs", dont Abdullah Ali Adam, un leader du mouvement et l'un de ses responsables financiers.

    Le mouvement des Shebabs n'a pas commenté les informations relayées par l'armée somalienne.

    L'armée américaine soutient la Somalie dans sa guerre contre les Shebabs, en menant des frappes aériennes pour affaiblir les capacités de combat du mouvement contre les forces gouvernementales.

    La Somalie mène une guerre depuis des années contre les Shebabs, qui a été créé au début de 2004. C'est un mouvement islamiste armé affilié à Al-Qaïda, ayant revendiqué de nombreuses opérations terroristes qui ont fait des centaines de morts.

  • Somalie : 7 morts dans un attentat-suicide visant un restaurant à Mogadiscio

    Imprimer

    Sept personnes ont été tuées et d'autres blessées, mercredi 9 septembre, dans un attentat-suicide devant un restaurant dans la capitale somalienne Mogadiscio, selon une source sécuritaire et des témoins oculaires. Parmi les morts figurent un officier de police et six civils. Un jeune garçon ferait partie des personnes décédées Des dizaines d'autres personnes ont été blessées. La police s'attend à ce que le nombre de morts augmente, car de nombreux blessés sont gravement atteints.

    Le kamikaze, portant une veste explosive, est entré dans le restaurant Blue Sky vers 17h30 [1430 GMT]. Le restaurant est situé à quelque 600 mètres du palais présidentiel dans le quartier Hamarweyne de la capitale somalienne et est régulièrement fréquenté par des fonctionnaires du gouvernement.

    Une source de la police, ayant requis l'anonymat, a indiqué que le restaurant était rempli de clients, confirmant que sept personnes ont été tuées, selon un bilan préliminaire.

    La source a ajouté que "des citoyens (dont le nombre n'a pas été identifié) ont été blessés à la suite de l'explosion qui a retenti dans toute la capitale.

    Un témoin oculaire a déclaré que l'explosion était puissante et avait causé de graves dommages matériels au restaurant, et qu'il avait vu sept blessés qui avaient été emmenés dans des hôpitaux.

    Aucune partie n'a immédiatement revendiqué l'attentat, mais les autorités accusent souvent le mouvement rebelle des Shebabs.

  • Somalie : 15 morts dans 2 attaques menées par les Shebabs contre un centre militaire

    Imprimer

    Au moins 15 personnes ont été tuées, lundi 17 août, dont 13 membres du mouvement des Shebabs. Les deux attaques ont été menées par des kamikazes visant un centre militaire gouvernemental, dans le sud de la Somalie.

    La radio "Voix de l'armée" (gouvernementale) a rapporté, citant le commandement général des forces armées somaliennes que "le Mouvement des Shebabs" a mené deux attentats-suicide contre un centre militaire dans la localité de Jof Jdoud relevant du district de Bay".

    La même source a souligné que la première attaque a été perpétrée à l'aide d'une voiture piégée conduite par un kamikaze, tandis qu'un autre kamikaze a fait exploser sa ceinture à l'intérieur du centre.

    Elle a noté que les deux attaques ont été suivies d'affrontements violents entre les forces gouvernementales et des éléments armés des Shebabs qui tentaient de pénétrer dans le centre militaire et d'en prendre le contrôle.

    Les forces gouvernementales ont fait face à l'attaque et ont tué 13 éléments armés des Shebabs et ont arrêté d'autres lors des affrontements.

    Le commandement de l'armée a noté que deux membres des forces gouvernementales ont été tués à la suite de l'attaque, tandis que 4 autres ont été blessés.

    De son côté, le mouvement des Shebabs a revendiqué les deux attaques visant le centre militaire gouvernemental, selon le site Somali Memo.

    Le mouvement a revendiqué la mort de 8 membres des forces gouvernementales, dont des responsables régionaux.

  • Somalie : Des islamistes armés investissent un hôtel populaire à Mogadiscio après une "forte" explosion

    Imprimer

    Abdullahi Mohamed Nur (propriétaire).jpegL'hôtel Elite, un hôtel populaire situé sur la plage du Lido à Mogadiscio a été la cible d'une violente attaque. L'attaque a commencé par un attentat à la voiture suicide qui a tué plusieurs personnes. Des membres des jihadistes Shebabs ont ensuite lancé un assaut contre l'hôtel et ont réussi à pénétrer à l'intérieur. Deux des attaquants sont morts mais es combats sont toujours en cours.
    L'hôtel Elite est fréquenté par les députés et des hommes d'affaires.
    Le bilan est actuellement de 17 morts, parmi lesquels des membres du gouvernement, et de 40 blessés. Abdullahi Mohamed Nur (photo ci-contre), le propriétaire de l'hôtel et membre du Parlement somalien, fait partie des personnes qui ont pu être évacuées par les forces de sécurité. Parmi les 17 morts, on compte 5 membres des Shebabs.
    Les Shebabs ont immédiatement revendiqué la responsabilité de l'attaque contre l'hôtel de luxe.

    Attaque de l'hotel :


    Elite hotel

  • Somalie : Au moins sept morts dans l'explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio

    Imprimer

    Au moins sept personnes ont été tuées samedi par l'explosion d'une voiture piégée visant un camp militaire dans la capitale somalienne Mogadiscio, ont indiqué à l'AFP l'armée et les services de secours locaux.
    L'attaque, revendiquée par les rebelles islamistes Shebab, a visé un camp jouxtant le stade national de la capitale, où sont stationnées des troupes de l'armée nationale somalienne (SNA).
    "Il y a eu une grosse explosion au camp de la 27e brigade. Un véhicule bourré d'explosifs a forcé l'entrée et a fait des pertes. Sept personnes ont été tuées et plus d'une dizaine blessées", a affirmé à l'AFP Mohamed Abdirahman, un lieutenant de la SNA.
    L'entreprise Aamin Ambulance, seul service de secours privé opérant en Somalie, a indiqué dans un communiqué que huit personnes avaient été tuées et quatorze blessées.
    Selon des témoins, le véhicule piégé a passé un premier check-point avant d'exploser à proximité du camp. Suleyman Hassan, un témoin, a indiqué à l'AFP qu'un minivan avait explosé juste à l'entrée du camp. "Il y a des victimes et des véhicules en flammes"", a-t-il ajouté.
    L'attaque a été revendiquées quelques minutes après dans un bref communiqué par les rebelles islamistes Shebab (photo ci-dessus), qui mènent une guerre d'usure contre le régime somalien depuis 2008. Attentats et attaques islamistes sont fréquentes à Mogadiscio, même si leur rythme s'est ralenti depuis le début de l'année.

  • Somalie : Frappe américaine contre le groupe Etat islamique

    Imprimer

    Les Etats-Unis ont annoncé mercredi avoir mené une frappe aérienne en Somalie contre le groupe Etat islamique (EI) qui venait d'attaquer l'armée somalienne, tuant sept jihadistes.
    Au moment de la frappe non loin du port de Bossasso, sur le golfe d'Aden, des militaires américains "se trouvaient dans la zone pour conseiller et assister les forces somaliennes et partenaires", a précisé le commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom) dans un communiqué. La frappe a tué sept jihadistes a précisé l'Africom, ajoutant qu'à sa connaissance, aucun civil n'a été tué ou blessé.
    L'Etat islamique en Somalie
    L'EI, un groupe très modeste en Somalie par rapport aux shebab affiliés à Al-Qaïda, est actif dans la région du Puntland, au nord de la Somalie, où ses combattants ont établi des camps d'entraînement et de stockage d'armes, venant essentiellement du Yémen voisin.
    Les shebab constituent de très loin le principal groupe islamiste radical dans ce pays de la corne de l'Afrique. Ils ont proclamé leur allégeance à el-Qaëda, organisation à laquelle ils ont été officiellement intégrés en 2012. Mais un petit nombre d'entre eux --environ 200-- a ensuite fait défection au profit de l'EI. La dernière opération de l'Africom contre l'EI remonte à octobre 2019.