Puli Alam

  • Afghanistan : Vers la fin de toute résistance à l'avancée des talibans - Pire que la chute de Saïgon en 1975 (mise à jour au fur et à mesure des évènements)

    Imprimer

    Les talibans aux portes de Kaboul
    Les talibans sont presque arrivés aux portes de Kaboul vendredi 13 août 2021, continuant leur implacable progression en Afghanistan, d'où les États-Unis et le Royaume-Uni vont évacuer en catastrophe leurs ressortissants et diplomates. Ce vendredi 13 août, seules trois grandes villes sont encore sous l'autorité du gouvernement : la capitale, Kaboul, Mazar-i-Sharif, la plus grande ville du nord, et Jalalabad (est).
    Aout 2021.jpeg

    Province de l'Uruzgan
    Mohammad Omar Shirzad.jpegMohammad Omar Shirzad (photo), le gouverneur de la province d'Uruzgan, affirme que la crise actuelle dans la province est en train d'être résolue grâce à la médiation des sages tribaux.
    "Nous négocions toujours activement avec les talibans", a déclaré Sherzad. Nous parlons et nous verrons ce qui se passe. "
    A Tirinkot, la capitale de la province, les tallibans sont en train de récupérer les armes des soldats.
    Cela faisait des mois que des combats avaient lieu entre les forces de sécurité et de défense afghanes et les talibans autour de la ville de Tirinkot.

    Province de Farah
    Cinq hauts responsables de Farah se sont réfugiés en Iran avec des centaines de membres des forces de sécurité.
    E8rHCIXUYAUcdbv.png

    Province de Faryab
    Les talibans ont lancé l'assaut sur la ville de Maymana, capitale de la province de Faryab, ce vendredi soir 13 août. Les talibans ont offert un accord de reddition aux responsables de Faryab, qui l'ont refusé et déclaré qu'ils allaient se battre jusqu'au bout. Les combats font actuellement rage dans la ville.
    E8r744AXMAIYdSp.jpeg

    E8r74fIX0AI2UZu.jpeg

    Province de Ghor
    Les talibans ont capturé Firozkoh, la capitale provinciale. Les autorités locales afghanes ont confirmé que la ville, qui compte environ 130 000 habitants, est tombée sans aucune résistance, les forces de sécurité et les représentants du gouvernement s'étant retirés de la ville. La députée Fatima Kohistani a accusé le gouverneur de la province de Ghor d'avoir cédé la ville aux talibans.

    Province de Helmand
    La ville de Leshkar Gah dans la province du Helmand, qui compte une population de 200 000 habitants, est passée sous le contrôle des talibans islamistes radicaux.
    Les affrontements ont duré des semaines autour de la ville, que les talibans tentaient de prendre depuis longtemps. Mais la ville a finalement été prise par les talibans malgré l'envoi d'une unité militaire spéciale et un appui aérien des armées de l'air afghanes et américaines. La situation a tourné à l'avantage des talibans vendredi matin 13 août après de violents combats. Abdulmacid Akhundsada, membre du Conseil provincial, a déclaré que Sami Sadate, l'un des commandants de l'armée afghane dans la région, et le gouverneur avaient quitté la ville ce vendredi matin. Les forces de sécurité de la ville se sont également retirées. 
    La grande base militaire de Lashkargah est également tombée aux mains des talibans.

    Lashkargah.jpeg

    Province de Herat : le chef de guerre Ismaïl Khan s'est rendu aux talibans
    Les talibans ont capturé le guerre afghan Ismaïl Khan après la chute d'Herat. L'ancien chef moudjahidin et membre dirigeant du parti Jamaat-e-Islami s'est rendu. Vidéo.

    Ismaïl Khan.jpeg

    Ismaïl Khan (2).jpeg

    Une source bien informée de la province d'Herat a déclaré qu'environ 800 membres des forces afghanes ont évacué l'aéroport de Shindand avant l'arrivée des talibans.
    EKvdquww.jpeg

    Province de Kandahar
    Informations encore confuses à Kandahar. Les talibans ont capturé les districts de Takhta Pul et Daman à Kandahar. Ils auraient été aperçus dans le centre ville de Kandahar, mais le ministère de la défense affirme que la ville n'est pas tombée et que l'armée résiste toujours.
    E8pt2UYXIAMX0vd.jpegUne source locale semble avoir confirmé cette revendication, affirmant que les forces gouvernementales se seraient retirées en masse vers une installation militaire à l'extérieur de la ville.

    Province de Logar
    Abdul Qayoum Rahimi, gouverneur de la province de Logar s'est rendu aux Talibans avec plus de 100 combattants. Rappelons que la province de Logar est la province d'origine du président afghan Ashraf Ghani.
    Le bureau du gouverneur, le siège de la police et d'autres installations sont tombés aux mains des talibans tandis que les combats autour du siège de services de sécurité (NDS) et de  la base de Khider se poursuivent.
    E8qZ_lpWUAEhnxH.jpeg

    Au moment de la prise de Pul-e-alam par les talibans, certains soldats afghans ont refusé de se rendre et ont tenté de s'échapper. Leur convoi a été pris en embuscade et décimé par les talibans. Certains ont été tués et blessés tandis que les autres ont été capturés vivants. Vidéo.

    Province de Takhar
    Les talibans ont lancé un assaut sur le district de Warsaj dans la province de Takhar. Le district était un refuge pour les troupes de l'ANDSF en retraite. Il y a des rapports de violents combats et des victimes. Certaines sources pro-talibans affirmant que l'ANDSF a commencé à battre en retraite. Cette dernière 'information n'est pas encore confirmée. Ci-dessous photo de talibans à Warsaj :
    E8rtDZJXsAIlsB1.jpeg

    Atmosphère de panique à l'ambassade américaine de Kaboul
    Une atmosphère de panique règne à l'ambassade des États-Unis à Kaboul. Il n'y a plus de courier. Presque tous les employés font leurs valises et un très petit nombre acceptera de se rendre à un autre endroit. Le personnel se prépare à détruire les papiers sensibles, les ordinateurs, les téléphones.

    Les États-Unis et la Grande-Bretagne envoient des troupes en Afghanistan pour évacuer le personnel de leurs ambassades
    Des responsables américains ont confirmé l'envoi de 8 000 soldats en Afghanistan pour sécuriser l'ambassade américaine à Kaboul et pour faciliter le retrait du personnel militaire américain encore présent dans le pays. La Grande-Bretagne a également annoncé qu'elle enverrait environ 600 soldats en Afghanistan.

    Le porte-parole du Pentagone, John F. Kirby, a déclaré jeudi que les talibans progressaient à travers l'Afghanistan et que les troupes américaines auront pour mission d'assurer la sécurité du personnel de l'ambassade américaine et faciliter le départ des traducteurs afghans vers Kaboul et d'autres bases militaires américaines.

    Kirby a noté que le premier vol aurait lieu dans trois jours et transporterait la première partie des 8 000 soldats, dont trois forces terrestres, deux unités navales et une unité militaire, à l'aéroport de Kaboul.

    Selon Kirby, un total de 8.000 soldats américains seront envoyés en Afghanistan et seront commandés par Pete Wazley, le commandant de la marine américaine.

    Le Pentagone a ajouté que ces forces seront autorisées à se défendre en cas d'attaque.

    Selon le département américain de la Défense, la prochaine phase du programme de transfert de troupes américaines en Afghanistan comprendra environ 1 000 fonctionnaires pour faciliter le processus des demandeurs de visa américains. Selon un porte-parole du Pentagone, le personnel sera stationné en Afghanistan ou dans d'autres régions, dont le Qatar, dans quelques jours.

    La troisième phase du programme prévoit l'envoi d'une équipe d'infanterie de l'armée américaine de Caroline du Nord au Koweït et, si nécessaire, constituera une force de réaction rapide pour la sécurité de Kaboul.

    Kirby a déclaré que les troupes seraient stationnées au Koweït la semaine prochaine.

    Pendant ce temps, le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a déclaré que la Grande-Bretagne envoyait des centaines de soldats en Afghanistan pour aider les citoyens britanniques et les traducteurs locaux.

    Selon Wallace, le nombre de ces soldats, y compris les équipes médicales, atteindront 600 personnels.

    Par ailleurs, le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a averti vendredi que son pays pourrait retourner en Afghanistan s'il commençait à abriter al-Qaïda d'une manière qui menace l'Occident.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Rayhana (15 ans).jpegKaboul : Explosion devant une école dans un quartier chiite - au moins 58 morts et 150 blessés
    Une explosion devant l'école de filles Sayyid al-Shuhada, samedi 8 mai 2021 à Kamel, 13 ans.jpegKaboul, a fait moins 58 morts et 150 blessés, a annoncé le ministère afghan de l'Intérieur. De nombreux blessés sont dans un état critique. La plupart des victimes sont des écolières à part 7 ou 8 personnes.

    L'explosion s'est produite dans le quartier de Dasht-e-Barchi (13e arrondissement), dans l'ouest de la capitale afghane, au moment où les habitants faisaient leurs courses à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd el-Fitr qui va marquer la semaine prochaine la fin du mois de jeûne du ramadan. Il s'agit d'un quartier peuplé majoritairement par des chiites hazaras, souvent pris pour cible par des militants islamistes sunnites.

    Ci-contre : Rayhana (15 ans - à gauche), et Kamel (13 ans - à droite), deux des jeunes victimes. 

    Une enquête pour "attaque terroriste" a été ouverte, a déclaré à l'AFP le porte-parole adjoint du ministère de l'Intérieur Hamid Roshan. "Les gens sur place sont furieux et s'en sont pris aux ambulanciers", a déploré de son côté le porte-parole du ministère de la Santé, Dastagir Nazari.

    La cible et le modus operandi laisse plutôt penser à un attentat de l'Etat islamique.
    2021:05:08.jpegGGGKAB212_AFGHANISTAN-BLAST-_0508_11-1620493330_44_430077.jpeg

    E04Mxr_WUAMSiu1.jpeg

    Province de Logar
    Les forces de sécurité afghanies ont tué le mollah Qati Kulangari, un chef d'équipe des talibans et ses trois compagnons dans la région de Sarsang de la ville de Pul-e-Alam, la capitale de la province de Logar. Trois autres talibans ont été blessés lors d'un affrontement vendredi 7 mai.

    Province de Nangarhar : Arrestation d'un membre des services de renseignement taliban

    Un membre des renseignements taliban et une autre personne soupçonnée de collaborer avec le groupe ont été arrêtés à Nangarhar.

    Sharif, connu sous le nom de "Qari," a été arrêté par les forces de sécurité afghanes vendredi soir dans le district de Behsud.

    Le mollah Sharif collectait des informations en vue de mener une attaque contre plusieurs points de contrôle dans la province  lorsqu'il a été identifié et arrêté, a rapporté le bureau des médias de Nangarhar.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Herat
    L'explosion d'une mine dans la ville de Herat blesse quatre personnes
    Quatre personnes ont été blessées par l'explosion d'une mine magnétique dans le quartier "Tank Markaz" de la ville de Herat. 

    Ibrahim Mohammadi, chef du service d'ambulance de Herat, a déclaré que quatre personnes, dont un soldat, deux enfants et un civil, avaient été blessées par l'explosion.

    La cible était un véhicule des pompiers de Herat. L'explosion a eu lieu à quelques mètres du siège du commandement de la police de Herat.

    Il y a quelques jours, plusieurs roquettes avaient été tirées contre le poste de police du district d'Injil à Herat.

    Province de Logar
    Au moins 26 personnes auraient été tuées et 110 autres blessées par l'explosion d'une voiture piégée (SVBIED) à Puli Alam, la capitale de la province de  Logar, vendredi soir, 30 avril 2021.

    L'attentat suicide a frappé une maison d'hôtes .Personne n'a encore revendiqué l'attentat. Rien n'indique que la maison d'hôtes était spécialement visée. Il semble plutôt que la cible était la police qui s'attendait depuis quelques jours à une telle attaque sur la base d'informations. En Afghanistan, les maisons d'hôtes sont des logements souvent fournis gratuitement par le gouvernement, généralement pour les pauvres, les voyageurs et les étudiants.
    2.59497136.jpg

     

     

     

     

     

    .

  • Afghanistan : 37 talibans  tués et 28 blessés lors d'opérations sécuritaires dans la province de Kandahar

    Imprimer

    Le ministère afghan de la Défense a annoncé dans un communiqué, lundi 5 avril 2021, qu'au moins 37 talibans avaient été tués et 28 autres blessés, au cours d'opérations menées par les forces afghanes soutenues par les forces aériennes dans les régions d'Arjindab et Zirai de la province de Kandahar, au sud du pays.

    Le ministère de la Défense a ajouté que les forces afghanes avaient confisqué 90 motos lors des opérations qui ont eu lieu dimanche, détruit "une grande quantité d'armes" des talibans et déminé le village de Tabin à Arjindab.

    Les talibans n'ont fait aucun commentaire sur ces opérations.

    Selon des responsables locaux de la région de Kandahar, le district d'Arjindab a été repris aux talibans après l'opération des forces de sécurité.

    Certaines parties de la région étaient sous l'influence des talibans depuis les derniers mois. 

    Kaboul
    Ferdows Faramarz, un porte-parole du commandement de la police de Kaboul, a déclaré qu'au moins trois membres du personnel de sécurité avaient été tués et 12 autres blessés par l'explosion d'une voiture piégée dans le quartier de Paghman à Kaboul..
    2021:04:05.jpeg

    Province de Badakhshan : Les forces de sécurité ont repris plusieurs districts aux Talibans
    Selon des sources de sécurité afghanes, environ 70 Taliban auraient été tués et blessés à la suite d'opérations aériennes et terrestres menées par les forces de sécurité dans le district de Nasi Darwaz, dans la province de Badakhshan.

    Le ministère de la Défense a annoncé dimanche 15 juin qu'il avait repris le contrôle de certaines positions taliban à Nasi après trois ans avec de lourdes pertes.

    Selon le ministère, l'armée, les commandos, la police et les unités de soulèvement populaire ont pris part à l'opération.

    Ainsi, le ministère de la Défense nationale a annoncé que toutes les hauteurs de Ghoghz, Diolakh Mountain, Sar Soghachaha, Lalam Kodin Mountain, Kajkaha Mountain et la zone verte jusqu'au pont Doab ont été reprises par les forces de sécurité.

    Ces zones étaient sous le contrôle des talibans depuis plus de trois ans.

    Le porte-parole de la police du Badakhshan, Sanaullah Rohani, qui se trouve à Nusay, a déclaré que quatre autres positions des talibans avaient été capturées et que les corps des taliban tués étaient toujours sur place. 

    Selon Rohani, l'opération a infligé de «lourdes» pertes aux talibans. Il a ajouté que le chef militaire général des talibans de la région faisait partie des personnes tuées.

    Un porte-parole de la police du Badakhshan a déclaré que l'opération avait été menée sous le commandement de Mohammad Sadegh Moradi, chef de la police du Badakhshan.

    Il a ajouté que les opérations aériennes avaient été suspendues en raison de fortes pluies, mais que le nettoyage se poursuivrait.

    Par ailleurs, des sources locales ont déclaré que les talibans avaient posé des mines à Dwabagi et détruit une partie de la route.

    Il est à noter que ces montagnes sont situées au milieu d'un point stratégique et au carrefour entre les districts de Nasi, Sheki, Maimi, Kufab et Raghistan.
    EyIbWcnXIAEmWTt.jpeg
    Province de Helmand
    Les talibans ont tué une vingtaine de soldats afghans et ont capturé vivants 11 autres lors d'un raid nocturne sur un avant-poste de l'ANDSF à Nahri Saraj, dans le Helmand. Vidéo.

    Toujours dans la même province de Helmand, les talibans ont revendiqué avoir mené une embuscade visant un convoi de l'ANDSF près de Gereshk.
    EyMoO4dXIAUXTWc.jpeg

    Province de Logar : L'armée découvre une cache de mines magnétiques
    Une cache de bombes magnétiques a été découverte et saisie lors d'une opération conjointe menée par le GCPSU et la CTU dans la ville de Pul-e-Alam de la province de Logar. La découverte des explosifs permet de déjouer des attaques terroristes et d'éviter à la ville de nouvelles tragédies.
    2021:04:05.jpeg

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer
    Kaboul : Trois explosions secouent la capitale afghane
    Kaboul a été secoué par trois explosions lundi matin, au milieu d'une vague de meurtres ciblés et de tentatives d'assassinats qui ont provoqué un violent tollé au sein de la communauté internationale.

    Les deux premières explosions se sont produites vers 8 h 37 lorsque deux engins piégés ont explosé dans la région de Sarak-e-Shura dans le PD3 de la ville de Kaboul. La police a déclaré que le véhicule visé appartenait au ministère de la Communication et des Technologies de l'information, mais qu'il n'y avait pas eu de victimes.

    Troisième explosion.jpeg

    Au moins un civil a été tué et un autre blessé lorsqu'un engin piégé a explosé, lundi 18 janvier vers 04H45 contre un véhicule Toyota Corolla, a informé la police. L'incident s'est produit sur la route Char Qala-e-Chardehi dans la PD6 de Kaboul. Il semble que cette attaque soit à imputer à l'Etat islamique.

    1ere explosion - 2.jpeg

    Province du Badakhshan
    Huit villages ont été débarrassés des talibans au cours d'une opération de l'Armée afghane dans le district d'Argo, dans la province du Badakhshan, a déclaré aujourd'hui le ministère afghan de la défense, ajoutant que quatre talibans ont été tués et trois autres blessés.

    EsBJcJgVgAA_1t3.jpeg

    2021:01:18.jpegProvince de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) ont arrêté un membre présumé des Talibans dans la province de Nangarhar. Le jihadiste était sur le point d'assassiner un chef de tribu dans le district de Khogyani. 
     
    Province de Baghlan : Les talibans attaquent la capitale provinciale de Baghlan - au moins 10 membres des forces de sécurité tués
    La situation sécuritaire dans la province de Baghlan s’est détériorée. Les forces gouvernementales ne sont plus en mesure d'arrêter l'expansion des talibans et sont régulièrement la cible des attaques du mouvement islamiste.
     
    Hier soir, au moins 8 membres des forces de sécurité ont été tués et deux autres blessés par les talibans à Pul-e-Khumri - la capitale de la province et la plus grande ville de Baghlan. Deux autres membres du personnel sont toujours portés disparus et deux véhicules ont été détruits. Selon le rapport, les talibans ont attaqué un avant-poste de sécurité sur l'autoroute Baghlan-Samangan.
     
    Les talibans ont également attaqué une position de l'armée dans le secteur de Saif Khan de la ville de Pul-e-Khumri. Les talibans ont incendié un véhicule blindé, tué 2 soldats et capturé 5 autres. La capitale provinciale est officiellement contrôlée par les forces gouvernementales, mais en fait, les talibans jouissent de la liberté d'action dans la ville qui pourrait bientôt tomber entre leurs mains.

    Province de Logar : 2 agents des NDS tués
    Deux agents des services de renseignement afghans (NDS) (identifiés ensemble sur cette photo comme Farhad et Mirwais) ont été tués, lundi 18 janvier,  à Pul-e-Alam, province de Logar.

    EsB5i75XABAYADS.jpeg

    18jan2021_Afghanistan_map_2-768x568.jpg

     

     
     
     
  • Afghanistan : Au moins 5 morts, dont 4 médecins, dans un attentat à Kaboul

    Imprimer
    Au moins cinq personnes, dont quatre médecins travaillant dans une prison où sont détenus des centaines de talibans, ont été tués mardi à Kaboul dans l'explosion d'une bombe placée sous leur voiture, a annoncé la police afghane.
     
    "Cinq personnes ont été tuées dans l'explosion et deux blessées", a indiqué le porte-parole de la police de Kaboul, Ferdaws Faramarz. Quatre des victimes sont des docteurs qui se rendaient à la prison de Pul-e-Charkhi, où ils travaillaient. Un passant a également été tué dans l'explosion d'une "bombe magnétique" fixée sous la voiture de ces médecins, dans un quartier du sud de la capitale, a-t-il précisé.
     
    Située en périphérie est de Kaboul, la prison de Pul-e-Charkhi abrite des centaines de combattants talibans et autres criminels.
     
    Depuis quelques mois, la capitale afghane est en proie à une recrudescence des violences en dépit des pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement en cours depuis septembre à Doha. Le groupe Etat Islamique (EI) a assumé la responsabilité ces dernières semaines de plusieurs attentats sanglants dans la capitale, dont ceux contre l'université et un autre centre éducatif, qui avaient fait près de 50 morts, ainsi que d'une récente série d'attaques à la roquette également meurtrières.
     
    Dimanche, 10 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées à Kaboul dans l'explosion d'une voiture piégée visant un député, Mohammad Wardak, qui a lui-même été blessé. 
     
    Plusieurs provinces connaissent aussi une hausse des violences, les talibans ayant mené récemment des attaques quasi-quotidiennes contre les forces gouvernementales, principalement dans les zones rurales. Les assassinats ciblés de journalistes, personnalités politiques et défenseurs des droits sont également devenus de plus en plus fréquents ces derniers mois en Afghanistan. Un troisième journaliste est mort en deux mois, mardi à Ghazni (est). Rahmatullah Nekzad a été tué près de chez lui en se rendant à la mosquée, par des hommes armés d'un pistolet muni d'un silencieux.
     
    Le gouvernement afghan accuse les talibans d'être à l'origine de ces attaques et meurtres souvent non revendiqués, et de chercher à peser ainsi sur les négociations à Doha, qui ont été suspendues jusqu'au 5 janvier.

    Découvertes de bombes et arrestation d'un terroriste
    Des agents de la police afghane et des services de renseignement (NDS)  ont arrêté un terroriste qui plantait des mines (IED) près de la ville de Pul-e-Alam, dans la province de Logar. Deux bombes destinées à être posées en bord de route ont également été saisies sur le détenu. 

    Ep0-i_YXMAEc7cw.jpeg

    Par ailleurs, l'unité de déminage de la police a découvert et désamorcé deux bombes (IED) placées en bord de route par des terroristes dans les provinces de Daikundi et Kunduz.
  • Afghanistan : Une voiture piégée tue au moins 17 personnes juste avant le cessez-le-feu jeudi

    Imprimer

    Au moins 17 personnes ont été tuées par l'explosion d'une voiture piégée dans la ville de Puli Alam, dans la province de Logar, jeudi, alors que la foule faisait ses courses pour la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, ont indiqué des responsables et un médecin.
    "Dix-sept corps et 21 personnes blessées ont été amenés à notre hôpital", a déclaré Sediqullah, médecin-chef d'un hôpital de la ville de Puli Alam.
    Le ministère de l'intérieur a confirmé l'explosion, qui a eu lieu juste avant le cessez-le-feu de trois jours à partir de vendredi entre les talibans et Kaboul.
    "C'était un attentat suicide à la voiture piégée dans un lieu très fréquenté où nos gens faisaient leurs courses pour l'Aïd al-Adha", a déclaré à l'AFP Dedar Lawang, porte-parole du gouverneur de Logar. La trêve devrait durer pendant toute la durée du festival, qui marque la fin du hajj.
    Le ministère de l'intérieur a condamné l'explosion.
    "Les terroristes ont une fois de plus frappé la nuit de l'Aïd al-Adha et tué un certain nombre de nos compatriotes", a déclaré le porte-parole du ministère de l'intérieur, Tariq Arian.
    Le porte-parole des talibans a nié toute responsabilité
    Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a déclaré que l'explosion n'avait "rien à voir" avec le mouvement Taliban.