Rafah

  • Gaza : L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour une durée indéterminée

    Imprimer

    L'Egypte a ouvert, mardi 9 février, sa frontière avec la bande de Gaza pour une durée indéterminée pour la première fois depuis plusieurs années, tandis que des pourparlers inter-palestiniens se tiennent au Caire, selon un responsable sécuritaire.

    "Les autorités égyptiennes ont ouvert aujourd'hui (mardi) le passage de Rafah pour une durée indéterminée, pour la première fois depuis des années", a indiqué le responsable sécuritaire, sous couvert d'anonymat. "Il ne s'agit pas d'une ouverture ordinaire. D'habitude, le passage est ouvert pour trois ou quatre jours (...) Ca arrive alors que le dialogue national palestinien a lieu au Caire", a-t-il ajouté.

    L'ouverture de la frontière intervient après le lancement lundi au Caire de pourparlers entre 14 factions palestiniennes, dont les rivaux du Hamas islamiste, au pouvoir dans la bande de Gaza, et du Fateh, au pouvoir en Cisjordanie, en vue des premières élections depuis 15 ans. Les discussions sont censées se terminer mardi.

    Le terminal de Rafah frontalier de l'Egypte est la seule ouverture de la bande de Gaza sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël. Il est resté largement fermé ces dernières années, Le Caire invoquant des menaces pour la sécurité du pays. 

    Mardi matin, des Gazaouis ont afflué vers le terminal et "le premier bus est arrivé côté égyptien", a indiqué le responsable sécuritaire.

    Un voyageur, a, lui, souligné l'urgence de la situation à Gaza, invitant les autorités palestiniennes à reporter sine die la fermeture du terminal. "Ce passage doit être ouvert 24 heures sur 24 toute l'année, nous avons des crises humanitaires très graves", a souligné le quinquagénaire.

    Lien permanent Catégories : ÉGYPTE, GAZA, Rafah 0 commentaire
  • Gaza/Israël : Frappes israéliennes à Gaza après des tirs de roquettes

    Imprimer

    L'aviation israélienne a mené tôt lundi matin des frappes dans la bande de Gaza après des tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne vers Israël ayant échoué en Méditerranée, selon des sources concordantes. Les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva", avertissant des attaques de roquettes, n'a pas été mis en marche. De même, le système de défense antimissile Iron Dome n'a pas été utilisé.
     
    "Plus tôt dans la nuit, deux roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers la côte, près de la ville d'Ashdod. En représailles, nos jets de combat ont frappé des cibles militaires" du Hamas, a indiqué l'armée israélienne dans un message sur WhatsApp.
     
    L'armée avait plus tôt indiqué que les roquettes s'étaient échouées en Méditerranée, près d'Ashdod, ville située à une trentaine de kilomètres au nord de Gaza, enclave palestinienne de deux millions d'habitants contrôlée par les islamistes du Hamas. Les tirs de roquettes ou de ballons incendiaires depuis Gaza et les frappes de représailles d'Israël contre le Hamas ou le Jihad Islamique, second groupe islamiste armé de l'enclave palestinienne, interviennent de façon sporadique.
     
    Lundi, l'armée israélienne a soutenu avoir frappé des "sites d'où sont creusés des tunnels", qui pourraient permettre au Hamas de contourner le blocus israélien. L'agence palestinienne  Safa , basée à Gaza, a confirmé que des avions israéliens avaient tiré plusieurs roquettes sur Karm Abu Muammar et Abu Haddaf, à l'est de Rafah, ainsi que dans le secteur de Khan Younes,. Ces frappes "ont causé des dommages matériels, mais n'ont pas fait de blessés", a ajouté cette source requérant l'anonymat.
     
    La semaine dernière, l'armée israélienne avait annoncé avoir ciblé des positions du Hamas dans la pointe sud de Gaza après des tirs depuis ce territoire vers des véhicules militaires de l'autre côté de la barrière hyper-sécurisée séparant ce territoire d'Israël. Et fin décembre, des groupes armés palestiniens, incluant le Hamas et le Jihad islamique, avaient mené pour la première fois des exercices militaires communs à Gaza, dont des tirs de roquettes vers la mer, pour marquer l'anniversaire de la guerre de 2008 avec Israël. Depuis cette date, le Hamas et Israël se sont livrés deux autres guerres, en 2012 et 2014.

  • Gaza/Israël : L'armée israélienne frappe des cibles du Hamas dans la bande de Gaza

    Imprimer

    À 4 h 58 le mardi 25 août, le bureau de presse de Tsahal a rapporté que des avions et des chars israéliens avaient attaqué des cibles dans le sud de la bande de Gaza, bombardant des infrastructures souterraines du Hamas.

    Les frappes ont été lancées en réponse à des activités hostiles en provenance de Gaza. Le 24 août, des dizaines de ballons, auxquels des explosifs et des engins incendiaires étaient attachés, ont été lancés du secteur de Gaza, provoquant 36 incendies en territoire israélien.

    L'agence Safa, dont le bureau est à Gaza, a confirmé qu'un avion sans pilote a d'abord tiré un missile sur une cible près de l'aéroport de Gaza à l'est de Rafah, quelques minutes plus tard, la même cible a été attaquée par des avions de combat, puis des chars ont tiré sur des postes d'observation dans la zone de Karm Abu Muammar près du site Sufa, au nord-est de Rafah, et à l'est de la ville d'Al Fuhari, au sud-est de Khan Younes. Des dégâts matériels importants ont été causés. Aucune information sur des victimes éventuelles.

    Ces hostilités surviennent après la visite lundi en Israël du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo qui effectue une tournée de cinq jours au Moyen-Orient axée sur l'accord de normalisation entre Israël et les Emirats arabes unis, et alors que Dominic Raab, le chef de la diplomatie britannique, est à Jérusalem. Il doit rencontrer mardi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, puis le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah.

    Le Hamas a aussi affirmé lundi que la "normalisation" des relations avec Israël contribuait au "maintien des crimes et des violations" contre les Palestiniens.

    Le Hamas et Israël, qui se sont livré trois guerres (2008, 2012, 2014), sont parvenus l'an dernier à un accord de trêve, conclu par le biais de l'ONU, de l'Egypte et du Qatar. Selon des analystes palestiniens, les tirs depuis Gaza visent à faire pression sur l'Etat hébreu pour qu'il autorise l'entrée de l'aide financière mensuelle du Qatar dans l'enclave paupérisée de deux millions d'habitants, prévue dans l'accord de trêve.

    Par ailleurs, le gouvernement du Hamas a annoncé lundi soir la mise en place d'un couvre-feu de 48 heures dans la bande de Gaza, après que quatre cas d'infections au Covid-19 ont été recensés dans un camp de réfugiés dans le centre du territoire.

  • Gaza/Israël (06H28) : Des chars israéliens ont tiré sur des positions du Hamas en réponse à une attaque à la roquette

    Imprimer

    Le service de presse de Tsahal rapporte que des chars israéliens ont tiré sur des positions du Hamas dans le sud de la bande de Gaza en réponse à une attaque à la roquette sur le territoire israélien, menées la veille au soir.

    Le rapport de Tsahal souligne que les autorités israéliennes tiennent le Hamas, qui contrôle Gaza, responsable de toute activité hostile à partir du territoire du secteur.

    Le centre d'information palestinien du Hamas confirme que tôt le samedi matin 22 août, des chars et l'artillerie israéliens ont attaqué deux postes d'observation. Il s'agit du site "Rusd" appartenant aux brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, à  Hama al-Tagur à l'est de Karm Abu Muammar (près de Rafah) et un autre à l'est de Khuzaa ( près de Khan Yunis). Des dégâts matériels ont été causés, aucune victime n'a été signalée.

  • Gaza/Israël : En réponse à une tentative d'attaque à la roquette sur Ashkelon, Tsahal frappe 8 cibles à Gaza

    Imprimer

    Tirs de roquettes depuis Gaza. 18 août 2020
    A 20:52, les sirènes d'alarme ont retenti à Ashkelon et au kibboutz Zikim, avertissant d'une éventuelle attaque à la roquette. Selon les habitants d'Ashkelon, une violente explosion a été entendue peu après la sirène.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a confirmé à 21h00 qu'un missile avait été tiré depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien. La fusée est tombée sur un terrain vague.

    Le service de presse ambulancier du Magen David Adom a rapporté à 21:05. que deux appels ont été reçus pour des habitants de la ville blessés sur le chemin de l'abri anti-bombes. Les deux victimes sont des jeunes filles de 10 et 7 ans. Elles ont été légèrement blessées. Les ambulanciers paramédicaux ont fourni les premiers soins aux victimes sur place, puis les ont emmenées à l'hôpital de Barzilai.

    Ripostes israéliennes
    Tard dans la soirée du 18 août, l'armée de l'air des Forces de défense israéliennes a lancé une série d'attaques contre des cibles dans la bande de Gaza en réponse à une tentative d'attaque à la roquette sur Ashkelon et à la poursuite de la "terreur du feu".

    Le centre d'information palestinien du Hamas rapporte que des avions de l'armée de l'air israélienne ont lancé huit frappes sur des «positions de la résistance» au sud de la région de Zaytoun, à la périphérie sud de la ville de Gaza. Le CIP ajoute que des dommages ont été causés à des bâtiments résidentiels. Le Hamas ne rapporte aucun dommage à ses infrastructures.

    Al-Aqsa TV, contrôlée par le Hamas, a également rapporté que plusieurs bâtiments résidentiels avaient été endommagés lors de l'attaque de Zaytun.

    Selon le service de presse de Tsahal, le but de cette attaque aérienne était le complexe militaire d'une unité spéciale du Hamas.

    En outre, les FDI ont tiré sur un groupe qui avait lancé des «ballons incendiaires» depuis la région de Rafah, au sud du secteur.

    Le rapport de Tsahal souligne que les autorités israéliennes tiennent le Hamas, qui contrôle Gaza, responsable de toute activité hostile à partir du territoire du secteur.

    Israël se préparera à la guerre si nécessaire, affirme Netanyahu
    Dans la soirée du 18 août, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu une réunion avec les chefs des conseils régionaux situés dans la zone frontalière. Il a dit qu'Israël se préparait, si nécessaire, à la possibilité d'affrontements ou d'affrontements. Il a déclaré que "le Hamas fera une grave erreur s'il continue de terroriser". Il a déclaré que "le Hamas fera une grave erreur s'il continue de terroriser". Netanyahu a également promis qu'Israël réagirait au lancement de boules de feu de la même manière qu'il le ferait pour lancer des missiles.

    Mise en garde des Egyptiens au Hamas
    Al-Arabiya TV a rapporté que des responsables du renseignement égyptien, qui ont visité la bande de Gaza cette semaine, ont mis en garde le Hamas contre la possibilité d'un nouvel affrontement armé avec Israël.

    48 incendies allumés par les ballons incendiaires en Israël.
    Selon un groupe de surveillance israélien qui surveille les événements aux frontières d'Israël, la "terreur du feu" de la bande de Gaza a conduit à 48 incendies en territoire israélien. Dans le même temps, le Hamas a déclaré que pendant la journée, 300 ballons transportant des explosifs ou un conteneur contenant un liquide inflammable avaient été lancés.

  • Newsletter complète du 13 septembre de Jean René Belliard

    Imprimer

    Cher lecteur

    Exemplaire de la newsletter adressée le 13 septembre , comme chaque jour, aux abonnés de ptolemee@belliard74.com, un centre d'information sur les évènements du Moyen Orient, d'Afrique du nord, du Sahel et de tous les évènements liés au jihadisme à travers le monde.

    Pour vous abonner, écrire à mailto:ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Abu Baker al-Baghdadi, agence nationale antiterroriste NCTV, Agri, al-Arish, Al-Hayat, Al-Hoceima, ARABIE SAOUDITE, Assad Bachar, Awad al-Qarni, Blok Stef (ministre de la sécurité et de la justic, Boko Haram, CAMEROUN, Champ pétrolifère d'Omar, Corps des Gardiens de la Révolution Islamique, Deir ez-Zhor, ÉGYPTE, Espace Schengen, ÉTAT ISLAMIQUE, ÉTATS-UNIS, EUPHRATE, Forces Démocratiques Syriennes (FDS), Forces Tiger, FRÈRES MUSULMANS, Garde Républicaine, HEZBOLLAH, Human Rights Watch (HRW), IRAN, ISRAËL, Jamal Khashoggi, Kiryat Arba, Kolofata, Lapin Alexandr (Lieutenant-général), Maan (agence de presse palestinienne), MAROC, Mogadiscio, Mont Tendurek (Agri), Motakal (compte Twitter pour défendre les détenus), Nador, Pays-Bas, PKK, prince Khaled ben Sultan al-Saoud, QATAR, Rafah, Raqqa, Rif, Salman al-Aoudah, Sergueï Choïgou, Sinaï, SOMALIE, SYRIE, TURQUIE, Wilayat Sina', YJC.ir site d'info iranien 0 commentaire
  • Egypte : Les membres de la puissante tribu Tarabin tuent 8 jihadistes de Daech

    Imprimer

    Les membres de la puissante tribu Tarabin tuent 8 jihadistes de Daech

    Les membres de la puissante tribu Tarabin, dans la péninsule du Sinaï, a revendiqué la mort de huit jihadistes de Daech. Ils affirment en avoir capturé trois autres.
    Les membres de la tribu Tarabin s'affrontent régulièrement avec des groupes locaux affiliés à Daech et tentent de faire face à l'insurrection islamiste qui ensanglante le nord du Sinaï.
    Selon un membre de la tribu, Moussa Al-Delh, les affrontements ont éclaté mardi 2 mai dans la ville de Rafah le long de la frontière avec Gaza. Aucun membre de la tribu n'a été tué au cours des affrontements.
     
    Jean René Belliard