Rabii Ali (porte-parole du gouvernement)

  • Iran : Des employés de l'usine pourraient avoir été impliqués dans le sabotage de l'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz

    Imprimer

    Le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabii, a déclaré que des employés de l'usine étaient probablement impliqués dans l'explosion du 2 juillet à l'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz.

    "Nous avons beaucoup de preuves. Nos services de sécurité vérifient cette version avec toute la responsabilité, et les conclusions seront présentées lorsque les enquêteurs découvriront tout", a-t-il dit. Rabii est devenu le premier représentant iranien à annoncer une telle possibilité.

    Auparavant, l'Iran a admis que l'explosion à l'usine de Natanz dédiée au programme nucléaire iranien était un sabotage et que l'usine avait subi des dommages importants. Les médias étrangers ont affirmé que les services spéciaux israéliens étaient impliqués dans l'explosion. Selon les experts, l'incident a fait reculer les développements iraniens de plusieurs mois.

    Le 9 septembre, le porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique de la République islamique d'Iran, Behruz Kamalvandi, a déclaré que l'identité des saboteurs responsables de ce sabotage avait été établie.

    "Pour autant que je sache, il a été établi qui ils sont, par quoi ils ont été guidés et quelles méthodes ils ont utilisées. En fait, tout est connu à leur sujet", a déclaré Kamalvandi aux journalistes, s'abstenant de fournir des détails supplémentaires.

    Carte.jpg