Relations Turquie-Ouzbékistan

  • Turquie : Renforcement de l'influence turque dans les pays d'Asie centrale

    Imprimer

    La Turquie et l'Ouzbékistan signent un accord de coopération militaire
    Le 27 octobre, les ministres de la défense de Turquie et d'Ouzbékistan ont signé un accord militaire et ont souligné leur volonté de coopérer davantage dans les domaines militaire, de la défense et de la sécurité.

    Après avoir visité le Pakistan et le Kazakhstan ces derniers jours, le ministre de la défense Hulusi Akar est arrivé en Ouzbékistan et a rencontré son homologue Bakhodir Kurbanov dans la capitale Tachkent.

    "Nous faisons des efforts pour améliorer les relations dans tous les domaines. Cela inclut les relations commerciales, économiques, sociales, politiques et, bien sûr, militaires. Nous avons fait des progrès significatifs", a déclaré M. Akar.

    Kurbanov a pour sa part déclaré : "Il est important pour nous de faire progresser la coopération en matière militaire, de défense et de sécurité."

    Les deux ministres de la défense ont signé un accord de coopération militaire.

    Akar a également rencontré le conseiller à la sécurité nationale de l'Ouzbékistan, Viktor Mahmudov, lors de sa visite et a déclaré la nécessité de poursuivre la coopération dans le domaine de la formation militaire et de l'industrie de la défense.

    Kazakhstan
    En ce qui concerne le Kazakhstan, Hulusi Akar a été accueilli par le ministre de la défense du Kazakhstan, Nurlan Yermekbayev, lors d'une cérémonie militaire avant une réunion bilatérale dans la capitale Nur-Sultan.

    Décrivant le pays d'Asie centrale comme une "patrie" turque, Akar a remercié les responsables kazakhs pour leur hospitalité.

    "Je crois que les relations existantes en matière de formation militaire, de coopération et d'industrie de la défense continueront à se développer, ce qui sera très bénéfique pour nos pays et nos forces armées", a-t-il déclaré.

    Akar a ajouté qu'un accord de partenariat stratégique pour 2019 entre les deux pays a contribué à établir une importante feuille de route pour les relations.

    M. Yermekbayev a salué Hulusi Akar avec l'expression "Bienvenue dans la patrie depuis la mère patrie".

    "En tant qu'États frères amis, nous devons développer davantage nos relations", a déclaré M. Yermekbayev.

    Après la réunion, Hulusi Akar a déclaré qu'ils avaient discuté de la manière dont les relations entre les deux pays et leurs forces armées pouvaient se renforcer.

    De plus, Hulusi Akar a rencontré Beibut Atamkulov, le ministre de l'industrie et du développement des infrastructures du Kazakhstan.

    "L'amitié entre les présidents turc et kazakh est connue. Nous devons avancer sur la voie qu'ils ont tracée et faire le travail nécessaire pour nos pays, nos forces armées et nos nations", a déclaré M. Akar.

    Le Premier ministre du Kazakhstan, Askar Mamin, lors d'une réunion avec le général turc, a noté le haut niveau de coopération entre les deux pays. Au cours des années d'indépendance, la Turquie a investi plus de 3,7 milliards de dollars au Kazakhstan et figure parmi les dix premiers pays - partenaires commerciaux de Nur-Sultan.

    Fin 2019, les échanges commerciaux entre les deux pays dépassaient les 3 milliards de dollars. Le Kazakhstan discute de plus en plus de la question d'une coopération plus étroite et même d'une quasi-union avec la Turquie.

    Aucun accord n'a été signé, et ce parce qu'il l'a déjà été en 2018.

    Suite aux discussions, le département militaire kazakh a abordé les questions liées à la mise en œuvre des accords conclus précédemment. En particulier, l'accord de coopération militaire qui a été signé en septembre 2018 lors de la visite officielle à Ankara du premier président du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev.

    Selon le général Akar, les parties ont convenu de la nécessité d'étendre la coopération militaro-technique entre le Kazakhstan et la Turquie.