salle des opérations unifiées -Azm

  • Syrie : Les rebelles syriens pro-turcs bombardent des villes contrôlées par les Kurdes en représailles à une attaque meurtrière à la roquette contre Afrin

    Imprimer

    Samedi 20 novembre 2021, la salle des opérations unifiées -Azm, soutenue par la Turquie, a annoncé qu'elle avait bombardé les positions des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) dirigées par les Kurdes dans le nord de la province d'Alep en réponse à la récente attaque à la roquette sur la ville d'Afrin.

    L'attaque à la roquette, qui a eu lieu tard vendredi 19 novembre, a coûté la vie à trois personnes, dont une femme, et en a blessé 17 autres.

    Des responsables turcs ont déclaré que les unités de protection du peuple kurde, affiliées aux FDS étaient à l'origine de l'attaque, qui a été menée depuis une poche détenue par les Kurdes située au sud d'Afrin.

    Azm a partagé des vidéos de ses frappes de représailles. Les vidéos montrent des militants soutenus par la Turquie tirant des roquettes Grad de 122 mm et des roquettes de type 63 de 107 mm sur la poche tenue par les Kurdes.

    La salle des opérations unifiées est une coalition au sein d'une autre coalition. Elle a été fondé par plusieurs factions de l'Armée Nationale Syrienne soutenue par la Turquie en juillet.

    L'agence de presse Hawar, proche des FDS, a déclaré que les bombardements avaient pris pour cibles les villes de Bergagas, Miyasa, Horsh Soganki, Marnaz, Malikiyah, Shawargha, Qal'at Shawargha, Tanab, Irshadiyah et Tell Rifaat. Aucune victime n'a été signalée.

    Le moment choisi pour l'attaque meurtrière à la roquette sur Afrin soulève de sérieuses questions. L'attaque, qui n'a encore été revendiquée par aucune partie, est survenue au milieu des informations faisant état d'une opération militaire menée par la Turquie contre les FDS dans le nord et le nord-est de la Syrie.