Service de l'action anti-mines des Nations Unies

  • Afghanistan : Une mine tue 13 personnes dans le sud du pays

    Imprimer

    Des responsables afghans ont déclaré qu'au moins 13 personnes avaient été tuées vendredi 28 août lorsqu'une mine a explosé dans leur véhicule dans la province de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. Ils ont accusé les combattants talibans d'être responsables de l'attaque.

    L'explosion s'est produite dans la région de Spin Boldak alors que les victimes se dirigeaient vers un marché libre, où des centaines de villageois se rassemblaient pour acheter et vendre le week-end.

    Baher Ahmed Ahmadi, un porte-parole du gouverneur de Kandahar, a déclaré que les corps des villageois avaient été déchiquetés au point qu'ils ne pouvaient pas être identifiés.

    Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'accident. Les combattants talibans affirment utiliser des bombes en bordure de route et des mines pour attaquer les forces de sécurité, mais ces engins explosifs font souvent des victimes civiles.

    Les mines prolifèrent en Afghanistan après des années de conflit et sont souvent ramassées par des enfants.

    Au moins 1 415 civils ont été tués ou blessés par des mines et des munitions non explosées en 2018. Selon le Service de l'action anti-mines des Nations Unies, un tiers de toutes les victimes cette année-là étaient des enfants, tandis que les blessés provoqués par des munitions non explosées représentaient 80% de ce nombre.