Régiment de Hajj Qassem Soleimani

  • Syrie :  Un drone inconnu cible une cargaison d'armes destinée aux milices pro-iraniennes

    Imprimer

    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a rapporté que, ce jeudi matin, 11 février, un drone inconnu a pris pour cible une voiture transportant une cargaison d'armes en provenance d'Irak, près d'un passage illégal entre l'Irak et la Syrie, utilisé par les milices pour se déplacer entre les deux. pays ou acheminer des renforts. Le passage est situé près de la ville de Boukamal Dans la province orientale de Deir Ezzor.

    De violentes explosions ont éclaté dans la zone après que le véhicule chargé de munitions et d'armes ait été pris pour cible. Il n'y a encore aucune information sur l'ampleur des pertes humaines et matérielles.

    L'OSDH avait indiqué le 3 février que des bombardements israéliens avaient pris pour cibles  des fermes où étaient présentes des milices appartenant au Hezbollah libanais et à la résistance populaire pour la libération du Golan. Des positions  militaires de la 90ème  brigade blindée des forces du régime avaient également été prises pour cible. Ces positions, qui abritent également des milices pro-iraniennes, se trouvent dans la région de Habaria, dans la province de Quneitra, près des limites administratives du gouvernorat de Deraa. Les positions frappées ont été entièrement détruites..

    Il y a quelques jours, une nouvelle milice pro-iranienne est arrivée dans la ville de Boukamal , en provenance du gouvernorat d'Alep, dans le but de s'implanter dans la région et aux frontières avec l'Irak, selon ce qui a été rapporté par l'OSDH.

    La milice, baptisée "Régiment de Hajj Qassem Soleimani", a été créée il y a quelques mois dans les régions de Nubl et Zahraa dans la province d'Alep. Ses  membres, appartenant à la communauté chiite, sont arrivés à Boukamal, dans le but de renforcer les milices pro-iraniennes réparties dans le désert de Boukamal, jusqu'à la frontière syro-irakienne.