Quneitra

  • Syrie: des explosions retentissent à Quneitra

    Imprimer

    Selon les médias officiels syriens, de violentes explosions ont été entendues à proximité de Khan Arnabeh, près de Quneitra, dans le sud de la Syrie, à la frontière des hauteurs du Golan.

    Lien permanent Catégories : GOLAN, Golan syrien, Quneitra, SYRIE 0 commentaire
  • Syria : Violente explosion entendue ce soir dans la province de Quneitra.

    Imprimer

    breaking news.jpegDes insurgés ont fait sauter le bâtiment du renseignement de l'armée de l'air à Saida Hanout. Il y a des morts et des blessés selon les premiers rapports.

  • Syrie: trois soldats tués dans une attaque contre leur barrage près du Golan

    Imprimer

    Trois soldats syriens ont été tués dimanche soir par des assaillants non identifiés qui ont pris pour cible leur barrage militaire dans le sud de la Syrie.
     
    L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) n'était pas en mesure d'identifier les responsables de l'attaque qui a eu lieu dans la province de Qouneïtra. Le sud syrien, reconquis en 2018 par le pouvoir de Bachar al-Assad, est régulièrement le théâtre d'attentats visant les forces gouvernementales, souvent menés par d'anciens rebelles antirégime.
     
    "Trois membres des forces du régime ont été tués dans une attaque menée par des assaillants non identifiés", a indiqué à l'AFP  l'OSDH, précisant que les assaillants avait fait exploser une bombe puis utilisé leurs mitraillettes contre un "barrage militaire dans la région de Rouaïhaniya, près de la zone tampon démilitarisée" sur le Golan.
     
    Citant des sources médicales, le quotidien pro-régime Al-Watan a fait état de son côté de deux soldats tués et deux blessés dans "l'attaque d'un groupe terroriste contre un barrage de l'armée" à Quneïtra.
     
    Selon des experts, certaines factions armées du Sud bénéficiaient autrefois d'un soutien du voisin israélien, qui voit particulièrement d'un mauvais oeil l'implantation près de sa frontière de forces pro-régime, notamment celles soutenues par Téhéran ou le Hezbollah libanais.

  • Syrie : Embuscade contre une patrouille du régime dans la province de Quneitra (Sud)

    Imprimer

    Er7StNRXYAM2tx0.jpegSamedi soir, une patrouille de la police et des Forces de Sécurité de l'Intérieur a été prise en embuscade par des hommes armés sur une route près de la ville de Baath (province de Quneitra). Un premier lieutenant a été tué (photo ci-contre) et deux autres blessés. 
     
    Er7TCRJXUAE4Lgf.jpegPar ailleurs, un IED a également tué un combattant des Forces de Défense Nationale (Régiment du Golan) dans la province du Sud (Qasibah).
     
    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Syrie : Deux soldats du régime tués dans la province de Quneitra

    Imprimer

    La télévision officielle Al-Suriya a déclaré que deux membres de l'armée syrienne avaient été tués par l'explosion d'une bombe posée par des terroristes dans la ville de Khan Arnabeh à Quneitra.

    Des pages locales ont rapporté que les deux bombes ont explosé près du gymnase, à côté de l'unité de conseil de la ville.

    Deux soldats avaient été tués au milieu du mois d'octobre dernier après avoir été ciblés par un engin explosif posé sur la route menant à Tal Ahmar à proximité de la même localité de Khan Arnabeh.

  • Syrie : L'armée israélienne a frappé des cibles de l'armée syrienne et du Hezbollah

    Imprimer

    Dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 octobre, les médias syriens ont rapporté que l'armée israélienne avait frappé des cibles dans la région de Quneitra.

    L'agence SANA écrit que la cible de l'une des attaques était un bâtiment scolaire dans le village d'Al-Hurriya.

    Selon d'autres sources, les frappes ont été menées contre deux cibles de l'armée syrienne et une voiture. Les installations attaquées sont utilisées par l'armée syrienne et les militants du Hezbollah pour recueillir des informations sur les mouvements des Forces de Défense Israéliennes (FDI) dans le Golan.

    Trois combattants pro-iraniens tués dans la frappe israélienne
    Au moins trois combattants d'un groupe soutenu par l'Iran et lié au Hezbollah libanais sont morts en Syrie dans une frappe israélienne nocturne sur la province méridionale de Qouneitra, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

    Les trois combattants appartiennent à la "Résistance syrienne pour la libération du Golan" proche du Hezbollah pro-iranien, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Le groupe avait été créé il y a plus de six ans pour mener des attaques contre la partie occupée par Israël du plateau syrien du Golan, dans le sud de la Syrie.

    Au moins un Syrien figure parmi les trois combattants ayant péri dans le raid israélien, selon l'OSDH, qui n'était pas en mesure de déterminer la nationalité des deux autres. Selon l'agence officielle syrienne Sana, un missile s'est abattu mardi peu après minuit sur une "école" dans un village situé dans la banlieue nord de Quneitra. D'après M. Abdel Rahmane, des combattants de la milice pro-iranienne se trouvaient à l'intérieur de l'établissement. Aux côtés de la Russie, l'Iran, ennemi juré d'Israël, a été un appui essentiel pour le régime de Damas depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie.

    Le département d'Etat met à prix la tête du responsable du Hezbollah pour la Syrie et le Yémen
    Le Département d'Etat américain offre une récompense de 5 millions de dollars pour la capture de Haytham Ali Tabataba'i du Hezbollah pour avoir commandé les forces spéciales du groupe en Syrie et au Yémen.

    Heytam Ali Tabatai.jpeg

  • Syrie : Un ancien commandant des rebelles assassiné à Quneitra - Le Hezbollah et les services de renseignement syriens accusés

    Imprimer

    Un attentat à l'engin explosif improvisé (IED) a tué Issa Al-Janati (photo), un ancien commandant rebelle à al-Quneitra, a rapporté Enab Baladi le 19 août.

    Une source proche d'al-Janati a déclaré à l'organe d'opposition que l'attentat à l'IED avait eu lieu près de la maison du commandant dans la ville de Zubaidah, dans la province de Quneitra, le 17 août. Al-Janati est mort après s'être débattu avec des blessures graves, tandis que sa femme a été légèrement blessée.

     

    Lien permanent Catégories : Quneitra, SYRIE 0 commentaire