Shadadi

  • Syrie : L'Etat islamique a fait sauter un gazoduc dans la région orientale d'al-Shaddadi

    Imprimer

    Vendredi 2 octobre, des personnes non identifiées ont fait sauter une section d'un gazoduc reliant la station de Talje à une usine dans la région d'Al-Shaddadi, dans l'est syrien.

    L'Etat islamique a revendiqué l'attaque samedi 3 octobre. L'attaque a eu lieu sur le territoire contrôlé par les "Forces Démocratiques Syriennes" (FDS) majoritairement kurdes.

    Un mois plus tôt, fin août 2020, un attentat contre un pipeline avait provoqué un black-out dans tout le pays.

    Selon SANA, l'agence officielle syrienne, le ministre de l'électricité, Zuhair Kharbotli, a déclaré que l'explosion du gazoduc s'était produite après minuit entre Adra et Al-Dhamir, dans la banlieue nord-est de Damas.

    Il a déclaré que c'était la sixième fois que le gazoduc était visé. Il a ajouté que des techniciens travaillaient pour résoudre le problème et que l'électricité devrait être rétablie dans les heures à venir.

    Le représentant spécial des Etats-Unis pour l'engagement en Syrie, James Jeffrey, a déclaré qu'il pensait qu'il s'agissait d'une attaque de l'Etat Islamique, mais qu'aucune responsabilité n'avait encore été revendiquée.

    "Il s'agit presque certainement d'une attaque de l'Etat islamique", a déclaré M. Jeffrey.

    Jeffrey a ajouté : "En Syrie, en particulier dans le désert de Badia au sud de l'Euphrate ... nous constatons une recrudescence de l'activité de l'Etat islamique"

  • Syrie : Daech attaque une position de miliciens kurdes à la frontière irakienne

    Imprimer

    L'Etat islamique revendique une attaque contre une position de la milice kurde YPG à al-Twimin / Shadadi, à la frontière avec l’Irak. L'affrontement a même impliqué les gardes frontières irakiens. Il pourrait s’agir de la première attaque trans-frontalière revendiquée par Daech depuis la perte de son territoire.

    Lien permanent Catégories : ÉTAT ISLAMIQUE, Shadadi, SYRIE, YPG 0 commentaire
  • Syrie : Des militaires saoudiens sont entrés dans le nord-est de la Syrie avec les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis

    Imprimer

    Une petite unité militaire saoudienne a pénétré dans le gouvernorat syrien d'al-Hassaké, au nord-est du pays, contrôlé par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), une coalition majoritairement kurde soutenue par les États-Unis, a rapporté la télévision al-Mayadeen le 27 août.

    L'unité est composée de 20 membres, et serait dirigée par un officier saoudien de haut rang nommé "Saud al-Jaghifi".

    Selon al-Mayadeen, un convoi des forces de la coalition , qui s'est récemment retiré du camp Taji en Irak, a déplacé l'unité saoudienne d'Irak vers une base à al-Shaddadi dans la campagne de Hassaké au sud.

    Une source bien informée a déclaré que l'unité saoudienne ne devait pas rester à al-Shaddadi, révélant que des officiers du Royaume avaient déjà effectué des visites similaires dans le nord-est de la Syrie par le passé.

    "Ils quitteront le pays", a déclaré la source, ajoutant : "Ce n'est pas la première fois que des soldats saoudiens entrent en Syrie, car ils y étaient déjà entrés pour communiquer avec certaines tribus arabes dans le gouvernorat de Hassaké."

    L'Arabie saoudite bénéficie de liens étroits avec les tribus arabes du nord-est de la Syrie, en particulier à al-Hassaké. Ces tribus, comme Al Anazzah et Al Baggara, sont très présentes dans le royaume.

    Si la présence de soldats saoudiens à Hassake en Syrie est très inhabituelle, mais pas extraordinaire en soi. Le Royaume est connu pour être un partenaire de la coalition dirigée par les États-Unis ainsi qu'un bailleur de fonds des FDS, une coalition de combattants Kurdes et de tribus arabes du nord-est de la Syrie.

  • Syrie : Imminence de l'offensive contre Raqqa, place-forte de Daech - 25 mai 2016

    Imprimer

    Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 25 mai   2016
    Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le mardi 24 mai sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
    Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite