Salahiyah

  • Syrie : Frappes aériennes contre des cibles iraniennes dans l'est du pays

    Imprimer

    Des avions non identifiés ont attaqué la police pro-iranienne dans la région de Boukamal, à l'est du gouvernorat de Deir ez Zor, non loin de la frontière irakienne. Le site Internet du journal arabe Al-Sharq al-Awsat rapporte que cinq avions militaires étaient impliqués. Ils appartiendraient à la coalition occidentale contre l'Etat islamique dirigée par les États-Unis.
    «5 avions de guerre qui appartiendraient à l'Alliance internationale ont lancé 5 raids sur les sites des forces iraniennes et de leurs factions fidèles à l'ouest de la ville de Boukamal à la frontière syro-irakienne et aux environs de la ville de Salahiyah à l'est de la ville de Deir ez-Zor dans la province orientale», rapporte le journal, se référant à une source locale.
    La source a ajouté que "les bruits des explosions étaient très forts, je les ai entendus à une distance de plus de 30 km de la zone, et des véhicules appartenant aux forces gouvernementales syriennes ont été vus se dirigeant vers les sites qui ont été bombardés.
    Les positions occupées par les forces iraniennes et les factions qui leur sont affiliées dans la province orientale de Deir Ezzor ont été soumis à des dizaines de raids par des avions de l'Alliance internationale ou israéliens, au cours desquels des dizaines de membres des forces iraniennes ont été tués.
    Des gardiens de la révolution islamiques d'Iran (CGRI), des factions chiites irakiennes et afghanes et des miliciens du Hezbollah libanais sont déployés dans la province orientale de Deir Ezzor, celle de Homs et la capitale syrienne, Damas.