Saif Abu Baker (chef de la division Hamza)

  • Syrie : Des rebelles soutenus par les Turcs se sont affrontés à Ras al-Aïn pour le contrôle d'un passage de la frontière

    Imprimer

    Jeudi 20 août, de violents affrontements ont éclaté entre des militants soutenus par la Turquie dans la ville de Ras al-Ain, occupée par la Turquie, dans le nord de la province d'Hassakeh.

    Les militants de la faction locale du bouclier d'Hassakeh ont attaqué des membres de la tribu al-Mualli, qui est alliée à la division Hamza. Un désaccord sur la gestion du passage frontalier de Ras al-Ain avec la Turquie est à l'origine du conflit.

    Au début de la semaine, les autorités turques ont nommé Ahmad Bulat, le frère de Saif Abu Baker, chef de la division Hamza, comme responsable du poste frontière de Ras al-Ain.

    Cette décision a provoqué une réaction brutale du conseil local de Ras al-Ain. Le conseil a suspendu ses travaux pour protester contre la nomination de Bulat, un rebelle du nord de la province d'Alep, à la place d'un civil local.

    "Trois personnes ont été tuées et cinq autres blessées, a déclaré l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

    La situation à Ras al-Ain est maintenant calme. Cependant, une nouvelle confrontation militaire pourrait éclater à tout moment, car la question du passage n'est pas encore résolue.

    La Turquie s'efforce d'affirmer sa domination sur les zones occupées par ses forces dans le nord et le nord-est de la Syrie. Contrairement à ses déclarations publiques, Ankara semble prévoir une présence militaire permanente en Syrie.