Salif

  • Yémen : La coalition saoudienne intensifie ses frappes dans le nord du pays

    Imprimer

    La coalition menée par l'Arabie saoudite qui intervient militairement au Yémen a mené des dizaines de frappes aériennes contre ce qu'elle a décrit comme des cibles militaires des rebelles houthis dans le nord du pays, dont la capitale Sanaa et le port de Salif sur le littoral de la mer Rouge.  Les avions de combat des Émirats arabes unis se sont joints aux Saoudiens pour bombarder des cibles houthis à Sanaa.

    Un entrepôt d'assemblage de missiles et de drones à Sanaa a été atteint dans l'offensive, a indiqué la coalition saoudienne, qui combat depuis 2015 le mouvement houthi aligné sur l'Iran. D'après les Nations unies, les frappes de la coalition ont aussi ciblé le port de Salif, contrôlé par les rebelles chiites au nord de Hodeida, et un entrepôt d'une société de production alimentaire.

    Le port de Salif est l'une des zones dites neutres sur le littoral de la mer Rouge aux termes de l'accord de Stockholm signé en 2018 sous l'égide de l'ONU entre les parties prenantes du conflit. Le ministère du Commerce, contrôlé par les houthis, a décrit les attaques contre le port comme une "guerre économique contre le peuple yéménite".

    Selon la chaîne de télévision al-Massira, basée à Sanaa, d'autres frappes aériennes ont visé la ville de Ma'rib, où les combats se sont intensifiés ces derniers mois suite à une offensive des houthis pour prendre le contrôle de la région.

    Le traffic aérien arrêté au-dessus de Riyad 
    Le traffic aérien semble être suspendu au-dessus de l'aéroport de Riyad. Il semble que les autorités saoudiennes s'attendent à des tirs de missilles des rebelles chiites houthis en représailles aux bombardements de la coalition.

    ExCbXMoWYAA1iDt.jpeg

    ExCbXaBXMAUZmX0.jpeg



  • Yémen : La coalition arabe détruit deux bateaux piégés des rebelles chiites houthis en mer Rouge

    Imprimer

    Le commandement des forces conjointes de l'Alliance arabe pilotée par l'Arabie saoudite a annoncé avoir détruit de deux bateaux piégés appartenants aux rebells chiites yéménites Houthis. Ces embarcations représentaient une menace imminente pour la navigation internationale, affirme la Coalition.
    Le porte-parole des forces de la coalition au Yémen, le colonel Turki Al-Maliki, a déclaré que "à 03h20 jeudi, jeudi, la direction des forces de la coalition a mené une opération qualitative pour viser et détruire deux cibles militaires légitimes appartenant à la milice terroriste Houthi soutenue par l'Iran, à 6 km au sud du port de Salif. Ils représentaient une menace imminente pour les compagnies maritimes et le commerce mondial et une menace pour la sécurité régionale et internationale. "
    Maliki a déclaré: "Les deux cibles détruites sont deux bateaux piégés et télécommandés à 6 kilomètres au sud du port de Salif et à 215 mètres de la côte. Ils étaient prêts à mener des actions hostiles et des opérations terroristes imminentes dans le détroit de Bab al-Mandeb et le sud de la mer Rouge". Maliki a ajouté que l'action de la Coalition était conforme au "droit international humanitaire et ses règles coutumières. Les mesures préventives ont été prises pour protéger les civils. "
    Al-Maliki a ajouté que les Houthis utilisent la province de Hodeidah pour lancer des missiles balistiques, des drones, des bateaux piégés télécommandés, ainsi que le déploiement aléatoire de mines marines en violation flagrante du droit international humanitaire et en violation des dispositions de l'Accord de Stockholm.
    Il a affirmé: "Les forces de la coalition appliquent les mesures nécessaires pour faire face à ces menaces imminentes, et soutiennent avec constance les efforts de l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour mettre en œuvre l'Accord de Stockholm, mettre fin au coup d'État (au Yémen) et parvenir à une solution politique globale et durable à la crise yéménite."