Ramzan Kadyrov

  • Польша: Рамзан Кадыров угрожает Польше: 

    Imprimer

    Kadyrov.jpeg«Украина — это закрытый вопрос, но мне интересна Польша». Сейчас меня интересует Польша. 

    Чеченский лидер поинтересовался, чего добивается Польша и пообещал, что если после Украины поступит команда, то «мы за 6 секунд покажем чего вы стоите».
    «Польша чего добивается? После Украины, если будет команда, мы за шесть секунд покажем вам, на что вы способны. Лучше заберите свое оружие, своих наемников и попросите официально извинения за нашего посла. Мы это просто не оставим, имейте в виду», — сказал он.

    Он также призвал государства НАТО «не играть под дудку Запада и Америки».
    «Сегодня у нашего президента высокое доверие народа. Так всегда бывает — когда враг наступает, все объединяются. Поэтому я вас попрошу, господа болтуны, которые выступают против нашего государства и президента, будьте осторожны», — заявил Кадыров.

    Кадыров порекомендовал Варшаве забрать свое оружие и своих наемников из Украины и официально попросить извинение за оскорбление российского посла.
    Инцидент, который упоминает Кадыров, произошел на кладбище советских воинов в Варшаве во время памятных мероприятий 9 мая. Неизвестные облили посла России в Польше Сергея Андреева красным сиропом и не дали возложить венок в честь празднования Дня Победы. Посол не получил извинений от властей Польши после нападения, публично было озвучено лишь единичное выражение «сожаления» — от главы МИД Польши.

  • Pologne : Le leader tchétchène menace la Pologne après l'Ukraine

    Imprimer

    Kadyrov.jpeg« L'Ukraine est déjà un sujet clos. Maintenant c'est la Pologne qui m'intéresse. Si on nous donne l'ordre, nous montrerons de quoi nous sommes capables en 6 secondes. Vous feriez mieux de reprendre vos armes et vos mercenaires et de vous excuser formellement pour notre ambassadeur, » a déclaré le leader tchétchène Ramzan Kadyrov.

    Il a également exhorté les États de l'OTAN "à ne pas jouer au rythme de l'Occident et de l'Amérique".
    « Aujourd'hui, notre président a une grande confiance du peuple. Il arrive toujours que lorsque l'ennemi avance, tout le monde s'unit. Par conséquent, je vous demande, messieurs les causeurs qui s'opposent à notre État et au président, soyez prudents », a déclaré Kadyrov.

    Kadyrov a recommandé à Varsovie de retirer ses armes et ses mercenaires d'Ukraine et de présenter officiellement des excuses pour avoir insulté l'ambassadeur de Russie.

    L'incident mentionné par Kadyrov s'est produit au cimetière des soldats soviétiques à Varsovie lors des événements commémoratifs du 9 mai. Des inconnus avaient aspergé l'ambassadeur de Russie en Pologne, Sergei Andreev, de sirop rouge et ne lui ont pas permis de déposer une couronne en l'honneur du Jour de la Victoire. L'ambassadeur n'a pas reçu d'excuses des autorités polonaises après l'attaque, une seule expression de "regret" a été publiquement exprimée - de la part du chef du ministère polonais des Affaires étrangères.

  • Украина: 3000 чеченских боевиков воюют в Украине, заявил президент Чечни

    Imprimer

    Около 3 000 чеченских боевиков были отправлены в Украину с начала специальной военной операции, сообщает Рамзан Кадыров.

    По состоянию на 18 мая по меньшей мере 224 уроженца Северо-Кавказского федерального округа официально числятся погибшими в бою. Пока неизвестно, сколько чеченских боевиков из Южного федерального округа было убито

    Чеченская правозащитная ассоциация "Вайфонд" сообщила, что десятки жителей Чечни обратились за помощью, чтобы покинуть Россию. По мнению этих людей, даже инвалид не может избежать отправки в Украину.

  • Ukraine : 3000 combattants tchétchènes combattent en Ukraine, révèle le président Tchétchène

    Imprimer

    Environ 3000 combattants tchétchènes ont été envoyés en Ukraine depuis le début de l'opération militaire spéciale, rapporte Ramzan Kadyrov.

    Au 18 mai, au moins 224 natifs du District fédéral du Caucase du Nord sont officiellement répertoriés comme tués au combat. On ignore encore le nombre de tués parmi les combattants tchétchènes originaires du District fédéral du Sud

    L'association tchétchène de défense des droits de l'homme « Vayfond » a signalé que des dizaines de résidents tchétchènes avaient demandé de l'aide pour quitter la Russie. Selon ces personnes, même une personne handicapée ne peut échapper à l'envoi en Ukraine.

  • Ukraine : Information sur l'offensive militaire russe en Ukraine pour la journée du 21 mai

    Imprimer

    La situation militaire dans la région de Lougansk est précaire pour les forces ukrainiennes. Elles pourraient perdre les derniers 5% de l'oblast qu'elles contrôlent encore dans les prochains jours.

    De son côté, l'armée russe envoie chaque jour de nouvelles formations de chars dans le Donbass.
    FTSeSJNXsAA4m-X.jpegPendant ce temps, l'Ukraine, malgré les promesses de nombreux pays occidentaux, comme l'Allemagne, les pays nordiques et même les Etats-Unis, tarde toujours à recevoir des armes lourdes et modernes. L'Allemagne, par exemple, avait solennellement annoncé qu'elle enverrait des blindés à la Slovénie contre la livraison par celle ci de dizaines de chars soviétiques T-72 à l'Ukraine. L'Ukraine attend toujours.

    Effet domino de la reddition des défenseurs d'Azovstal sur les forces ukrainiennes dans le Donbass
    Il y a entre 8 000 et 15 000 soldats ukrainiens dans la région de Severodonetsk. Or, le 18 mai 2022, une vidéo a montré des soldats de la 115e brigade des forces ukrainiennes stationnée à Severodonetsk – actuellement presque totalement encerclée – a été mise en ligne. La vidéo montre des militaires ukrainiens annonçant leur refus de se battre, faute de renforts, de commandement et d’équipement militaire approprié. Dans cette vidéo, les soldats du 3e bataillon de la 115e brigade font référence à une autre vidéo venant d’un autre bataillon de la même brigade qui eux aussi auraient refusé de se battre.

    Si la reddition des soldats ukrainiens d’Azovstal a un tel effet sur le reste des troupes ukrainiennes, c’est parce que les combattants du bataillon Azov (qui représentaient un bon tiers des militaires présents dans les sous-sols de l’usine) sont parmi les plus fanatiques. Si même eux se rendent, pourquoi les conscrits et les autres soldats ukrainiens, bien moins fanatisés, devraient-ils aller à une mort certaine, sans moyens adéquats pour se défendre

    L'état-major ukrainien affirme pourtant que ses forces ont repoussé les assauts russes
    Dans un communiqué, le matin du 21 mai, l'état-major général ukrainien a signalé que l'armée russe poursuivait son offensive dans la région de Lougansk, mais après des assauts infructueux et des pertes, elle s'était partiellement retirée dans la région de Severodonetsk.

    Le pont entre Severodonetsk et Lisichansk détruit. Les Ukrainiens accusent les Russes
    Serhiy Gaidai, chef de l'administration militaire régionale de Lougansk a déclaré sur Telegram que l'armée russe avait détruit, samedi 21 mai, le pont routier entre les villes satellites de Severodonetsk et Lisichansk. 

    A l'appui de leur affirmation, la partie ukrainienne a diffusé une vidéo filmée par un jourlaniste russe montrant un tir d'un mortier lourd russe 2S4 Tyulpan de 240 mm. Ce mortier semble avoir été déplacé de Marioupol. Les mortiers 2S7 et 2S4 ont une meilleure pénétration contre les positions fortifiées que l'artillerie de 152 mm. Mal en a pris au journaliste russe. Sa vidéo a été exploitée par l'armée ukrainienne pour géo-localiser l'emplacement du mortier. Elle l'a peu de temps après bombardé et détruit.

    Vidéo de la destruction du mortier.

    Rappelons que ce pont avait déjà été détruit en juillet 2014, rendant difficile la communication entre les deux villes de 100 000 habitants. Le pont avait été reconstruit en 2016. 

    Les forces aérospatiales russes ont détruit des installations de stockage de carburant pour les forces armées ukrainiennes près d'Odessa
    Des missiles russes de haute précision lancés par air ont détruit des dépôts de carburant dans la zone portuaire d'Odessa , a déclaré samedi le général de division Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense , lors d'un point de presse. Le carburant était destiné aux véhicules blindés des nationalistes ukrainiens", a précisé Konashenkov.

    Les Russes emmènent des défenseurs de Marioupol dans des «camps de filtration »
    La commissaire de la Verkhovna Rada d'Ukraine pour les droits de l'homme, Lyudmila Denisova, a déclaré sur Telegram que les Russes "accélèrent le rythme de l'envoi des hommes de Marioupol vers des camps de filtration". 

    "Actuellement, selon des données approximatives, il y a près de 4000 hommes dans de tels camps à Bezymyanny et Kazatsky, district de Novoazovsky dans la région de Donetsk. Leur nombre a doublé au cours des deux dernières semaines. Aucun de ceux qui sont détenus dans les camps n'est revenu. Les hommes sont dans des conditions terribles, ils dorment par terre, dans des conditions étouffantes et insalubres, sont torturés et victimes d'intimidation », a déclaré Denisova.

    Selon elle, les militaires russes affirment qu'à partir de juillet-août, des Ukrainiens seront "mobilisés" dans les rangs des formations armées de la RPD et de la LPR.

    "Pour cela, nos citoyens sont obligés de rédiger des demandes de citoyenneté d'une pseudo-république autoproclamée ou de la Russie. 

    Prendre et torturer des otages est un acte de terrorisme conformément à la Convention du Conseil de l'Europe pour la prévention du terrorisme et un crime de guerre conformément à l'article 8 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale », a-t-elle souligné.

    Elle a appelé la Commission d'enquête des Nations Unies sur les violations des droits de l'homme lors de l'invasion militaire russe de l'Ukraine à prendre en compte ces faits de crimes de guerre et de violations des droits de l'homme de la Fédération de Russie en Ukraine.

    Il y a au moins un défenseur du bataillon Azov pour qui on ne donnera pas cher de sa peau. Il s'agit de Kasatkin David Georgievich (photo), l'auteur de la vidéo dans lequel il apparait, promettant d'assassiner les fils du président tchétchène Kadyrov et de violer ses filles. Il est maintenant aux mains des Russes.
    le gars qui a menacé Kadyrov.jpeg

    Alerte aérienne en Estonie - des avions français interviennent
    Vendredi 20 mai, deux M2000-5F français, déployés en Estonie dans le cadre d'une mission de police de l'air de l'OTAN, ont été mis en état d'alerte et ont décollé pour escorter 3 aéronefs russes qui évoluaient aux abords de l'espace aérien balte.

  • Ukraine : La ville de Popasnaya est passée sous le contrôle des Forces armées russes

    Imprimer

    La ville de Popasnaya est passée sous le contrôle des Forces armées de la Fédération de Russie et de la RPL. Cela a été rapporté par des correspondants de guerre. Les forces russes contrôlent 80% de la ville.

    On rapporte que des unités ukrainiennes ont quitté la ville dans la matinée non sans avoir miné les sorties de la ville. La 24e brigade mécanisée des forces armées ukrainiennes a été vaincue et s'est retirée. Plus tôt, les Forces armées russes avaient pris le contrôle de l'administration de la ville.

    La prise de Popasnaya par l'armée russe n'est pas une bonne nouvelle pour les forces ukrainiennes qui défendent Severodonetsk et Lisichansk.

    Des unités du PM LPR avancent du sud vers Lisichansk. Un carrefour routier important de la localité de Svetlichnoye a été placé sous le contrôle russe. Auparavant, des affrontements avaient été signalés dans les villages de Nizhny et Orekhovo.

    Selon Ramzan Kadyrov, le dirigeant tchétchène, les forces russes ont pris le contrôle de la ville de Nizhny le 7 mai. L'information doit encore être confirmée par les responsables militaires de la LPR.

    La percée autour de Popasnaya pourrait signifier que le flanc nord des forces de Kiev dans le secteur sont en grande difficulté. Cela pourrait menacer la défense ukrainienne à Severodonetsk et Seversk et ouvrir la voie vers Bahmut.

    La prise de Nizhny et d'Orekhovo permettra aux forces de la LPR de couper une autre route menant à la région de Severodonetsk-Lisichansk.

    L'armée russe a tiré des missiles sur les positions ukrainiennes dans la région de Soumy
    L'armée russe a tiré des missiles, samedi 7 mai, sur les installations des Forces armées ukrainiennes dans la région de Soumy. 

    L'armée russe considérait que les tirs ukrainiens sur les régions russes de Belgorod et Koursk provenaient de ces positions ukrainiennes.

  • Украина: Город Попасная перешел под контроль ВС РФ и ЛНР

    Imprimer

    Город Попасная перешел под контроль ВС РФ и ЛНР.  Об этом сообщили военные корреспонденты. Российски войска контролируют 80% города.

    Сообщается, что утром украинские подразделения оставили город, но не без минирования выходов из города. 24-я механизированная бригада ВСУ была разгромлена и отступила. Ранее ВС РФ взяли под контроль городскую администрацию.

    Захват Попасной российской армией не является хорошей новостью для украинских сил, обороняющих Северодонецк и Лисичанск.

    Подразделения МП ЛНР продвигаются с юга в направлении Лисичанска. Крупная дорожная развязка в городе Светличное перешла под контроль России. Ранее сообщалось о столкновениях в селах Нижний и Орехово.

    По словам главы Чечни Рамзана Кадырова, российские войска взяли под контроль город Нижний 7 мая. Эта информация пока не подтверждена военными чиновниками ЛНР.

    Прорыв в районе Попасной может означать, что северный фланг киевских сил в этом районе испытывает серьезные проблемы. Это может поставить под угрозу украинскую оборону в Северодонецке и Северске и открыть путь к Бахмуту.

    Взятие Нижнего и Орехово позволит силам ЛНР отрезать еще один путь в Северодонецко-Лисичанскую область.

    Российская армия выпустила ракеты по украинским позициям в Сумской области
    В субботу 7 мая российская армия выпустила ракеты по объектам Вооруженных сил Украины в Суйминском районе. 

    Российская армия считала, что украинский огонь по российским Белгородской и Курской областям велся с этих украинских позиций.