Province de Takhar

  • Afghanistan : Au moins 25 membres des forces de sécurité tués dans une embuscade des talibans

    Imprimer

    Au moins 25 membres des forces de sécurité afghanes ont péri dans une embuscade attribuée aux talibans dans le district de Baharak dans la province de Takhar, au nord-est de l'Afghanistan, ont annoncé mercredi 21 octobre les autorités locales. Parmi les personnes décédées, on compte le colonel Raz Mohammad Durandish (photo ci-dessus), chef de la sécurité du commandement de la police de Takhar.

    Mohammad Javad Hijri (porte-parole).jpeg"Les combats se poursuivent et il y a aussi beaucoup de victimes chez les talibans", a déclaré à l'AFP Jawad Hejri (phot ci-contre), porte-parole du gouverneur de la province de Takhar. Abdul Qayoum, directeur des services de santé de la province, a confirmé l'attaque en faisant cependant état d'un bilan de 34 membres des forces de sécurité tués, parmi lesquels figure selon lui le chef adjoint de la police de la province.

    "Ces forces de sécurité étaient en route pour une opération dans le district quand ils ont été attaqués par les talibans", a déclaré M. Hejri. "Les talibans avaient pris position dans les maisons autour de la zone. Ils ont tendu une embuscade à nos forces qui se trouvaient là dans le cadre d'une opération contre l'ennemi." Les talibans n'ont fait aucun commentaire sur cette attaque.

    Les talibans et les Etats-Unis ont conclu en février un accord historique après 19 années de guerre. Washington s'est engagé à retirer tous ses militaires d'Afghanistan, et en contrepartie les rebelles ont promis de ne plus laisser de groupes terroristes opérer depuis les territoires qu'ils contrôlent, de ne plus attaquer les villes et d'engager des négociations de paix directes et inédites avec le gouvernement de Kaboul.

    Mais ces négociations n'ont commencé qu'en septembre à Doha, au Qatar, avec beaucoup de retard, et la violence n'a pas réellement baissé, tandis que les forces américaines ont continué leur retrait au rythme prévu, sinon plus rapidement.

    Mode opératoire des Talibans
    Les Talibans se positionnent dans des tunnels et disposent des mines télécommandées tout autour. Quand les commandos de l'armée afghane s'approchent des tunnels, les talibans font exploser les mines et commencent à tirer sur les membres de l'armée en s'aidant d'appareils de vision nocturne, obligeant les militaires à battre en retraite.
    Voir la vidéo

  • Afghanistan : Les talibans tuent 17 forces pro-gouvernementales dans la province de Takhar

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    Au moins 17 membres de la « force de soulèvement populaire » ont été tués lors d’une attaque nocturne des talibans dans la province de Takhar, dans le nord de l’Afghanistan, a déclaré un responsable dimanche.
    Mohammad Javad Hijri, un porte-parole du gouverneur de la province, a déclaré que quatre autres personnes avaient été blessées après que les insurgés aient attaqué la base des forces dans le district de Khwaja Bahauddin.
    Il a ajouté que la « force de soulèvement populaire » était dirigée par Malik Ahmad Tatar, un commandant redouté connu localement comme un ennemi impitoyable des talibans.
    Hijri a déclaré que des renforts ont été envoyés sur le site de l’attaque, ajoutant que les talibans ont été repoussés.
    Les talibans ont revendiqué l’attaque.
    Le groupe a multiplié les attaques contre les forces pro-gouvernementales récemment. Cette dernière attaque survient un jour après que les talibans aient tué 10 soldats lors d’une attaque à la bombe dans le sud de la province de Helmand.

  • Afghanistan: L’armée de l’air tadjik a ​​attaqué des positions des talibans dans la province de Takhar

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais)

    Quatre avions de combat tadjiks ont attaqué des positions des talibans, situées dans la province de Takhar dans le nord-est de l’Afghanistan. Six talibans auraient été tués au cours du raid et neuf autres blessés.
    Le raid a été décidé suite à un affrontement armé enregistré la veille entre trafiquants de drogue afghans et les gardes-frontières tadjiks. Deux soldats tadjiks auraient été tués au cours des échanges de tirs.
    L’affrontement a également été confirmé sur Radio Azadi par Zabihulla Mujahid, un porte-parole des talibans.
    De son côté, le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a démenti les informations publiées par Reuters selon lesquelles des avions militaires russes auraient participé au raid. « L’information de l’agence de nouvelles britannique Reuters sur des frappes aériennes présumées menées par des avions russes dans la région frontalière du nord-est de l’Afghanistan n’est pas vraie », – a déclaré dans un communiqué le ministère de la Défense de la Russie.

    Lire la suite