Ramallah

  • Cisjordanie: Un Palestinien tué lors d'affrontements avec l'armée israélienne dans le village de Silouad

    Imprimer

    Un adolescent a été blessé lors d'affrontements entre des habitants palestiniens et des soldats de Tsahal dans le village de Silouad, situé dans la banlieue de Ramallah, 

    Samedi 25 juin, l'agence palestinienne "Maan" a rapporté qu'Abdullah Mohammad Hammad, 16 ans, est décédé des suites de ses blessures.

  • Cisjordanie : Un palestinien tué lors d'affrontements avec l'armée israélienne près de Ramallah

    Imprimer

    Nahad Amin Barghouti.jpegUn Palestinien tué près de Ramallah
    Les forces israéliennes ont tué un Palestinien lors d'affrontements qui ont éclaté mardi 15 février 2022, à l'entrée de la ville de Nabi Saleh, près de Ramallah, dans le centre de la Cisjordanie.

    Le ministère palestinien de la Santé a confirmé dans un communiqué qu'un citoyen avait été tué par les balles de l'armée israélienne dans la ville de Nabi Saleh, sans plus de détails. L'agence palestinienne Maan a identifié la victime comme étant Nihad Amin al-Barghouti (photo ci-contre), un habitant du village de Kafr Ain.

    Selon l'agence de presse palestinienne "Wafa", "le palestinien a été touché par un tir à balles réelles dans l'estomac". l a été déclaré mort lors de son transfert à l'hôpital.

    Affrontements également à Hébron
    Des affrontements ont également éclaté dans le quartier de Bab Al-Zawiya, au centre de la ville d'Hébron, entre des palestiniens et les forces israéliennes, mardi 15 février 2022

    Les affrontements ont eu lieu au niveau du poste de contrôle militaire à l'entrée de la rue Al-Shuhada, où des soldats lourdement armés ont franchi la barrière et pénétré dans le centre-ville en tirant des bombes assourdissantes. Aucun blessé n'a été signalé.

    Affrontements dans le camp de réfugiés d'al-Aroub, près d'Hébron
    Plusieurs palestiniens ont été blessés lors d'affrontements qui ont éclaté mardi matin 15 février avec les forces israéliennes dans le camp de réfugiés d'Al-Aroub, au nord d'Hébron.

    Affrontements à l'université al-Quds, au sud-est de Jérusalem
    Dans les environs de l'Université d'Al-Quds, dans la ville d'Abu Dis, au sud-est de Jérusalem, plusieurs palestiniens ont été intoxiqués par les tirs de gaz lacrymogène lors des affrontements qui ont éclaté mardi avec les forces israéliennes.

    D'après les informations reçues, les forces israéliennes ont tiré de nombreuses cartouches de gaz lacrymogène sur les étudiants à l'intérieur et autour du campus universitaire, coïncidant avec un sit-in organisé par le mouvement étudiant à l'université en soutien aux prisonniers et aux familles de Sheikh Jarrah. L'université a ensuite été évacuée.

     

     

     

     

  • Cisjordanie : Affrontements nocturnes près de Jénine et Ramallah entre forces israéliennes  et Palestiniens : 5 Palestiniens tués

    Imprimer

    Cinq Palestiniens auraient été tués lors d'un affrontement nocturne avec les troupes israéliennes à Burqin près de Jénine. Vidéo.

    La radio publique israélienne a fait état, dimanche matin 26 septembre 2021, d'affrontements armés entre des soldats israéliens et des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie suite à une opération militaire destinée à arrêter des suspects du Hamas dans la zone proche de Jénine.

    Il y a une grande contradiction sur les évènements et le nombre des victimes, d'autant plus que plusieurs événements ont eu lieu à des endroits séparés.

    Dimanche matin, les forces israéliennes ont lancé une campagne d'arrestations dans les villes de Biddou et Beit 'Anan, à l'ouest de Ramallah, ce qui a conduit à des affrontements avec les Palestiniens, en plus d'incursions et d'affrontements nocturnes à Burqin, à l'ouest de Jénine.

    Des sources locales à Burqin ont confirmé que l'armée israélienne avait encerclé une maison et exigé que ceux qui s'y trouvaient se rendent sans résistance, mais les occupants de la maison ont ouvert le feu sur les soldats. Des tirs ont également eu lieu depuis le maisons voisines. Des renforts de Tsahal sont vite arrivés sur place et ont riposté sur les tireurs.

    Dans le même temps, les forces spéciales de l'armée israélienne ont arrêté deux suspects dans la ville de Jénine. Un autre suspect a été détenu à Kafr Dan, où un résident local a été blessé alors qu'il résistait.

    Tsahal a confirmé qu'une opération de grande envergure avait été menée dans les régions de Ramallah et de Jénine, dont le but était de neutraliser l'infrastructure de l'organisation Hamas, qui était surveillée depuis plusieurs jours.

    Le rapport de Tsahal a indiqué que cinq combattants palestiniens ont été tués et un quatrième blessé lors d'opérations dans la région de Jénine et le village de Biddou (sud de Ramallah) menées par les forces spéciales de Tsahal Duvdevan et les forces spéciales de la police des frontières YAMAM.

    Les opérations sont terminées, les forces spéciales se sont retirées du territoire de l'Autorité palestinienne. Au total, des opérations simultanées ont été menées dans cinq endroits différents.

    Oussama Sabah 2.jpegLes médias palestiniens ont publié les noms de militants de l'organisation Hamas, mis hors de combat par l'armée israélienne lors de l'opération spéciale des forces israéliennes. Il s'agit de :
    1) Ahmad Zahran - l'un des commandants des "Brigades Ezzedine al-Qassam (la branche armée du Hamas). Il a été tué lors d'un échange de tirs avec des militaires dans la région de Beit 'Anan, près du village de Biddou (sud de Ramallah).
    2) Oussama Sabah (22 ans) (photo ci-dessus et ci-contre) est un combattant du Jihad islamique (pas du Hamas, comme on le pensait auparavant). Tué à Burkin (ouest de Jénine).
    3) Ahmad Adnan Abd (30 ans) est un combattant du Hamas. Abattu près du village de Kafr Dan, à l'ouest de Jénine, alors qu'il tentait de s'enfuir en voiture après une fusillade.
    4) Mahmoud Hamidan est un militant du Hamas qui a passé six ans dans une prison israélienne pour activités terroristes (il avait été libéré il y a trois mois). Il se trouvait avec Zahran lorsqu'il a été tué dans la région de Beit Anan.
    5) Zakaria Baduan est un combattant du Hamas. Il a été tué dans la région de Beit Anan.
    Muhammad al-Zaraini a également été blessé à Burkin.
    Deux combattants palestiniens ont également été capturés : Ahmad Abu Ramila et Mazen Saadi.

    Deux militaires israéliens blessés lors des affrontements à Burkin
    Dimanche vers midi, le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que lors des affrontements dans le village de Burkin, deux militaires israéliens ont été blessés. Il s'agit d'un officier et d'un soldat. Les blessés ont été transportés par hélicoptère à l'hôpital. Les informations sur leur état n'ont pas encore été publiées.

     

     

  • Cisjordanie : Un Palestinien armé déguisé en officier de l'armée israélienne détenu près de Ramallah

    Imprimer

    E859S47XIAACmPF.jpegLundi 16 août, près de Ramallah, les forces de sécurité ont arrêté un Palestinien portant un uniforme similaire à celui de Tsahal, avec les écussons d'un officier et un béret de la brigade Nahal.

    Lors de la fouille, une arme a été trouvée dans le sac du détenu.

    Le suspect a été arrêté par la brigade Kfir. Il a été remis pour interrogatoire aux enquêteurs du Service général de sécurité (SHABAK).

    Apparemment, le détenu prévoyait de mener une attaque armée contre les Israéliens.
    qhC6uJTY.jpeg

  • Cisjordanie : Deux Palestiniens tués, tirs sur des soldats israéliens

    Imprimer

    Deux soldats israéliens ont été blessés par balles lors de heurts avec des manifestants palestiniens rassemblés par centaines en Cisjordanie, a annoncé l'armée qui a tué deux Palestiniens lors d'affrontements séparés, selon les autorités palestiniennes.

    Plusieurs rassemblements, qui ont dégénéré en affrontements avec l'armée, ont eu lieu à travers la Cisjordanie dans le cadre d'une journée de grève générale et de "manifestations de colère" contre l'occupation israélienne et en solidarité avec les habitants de Gaza.

    Près de Ramallah, des centaines de jeunes ont jeté pierres et cocktails molotov sur les soldats présents qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes et des tirs de balles en caoutchouc, selon des journalistes de l'AFP.

    "Plusieurs émeutiers ont tiré de nombreuses balles en direction de soldats ainsi que sur un commandant déployés en marge du rassemblement, blessant deux soldats aux jambes" a indiqué l'armée, ajoutant "avoir ouvert le feu en retour". Peu de temps après, le ministère de la Santé palestinien a annoncé la mort d'un Palestinien de 25 ans, Mohammad Hamid, à Al Bireh au nord-est de Ramallah.

    Ces différents affrontements ont fait mardi 70 blessés, dont cinq dans un état grave selon le ministère de la Santé palestinien. Dans le reste de la Cisjordanie, après un appel à la grève générale par le parti Fatah de Mahmoud Abbas, les commerces et les écoles de Ramallah et d'autres localités sont restés entièrement fermées mardi. 

    Plus tôt dans la journée, l'armée avait annoncé avoir "neutralisé" un Palestinien qui avait tenté d'attaquer des soldats près d'Hébron et des sources médicales palestiniennes ont confirmé à l'AFP que l'homme était mort. 

    Ces nouveaux morts s'ajoutent aux 20 Palestiniens tués par l'armée en Cisjordanie depuis le 10 mai, date à laquelle ont débuté les échanges de tirs entre Israël et le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, d'après des sources palestiniennes.

     

     

    Lien permanent Catégories : Bira, CISJORDANIE, Ramallah 0 commentaire
  • Cisjordanie/Gaza : Les médias palestiniens annoncent des manifestations à partir de 20H30 à Gaza et en Cisjordanie

    Imprimer

    Selon les médias palestiniens, des manifestations auront lieu samedi 8 mai dans la soirée, à la frontière orientale de la bande de Gaza. Le but des manifestations est de "faire pression" sur les Forces de défense israéliennes en lançant des pierres, des pétards et en brûlant des pneus.

    Un certain nombre de groupes palestiniens ont annoncé que des manifestations auraient également lieu à Naplouse, Ramallah, Jénine, Hébron, Qalqiliya et Bethléem. Les manifestations sont prévues entre 20h30 et 22h00.

    Selon le Centre d'information palestinien du Hamas , la raison de ces "marches" est "la violation des droits des Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées (Mont du Temple) et le quartier de Jérusalem-est de Sheikh Jarah".

  • Cisjordanie : Attaque présumée à la voiture bélier près de Maale Adumim (sud-est de Ramallah)

    Imprimer

    Dimanche 28 mars, près de la source d'Ein Mabua (Fuar), près de Maale Adumim, au sud-est de Ramallah, un conducteur d'une voiture avec des plaques d'immatriculation palestiniennes a foncé sur un groupe de soldats de Tsahal heurtant plusieurs véhicules israéliennes, a rapporté le service de presse de Tsahal.

    Il n'y a pas eu de victimes.

    Le chauffeur a été arrêté par les militaires.

    La version d'une tentative d'attaque terroriste à la voiture bélier est en cours d'enquête.