Salamiyah

  • Syrie : L'armée syrienne devra faire face à une menace majeure de l'Etat islamique en 2021

    Imprimer
    L'État islamique a terminé 2020 par une puissante attaque contre un bus  transportant plusieurs soldats de l'armée arabe syrienne (AAS). L'attaque exécutée avec une bombe en bordure de route a provoqué la mort de plus de 29 militaires et huit civils.
     
    L'attaque, qui était pourtant de faible ampleur par rapport à certaines des autres embuscades menées par le groupe terroriste, a contraint l'armée arabe syrienne et les forces aérospatiales russes à mener des frappes de représailles contre les caches de l'État islamique dans la région de Badia Al-Sham entre lDeir Ezzor et le gouvernorat de Homs.
     
    L'Etat islamique se renforce dans le centre de la Syrie
    Contrairement aux années précédentes, 2020 a été l'année de la ré-émergence de l'Etat islamique dans plusieurs régions du centre de la Syrie, y compris la région orientale de la province de Hama, qui avait été reprise par l'armée arabe syrienne et les Forces de défense nationale (FDN) en 2017.
     
    En outre, 2020 a prouvé que l'Etat islamique était toujours en mesure de s'emparer de territoires en République arabe syrienne, car ils ont réussi à capturer un certain nombre de hameaux près du carrefour stratégique d'Ithriya, situé au sud-est des frontières administratives des provinces d'Alep et de Raqqa.
     
    L'avancée surprise de l'État islamique dans l'est de la province de Hama a forcé l'armée arabe syrienne à déployer un grand nombre de soldats, y compris la Brigade de fedayin palestiniens, Liwaa Al-Quds,  dans les régions de Salamiyah et d'Al-Sa'an, qui étaient auparavant considérées. sûres par le gouvernement.
     
    En plus des attaques dans l'est de la province de Hama, l'État islamique a également lancé de multiples attaques dans la région d'Al-Resafa de Raqqa et la région d'Al-Sha'ar dans la province de Homs, où se trouve un certain nombre de gisements de gaz importants.
     
    L'armée de l'air russe a intensifié ses opérations en 2020
    En réponse à l'expansion de l'État islamique, les forces aérospatiales russes ont intensifié leurs opérations aériennes en Syrie, en particulier dans les gouvernorats de Homs et Deir Ezzor.
     
    L'une des plus grandes opérations aériennes de 2020 a eu lieu en août, à la suite de la mort d'un commandant militaire russe dans le gouvernorat de Deir Ezzor, qui a été tué alors qu'il traversait une zone désertique à la tête d'un détachement de la police russe et de militaires syriens.
     
    Les forces aérospatiales russes ont réussi à infliger de lourdes pertes aux cellules de l'État islamique dans l'ouest de Deir Ezzor et l'est de Homs, ce qui a incité le groupe terroriste à déplacer temporairement ses opérations vers le centre de la Syrie.
     
    Cependant, vers la fin de 2020, l'État islamique a intensifié ses attaques dans la région de Badia Al-Sukhnah, dans l'est de Homs, et a poursuivi ses embuscades contre les troupes de l'armée syrienne dans la région du triangle de Palmyre, qui est devenue une zone de plus en plus  difficile à sécuriser.
     
    Opération à grande échelle?
    L'armée arabe syrienne ne sera pas en mesure de retarder longtemps l'État islamique, car le groupe terroriste s'est avéré être une menace majeure dans l'est et le centre de la Syrie en 2020.
     
    Alors que l'opération visant à reprendre le contrôle de la région d'Edleb reste dans les limbes, l'armée arabe syrienne devra éventuellement déplacer une partie de ses forces d'élite vers les provinces de Homs, Deir Ezzor et Hama, en particulier des unités dotées d'un arsenal lourd pour se mouvoir au terrain difficile.
     
    L'armée syrienne a déjà vaincu l'État islamique sur les fronts de Palmyre, Al-Sukhnah, Al-Salamiyah et Ithriya; cependant, cette fois-ci, il leur faudra passer au peigne fin des grottes et des petits villages enfouis dans le désert qui sont devenus des bastions majeurs pour les forces islamistes radicales.
     
    De son côté, l'Etat islamique n'a pas l'intention d'arrêter ses opérations et tant que le groupe terroriste continuera d'étendre ses attaques, le gouvernement syrien ne sera pas en mesure d'assurer la sécurité de certaines autoroutes importantes, comme la route internationale entre Deir Ezzor et Homs.

     

  • Syrie : Des éléments de l'Etat islamique attaquent un village dans la province de Hama

    Imprimer

    Des éléments armés non identifiés, qui appartiendraient aux restes de l'organisation terroriste islamiste "Daech", ont attaqué le village d'Al-Khafia dans la zone d'Al-Sin dans la région de Salamiyah, au nord-est, selon le journal syrien "Al-Watan".
    Une source locale a indiqué à Al-Watan que les hommes armés avaient tué une personne, incendié le village, tué des moutons et volé les voitures des habitants.
    Des groupes armés lancent des attaques de temps en temps dans des villages de la campagne du nord de Hama et mènent des pillages, des vols et des meurtre

    Lien permanent Catégories : ÉTAT ISLAMIQUE, Salamiyah 0 commentaire
  • Syrie : Les défenses aériennes syriennes ont repoussé une attaque de drones à Hama

    Imprimer

    L'agence d'Etat syrienne SANA rapporte que le jeudi 16 juillet au soir, aux alentours du village de Salamiyah dans la province de Hama, la défense aérienne syrienne a repoussé une attaque de véhicules aériens sans pilote.
    Aucun détail n'a été fourni concernant cet incident.
    Les drones pourraient avoir été lancés depuis la région nord-ouest de la province d'Edleb, qui est contrôlée par le groupe jihadiste Hay'at Tahrir al-Sham, anciennement affilié à Al-Qaida. Ce groupe a à sa disposition plusieurs types de drones bricolés.
    Au cours des deux dernières années, des dizaines d'attaques de drones ont été lancées depuis la province d'Edleb contre des installations militaires et civiles dans l'ouest, le centre et le nord de la Syrie. La grande majorité de ces attaques ont été déjouées.

  • Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 9 septembre 2015

    Imprimer

    Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigée à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants - Ci-après, un extrait de la newsletter du 9 septembre.
    Pour vous abonner, demander des informations à
    ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite