Lavrov Sergueï

  • La Turquie ne reconnaît pas l'annexion de la Crimée par la Russie

    Imprimer

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rencontré à Istanbul le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le dirigeant turc a déclaré qu'Ankara n'a pas reconnu et ne reconnaît pas l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie. Il a également promis un soutien aux Tatars de Crimée.

    "Nous percevons l'Ukraine comme un pays clé en termes de sécurité et de stabilité de notre région. Et dans ce cadre, nous avons toujours soutenu et soutiendrons la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine, y compris la Crimée", a déclaré Erdogan cité par Interfax .

    La position de la Turquie est restée inchangée depuis le début du conflit entre l'Ukraine et la Russie en 2014. Cependant, la re-déclaration du président fait suite à plusieurs déclarations sévères de politiciens russes sur l'éclatement du conflit au Haut-Karabakh.

    Ainsi, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que la Russie rejette la position turque sur le Karabakh. Nous n'avons jamais qualifié la Turquie d'allié stratégique, c'est un partenaire très proche », a-t-il ajouté.

  • Azerbaïdjan : Les corps de 120 mercenaires syriens reviennent d'Azerbaïdjan

    Imprimer

    L'Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a annoncé, mardi 13 octobre, l'arrivée en Syrie des corps de mercenaires des factions pro-Ankara tués dans les combats du Haut-Karabakh, accompagnés d'un lot de combattants revenus d'Azerbaïdjan.

    L'observatoire a rapporté que le nombre de mercenaires tués dans les combats du Haut Karabakh, aux côtés des forces azéries, se monte à 119. Malgré le nombre élevé de morts, les efforts turcs pour recruter des combattants et les envoyer en Azerbaïdjan se poursuivent à plein régime.

    L'OSDH rapporte que plus de 400 combattants des factions «Sultan Murad et Hamzat» et d'autres factions devraient être transférés par le gouvernement turc en Azerbaïdjan dans les prochains jours.

    Selon l'OSDH, la Turquie a transféré au moins 1 450 combattants syriens en Azerbaïdjan depuis le début des combats.

    Il a ajouté que les services de renseignement turcs continuaient de transférer et de former un grand nombre de membres des factions pro-turques à combattre en Azerbaïdjan.

    Selon l'OSDH, le gouvernement turc aurait assuré les mercenaires des factions syriennes pro-turques que leur rôle se limiterait à protéger les champs pétrolifères et les frontières d’Azerbaïdjan.

    Les combats, les plus féroces dans la région du Haut-Karabakh depuis 25 ans, retiennent l'attention du monde entier, en partie en raison de sa proximité avec des oléoducs transportant du pétrole et du gaz d'Azerbaïdjan et des risques d'entraîner des puissances régionales telles que la Turquie et la Russie dans le conflit.

    Ankara et Moscou subissent de plus en plus de pressions pour exercer leur influence dans la région et mettre fin aux combats.

    Le ministre arménien des Affaires étrangères Zahrab Mnatsakyanian a rencontré lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Moscou et a accusé l'Azerbaïdjan de tout faire pour accroître l'influence de la Turquie dans la région et d'utiliser des mercenaires fidèles à la Turquie.

  • Arménie et Azerbaïdjan s'accordent sur un cessez-le-feu mais se bombardent intensivement avant son entrée en vigueur

    Imprimer

    L'Azerbaïdjan et l'Arménie se sont accordés samedi sur un cessez-le-feu à partir de midi dans la région séparatiste du Nagorny Karabakh, a annoncé la diplomatie russe après des négociations marathon à Moscou entre les chefs des diplomaties arménienne et azerbaïdjanaise.

    "Un cessez-le-feu est annoncé à partir de 12 heures 00 minutes le 10 octobre 2020 dans des buts humanitaires", a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lisant un communiqué à l'issue des pourparlers. On ignorait dans l'immédiat s'il s'agissait de midi à Moscou (09H00 GMT) ou à Stepanakert (08H00 GMT). M. Lavrov a affirmé que le cessez-le-feu permettrait "d'échanger des prisonniers de guerre, d'autres personnes et les corps des tués avec la médiation et en accord avec les critères du Comité de la Croix Rouge".

    L'Azerbaïdjan et l'Arménie se sont également engagés "à des négociations substantielles pour parvenir rapidement à un règlement pacifique" du conflit avec la médiation des co-présidents du groupe de Minsk de l'OSCE, a précisé M. Lavrov. Co-présidé par la Russie, les Etats-Unis et la France, le groupe de Minsk de l'OSCE est depuis le milieu des années 1990 le principal médiateur international dans ce conflit. Les "paramètres spécifiques" de la mise en oeuvre du cessez-le-feu seront convenus ultérieurement, a ajouté Sergueï Lavrov.

    Ces négociations entre les ministres des Affaires étrangères arménien et azerbaïdjanais, à Moscou, ont duré plus de 10 heures et sont terminées très tard dans la nuit de vendredi à samedi. Il s'agissait du premier espoir sérieux pour mettre fin aux affrontements meurtriers qui opposent depuis le 27 septembre des séparatistes arméniens de la république autoproclamée du Nagorny Karabakh, soutenus par Erevan, et les forces azerbaïdjanaises. Jusqu'à présent, les deux parties étaient restées sourdes aux appels de la communauté internationale à un cessez-le-feu.

    "Maestro"
    Dans un message sur son compte Facebook, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a évoqué des "négociations marathon" et a qualifié le ministre russe des Affaires étrangères de "maestro".

    Avant le début des pourparlers, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev avait affirmé donner une "dernière chance" à Erevan pour régler pacifiquement le conflit dans cette région montagneuse, revendiquée par les deux pays. "Nous retournerons de toutes façons sur nos terres", avait-il affirmé, lors d'un discours télévisé. Le Premier Ministre arménien Nikol Pachinian s'était dit lui prêt "pour la reprise du processus de paix".

    Les deux camps se bombardent intensivement
    Des missiles azerbaïdjanais se sont abattus sur la capitale du Nagorny Karabakh, Stepanakert, samedi matin, a indiqué un responsable de cette enclave séparatiste, peu de temps avant l'entrée en vigueur d'un cessez-le feu.
    "Il y a quelques minutes, l'Azerbaïdjan a de nouveau frappé des zones civiles de Stepanakert avec des missiles", a déclaré sur Twitter Artak Belgarian, le médiateur de cette république auto-proclamée, précisant qu'il n'y avait pas encore d'informations sur les victimes.

    De son côté, les forces arméniennes du Haut Karabakh ont bombardé intensivement" des zones habitées, selon les autorités d'Azerbaïdjan.

    Kalin Ibrahim.jpgLa Turquie affirme que le cessez-le-feu au Nagorny Karabakh échouera sans le retrait des Arméniens
    Les efforts déployés par la Russie, la France et les États-Unis pour mettre fin à la bataille en cours dans le Haut-Karabakh échoueront si l'Arménie ne se retire pas de la région contestée, a déclaré le 9 octobre le porte-parole présidentiel turc Ibrahim Kalin (photo).

    "S'ils ne font qu'appeler à un cessez-le-feu, s'ils ne travaillent qu'à un cessez-le-feu, ce ne sera rien de plus qu'une répétition de ce qui s'est passé au cours des 30 dernières années", a déclaré M. Kalin, cité par Reuters dans une interview sur Al-Jazira, "Il est presque certain que l'opération échouera si elle ne s'accompagne pas d'un plan détaillé pour mettre fin à l'occupation".

    Kalin a fait ces remarques alors que les ministres des affaires étrangères russe, azerbaïdjanais et arménien, Sergeï Lavrov, Jeyhun Bayramov et Zohrab Mnatsakanyan, se réunissaient à Moscou pour discuter de la situation au Haut-Karabakh.

    La Turquie semble confiante que les discussions à Moscou seront un échec. Dans une déclaration, le ministre de la défense, Hulusi Akar, a déclaré que l'attaque de l'Azerbaïdjan au Haut-Karabakh ne cessera pas tant que l'Arménie ne retirera pas ses forces de la région.

    "Tant que l'occupation ne sera pas terminée, tant que les terroristes et les mercenaires ne seront pas sortis de là, personne ne doit s'attendre à ce que nos frères azéris s'arrêtent", a déclaré M. Akar dans la déclaration.

    La Turquie soutient activement les opérations azerbaïdjanaises dans le Haut-Karabakh. Ankara a déployé plus de 1 000 mercenaires syriens sur les lignes de front de la région. En outre, au moins deux avions de chasse F-16 turcs ont été déployés en Azerbaïdjan.

    Les déclarations de Kalin et Akar indiquent que l'Azerbaïdjan n'est toujours pas prêt à faire des compromis. La bataille du Haut-Karabakh ne devrait pas se terminer de sitôt.

  • Frontlive-Chrono du lundi 13 janvier 2019 - Les informations essentielles sur le Moyen Orient, l'Afrique du nord et le Sahel

    Imprimer

    Burkina Faso: 9 personnes tuées dans une attaque à Sollé

    Au moins neuf personnes ont été tuées par des hommes armés non identifiés sur l’axe Titao-Sollé dans la province du Lorum (région du Nord) selon une source locale. Ce sont deux véhicules transportant des commerçants qui ont été attaqués, sur l’axe Titao-Sollé situé dans la province du Lorum dans la région du Nord. « Les assaillants…

    Libye: du « progrès » à Moscou, mais Haftar demande du temps pour réfléchir, selon Lavrov

    Un « certain progrès » a été obtenu lundi à l’issue de négociations à Moscou destinées à signer un accord formel de cessez-le-feu en Libye entre les deux chefs belligérants, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Les négociations impliquant les délégations entre les deux camps, qui ont duré environ sept heures, ont été…

    Iran: Troisième journée de manifestations anti-régime – Des forces de sécurité blessés

    Des clips vidéo publiés depuis l’intérieur de l’Iran sur les réseaux sociaux montrent des manifestants réunis lundi dans la capitale, Téhéran, pour la troisième journée consécutive, témoignant de la colère générale à propos de l’aveu de l’armée d’avoir abattu l’avion ukrainien la semaine dernière. « Ils ont tué notre élite et les ont remplacés par des…

     
  • Frontlive-Chono du 24 avril 2018

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le 24 avril 2018

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) ja日本語 (Japonais)

    • Irak : début de la reconstruction de la célèbre mosquée de Mossoul – Lire
    • Syrie: Israël ripostera en cas d’utilisation de batteries de fabrication russe – Lire
    • Syrie: 18 combattants prorégime tués dans l’opération anti-EI à Damas – Lire

    Lire la suite

  • Frontlive-Chono 28 February 2018

    Imprimer
    FRONTLIVE CHRONO 
    Wednesday 28 February 2018  
     
    Dear subscriber 
    Four U.N. soldiers (Minusma) again killed in Mali. See Frontlive-Chrono for details.
     
    Afghanistan : President Ghani invites Taliban to peace talks with 7 key proposals - details
    Arabie saoudite : Purges, reforms, societal revolutions : Saudi Arabia under King Salmane's reign - Details
    Egypte : 11 'takfiris' killed in Sinai in raids, foiled suicidal attack: Army - Details
    Gaza : Hamas has 15,000 rockets available - Details
    Irak : 25 Russian women with children removed from the camps of the Shia militias - Details
    Iran : Fox News: Israeli Satellite Images Reveal: Iran Builds Military Base Near Damascus - Details
    Jordan : Terrorists Detained in Jordan in November Planned to Attack western objectives - Details
    Mali : Four U.N. peacekeepers killed in roadside explosion (Minusma) - Details
    Syria : Summary of the military activities in Syria on 28 February 2018 - Details -

    Syria : Lavrov says Syria rebels must 'act' to make truce work - Details -

    Syria : N Korea 'providing materials for Syria chemical weapons' - Details
    Turkey : The "but at the same time" concept of the French President too complex for Turkey - Details
    West Bank : Israeli settlers storm Joseph's Tomb and clash with Palestinians in Nablus - Details
    Jean René Belliard
    Groupe Ptolémée : +33757910350 

     

  • Frontlive-Chono du 28 février 2018

    Imprimer
    FRONTLIVE CHRONO 
    Mercredi 28 février 2018  
     
    Cher abonné
    Quatre nouveaux soldats de l'ONU (Minusma) tués au Mali. Voir Frontlive-Chrono pour les détails.
     
    Afghanistan : Le président Ghani offre cessez-le-feu et paix sous conditions aux talibans - details
    Arabie saoudite : Purges, réformes, ruptures : l'Arabie saoudite sous le règne du roi Salmane - Details
    Cisjordanie : Naplouse: affrontements entre des jeunes palestiniens et des colons près du « tombeau de Joseph » - Details
    Egypte : l'armée déjoue une attaque terroriste de grande ampleur dans le Sinaï - Details
    Gaza : Le Hamas dispose de 15.000 roquettes - Details
    Irak : 25 femmes russes avec enfants retirées des camps des milices chiites - Details
    Iran : Fox News: L'Iran construit une base de missiles près de Damas, menaçant tout Israël - Details
    Jordanie : Des attentats contre des sites occidentaux déjoués à Amman - Details
    Mali : Quatre Casques bleus tués dans le centre du pays dans une attaque à l'engin explosif (Minusma) - Details
    Syrie : Résumé des activités militaires en Syrie le 28 février 2018 - Details -

    Syrie : Lavrov demande aux rebelles d'"agir" pour que la trêve fonctionne - Details -

    Syrie : La Corée du nord a aidé la Syrie à produire des armes chimiques - Details
    Turquie : Le concept « mais en même temps » du président français trop complexe pour la Turquie - Details
    Jean René Belliard
    Groupe Ptolémée : +33757910350