Samawah

  • Irak : Deux convois de ravitaillement des forces américaines attaqués 

    Imprimer

    Mercredi 20 janvier, vers midi, deux convois de ravitaillement de la coalition dirigée par les États-Unis ont été attaqués dans la périphérie de la capitale irakienne, Bagdad.
     
    Le premier convoi a été frappé par un engin explosif improvisé (IED) alors qu'il passait sur la route de Yusufiya, au sud de Bagdad. Le deuxième convoi a été pris pour cible par un engin piégé près de la ville d'Abou Ghraib, à l'ouest de Bagdad. Les attaques n'ont fait que des dégâts matériels..
     
    Selon le Saberin News, une chaîne Telegram liée aux groupes armés chiites en Irak, une nouvelle faction se faisant appeler «Saraya Qassim al-Jabbarin» a revendiqué la responsabilité des deux attaques.
     
    Les groupes pro-iraniens ont mené des dizaines d'attaques contre les forces américaines et la mission diplomatique en Irak depuis l'assassinat du commandant de la force iranienne al-Qods, le général Qassem Souleimani, et Abu Mahdi al-Muhandis, commandant adjoint des unités de mobilisation populaire (Hashed al-Chaabi)  il y a plus d'un an.
     
    Il y a deux jours, trois convois transportant des fournitures et du matériel pour la coalition dirigée par les États-Unis avaient déjà été visés par des engins piégés dans les villes de Samawah, Nasiriyah et al-Diwaniyah.
     
    Ces attaques pourraient conduire à une escalade militaire entre la coalition dirigée par les États-Unis et les groupes armés soutenus par l'Iran en Irak. Washington s'est engagé à répondre à toute attaque qui entraînerait des pertes parmi ses troupes.

  • Irak : Un convoi logistique de l'armée américaine attaqué

    Imprimer

    Les médias irakiens ont publié sur les réseaux sociaux un clip vidéo montrant l'attaque par des hommes armés non identifiés d'un convoi de camions des forces américaines transportant du matériel logistique en provenance du port de Bassorah. L'attaque a eu lieu sur la route dans la zone d'Al-Najmi entre Samawah et Diwaniya dans le sud du pays.
    Les hommes armés non identifiés à bord de deux véhicules ont forcé le convoi composé de trois camions à s'arrêter, puis ils ont fait descendre les chauffeurs, tous irakiens, avant d'incendier les camions", a déclaré un policier du gouvernorat d'Al-Diwaniya.
    Les camions transportaient des denrées alimentaires, de l'équipement et des véhicules militaires légers Humvees".
    Il s'agissait d'un convoi de soutien logistique de l'ambassade américaine à Bagdad.
    Les attaquants se sont échappés avant l'arrivée des forces de sécurité qui ont conduit les chauffeurs au siège de la police de Diwaniya pour recueillir leurs déclaration.
    Les États-Unis accusent les factions armées irakiennes liées à l'Iran d'être à l'origine d'attaques répétées de missiles visant son ambassade dans la "zone verte" et les bases militaires où ses soldats sont déployés, ainsi que d'autres forces de la coalition internationale en Irak.
    Les factions armées chiites, y compris les Kataëb Hezbollah liées à l'Iran, ont menacé de viser les positions des forces américaines en Irak, si elles ne se retiraient pas conformément à la décision du Parlement de mettre fin à la présence militaire dans le pays.