Sham Corps (brigade rebelle pro-turque)

  • Syrie : Bombardements et attaques terroristes dans le nord-ouest du pays

    Imprimer

    L'échange de tirs d'artillerie entre l'armée arabe syrienne et les rebelles soutenus par la Turquie se poursuit dans le sud de la région du Grand Edleb :

    L'artillerie des rebelles pro-turcs s a bombardé les positions de l'armée syrienne (AAS) dans la région de Kafr Halab, ainsi que dans les régions de Maarat al-Numan, Kafr Nubl et Hizarin ;
    De son côté, l'artillerie de l'armée syrienne a bombardé les positions des rebelles pro-turcs dans les villages de Fatterah et Kansafra ;
    Deux hommes armés non identifiés ont attaqué le département de la sécurité criminelle du gouvernement de salut public à Edleb, blessant deux gardes. L'un des attaquants a été tué.
    Dans l'ouest de la province d'Alep, des tireurs non identifiés ont abattu le commandant de la Sham Corps (Légion levantine), Mohammed Mustafa at-Tahir, nom de guerre "Abu Khanjur", dans la ville de Tal Adah. Les auteurs du meurtre, qui étaient à moto, ont réussi à prendre la fuite.

  • Syrie : Sept morts et des dizaines de blessés dans un attentat à la voiture piégée à Azaz (nord syrien)

    Imprimer

    Sept personnes ont été tuées et 85 autres blessées dans un attentat à la voiture piégée dans la région d'Azaz, dans le nord-ouest de la Syrie.
    L'attentat a eu lieu dans le village de Sajjo, à un kilomètre du poste de Bab al-Salama, à la frontière avec la région de Kellis, dans le sud de la Turquie. 15 blessés ont été emmenés dans des hôpitaux en Turquie, dont certains dans un état critique.
    Dans la matinée de dimanche déjà, une bombe avait explosé au passage d'une voiture appartenant à des rebelles syriens pro-turcs appartenant au groupe Sham Corps dans le centre-ville d'Afrin, blessant 13 personnes.

  • Syrie : Nouvelle attaque contre les rebelles syriens pro-turcs à Afrin

    Imprimer

    Le 19 juillet au matin, un puissant engin explosif improvisé (IED) a explosé sur la route de Jandaris dans le secteur d'Afrin, occupé par la Turquie, au nord de la Syrie.
    L'IED visait un véhicule du Sham Corps soutenu par la Turquie. L'explosion, très puissante, a endommagé des voitures, des magasins et des bâtiments civils situés à proximité. Des sources locales ont indiqué que treize personnes, dont six enfants, ont été blessées par l'explosion.
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme a révélé que trois des blessés sont des membres du Sham Corps. L'un d'entre eux est un commandant d'unité.
    Jusqu'à présent, aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'attaque. Des groupes kurdes, comme les Forces de libération d'Afrin et la Salle des opérations de la Colère de l'opération des oliviers, mènent régulièrement de telles attaques contre des combattants syriens soutenus par la Turquie.
    Au cours des dernières semaines, une série d'attaques similaires par des engins explosifs improvisés a secoué Afrin. De nombreux civils et des militants soutenus par la Turquie ont été tués ou blessés.