Seguendara

  • Mali: l'armée annonce la neutralisation de 48 « terroristes »

    Imprimer

    Les Forces armées maliennes (FAMa) ont annoncé, mercredi, avoir neutralisé durant la période allant du 14 au 18 juillet courant « 48 terroristes » ainsi que deux « groupes armés terroristes » dans les régions de Mopti, Ségou et Douentza, situées dans le centre du pays.

    Par voie de communiqué, le colonel Souleymane Dembelé, directeur de l'information et des relations publiques des armées a fait savoir que « Le 14 juillet vers 11h00, une patrouille d'opportunité du détachement FAMa de Mondoro, a été prise à partie par des groupes armés ».

    Selon Dembelé, le bilan de cet accrochage fait état de six terroristes neutralisés et de six pistolets-mitrailleurs récupérés.

    « Le 16 juillet dans les zones de Kolongo, Niaro et Pogo, une patrouille FAMa a neutralisé 7 terroristes et récupéré 5 motos dont 3 ont été détruites lors des combats », indique le communiqué.

    Les FAMa par la voix du colonel Dembelé ont, en outre, indiqué que « L'opération Siguida Lakana du GTIA-1 dans le secteur de Sokolo et passant par les localités de Diadian, Seguendara, Togofobali et Famabougou a fait, le 14 juillet, un bilan de deux groupes armés neutralisés, 5 motos récupérées ainsi que du matériel utilisé dans la fabrication des engins explosifs improvisés ».

    Le communiqué officiel ajoute que « Le 18 juillet, suite à un accrochage entre une patrouille FAMa et des groupes armés terroristes dans la zone de Dianweli, commune rurale de Timissa, les FAMa ont neutralisé 2 terroristes ».

    La même source a annoncé que « sur la base de renseignements sur les zones refuges des groupes armés terroristes, une frappe aérienne menée le 18 juillet à Gnawouro a permis de neutraliser 7 terroristes ».

    Le colonel Dembelé, a souligné également que « Lors d'une mission d’escorte de convoi de véhicules sur le tronçon qui relie les villes de Douentza et de Gao, les FAMa ont neutralisé 18 terroristes ainsi que 6 engins explosifs improvisés (EEI) et récupéré 18 AK-47 ».

    Le Mali a basculé dans l'insécurité depuis 2012 et malgré le déploiement de forces régionales et internationales, la situation ne s'est pas stabilisée.