Saada

  • Arabie Saoudite/Yémen : Les Houthis menacent de viser les palais des dirigeants saoudiens

    Imprimer

    La semaine dernière, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a repris de violents raids dans les zones de la capitale contrôlées par les miliciens chiites Houthi. Ces derniers ont à leur tour annoncé qu'ils avaient pris pour cibles un aéroport et une base aérienne au sud-ouest de l'Arabie saoudite.
    Le groupe chiite yéménite al-Houthi a menacé, mardi 7 juillet, lors d'une conférence de presse à Sanaa, de son porte-parole militaire, Yahya Sari, que les palais des dirigeants saoudiens allaient être pris pour cibles. Il a appelé les civils à rester à l'écart de ces palais.
    S'exprimant lors de la conférence, Sari a déclaré: "Les civils ou les résidents saoudiens doivent rester à l'écart des palais" des responsables saoudiens; "C'est devenu l'une des cibles militaires de nos forces", a rapporté l'agence de presse turque Anatolie.
    Il a ajouté: "Nous disons à nos frères, citoyens et résidents de l'Arabie saoudite, de rester loin des quartiers généraux militaires ou des quartiers généraux utilisés à des fins militaires".
    Il a ajouté que le groupe Houthi menait "des opérations spécifiques en Arabie saoudite, visant des sites sensibles dans le Royaume (il n'a pas précisé)".
    Les autorités saoudiennes et la coalition sunnite arabe qui intervient au Yémen, n'ont pas fait, jusqu'à présent, de commentaires aux déclarations du responsable houthi.
    Il y a environ une semaine, les avions de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite ont mené de violents raids dans des zones de la capitale, Sanaa, qui sont sous le contrôle du groupe houthi depuis près de 6 ans. D son côté, le groupe chiite yéménite houthi a annoncé vendredi 3 juillet qu'il avait ciblé un aéroport et une base aérienne au sud-ouest de l'Arabie saoudite
    Depuis 2015, la coalition sunnite arabe mène des opérations militaires au Yémen, en soutien aux forces pro-gouvernementales, contre les militants chiites houthis, soutenus par l'Iran, et qui contrôlent plusieurs provinces, dont la capitale, Sanaa et la grande ville du nord, Saada, depuis 2014.

  • Yémen : 17 civils tués dans une attaque à Saada - Les rebelles houthis accusent la France

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

    Une attaque sur un marché dans la province yéménite de Saada (nord) a tué 17 civils mardi, a indiqué l’ONU, déplorant la troisième attaque du genre visant cette localité en un mois. L’attaque contre le marché Al-Raqw a tué 17 civils, dont 12 migrants éthiopiens, et a blessé 12 autres personnes, selon l’ONU, qui n’a pas précisé l’origine de la frappe.
    La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite, qui soutient depuis 2015 les forces loyales au gouvernement face aux rebelles houthis, soutenus par l’Iran, a reconnu mercredi avoir mené une opération aérienne dans le secteur où se trouve le marché.
    Une Equipe d’évaluation des incidents – mise en place par la coalition, qui la qualifie d’indépendante -, va enquêter sur « la possibilité de dommages collatéraux », a dit jeudi dans un communiqué le porte-parole de la coalition, Turki al-Maliki.
    Les 22 et 27 novembre, deux attaques avaient déjà frappé ce marché de Saada, bastion des rebelles houthis, tuant à chaque reprise dix civils, dont des migrants éthiopiens. Ces attaques « soulèvent des questions troublantes sur l’engagement des parties au conflit à faire respecter le droit humanitaire international », a déclaré mercredi dans un communiqué la coordinatrice humanitaire de l’ONU au Yémen, Lise Grande. « Toute attaque de ce genre est une violation flagrante ».
    Selon l’ONU, 89 civils ont été blessés ou tués depuis novembre dans des attaques visant le même marché situé à Saada.
    Les rebelles houthis accusent la France d’être impliquée dans le bombardement du marché de Saada
    Les rebelles yéménites du mouvement Ansar Allah (Husiths) ont déclaré que la France était impliquée dans le bombardement d’un marché à Saada.
     » L’activité française a fait plus de 38 morts et blessés lors du bombardement du marché d’Ar Raqw dans le district administratif de Manbah, à la frontière (avec l’Arabie saoudite), dans la province de Saada. Utiliser des armes et l’expérience française en matière d’agression est un crime et la loi française ferme les yeux en échange de ventes d’armes « , a écrit Mohammad Ali al-Houthi, membre du conseil politique supérieur d’Ansar Allah, sur Twitter.
    La guerre au Yémen a tué, selon diverses organisations humanitaires, des dizaines de milliers de personnes, essentiellement des civils, depuis 2015. Environ 3,3 millions de personnes sont toujours déplacées et 24,1 millions, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d’assistance, selon l’ONU qui évoque régulièrement la pire crise humanitaire au monde.

  • Frontlive-Chrono du 20 mai 2018

    Imprimer

    Articles parus sur Frontlive-Chrono le 20 mai 2018

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien)

    • Arabie saoudite: A propos de la mort du prince héritier Mohammad Ben Salmane – Abonnés
    • Gaza: Les chars de Tsahal ont tiré sur la position du Hamas dans le sud de la bande de Gaza – Abonnés
    • Libye: Démantèlement de deux bombes près à exploser à Tripoli – Abonnés
    • Syrie: Des combattants de Daech évacués d’une enclave près de Damas, indique l’OSDH – Abonnés
    • Yémen: Les rebelles chiites houthis ont tiré un missile balistique sur une base de radars saoudienne – Abonnés
    • Yémen: Les forces saoudiennes détruisent des bases de missiles balistiques des Houthis – Abonnés

    Lire la suite

  • Frontlive-Chrono du 18 mai 2018

    Imprimer

    Articles parus sur Frontlive-Chrono le 18 mai 2018

    Cet article a été aussi publié en : English (Anglais) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol) Italiano (Italien) Nederlands (Néerlandais) Svenska (Suédois)

    • France: Un nouvel attentat déjoué, deux frères égyptiens arrêtés – Abonnés
    • France: Attentat au couteau à Paris : deux femmes interpellées – Abonnés
    • Libye: Les islamistes de Derna repoussent l’offensive de l’Armée Nationale Libyenne (Haftar) – Abonnés
    • Pour le ministre suisse des AE: l’UNRWA n’est plus la solution mais un problème – Libre
    • Syrie; « Explosions » dans un aéroport militaire du régime dans le centre du pays – Abonnés
    • Tunisie : 6 terroristes neutralisés et 322 autres traduits en justice depuis début 2018 – Abonnés
    • Yémen: Mort d’un chef houthi et bombardements intensifs sur la ville de Saada – Abonnés

    Lire la suite

  • 21 juin 2015 Jean René Belliard analyse le Proche Orient et l'Afrique du Nord

    Imprimer

    Attention ! Le premier juillet, il faudra être abonné à la newsletter pour continuer à recevoir ces informations sur le Moyen Orient et l’Afrique du Nord. Pour en savoir plus envoyer un mail à :
    ptolemee@belliard74.com

    ou
    jr@belliard74.com

    Les personnes qui ont déjà écrit recevront des informations dans quelques jours.

     

    Lire la suite