Relations Afghanistan-Iran

  • Afghanistan/Iran : Affrontements entre talibans et gardes-frontières iraniens le 7 mai 2022

    Imprimer

    Des sources locales dans la province de Nimroz affirment que les talibans et les gardes-frontières iraniens se sont affrontés dans les dernières heures du mardi 7 mai.

    Selon des sources, les gardes-frontières iraniens se trouvaient à la frontière entre l'Afghanistan et l'Iran alors qu'ils gardaient et surveillaient les lignes frontalières lorsqu'ils se sont affrontés avec les talibans.

    Aucun autre détail de la bataille n'a été publié.

    C'est la deuxième fois que les talibans se heurtent aux gardes-frontières iraniens depuis l'arrivée au pouvoir des talibans.

  • L'Iran refuse de reconnaître le gouvernement taliban

    Imprimer

    Des entretiens ont eu lieu à Téhéran entre le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, Hossein Amir-Abdollahiyan, et le ministre des Affaires étrangères du gouvernement afghan créé par les talibans, Amir Khan Muttaki.

    Il s'agit de la première visite d'une délégation talibane en Iran depuis que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan. Téhéran a insisté sur la nécessité de former un gouvernement afghan avec une large représentation politique. C'est la condition pour que l'Iran reconnaisse les nouvelles autorités afghanes.

    Au cours de la réunion, le ministre iranien a condamné la politique américaine vis-à-vis de l'Afghanistan, exigeant la levée des sanctions imposées par l'administration Joe Biden. Dans le même temps, il a confirmé qu'à ce stade, Téhéran ne reviendra pas sur sa position concernant la reconnaissance du régime taliban.

  • Afghanistan/Iran : Incident à la frontière entre forces iraniennes et talibans

    Imprimer

    Des tirs ont été échangés mercredi 1er janvier 2021 entre les forces iraniennes et les talibans à la frontière entre l'Iran et l'Afghanistan, un incident provoqué par un malentendu, a rapporté une agence de presse locale. Vidéo.

    "Un affrontement a éclaté entre les gardes-frontières iraniens et les talibans à la suite d'un malentendu à la frontière près de la province (afghane) de Nimrouz", selon l'agence Tasnim.

    "Des agriculteurs iraniens ont traversé des murs de protection érigés à l'intérieur de l'Iran et les talibans ont réagi en jugeant que leur frontière avait été franchie", selon l'agence. Les talibans ont ouvert le feu et les forces iraniennes ont riposté.

    Dans un communiqué, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Saïd Khatibzadeh a indiqué que l'incident était survenu à cause d'un "différend frontalier entre les habitants" de la zone, sans mentionner les talibans.

    "La situation a été réglée. Les tirs ont pris fin après des contacts entre les gardes-frontières des deux pays", a ajouté le porte-parole.

    L'Iran chiite, qui partage une frontière de plus de 921 km avec l'Afghanistan, ne reconnaît pas le gouvernement formé par les talibans. Mais il a semblé esquisser ces derniers mois un rapprochement avec le groupe islamiste sunnite. Début juillet 2021, les talibans ont pris le contrôle d'un de ces points de passage, le poste "Dogaron". En août 2021, l'Iran a annoncé la fermeture de ses frontières avec l'Afghanistan. Aujourd'huui, le "Milk Port", entre l'Iran et l'Afghanistan, est considéré comme l'un des postes frontaliers commerciaux et des passages de transit les plus importants pour les voyageurs entre les deux pays.

    Les talibans auraient pris le contrôle de positions iraniennes et de postes de gardes frontières iraniens
    Alors que l'Iran a annoncé que l'incident frontalier était du à un malentendu, des sources et des militants ont affirmé sur les réseaux sociaux que les forces afghanes avaient réussi à repousser les forces iraniennes. Les talibans auraient même pris le contrôle de plusieurs postes des gardes-frontières iraniens, dont le poste de Dahris, selon sur le site Web afghan « Aja News ».

    Le journal réformiste "Etimad" affirme que le poste de contrôle de "Dahris" dans la ville d'Hermand dans la province du Sistan et Balouchistan à la frontière afghane, sont tombés entre les mains des  talibans à la suite de violents affrontements militaires.

    Des clips vidéo publiés par les médias iraniens ont montré des talibans envoyant des renforts militaires dans le district de Kong de la province de Nimruz pour affronter les gardes-frontières iraniens.
    FFh8moEX0AEAzte.jpeg

  • Afghanistan : les chefs des services de renseignement régionaux se rassemblent au Pakistan pour discuter de la question afghane

    Imprimer

    Hamid (chef).jpegLe Lieutenant général Faiz Hamid, directeur général de l'Inter Services Intelligence (ISI), les services de renseignement pakistanais, a accueilli samedi 11 septembre 2021  à Islamabad les chefs des services de renseignement des pays de la région pour discuter de la situation afghane.

    Selon des sources, les chefs des services de renseignement de la Russie, de l'Iran, de la Chine, du Kazakhstan, du Turkménistan et de l'Ouzbékistan ont participé à la réunion.

    Les participants ont échangé leurs points de vue sur la situation sécuritaire en Afghanistan. Il y a une semaine, le chef de l'ISI s'était rendu en Afghanistan et avait rencontré le chef du Hizb-e-Islami, Gulbaddin Hekmatyar.

    Les chefs des services de renseignement des États-Unis et du Royaume-Uni ont également rencontré le chef d'état-major de l'armée pakistanaise, le général Qamar Javed Bajwa, principalement pour discuter de la situation en Afghanistan.

    La réunion de samedi est considérée comme une reconnaissance de facto du rôle du Pakistan dans la question afghane.

  • Afghanistan : Les forces gouvernementales lancent des contre-attaques dans le nord du pays

    Imprimer

    Les forces gouvernementales afghanes, soutenues par des milices locales dirigées par les dirigeants politiques Turan Ismail Khan et Abdul Rashid Dostum, ont lancé des contre-attaques dans le nord du pays. Ensemble, ils ont réussi à reprendre plusieurs zones aux talibans.

    Les forces d'Abdul Rashid Dostum soutenues par la Turquie
    Les forces d'Abdul-Rashid Dostum, sous le commandement de son fils, seraient actives dans les provinces de Sar-i-Pul, Badghis, Jowzjan, Faryab, Samangan et Kunduz. Ces milices locales reçoivent l'aide de la Turquie.

    Les forces de Turan Islmail Khan soutenues par l'Iran
    Turan Ismail Khan, principalement soutenu par l'Iran, mène des attaques dans la province d'Herat.

    De leur côté, les talibans poursuivent leur offensive dans la province de Kandahar, s'emparant d'avant-postes militaires, d'armes, d'équipements et de routes clés.