Relations Russie-Israël

  • Ukraine : Incident diplomatique entre Israël et l'Ukraine

    Imprimer

    Kiev a fermement condamné, jeudi 17 février 2022, la demande d'Israël faite à la Russie d'aider à évacuer ses citoyens et diplomates d'Ukraine, un incident au cours duquel un responsable ukrainien a estimé que Tel-Aviv traitait son pays comme s'il s'agissait de la bande de Gaza.

    Plus tôt jeudi, l'Ukraine avait convoqué l'ambassadeur d'Israël, Michal Brodsky, pour lui remettre une lettre de protestation concernant la demande de son pays pour l'aide de la Russie à cesujet.

    Le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré que les autorités de Kiev avaient convoqué Brodsky pour lui transmettre une protestation et obtenir des éclaircissements sur l'appel du secrétaire général du ministère israélien des Affaires étrangères, Alon Ashbys, au vice-ministre russe des Affaires étrangères et envoyé spécial du Président de la Russie au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Mikhail Bogdanov.

    Le ministère a ajouté que Brodsky avait clairement indiqué aux responsables ukrainiens lors de sa convocation qu'Ashbys cherchait, lors de son contact avec Bogdanov, à réduire l'escalade actuelle et à souligner l'inquiétude d'Israël concernant ses diplomates et ses citoyens.

    Un porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères a déclaré, selon le journal "The Times of Israel", que les deux parties "avaient eu une conversation difficile".

    Brodsky a été convoqué après que le site Internet "Axios" ait publié l'information, mercredi, affirmant qu'Ashbys, lors de sa conversation avec Bogdanov, avait demandé à la Russie d'ouvrir des couloirs sûrs pour évacuer les citoyens israéliens d'Ukraine au cas où les forces russes y entreraient.

    Cette déclaration a suscité un vif mécontentement auprès des autorités de Kiev.

    Jeudi, un responsable diplomatique ukrainien a déclaré au journal Haaretz que le ministère ukrainien des Affaires étrangères convoquerait l'ambassadeur israélien : "Vous nous traitez comme quoi ? C'est comme la bande de Gaza ou autre chose ? C'est n'importe quoi."

    Jeudi, le ministère israélien des Affaires étrangères a appelé ses citoyens qui se trouvent actuellement en Ukraine à quitter le pays dès que possible.

    Le ministère a exhorté les citoyens israéliens à quitter l'Ukraine sur fond de tension sécuritaire avec la Russie, et d'incidents de tirs et de bombardements dans l'est du pays, où un conflit militaire se poursuit dans la région du Donbass.

    Jusqu'à présent, environ 3 300 Israéliens ont quitté l'Ukraine, soit un tiers du nombre de citoyens israéliens qui se trouvaient dans le pays avant l'escalade actuelle. Il est prévu que 3 vols décolleront du territoire ukrainien vendredi pour évacuer d'autres ressortissants israéliens.