Sergueï Choïgou

  • Russie : le ministre de la défense Choigu parle des risques d'exportation du terrorisme d'Afghanistan vers les pays de l'OTSC

    Imprimer

    Le ministre de la Défense Choigu a évoqué les risques d'exportation du terrorisme d'Afghanistan vers les pays de l'OTSC.

    La déstabilisation de la situation en Afghanistan augmente les risques d'entrée de terroristes dans les pays de l'OTSC et d'augmentation du trafic de drogue, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou .

    "La déstabilisation de la situation en Afghanistan crée des risques d'exportation du terrorisme et de la drogue vers le territoire des États de l'OTSC", a déclaré Choïgou lors d'une réunion élargie du conseil d'administration du ministère de la Défense avec la participation du président russe Vladimir Poutine .

    Lien permanent Catégories : AFGHANISTAN, Sergueï Choïgou 0 commentaire
  • Russie : les drones russes

    Imprimer

    Dimanche 19 décembre 2021, le présentateur de télévision Dmitri Kiselev dans l'émission "Vesti Nedeli" a présenté un sujet de l'envoyé spécial Alexander Rogatkin, consacré aux avions sans pilote russes et parlé d'un "matériel absolument exclusif". Ce rapport parlait des tests en Crimée de drones de choc "Orion", qui avaient déjà été utilisés en Syrie. L'émission parlait des drones de type hélicoptère, des drones Forpost opérant en Syrie, de l'utilisation de munitions vagabondes et du drone "invisible" "Hunter" dont on a déjà beaucoup parlé mais qui n'équipe pas encore les armées. Le rapport est sorti sous le titre bruyant « Il n'y a pas d'analogues : les capacités uniques des drones russes » .

    Ce matériel, en particulier, dit: "Le principal drone de l'armée russe est le "Forpost". Il est fourni à nos troupes depuis plusieurs années maintenant et est produit exclusivement à partir de pièces produites en Russie. C'est un véritable "bourreau de travail" dans le ciel de Syrie. Le "Forpost" peut être comparé au "Bayraktar" ( UAV turc  ). Avec une portée de 250 kilomètres, le "Forpost" donne d'excellents résultats, en particulier dans l'ajustement du tir ", a déclaré Roman Ivanov, le commandant de l'escadron de drone "Forpost"... Dans sa version frappe, le drone russe peut utiliser exactement les mêmes missiles guidés qu'Orion, et des bombes guidées qui peuvent voler sur plusieurs kilomètres et planer droit sur la cible. »

    Le rapport DE Vesti Nedeli ne dit pas que le drone russe Forpost a été développé sur la base d'une copie sous licence du drone israélien Searcher MkII. Le contrat pour l'assemblage de systèmes sans pilote a été conclu en 2010 par la société russe Oboronprom et la société israélienne Israel Aerospace Industries (IAI) pour un coût était de 400 millions de dollars. L'usine UZGA, détenue en partie par Oboronprom, a été choisie comme site de production. Auparavant, cette société était principalement engagée dans la réparation de moteurs d'avions. Fin 2013, l'usine d'aviation civile de l'Oural a signé un contrat pour l'assemblage des systèmes sans pilote Searcher MkII et BirdEye 400 développés par la société israélienne Israel Aerospace Industries, commandé par le ministère russe de la Défense.

    L'« accord sur les drones » avec Israël a suscité des réactions mitigées en Russie. Cette décision a été critiquée à plusieurs reprises par un certain nombre d'hommes politiques et d'experts de l'aviation russes. Israël avait refusé de fournir à la Russie des appareils plus modernes, y compris des drones d'attaque. En 2012, après un changement à la direction du ministère russe de la Défense, les médias russes ont écrit sur la fin possible de la coopération entre Israël et la Russie dans le domaine des véhicules aériens sans pilote. Ensuite, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré qu'à partir de maintenant, la priorité serait donnée aux équipements de fabrication  russe. Mais la coopération avec la société israélienne IAI s'est poursuivie.

    La coopération militaro-technique avec la Russie a soulevé et soulève toujours de nombreuses questions en Israël. Cela est principalement dû au fait que Moscou continue de fournir des armes à l'Iran et à la Syrie. Dans le même temps, Téhéran montre un intérêt particulier pour les technologies de drones et a développé sa propre production. Les drones iraniens ont été utilisés à plusieurs reprises par le Hezbollah libanais contre Israël. Les drones russes, dont le Forpost, ont été activement utilisés pendant les hostilités en Syrie depuis 2015. C'est pourquoi, Israël rejette les demandes de la Russie pour une production conjointe de drones d'attaque modernes.

    En ce qui concerne le drone Orion, celui-ci a été créé par la société Kronstadt (jusqu'en 2015, il s'appelait Transas). Ce drone, dont le développement a débuté en 2011, appartient à la classe des véhicules de moyenne altitude à longue durée de vol. La durée de vol maximale estimée est d'au moins 24 heures et le plafond est d'environ 8000 mètres. Le drone Orion a été présenté pour la première fois au salon aérien MAKS à l'été 2017. Extérieurement, il ressemble au drone iranien Shahed 129 (déjà mis en service au sein du Corps des gardiens de la révolution islamique) ou au drone israélien Hermes 450 et, dans une moindre mesure, au drone turc Anka. Ce drone est destiné principalement à la reconnaissance aérienne de la zone. Cependant, il peut également être utilisé comme drone de frappe (Orion-E).

    Notez que, malgré d'énormes investissements dans la création d'avions sans pilote domestiques, la Russie est toujours loin derrière les États-Unis, Israël, la Chine, la Turquie et d'autres pays encore.

  • Libye : Moscou prêt à "rétablir pleinement" sa coopération militaire avec la Libye

    Imprimer

    La Russie a dit espérer le retour d'une "pleine" coopération militaire avec la Libye, à l'issue d'une rencontre vendredi entre le ministre russe de la Défense et le chef du nouveau gouvernement libyen unifié, Abdelhamid Dbeibah.

    La Libye tente de s'extraire d'une décennie de conflit depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, suivie de l'affrontement de pouvoirs rivaux et l'implication de puissances étrangères via l'envoi de mercenaires, notamment russes. Jusqu'à très récemment, un gouvernement dans l'Ouest, reconnu par l'ONU et appuyé par la Turquie, s'opposait à un pouvoir dans l'Est, soutenu par Moscou. En mars, Abdelhamid Dbeibah a pris la tête d'un nouvel exécutif unifié qui doit permettre de clore ces divisions.

    "Je considère que votre visite à Moscou est un premier pas vers le rétablissement d'une pleine coopération entre les ministères de la Défense de nos deux pays", a affirmé le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, s'adressant à son hôte. "Je suis sûr que le peuple libyen, ami de la Russie, surmontera ces longues années de crise déclenchées par une brutale intervention étrangère", a-t-il ajouté.

    En 2011, le régime de Kadhafi avait été renversé après une opération militaire appuyée par l'OTAN et autorisée initialement par Moscou à l'ONU, avant d'être dénoncée systématiquement par le Kremlin. Ancienne alliée de Mouammar Kadhafi, la Russie avait soutenu après sa mort l'un de ses anciens officiers, Khalifa Haftar, devenu l'homme fort de l'est libyen. Moscou a été accusée d'avoir envoyé à sa rescousse des mercenaires du groupe Wagner.

    Vendredi, Abdelhamid Dbeibah a remercié le président russe Vladimir Poutine et appelé à la création de "nouveaux ponts" entre Moscou et Tripoli, selon le ministère russe de la Défense. Il a également dit avoir besoin du soutien de la Russie pour promouvoir "un nouveau climat économique". Jeudi, M. Dbeibah s'est aussi entretenu avec le Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, notamment sur les questions énergétiques.

  • Syrie : La Turquie prive "Hassaké" d'eau ... Le Croissant rouge lance un appel pour sauver 1,5 million de personnes

    Imprimer

    Le Croissant-Rouge arabe syrien a adressé un appel humanitaire à toutes les parties pour sauver plus d'un million et demi de civils de la province syrienne de Hassaké de la soif du fait que la Turquie a coupé l'eau de la province.

    Le Croissant-Rouge arabe syrien a affirmé dans un communiqué: «Les dures conditions humanitaires dans lesquelles plus d'un million de civils sont forcés de vivre dans le gouvernorat de Hassaké en raison de l'occupation turque et de ses mercenaires coupant l'eau du gouvernorat sont contraires au droit international humanitaire, en plus d'empêcher les équipes du Croissant-Rouge arabe syrien d'y accéder en toute sécurité.

    Dans sa déclaration, l'organisation a souligné qu'elle était toujours prête à faire face aux répercussions du crime de coupure d'eau, notant qu'elle avait élaboré un plan d'urgence pour sécuriser de toute urgence l'eau pour la population du gouvernorat.

    Le communiqué indique que les équipes du Croissant-Rouge arabe syrien sont prêtes à commencer les travaux de maintenance complète de la station d'Alouk dès que l'accès et la maintenance en toute sécurité des lignes électriques et leur connexion entre les puits d'Alouk et la station d'eau seront garantis, en plus des travaux de restauration à l'intérieur.

    En revanche, à Stockholm, l'Union nationale des expatriés syriens en Suède et en Europe a condamné le «crime du régime turc» d'avoir coupé l'eau potable à Hassaké.

    Dans sa déclaration, l'Union a appelé la communauté internationale à «criminaliser et tenir l'occupation turque responsable de son acte de crime de guerre et de génocide», notant que «le régime turc piétine toutes les valeurs humaines par ses pratiques criminelles».

    La déclaration a appelé les Nations Unies et les organisations humanitaires et de secours à prendre des mesures immédiates et sérieuses pour sauver les civils et mettre fin à ces violations, qui sont considérées comme un crime contre toute l'humanité.

    Avertissement russe
    L'avertissement n'est peut être pas lié à la coupure de l'eau, mais la Turquie ferait bien de se mettre sur ses gardes. En effet, le ministère russe de la défense, Sergueï Choigou, appelle le régime turc à mettre fin à ses actes criminels et terroristes en Syrie ! A noter que Sergueï Choïgou se considère comme un chrétien orthodoxe et fait son signe de croix avant d'assister à chaque défilé militaire. 

  • Frontlive-Chrono du lundi 13 janvier 2019 - Les informations essentielles sur le Moyen Orient, l'Afrique du nord et le Sahel

    Imprimer

    Burkina Faso: 9 personnes tuées dans une attaque à Sollé

    Au moins neuf personnes ont été tuées par des hommes armés non identifiés sur l’axe Titao-Sollé dans la province du Lorum (région du Nord) selon une source locale. Ce sont deux véhicules transportant des commerçants qui ont été attaqués, sur l’axe Titao-Sollé situé dans la province du Lorum dans la région du Nord. « Les assaillants…

    Libye: du « progrès » à Moscou, mais Haftar demande du temps pour réfléchir, selon Lavrov

    Un « certain progrès » a été obtenu lundi à l’issue de négociations à Moscou destinées à signer un accord formel de cessez-le-feu en Libye entre les deux chefs belligérants, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Les négociations impliquant les délégations entre les deux camps, qui ont duré environ sept heures, ont été…

    Iran: Troisième journée de manifestations anti-régime – Des forces de sécurité blessés

    Des clips vidéo publiés depuis l’intérieur de l’Iran sur les réseaux sociaux montrent des manifestants réunis lundi dans la capitale, Téhéran, pour la troisième journée consécutive, témoignant de la colère générale à propos de l’aveu de l’armée d’avoir abattu l’avion ukrainien la semaine dernière. « Ils ont tué notre élite et les ont remplacés par des…

     
  • Frontlive-Chrono – Mardi 30 avril 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mardi 30 avril 2019

    • Afghanistan : Shoigu affirme que l’Etat islamique s’est renforcé en Afghanistan – Abonnés seulement
    • Etat islamique: Le chef de Daech apparaît pour la 1ère fois en 5 ans dans une vidéo de propagande - voir la vidéo – Abonnés seulement
    • Russie : le FSB démantèle une cellule de l’Etat islamique dans la région de Moscou - vidéo – Abonnés seulement

     

  • Frontlive-Chono 27 February 2018

    Imprimer
    FRONTLIVE CHRONO 
    Tuesday 27 February 2018  
     
    Dear subscriber
    By blacklisting 7 IS groups as terrorist organizations, the U.S. State Department recognizes the geographic extension of the Islamic state.  See
    Frontlive-Chrono for détails.
     
    Afghanistan : Afghan Taliban calls for direct talks with the US - Details
    Nigeria : Two Nigerian soldiers killed in Boko Haram attack - Details
    Saudi Arabia : military leaders replaced - Details
    Somalia : release of 5 children recruited by the Al-Shebab Movement - Details
    Sudan : Sudan replaces army chief in security reshuffle - Details
    Syria : Despite Shoigu's statement, the shelling of Guta continues - Details -
    United States : State Department designates 7 ISIS-affiliated groups as terrorist organizations - Details -
    Jean René Belliard
    Groupe Ptolémée : +33757910350