Rafah

  • Gaza/Israël : "Nuit de confusion" près de la barrière frontalière - 1 mort et 15 blessés parmi les manifestants

    Imprimer

    L'armée israélienne a ouvert le feu sur des participants aux activités de « confusion nocturne », qui se sont poursuivies pour le sixième jour consécutif près de la barrière séparant Israël de la bande de Gaza. Les tirs ont fait un mort et 15 blessés. 

    Des sources médicales palestiniennes ont déclaré qu'Ahmed Mustafa Mahmoud Saleh, 26 ans, du camp de réfugiés de Jabalba, est décédé des suites de ses blessures alors qu'il participait aux activités de "Confusion nocturne".

    Les sources ont ajouté que le manifestant a reçu une balle dans l'abdomen. Il a aussitôt été transféré à l'hôpital indonésien du camp de Jabalia, où il est décédé.

    Dans un communiqué, le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que 15 autres Palestiniens ont été blessés par les tirs de l'armée israélienne dans les zones orientales de la bande de Gaza.

    Le ministère a indiqué que parmi les blessés, 5 ont été touchés par des balles réelles, dont un grave, à l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Les blessures des 4 autres ont été décrites comme modérées. 10 autres ont été légèrement blessés par des éclats et bombes lacrymogènes.

    Des témoins et des ambulanciers ont déclaré que des soldats et des tireurs d'élite israéliens, postés à l'intérieur de leurs positions militaires et derrière des bermes de sable à l'est de la bande de Gaza, ont ouvert le feu et tiré des grenades lacrymogènes sur des centaines de Palestiniens qui manifestaient près de la clôture à l'est de la ville de Gaza , le camp de réfugiés de Bureij dans le centre de la bande de Gaza et la ville de Jabalia dans le sud de la bande de Gaza.

    Des sources palestiniennes ont déclaré que l'armée de l'air israélienne avait tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants à l'est de la ville de Gaza, à l'est de Jabalia, Al-Bureij, Rafah et Khan Yunis, parallèlement aux tirs de bombes éclairantes par les chars israéliens au-dessus des mêmes endroits.

    Au cours des cinq derniers jours, les forces israéliennes ont ciblé des manifestants palestiniens qui participaient aux manifestations nocturnes  près de la bande frontalière dans l'est de la bande de Gaza, avec des bombes lacrymogènes. Des dizaines de Palestiniens ont été blessés par balles réelles, divers éclats d'obus et par suffocation.

    Les manifestations baptisées « confusion nocturne » sont des marches nocturnes organisées par des groupes de Palestiniens près de la frontière de Gaza avec Israël. Les manifestants utilisent des bombes assourdissantes et incendient des pneus, dans le but de perturber l'armée israélienne et les habitants des localités voisines de la frontière.  Ces manifestations sont organisées our protester contre le maintien du blocus.

     

     

     

  • Gaza/Israël : L'armée de l'air israélienne attaque des cibles du Hamas à Gaza en réponse à l'envoi de ballons incendiaires sur Israël

    Imprimer

    Dans la nuit du 23 août au 24 août, l'armée de l'air israélienne a attaqué des cibles du Hamas dans la bande de Gaza. L'attaque a été menée en réponse à l'envoi de ballons incendiaires sur le territoire israélien.

    Le service de presse de Tsahal rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué une installation de production d'armes à Khan Younes, un tunnel du Hamas à Jabaliya et un lance-roquettes souterrain situé à Shajaya, à côté d'une école.

    Des militants du Hamas ont tenté de tirer à la mitrailleuse sur des avions israéliens. En réponse, un tunnel du Hamas à Khan Younes, au sud du secteur, a été attaqué.

    L'agence Safa , basée à Gaza, rapporte que les avions de combat israéliens ont tiré plusieurs missiles sur une "cible de la résistance" à l'ouest de Khan Younes, et ont également attaqué des cibles dans la zone d'Al Fuhari, à l'est de Khan Younes, au sud du secteur de Gaza. En outre, des roquettes ont été tirées sur une cible à l'est de la zone de Zeitoun (photo ci-dessus), à l'est de la ville de Gaza, et sur des cibles proches d'un cimetière à l'est de Jabaliya dans la partie nord du secteur. Au même moment, l'artillerie israélienne a tiré des obus éclairants à l'est de Rafah, au sud du secteur. Safa confirme que les combattants du Hamas ont tiré sur des avions israéliens avec des « canons anti-aériens ».

    Le 23 août, au moins trois groupes d'activistes de Gaza ont annoncé leur intention de lancer des « boules de feu » en direction du territoire israélien. Les lancements de ballons munis d'engins incendiaires et d'explosifs ont provoqué, lundi 23 août, au moins cinq incendies dans les zones frontalières, en particulier sur le territoire de la mairie d'Eshkol. Le blogueur israélien "Abu Ali", qui suit les actions des organisations militantes palestiniennes, a écrit que l'envoi de ballons incendiaires était le fait des groupes "Bani al-Zuari" (associés au Hamas), "Saif al-Jihadiya" (associés à l'organisation radicale "Sword of Islam" ), "Al-Saad" (associé au "Front populaire de libération de la Palestine").

    Ces groupes responsables des lancements de ballons incendiaires se sont engagés à intensifier leurs opérations dans les prochaines heures du mardi 24 août.

  • Gaza/Israël : Rapport de situation du mercredi 19 mai 2021 - Gaza webcam

    Imprimer

    Les. "Brigades Ezzedine al-Qassam" lancent des dizaines de roquettes sur Israël - des obus tombent sur Acre depuis le sud du Liban
    Mercredi 19 mai, les "Brigades Ezzedine al-Qassam" ont annoncé avoir tiré des dizaines de roquettes sur Ashdod, Ashkelon et Beersheba "en réponse au ciblage de civils et de refuges".
    Les "Brigades Ezzedine al-Qassam", la branche militaire du mouvement "Hamas", ont confirmé avoir bombardé les bases terrestres "Tselem" et les bases aériennes "Hatzerim" à coups de roquettes.
    Les sirènes ont effectivement retenti à Ashkelon, Beer Sheva et Sderot. 8 roquettes ont atteint Beer Sheva et 5 autres ont explosé dans des zones ouvertes à l'extérieur de la ville.
    Les services de sécurité israéliens ont également signalé que les sirènes avaient été déclenchées à Kiryat Malachi et Bir Tuvia.

    Roquettes en provenance du Liban
    D'autre part, les médias israéliens ont rapporté que des roquettes avaient été tirées sur Acre à partir du territoire libanais.
    La chaîne libanaise Al-Jadid a également publié un clip vidéo montrant le lancement d'un certain nombre de roquettes depuis la ville de Siddiqin au sud du Liban vers Israël.
    L'armée israélienne a confirmé que «4 roquettes avaient été tirées du Liban vers Acre (Akko) et Haïfa, mais affirme qu'elle pense que les roquettes ont atterri à l'intérieur du territoire libanais»

    Israël a poursuivi ses opérations militaires mercredi 19 mai
    De son côté, entre les 10 et 18 mai, le Hamas, le Jihad islamique et d'autres groupes ont tiré environ 3 500 roquettes sur le territoire israélien. Les bombardements ont eu lieu non seulement dans les zones voisines de Gaza et les villes du sud du pays, mais également à Jérusalem, Tel Aviv et d'autres villes du centre d'Israël. Une tentative a été faite pour bombarder l'aéroport de Ramon, au nord d'Eilat.

    17h00
    À 17 h 47, bombardement de Sderot et d'autres localités frontalières.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que la veille, à la suite d'une opération conjointe de Tsahal et du Shabak, les activités de trois militants de la cyber-unité du Hamas ont été arrêtées. Après avoir reçu des informations du renseignement, une frappe a été lancée contre le bâtiment de la ville de Gaza, où était basée la cyberunité.

    À 17 h 16, Ashkelon a de nouveau été bombardé depuis Gaza. Les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues dans la ville et ses environs. À 17 h 26, les militants palestiniens ont tiré sur le poste de contrôle de Kisufim.
    17h00 bombardements du Néguev occidental et central.

    16h00
    À 16: 46-16: 48 sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti à Ashdod, Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été confirmés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    À 16 h 47, Alarmes à Sufa et Holit.
    À 16h33, Alarmes à Sufa.
    À 16h16, Alarmes à Nativ Ha-Asara.
    A 16h09 "Enfer de Tseva" à Sderot et au checkpoint "Erez". A Sderot, une roquette a frappé une maison sans faire de victimes.

    15h00
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que Tsahal a détruit deux lance-missiles - à Beit Hanoun dans le nord de la bande de Gaza et à Khan Younes dans le sud. Le service de presse de l'armée a déclaré que les lance-missiles avaient été utilisés par les militants lors du récent bombardement de Beer Sheva.
    À 15h49, une alarme retentit au point de contrôle d'Erez.
    À 15: 28-15: 29 sirènes "Enfer de Tseva" à Kiryat Malakhi, Beer Tuvia et dans d'autres localités du district sud. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été enregistrés.
    À 15: 07-15: 08 sirènes à nouveau à Ashdod.
    À 15h00-15h00, des sirènes se sont déclenchées à Beer Sheva.
    À Ashdod, au moins deux roquettes sont tombées dans des zones résidentielles, provoquant des dégats.  Il n'y a aucune information sur d'éventuelles victimes. Une fusée a explosé près d'une autoroute près d'Ashdod.

    14h00
    À 14H58 -14H59 sirènes "Enfer de Tseva" à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant la destruction d'un poste d'observation du Hamas caché dans un bunker souterrain. La publication de Tsahal note que ce bunker au centre de la bande de Gaza faisait partie de l'infrastructure des tunnels des Brigades Ezzedine al-Qassam.

    A 14h14 alarme dans le village de Reim.

    13h00
    À 13 h 58-13 h 59, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé. Plusieurs missiles ont été abattus.
    Tsahal a annoncé l'élimination de trois militants du Jihad islamique qui se préparaient à tirer des roquettes sur le territoire israélien.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant l'élimination d'un combattant du Hamas après qu'il ait été établi qu'il était impliqué dans une attaque à la roquette sur le territoire israélien. Selon la vidéo publiée, après le bombardement, effectué depuis une position cachée près d'un immeuble résidentiel à Khan Younes (dans le sud-est de la bande de Gaza), le militant a tenté de s'échapper. Mais pendant tout ce temps, ses actions ont été surveillées depuis un avion, et à la fin, il a été éliminé par une frappe de missile ponctuelle. Dans le même temps, aucun dommage n'a été causé à un immeuble résidentiel situé à côté de l'endroit frappé par la roquette.

    A 13h19, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti  à Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis la partie nord de la bande de Gaza ont été enregistrés.

    12h00
    A 12h10, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. A 12h11, alarme à Nahal Oz. À 12 h 27, alarme à Nahal Oz.

    11h00
    A 11h58, alarme près de la frontière de Gaza, au sud d'Ashkelon.

    219 morts à Gaza 
    Le ministère de la Santé de la bande de Gaza, contrôlé par le Hamas, a rapporté que depuis le début des affrontements (10 mai), 219 habitants du secteur ont été tués par l'armée israélienne et environ 1530 blessés. Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, 63 sont des mineurs et 36 sont des femmes. 
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté dans la matinée du 18 mai, qu'environ 160 militants avaient été tués à Gaza (130  du Hamas, 30 du Jihad islamique). Au cours de la dernière journée, des dizaines de militants ont été éliminés  par les attaques de Tsahal.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte une attaque contre le complexe militaire du département technologique du Hamas dans un bâtiment de la région de Jabaliya, au nord de la bande de Gaza.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air de Tsahal a frappé un lance-missiles qui a tiré sur le territoire israélien depuis la ville de Gaza. La cible a été détruite.

    À 11 h 12,alarme à Nir Oz.

    10h00
    A 10h42, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. Plusieurs bâtiments ont été endommagés par des bombardements au mortier. Il n'y a pas de victimes.
    A 10h36, alarme au checkpoint de Kisufim.
    À 10 h 02, alarme à Nir Oz.

    Des sources dans la bande de Gaza rapportent qu'un UAV israélien a tiré deux missiles sur le toit ou sur une cible au dernier étage de la tour Al-Andalus dans l'ouest de la ville de Gaza. Peut-être parlons-nous d'un bombardement d'avertissement, suivi d'une frappe sur le bâtiment. Il y a quelques jours, les FDI ont déjà attaqué l'une des cibles de cette tour. Des informations sur la nouvelle attaque sont apparues sur Twitter du Centre d'information palestinien du Hamas et sur la chaîne Telegram du blogueur israélien Abu Ali.

    09h00
    À 9h57, alarme à Nir Oz.
    A 09h41, les sirènes "Enfer de Tseva" retentissent dans les villages de Sufa et Kholit (conseil de district d'Eshkol).
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans la ville de Khan Younes (dans le sud de la bande de Gaza), les FDI ont attaqué  la maison du chef du service de renseignement militaire du Hamas, Oussama Tabash.

    L'agence de presse Maan rapporte qu'à la suite des frappes des FDI dans la bande de Gaza, une dizaine de maisons ont été détruites cette nuit et ce matin. Quatre décès sont signalés.

    06h00 - 09h00
    Aucune attaque depuis Gaza n'a été enregistrée.

    07h00
    50 roquettes tirées depuis Gaza entre 19H, le 18 mai et 07H le 19 mai
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que de 19h00 le 18 mai à 07h00 le 19 mai, environ 50 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le territoire israélien. Les bombardements nocturnes du territoire israélien n'ont causé aucun dommage significatif. Aucune victime n'a été rapportée.

    De leur côté, les FDI ont largué 120 bombes de précision sur des cibles situées dans le territoire de Gaza. L'armée israélienne affirme avoir achevé la cinquième phase de la destruction du «projet métro», nom donné à l'opération de destruction des tunnels du Hamas. En particulier, les infrastructures souterraines à Khan Younes et Rafah (dans le sud de la bande de Gaza) ont été détruites. Une quarantaine de cibles souterraines ont été frappées lors d'une attaque de 25 minutes. L'attaque a été menée avec la participation de 52 avions de combat israéliens. En outre, les FDI ont frappé un certain nombre de cibles terrestres du Hamas à Khan Younes et Rafah, en particulier les postes de commandement et des avant-postes des militants, ainsi qu'un  dépôt d'armes situé au siège du service de sécurité intérieure du Hamas. Les FDI ont également attaqué des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza, notamment un lance-missiles.


    05:00
    Alarme au kibboutz Ein HaShlosha.

    04:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    03:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.
    Vers 3 heures du matin, la chaîne de télévision par satellite Al-Aqsa, diffusée depuis Gaza, a rapporté que l'artillerie israélienne s'était jointe aux frappes de l'armée de l'air israélienne et tirait sur des cibles à l'est de Khan Younis.

    02:00
    L'alarme a retenti à Sderot, à la ferme Shikma, kibboutzim Erez, Nir Am, Meflasim.

    01:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    00:00
    Des sources palestiniennes rapportent que l'armée de l'air de Tsahal continue de frapper dans la région de Khan Younes. Un mort et huit blessés sont signalés.
    Le Hamas avoir tiré des roquettes contre les bases de l'armée de l'air de Tsahal: Hatzor, Hatzerim, Nevatim, Tel Nof, Palmachim et Ramon. Le Hamas a déclaré qu'il s'agissait d'une réponse aux frappes aériennes dans le sud de la bande de Gaza. Aucun des missiles n'a atteint sa cible.

    Gaza Webcam

     

     

     

  • Gaza/Israël : Rapport de situation de l'après-midi du 18 mai - Webcam Gaza

    Imprimer

    Gaza/Israël : Bombardements intensifs des localités proches de la frontière avec Gaza - Deux morts et une dizaine de blessés
    14H20 : Le service d'ambulance du Magen David Adom (MADA) rapporte qu'à 14 h 20, une dizaine de personnes ont été blessées à la suite d'un bombardement intensif de roquettes et de mortier sur les territoires limitrophes de Gaza. 
    D'après l'organe de secours, United Hatzalah, la roquette est tombée sur une usine d'emballage près de la frontière entre l'enclave palestinienne et l'Etat hébreu.
    Sept travailleurs étrangers ont été blessés par des éclats d'obus et hospitalisés à Beersheva, grande ville du sud d'Israël, a de son côté précisé la Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix-Rouge. Deux des blessés sont décédés des suites de leurs blessures.
    "Un endroit où vivent des ouvriers étrangers a été touché directement par une roquette", a indiqué la police dans un communiqué. "Il y a deux morts, un blessé grave, un modéré et trois légers", a déclaré la police, précisant que les deux morts étaient de nationalité thaïlandaise.

    Auparavant, le service de presse des Forces de défense israéliennes avait rapporté qu'un soldat de 19 ans avait été légèrement blessé à la suite d'une attaque au mortier sur le territoire du poste de contrôle d'Erez, alors que des camions chargés d'aide humanitaire traversaient ce point de contrôle vers la bande de Gaza.  Le blessé, qui a reçu des éclats d'obus, a été transporté à l'hôpital Barzilai d'Ashkelon. 
    Israël avait repris ses livraisons d'aide humanitaire à Gaza
    Malgré les affrontements, Israël continue de livrer des fournitures humanitaires à Gaza. Auparavant, cinq camions de carburant (40 tonnes chacun) ont traversé le point de contrôle de Kerem Shalom vers la bande de Gaza depuis le territoire israélien. Le carburant a été fourni à Gaza par la société israélienne Paz Delek pour des raisons humanitaires. Pendant cette livraison de carburant, les attaques à la roquette sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza ont été suspendues pendant plus de cinq heures. Cependant, peu de temps après l'arrivée du carburant à Gaza, les violents bombardements ont repris.
    En outre, 26 camions d'aide alimentaire ont déjà été envoyés depuis l'Egypte lundi, selon une source frontalière. Et 50 ambulances ont été mobilisées pour transporter les blessés, selon la même source.
    Avant d'interrompre à nouveau l'acheminement de l'aide humanitaire après des tirs d'obus sur le point de passage de Kerem Shalom
    Israël a décidé mardi 18 mai de refermer un point de passage Kerem Shalom vers l'enclave palestinienne de Gaza par lequel était acheminée de l'aide humanitaire, après des tirs d'obus, ont indiqué les autorités israéliennes.
    Des obus ont été tirés en direction du point de passage de Kerem Shalom "alors qu'entraient des camions transportant de l'aide civile donnée par des organisations humanitaires internationales", a indiqué le Cogat, organe israélien chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens. "Il a été décidé de stopper l'entrée des autres camions", a ajouté cette source, dépendant du ministère de la Défense israélien.
    L'entrée de camions avait été "coordonnée sur demande de la communauté internationale et après approbation du ministère de la Défense ce matin", a poursuivi le Cogat, précisant qu'ils transportaient notamment de l'équipement médical et des réservoirs de carburant "à destination d'organisations internationales" à Gaza.
    L'ONU avait auparavant salué l'ouverture du point de passage de Kerem Shalom, estimant qu'elle était "indispensable après neuf jours de crise" dans l'enclave palestinienne, cible d'intenses frappes israéliennes depuis la reprise des hostilités entre le Hamas palestinien et Israël le 10 mai.
    Le point de passage de Kerem Shalom est resté ouvert "plusieurs heures", a affirmé le Cogat dans un communiqué. Un obus a également frappé le point de passage d'Erez, plus au nord et réservé aux personnes, qui n'était pas ouvert, a-t-il poursuivi.
    "Il est essentiel que le passage d'Erez soit également ouvert à l'entrée et la sortie du personnel humanitaire", avait aussi indiqué Jens Laerke, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) lors du briefing régulier des Nations unies à Genève.

    213 personnes tuées dans les bombardements de Gaza depuis le 10 mai
    Selon les autorités locales, 213 personnes ont été tuées dont au moins 61 enfants, et plus de 1.440 blessées depuis le 10 mai dans la bande de Gaza, où les hôpitaux sont débordés.

    Plus de 52.000 Palestiniens déplacés à Gaza, selon l'ONU
    Les frappes aériennes israéliennes, qui ont détruit ou gravement endommagé près de 450 bâtiments dans la bande de Gaza, ont entraîné le déplacement de plus de 52.000 Palestiniens, a déclaré mardi le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).
    Environ 47.000 personnes déplacées ont trouvé refuge dans 58 écoles gérées par l'ONU à Gaza, a déclaré à la presse Jens Laerke, porte-parole de l'OCHA à Genève. Selon lui, 132 bâtiments ont été détruits et 316 gravement endommagés, dont six hôpitaux et neuf centres de soins de santé ainsi qu'une usine de désalinisation, compliquant ainsi l'accès à l'eau potable pour environ 250.000 personnes.
    L'agence de l'ONU a salué le fait qu'Israël ait ouvert un passage frontalier pour les convois humanitaires, mais a demandé l'ouverture d'un deuxième accès.
    L'ONU et ses partenaires humanitaires fournissent de la nourriture et d'autres formes d'aide aux familles déplacées lorsque les conditions de sécurité le permettent, a indiqué Jens Laerke.
    Margaret Harris, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a fait état d'une grave pénurie de fournitures médicales, d'un risque de maladies transmises par l'eau et de propagation du COVID-19 en raison de l'entassement des personnes déplacées dans les écoles.

    14H30 : Attaque à la roquette sur Beer Sheva, Ashdod et Ashkelon - une victime hospitalisée
    Vers 14h30, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été déclenchées à Beer Sheva et dans d'autres villes du Néguev. Le système de défense antimissile Iron Dome a abattu quatre missiles. Trois roquettes sont tombées dans une zone non construite.
    Une fusée a explosé sur l'autoroute, près du carrefour de Goral, blessant une personne (un homme d'environ 50 ans) qui conduisait une voiture. Au départ, il a été signalé qu'il avait été blessé. Mais plus tard, les ambulanciers du "Magen David Adom" ont précisé que cet homme était en état de choc nerveux, mais ne portait pas de blessures au corps. La victime a été transportée à l'hôpital Soroka de Beer Sheva.
    Les sirènes ont également résonné à Ashdod et Ashkelon.

    15H45 : Ashkelon et Ashdod à nouveau ciblés  - une roquette a frappé une maison
    Entre 14H45 et 14H46 les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti à Ashkelon et Ashdod pour prévenir de lancements de missiles depuis Gaza.
    Entre 14H56 et 14H57  Nouvelles sirènes à Ashdod.
    À Ashdod, une roquette a frappé un immeuble de plusieurs étages en construction. Des dommages importants ont été causés. Il n'y a pas de victimes.

    15H17 : L'armée israélienne frappe des lance missiles à Gaza
    L'armée de l'air israélienne a attaqué des lance-missiles dans la zone d'Al-Muazi (partie centrale de la bande de Gaza). Deux autres lanceurs de missiles ont été détruits dans le nord et le sud du secteur.
    En outre, l'armée israélienne frappé un lance-missiles qui avait effectué des tirs contre  Beersheva  peu de temps auparavant.
    Le centre d'information palestinien du Hamas a rapporté un incendie important  dans une usine de peinture et de vernis à Rafah, provoqué par une frappe des FDI.

    15H25 : Sirènes d'alarme à Ashkelon et aux alentours
    Entre 15H25 et 15H26, les sirènes ont retenti à Ashkelon et aux environs de la ville. Des lancements de missiles ont été enregistrés depuis Gaza .
    A 15h30 Sirènes d'alarme à Sderot et aux alentours.
    A 15h46 sirènes d'alarme dans les localités frontalières.

    16H01 : Sirènes d'alarme à Beer Sheva, Dimona et autres localités du Néguev
    A 16h01, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti à Beer Sheva, Dimona et dans d'autres localités du Néguev. Le système de défense antimissile Iron Dome est entré en action.
    Entre 16H13 et 16H16 les sirènes d'alarme ont été déclenchées au checkpoint "Kisufim".

    16H36 : Sirènes d'alarme à Ashkelon et dans les environs
    A 16h36, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti à Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés.

    17H : tirs sur les localités adjacentes à la bande de Gaza
    Vers 17 heures, Les sirènes d’alerte avertissant d’attaques à la roquette ont de nouveau retenti dans les localités adjacentes à la bande de Gaza.
    Nahal Oz et Nativ ha-Asara ont été prises pour cibles.

    17H38 : Sirènes d'alarme à Ashkelon et à la frontière avec Gaza
    À 17 h 38, les sirènes "enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette, ont retenti à Ashkelon et dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza.

    17H46 : Sirènes d'alarme dans le Néguev
    A 17h46, les sirènes "Enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette, ont retenti dans les localités bédouines du Néguev.

    18H : Une roquette frappe une maison à Hof Ashkelon
    Une roquette tirée vers le territoire israélien depuis la bande de Gaza a touché un immeuble résidentiel dans l'une des localités du conseil régional de Hof Ashkelon.
    Au moment du bombardement, personne ne se trouvait dans la maison.

    19H11 : L'armée israélienne frappe les quartiers opérationnels de trois commandants de terrain du Hamas
    Des avions de combat de Tsahal ont attaqué des appartements servant de quartiers opérationnels à trois commandants de terrain du Hamas.
    Il s'agit des commandants de rang intermédiaire Wajdi Salah, Mahmoud Jamal al-Aad et Muhammad Shuef, dont les appartements ont été utilisés pour organiser des opérations militaires.
    1862544.jpeg

    18H59 : Sirènes d'alarme à Sderot et à la frontière avec Gaza
    À 18 h 59, les sirènes d'alarme Enfer de Tseva, annonçant des attaques à la roquette, ont retenti à Sderot et dans d'autres localités situées à la frontière avec la bande de Gaza.

    19H15 : L'armée israélienne détruit un lance-roquettes tirant sur Beer Sheva et un dépôt d'armes du Hamas
    Le service de presse de Tsahal rapporte la destruction du lance-missiles, à partir duquel les missiles ont récemment été lancés sur Beer Sheva.

    Il est également rapporté qu'un avion de Tsahal a attaqué un dépôt d’armes et une usine de munitions du Hamas.

    20H28 : Tsahal détruit un mortier installé dans un bâtiment scolaire à Shajaiya
    Le bureau de presse de Tsahal rapporte qu'un avion des Forces de défense israéliennes avait attaqué les combattants du Hamas à Shajaiya.
    Un mortier que les militants utilisaient pour tirer sur le territoire israélien a été détruit. Le mortier était installé dans le bâtiment de l'école.

    20H45 : Les alarmes ont retenti à la frontière avec Gaza
    A 20h45, des alarmes "Enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette, ont retenti dans un certain nombre de localités à la frontière avec la bande de Gaza.

    21H20 : Les alarmes ont retenti à Ashdod et Ashkelon
    Dans la soirée du 18 mai, les attaques à la roquette contre le territoire israélien ont repris.
    Les militants palestiniens ont tiré des roquettes sur Ashdod, Ashkelon et les localités voisines de la frontière avec la bande de Gaza. Aucune victime ni dommage n'a été signalé.

    22H21 : Les kibboutzim frontaliers sont à nouveau sous les tirs de roquettes
    À 22 h 21, les alarmes ont retenti dans les localités adjacentes à la frontière de la bande de Gaza

    22H33 : Les attaques à la roquette contre Ashkelon et les localités frontalières se poursuivent
    À 22 h 33 les alarmes ont retenti à Ashkelon et dans les localités adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.

    22H52 : L'armée de l'air israélienne a détruit six lance-missiles dans la bande de Gaza
    Dans la soirée, les FDI ont attaqué six lance-missiles de militants du Hamas dans la bande de Gaza.

    23H07 : Netivot et les villages frontaliers sous les tirs de roquettes
    À 23 h 07, les alarmes ont retenti à Netivot et dans les localités adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.
    Pour le moment, il n'y a pas d'informations sur d'éventuelles victimes ou dommages.

    23H31 : L'armée israélienne détruit les maisons de cinq "commandants" du Hamas
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que les maisons de cinq combattants de haut rang du Hamas, utilisées comme bases militaires,  ont été détruites dans la bande de Gaza dans la soirée du 18 mai.
    Les cibles des attaques de l'armée de l'air de Tsahal étaient: -  la maison du chef du département de recherche et développement du renseignement militaire du Hamas à Jabaliya;
    Des maisons du commandant adjoint de la division orientale du Hamas à Khan Younes.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que les maisons de cinq combattants de haut rang du Hamas, utilisées comme bases militaires,  ont été détruites dans la bande de Gaza dans la soirée du 18 mai.
    Les cibles des attaques de l'armée de l'air de Tsahal étaient: -  la maison du chef du département de recherche et développement du renseignement militaire du Hamas à Jabaliya;
    Des maisons du commandant adjoint de la division orientale du Hamas à Khan Younes.

    23H43 : Ashdod, Ashkelon et les villages frontaliers subissent d'intenses bombardements
    À 23 h 43, une salve de missiles a été tirée de la bande de Gaza vers le territoire israélien. Des explosions ont été entendues dans des localités et dans le centre d'Israël.
    Pour le moment, on ne signale pas de victimes ni de dommages causés par les explosions.

    270 roquettes tirées de Gaza sur Israël de 7 à 19 heures le 18 mai
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que de 07h00 à 19h00 le 18 mai, environ 270 missiles ont été tirés depuis la bande de Gaza.
    Environ 45 roquettes sont tombées sur le territoire du secteur.
    90% des missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome.

    Gaza Videocam

  • Gaza/Israël : Détails des affrontements du vendredi 14 mai - Mis à jour au fur et à mesure

    Imprimer

    Live TV


    10H25 : Tsahal abat un autre drone kamikaze volant de Gaza

    Les forces de défense aérienne ont intercepté un véhicule aérien sans pilote lancé par des militants de Gaza vers le territoire israélien.
    L'UAV était surveillé depuis son lancement et a été abattu peu de temps après avoir traversé la frontière, selon le rapport officiel.
    Il s’agit du deuxième incident de ce type, ce vendredi 14 mai, et le dixième depuis le début des affrontements.

    Vidéo d'attaques israéliennes contre des sites de lancement de missiles et d'UAV à Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air israélienne a frappé des sites de lancement de missiles et d'UAV dans la partie nord de la bande de Gaza.
    Le communiqué officiel ajoute qu'il s'agit de sites de lancement souterrains, qui étaient utilisés pour lancer des roquettes destinées aux régions centrales d'Israël.


    10H51 : Alarmes à Ashkelon et près de la frontière de la bande de Gaza
    Les alarmes ont résonné à Ashkelon et près de la frontière de la bande de Gaza.
    Les résidents locaux confirment avoir entendu des explosions au nord de la frontière avec la bande de Gaza.

    12H33 : L'armée israélienne publie une vidéo montrant l'élimination d'un groupe de combattants palestiniens
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant comment un groupe de combattants du Hamas dans le nord de la bande de Gaza a été anéhanti par une frappe aérienne le 14 mai.
    L'armée israélienne affirme que l'attaque a empêché le tir de roquettes à destination du centre d'Israël.


    13H20 Plusieurs groupes de militants impliqués dans des bombardements tués à Gaza
    L'armée israélienne a attaqué un groupe de militants du Hamas dans la région de Shajaya, à la périphérie de la ville de Gaza. Le groupe  se préparait à tirer sur des cibles en territoire israélien à l'aide de missiles antichar. La cible a reçu un coup direct.
    Pendant ce temps, le bombardement du territoire israélien depuis la bande de Gaza se poursuit.

    L'armée israélienne avait annoncé une opération terrestre à Gaza pour contraindre les militants à se cacher dans les tunnels afin de mieux les éliminer
    Le site N12 / Mako a donné des explications sur le soi-disant stratagème de l'armée israélienne et qui a probablement causé des dommages importants aux militants de  Gaza. Les explications ont été publiées par Nir Dvori, chroniqueur militaire pour la chaîne de télévision israélienne Keshet.
    La publication note que dans la nuit du 13 au 14 mai, des unités de Tsahal se sont approchées de la frontière avec Gaza et qu'un "vague message" a été transmis aux médias étrangers au sujet de l'implication des forces terrestres dans l'opération militaire. Apprenant la nouvelle de l'imminence d'une offensive israélienne, les militants du Hamas et d'autres groupes se sont cachés dans des tunnels souterrains. C'est alors, écrit Dvori, qu'une puissante frappe aérienne, accompagnée par l'artillerie et les canons navals, a été lancée contre les infrastructures souterraines dans le nord de la bande de Gaza.
    En 35 minutes, les avions de Tsahal ont largué 450 bombes (plus de 80 tonnes d'explosifs) sur des cibles à Gaza, faisant s'effondrer des tunnels souterrains. Il est possible que des centaines de militants aient été tués, selon le site N12 / Mako.
    Le Hamas n'a pas encore confirmé ni commenté l'hypothèse de la mort de centaines de militants.

    Tsahal publie une vidéo filmée d la frontière avec la bande de Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a diffusé une vidéo filmée à la frontière avec la bande de Gaza.


    14H38 : A nouveau les sirènes d'alarme à la frontière avec Gaza
    À 14 h 38, des alarmes ont retenti dans les colonies du Néguev occidental, Ein Ha-Shlosha et Kisufim.

    14H38 : Sirènes d'alarme dans le secteur du district de Lakish et près de la frontière de Gaza
    A 14h59, les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva" ont été entendues dans les localités de Beer-Tuvia, Orot, Avigdor, Talmey Yafe, Shafir et autres du district de Lakhish.
    À 15h03, les alarmes ont retenti à Kisufim, à 15h06 - à Nahal Oz, à 15h11 - à Nativ ha-Asara.

    16H : Un groupe de manifestants libanais  est brièvement entré sur le territoire israélien depuis le Liban - Un Libanais a été tué
    Quelques dizaines de manifestants ont brièvement traversé vendredi la frontière libanaise et sont entrés en territoire israélien, avant que l'armée israélienne ne tire sur eux, faisant deux blessés dans leurs rangs et les forçant à rebrousser chemin.
    Les protestataires se sont rapprochés de la barrière frontalière, près de la colonie de Metulla (en face de KfarKila, côté libanais), avant que des chars israéliens ne lancent des tirs de sommation. Selon la chaîne LBCI, les militaires israéliens ont ensuite ouvert le feu contre les manifestants. Deux Libanais ont été blessés. Il s'agit de Hussein Salloub et Mohammad Tahan, originaires de Adloun, au Liban-Sud. Leur état de santé ne semble pas préoccupant à ce stade. 
    Sur des images diffusées par plusieurs médias libanais, notamment la LBCI et al-Manar (chaîne du Hezbollah), ou encore arabes comme al-Jazeera, on aperçoit des manifestants brandissant des drapeaux du Hezbollah, de la Palestine et du Liban, dans un champ situé du côté israélien. 
    Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a confirmé cette incursion. "Des tanks de l'armée israélienne ont tiré des coups de sommation en direction de fauteurs de troubles qui ont traversé la frontière libanaise et sont entrés en territoire israélien. Les fauteurs de troubles s'en sont pris au mur (frontalier) et ont mis le feu dans la région, avant de revenir en territoire libanais", a affirmé le responsable israélien.
    Mohammed Tahan.jpegIl n'est pas clair comment ces manifestants ont réussi à franchir la frontière qui est d'habitude sous haute surveillance par les armées libanaise et israélienne de part et d'autres, ainsi que par les soldats de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul). Les Casques Bleus n'ont pas encore fait de commentaire sur cet incident, tout comme les autorités libanaises.
    Mort d'un manifestant libanais
    On a appris en fin d'après-midi qu'un manifestant libanais ayant brièvement franchi la frontière avec Israël cet après-midi et qui avait été blessé par des tirs israéliens est décédé de ses blessures. La victime, âgée d'une vingtaine d'années, s'appelait Mohammad Tahan (photo) et était originaire du village de Adloun, an Liban-Sud. Il avait été blessé avec un autre manifestant par l'explosion d'un obus tiré par l'armée israélienne.

    16H15 : L'armée israélienne attaque l'entrepôt des équipements de cybersécurité du renseignement du Hamas
    L'armée de l'air de Tsahal a attaqué un entrepôt d'équipement de cybersécurité du renseignement militaire du Hamas dans la partie nord de la bande de Gaza.
    L'attaque est le résultat d'une action conjointe des Forces de défense israéliennes et du renseignement militaire (AMAN).

    Le ministère de la Santé de Gaza rapporte 126 morts depuis le début des affrontements
    Le ministère de la Santé de l'administration du Hamas opérant dans la bande de Gaza a indiqué que depuis le début des affrontements (10 mai), 119 habitants du secteur ont été tués et près de 950 blessés. .
    Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, 31 sont des mineurs et 20 sont des femmes.

    17H : Les sirènes d'alarme ont été déclenchées à Ashkelon, Ashdod; à la frontière avec la bande de Gaza et dans le centre du Néguev
    Vers 17h00, les sirènes d'alarme ont retenti été à Ashkelon, Ashdod et dans les localités de Lakish, ainsi que dans le centre du Néguev et à la frontière avec la bande de Gaza.

    17H30 L'armée de l'air israélienne détruit un nouveau groupe de missiles du Hamas.
    Vendredi 14 mai, vers 17h30, le service de presse de Tsahal a rapporté que l'armée de l'air des Forces de défense israéliennes avait trouvé et attaqué un groupe de missiles du Hamas. La cible a été éliminée.


    Poursuite des bombardements du territoire israélien par les militants de Gaza
    Le bombardement du territoire israélien depuis la bande de Gaza se poursuit. Entre 17 h 30 et 18 h 30 environ, les militants gazaouis ont tiré à plusieurs reprises sur des zones peuplées situées à proximité immédiate de la bande de Gaza.
    Quatre roquettes sont tombées sur le territoire du conseil local d'Eshkol. Il n'y a pas eu de victimes. Les bâtiments ont subi des dommages mineurs.

    19H09 Les attaques à la roquette contre les colonies proches de la frontière avec la bande de Gaza ont repris
    Vers 19 heures, après une courte pause, les attaques à la roquette ont repris sur les localités israéliennes situées près de la frontière avec la bande de Gaza.
    Les sirènes d'alarme ont retenti à Sderot et dans les localités de Nahal Oz, Kisufim, Nir Am, Gavim.

    L'armée israélienne a attaqué des dizaines de cibles appartenant aux forces navales du Hamas
    Ces derniers jours, la marine israélienne a attaqué des dizaines de cibles appartenant aux forces navales du Hamas, notamment des navires, des dépôts de munitions, des postes d'observation et des bases militaires. Le service de presse de Tsahal a publié une vidéo de l'une de ces attaques.

    19H : Tsahal a attaqué un tunnel du Hamas à Gaza - l'entrée était à côté d'un jardin d'enfants
    Vers 19 heures, le service de presse de Tsahal a annoncé une attaque de l'armée de l'air israélienne contre un tunnel souterrain appartenant auHamas dans le sud de la bande de Gaza.
    L'entrée du tunnel était à côté d'un jardin d'enfants et d'une mosquée. 

    20H14 : L'armée de l'air israélienne a attaqué une banque qui finançait la branche militaire du Hamas
    'armée de l'air israélienne a attaqué un immeuble de grande hauteur dans le nord de la bande de Gaza. Ce bâtiment abritait une succursale d'une banque qui finançait les activités du Hamas.
    Cette branche était "responsable" des opérations financières des brigades Ezzedine al-Qassam,  "branche militaire" du Hamas.

    Entre 7h00 et 19h00, vendredi, environ 140 roquettes ont été tirées depuis Gaza, 30 d'entre elles sont tombées sur le territoire de la bande de Gaza
    Selon les estimations des FDI, le 14 mai, entre 7 heures et 19 heures, environ 140 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le territoire israélien.
    Une trentaine de roquettes sont tombées sur le territoire du secteur. Des dizaines ont été abattues par le système de défense antimissile Iron Dome.
    Selon les derniers rapports des FDI, environ 20% des roquettes lancées par des terroristes à Gaza tombent sur le territoire de Gaza.

    20H55 : L'armée de l'air israélienne a attaqué trois «appartements opérationnels» de combattants de haut rang du Hamas 
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué trois "appartements opérationnels" du Hamas dans la bande de Gaza.
    Elle a attaqué: l'appartement de Zachariah Zarnadeikh, le commandant d'une unité du Hamas à l'ouest de Jabaliya, qui était utilisé comme arsenal; l'appartement de Shadi Abd Alhadi, "responsable" de l'unité de parapente du Hamas, où le matériel approprié était conservé; l'appartement d'Oussama Shkhade, un haut combattant du Hamas qui utilisait également son appartement comme dépôt d'armes.
    L'armée de l'air israélienne a également attaqué les dépôts d'armes navals du Hamas situés dans les maisons des militants Muhammad Abu Shala et Fares Abu Shukran (vidéo ci-dessous).

    21H05 : L'escadron Maglan et un drone de Tsahal détruisent un groupe de missiles du Hamas
    L'unité Maglan et un drone de Tsahal ont détruit un groupe militant du Hamas se préparant à tirer des missiles antichar sur le territoire israélien, ainsi que deux lance-roquettes dans la région de Shajaya, à la périphérie de la ville de Gaza.
    L'attaque a été menée grâce aux actions professionnelles de l'armée et aux renseignements précis reçus de la bande de Gaza.
    Un autre lance-roquettes terroriste a été détruit dans le nord de la bande de Gaza.
    L'Unité Maglan est un commando dont la mission est d'effectuer des opérations au plus profond des territoires ennemis en visant à détruire des cibles et à obtenir des renseignements.

    Sirènes d'alarme à Ashdod et Ashkelon, dans le Néguev central et près de la frontière avec Gaza
    De 19h30 à 21h10, les attaques à la roquette sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza se sont poursuivies pratiquement sans interruption. Les sirènes d'alarme ont retenti à Ashdod et Ashkelon,  dans les localités bordant la bande de Gaza, dans le district de Lakish, ainsi que dans le centre du Néguev.

    21H30 Tirs de roquettes sur les localités du Néguev
    Depuis 21h30, de nombreuses localités du Néguev, dont Netivot, ont été bombardées depuis la bande de Gaza. Aucune victime ni dommage n'a été signalé.

    22H : Trois roquettes tirées depuis la Syrie, deux sont tombées sur le territoire israélien
    Dans la soirée du 14 mai, trois missiles ont été tirés vers Israël depuis le territoire syrien. Deux roquettes sont tombées dans le sud du plateau du Golan, une du côté syrien.
    Il n'y a pas eu de sirène d'alarme dans les localités de la région. Le système d'avertissement de zone ouverte a été activé.
    Ni l'armée syrienne ni aucun groupe terroriste présent sur le territoire syrien n'at revendiqué la responsabilité de ces bombardements.

    En raison de la menace de Gaza, les vols de passagers arriveront à l'aéroport de Ramon jusqu'à dimanche
    L'administration de l'aéroport international Ben Gourion a annoncé dans la soirée du 14 mai que les avions de passagers arrivant en Israël seraient détournés vers l'aéroport de Ramon (au nord d'Eilat) jusqu'à 00h00 le 16 mai (dimanche).
    Ainsi, l'effet de cette directive a été prolongé d'un jour en raison de la situation sécuritaire difficile.
    Dans le même temps, les départs d'avions de passagers et les départs et atterrissages de vols cargo au départ de l'aéroport Ben Gourion seront effectués comme d'habitude.
    Ces derniers jours, les militants gazaouis ont tenté de bombarder à la fois les aéroports Ben Gourion et Ramon. Aucun dommage significatif n'a été subi.

    22H39 : Tsahal a lancé une série d'attaques contre les positions du Jihad islamique dans le sud de la bande de Gaza
    Dans la soirée du 14 mai, un avion de Tsahal a frappé un groupe de combattants du Jihad islamique à la périphérie de Rafah, qui s'apprêtait à tirer un missile antichar sur une cible en territoire israélien.
    Des hélicoptères d'attaque des FDI ont attaqué un certain nombre de postes d'observation militants sur terre et en bord de la mer dans le sud de la bande de Gaza.

    23H13 lancement de missiles sur le Néguev
    À 23 h 13, les sirènes d'alarme ont été déclenchées à Ofakim et dans d'autres localités du Néguev avertissant d'attaques à la roquette imminentes depuis Gaza. Et effectivement, des tirs de missiles ont été enregistrés.

    Plus de 10 000 personnes ont été déplacées de leurs foyers dans la bande de Gaza en raison des affrontements, annonce l'ONU
    Vendredi 14 mai, les Nations Unies ont annoncé qu'environ 10 000 habitants de la bande de Gaza s'étaient retrouvés sans abri ou contraints de fuir leur domicile en raison des bombardements.
    Ces civils sont temporairement hébergés dans des écoles et des mosquées, selon un rapport du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Les réfugiés ont un accès limité à l'eau, à la nourriture, aux produits d'hygiène et aux soins médicaux.

     

  • Gaza/Israël : L'armée israélienne a bombardé la bande de Gaza en représailles aux tirs de roquettes et lâcher de ballons incendiaires

    Imprimer

    L'artillerie israélienne a ciblé un certain nombre de postes d'observation du Hamas dans diverses zones de la bande de Gaza

    L'armée israélienne a visé un point de contrôle à l'est de Beit Hanoun dans le nord de la bande de Gaza, ainsi qu'un poste d'observation à l'est de Rafah dans le sud de Gaza, et un point de contrôle à Beit Lahiya, au nord de Gaza.

    Les médias israéliens avaient rapporté, dimanche soir, que "les sirènes d'alarme avaient retenti dans les colonies proches de Gaza".

    Ils ont ajouté: "Des explosions ont été entendues dans les airs à la suite de l'interception par le système Iron Dome  de missiles tirés de la bande de Gaza vers les colonies israéliennes environnantes." 

  • Gaza/Israël: Tir de 36 roquettes depuis Gaza sur Israël - Tsahal riposte

    Imprimer

    L'armée israélienne et des groupes islamistes armés ont échangé dans la nuit de vendredi à samedi des tirs depuis et vers l'enclave palestinienne de Gaza, ont indiqué des sources concordantes.

    Peu avant minuit, trois roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza, territoire palestinien sous contrôle des islamistes du Hamas et sous blocus israélien, vers le sud d'Israël, a indiqué l'armée israélienne.

    Une des roquettes a été interceptée par le bouclier antimissile israélien Dôme de fer et les deux autres se sont abattues près de la barrière de sécurité séparant Israël de la bande de Gaza, a précisé l'armée dans un communiqué.

    Puis, peu après minuit, des chars israéliens ont bombardé des positions du Hamas dans la bande de Gaza. Les Forces de Défense Israélienne ont déclaré avoir attaqué l'infrastructure souterraine et les lanceurs du Hamas dans la bande de Gaza. En outre, l’artillerie des FDI a tiré sur un poste  fortifié à l’est du camp d’Al-Bureij et à l’est de Khan Younis. Des dommages importants ont été causés. Aucune victime n'a été signalée à Gaza.

    Le Centre Palestinien d'Information a confirmé qu'au moins trois cibles avaient été attaquées: dans la partie nord de la bande de Gaza, dans la région de Jabl al-Rice dans la ville de Gaza et à Rafah dans le sud de la bande de Gaza.

    A peine les tirs étaient terminés que sept nouvelles roquettes étaient lancées depuis Gaza vers le sud d'Israël dont trois ont été interceptées, a indiqué l'armée alors que les sirènes d'alarme retentissaient dans les villages israéliens entourant la bande de Gaza. 

    Les tirs de roquettes reprenaient à partir de 5 heures du matin, samedi 24 avril 2021. De 5 à 6 heures du matin, plusieurs autres lancements de roquettes depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Des signaux et des sirènes "Tseva adom" se sont déclenchés dans les régions d'Eshkol, Hof Ashkelon, dans la partie sud d'Ashkelon.

    En raison de la reprise des tirs, le commandement du front intérieur des Forces de défense israéliennes a imposé un certain nombre de restrictions sur les zones proches de la frontière avec la bande de Gaza.

    Les résidents locaux étaient tenus de rester à proximité des abris. Le travail agricole dans ces zones était temporairement interdit. Une interdiction stricte a été introduite sur tout événement public en espace ouvert. Les groupes de 100 personnes maximum n'étaient autorisés à se rassembler que dans des locaux protégés.

    En outre, l'armée a fermé l'accès à la plage de Zikim, située entre Ashkelon et la frontière nord de Gaza.

    AUx environ de 8H30 du samedi matin, Tsahal annonçait la levée de toutes ces restrictions en raison de l'évolution de la situation.

    Le bilan de la nuit d'échanges de tirs selon Channel 13 est le suivant : 
    - 36 roquettes tirées
     - 6 intercepté par Iron Dome
     - 2 impacts à l'intérieur de villes israéliennes causant des dégâts légers
     - 28 impacts en zones ouvertes

    Les Brigades de résistance nationale du DFLP (Kataeb al-Qawama al-wataniya al falastiniya) ont publié une déclaration prenant la responsabilité des tirs de roquettes.