Province de Takhar

  • Afghanistan : Vers la fin de toute résistance à l'avancée des talibans - Pire que la chute de Saïgon en 1975 (mise à jour au fur et à mesure des évènements)

    Imprimer

    Les talibans aux portes de Kaboul
    Les talibans sont presque arrivés aux portes de Kaboul vendredi 13 août 2021, continuant leur implacable progression en Afghanistan, d'où les États-Unis et le Royaume-Uni vont évacuer en catastrophe leurs ressortissants et diplomates. Ce vendredi 13 août, seules trois grandes villes sont encore sous l'autorité du gouvernement : la capitale, Kaboul, Mazar-i-Sharif, la plus grande ville du nord, et Jalalabad (est).
    Aout 2021.jpeg

    Province de l'Uruzgan
    Mohammad Omar Shirzad.jpegMohammad Omar Shirzad (photo), le gouverneur de la province d'Uruzgan, affirme que la crise actuelle dans la province est en train d'être résolue grâce à la médiation des sages tribaux.
    "Nous négocions toujours activement avec les talibans", a déclaré Sherzad. Nous parlons et nous verrons ce qui se passe. "
    A Tirinkot, la capitale de la province, les tallibans sont en train de récupérer les armes des soldats.
    Cela faisait des mois que des combats avaient lieu entre les forces de sécurité et de défense afghanes et les talibans autour de la ville de Tirinkot.

    Province de Farah
    Cinq hauts responsables de Farah se sont réfugiés en Iran avec des centaines de membres des forces de sécurité.
    E8rHCIXUYAUcdbv.png

    Province de Faryab
    Les talibans ont lancé l'assaut sur la ville de Maymana, capitale de la province de Faryab, ce vendredi soir 13 août. Les talibans ont offert un accord de reddition aux responsables de Faryab, qui l'ont refusé et déclaré qu'ils allaient se battre jusqu'au bout. Les combats font actuellement rage dans la ville.
    E8r744AXMAIYdSp.jpeg

    E8r74fIX0AI2UZu.jpeg

    Province de Ghor
    Les talibans ont capturé Firozkoh, la capitale provinciale. Les autorités locales afghanes ont confirmé que la ville, qui compte environ 130 000 habitants, est tombée sans aucune résistance, les forces de sécurité et les représentants du gouvernement s'étant retirés de la ville. La députée Fatima Kohistani a accusé le gouverneur de la province de Ghor d'avoir cédé la ville aux talibans.

    Province de Helmand
    La ville de Leshkar Gah dans la province du Helmand, qui compte une population de 200 000 habitants, est passée sous le contrôle des talibans islamistes radicaux.
    Les affrontements ont duré des semaines autour de la ville, que les talibans tentaient de prendre depuis longtemps. Mais la ville a finalement été prise par les talibans malgré l'envoi d'une unité militaire spéciale et un appui aérien des armées de l'air afghanes et américaines. La situation a tourné à l'avantage des talibans vendredi matin 13 août après de violents combats. Abdulmacid Akhundsada, membre du Conseil provincial, a déclaré que Sami Sadate, l'un des commandants de l'armée afghane dans la région, et le gouverneur avaient quitté la ville ce vendredi matin. Les forces de sécurité de la ville se sont également retirées. 
    La grande base militaire de Lashkargah est également tombée aux mains des talibans.

    Lashkargah.jpeg

    Province de Herat : le chef de guerre Ismaïl Khan s'est rendu aux talibans
    Les talibans ont capturé le guerre afghan Ismaïl Khan après la chute d'Herat. L'ancien chef moudjahidin et membre dirigeant du parti Jamaat-e-Islami s'est rendu. Vidéo.

    Ismaïl Khan.jpeg

    Ismaïl Khan (2).jpeg

    Une source bien informée de la province d'Herat a déclaré qu'environ 800 membres des forces afghanes ont évacué l'aéroport de Shindand avant l'arrivée des talibans.
    EKvdquww.jpeg

    Province de Kandahar
    Informations encore confuses à Kandahar. Les talibans ont capturé les districts de Takhta Pul et Daman à Kandahar. Ils auraient été aperçus dans le centre ville de Kandahar, mais le ministère de la défense affirme que la ville n'est pas tombée et que l'armée résiste toujours.
    E8pt2UYXIAMX0vd.jpegUne source locale semble avoir confirmé cette revendication, affirmant que les forces gouvernementales se seraient retirées en masse vers une installation militaire à l'extérieur de la ville.

    Province de Logar
    Abdul Qayoum Rahimi, gouverneur de la province de Logar s'est rendu aux Talibans avec plus de 100 combattants. Rappelons que la province de Logar est la province d'origine du président afghan Ashraf Ghani.
    Le bureau du gouverneur, le siège de la police et d'autres installations sont tombés aux mains des talibans tandis que les combats autour du siège de services de sécurité (NDS) et de  la base de Khider se poursuivent.
    E8qZ_lpWUAEhnxH.jpeg

    Au moment de la prise de Pul-e-alam par les talibans, certains soldats afghans ont refusé de se rendre et ont tenté de s'échapper. Leur convoi a été pris en embuscade et décimé par les talibans. Certains ont été tués et blessés tandis que les autres ont été capturés vivants. Vidéo.

    Province de Takhar
    Les talibans ont lancé un assaut sur le district de Warsaj dans la province de Takhar. Le district était un refuge pour les troupes de l'ANDSF en retraite. Il y a des rapports de violents combats et des victimes. Certaines sources pro-talibans affirmant que l'ANDSF a commencé à battre en retraite. Cette dernière 'information n'est pas encore confirmée. Ci-dessous photo de talibans à Warsaj :
    E8rtDZJXsAIlsB1.jpeg

    Atmosphère de panique à l'ambassade américaine de Kaboul
    Une atmosphère de panique règne à l'ambassade des États-Unis à Kaboul. Il n'y a plus de courier. Presque tous les employés font leurs valises et un très petit nombre acceptera de se rendre à un autre endroit. Le personnel se prépare à détruire les papiers sensibles, les ordinateurs, les téléphones.

    Les États-Unis et la Grande-Bretagne envoient des troupes en Afghanistan pour évacuer le personnel de leurs ambassades
    Des responsables américains ont confirmé l'envoi de 8 000 soldats en Afghanistan pour sécuriser l'ambassade américaine à Kaboul et pour faciliter le retrait du personnel militaire américain encore présent dans le pays. La Grande-Bretagne a également annoncé qu'elle enverrait environ 600 soldats en Afghanistan.

    Le porte-parole du Pentagone, John F. Kirby, a déclaré jeudi que les talibans progressaient à travers l'Afghanistan et que les troupes américaines auront pour mission d'assurer la sécurité du personnel de l'ambassade américaine et faciliter le départ des traducteurs afghans vers Kaboul et d'autres bases militaires américaines.

    Kirby a noté que le premier vol aurait lieu dans trois jours et transporterait la première partie des 8 000 soldats, dont trois forces terrestres, deux unités navales et une unité militaire, à l'aéroport de Kaboul.

    Selon Kirby, un total de 8.000 soldats américains seront envoyés en Afghanistan et seront commandés par Pete Wazley, le commandant de la marine américaine.

    Le Pentagone a ajouté que ces forces seront autorisées à se défendre en cas d'attaque.

    Selon le département américain de la Défense, la prochaine phase du programme de transfert de troupes américaines en Afghanistan comprendra environ 1 000 fonctionnaires pour faciliter le processus des demandeurs de visa américains. Selon un porte-parole du Pentagone, le personnel sera stationné en Afghanistan ou dans d'autres régions, dont le Qatar, dans quelques jours.

    La troisième phase du programme prévoit l'envoi d'une équipe d'infanterie de l'armée américaine de Caroline du Nord au Koweït et, si nécessaire, constituera une force de réaction rapide pour la sécurité de Kaboul.

    Kirby a déclaré que les troupes seraient stationnées au Koweït la semaine prochaine.

    Pendant ce temps, le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a déclaré que la Grande-Bretagne envoyait des centaines de soldats en Afghanistan pour aider les citoyens britanniques et les traducteurs locaux.

    Selon Wallace, le nombre de ces soldats, y compris les équipes médicales, atteindront 600 personnels.

    Par ailleurs, le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a averti vendredi que son pays pourrait retourner en Afghanistan s'il commençait à abriter al-Qaïda d'une manière qui menace l'Occident.

  • Afghanistan : Situation sécuritaire

    Imprimer

    Kaboul 
    Selon le ministère de l'Intérieur (MoI), les forces spéciales de la Police nationale afghane (ANP) ont mené une série d'opérations ciblées dans le 5e arrondissement (PD-5) de la ville de Kaboul, au cours desquelles elles ont arrêté quatre personnes qui prévoyaient d'organiser une attaque à la roquette lors des prières de l'Aïd. Parmi les personnes arrêtées, se trouve le cerveau des attaques à la roquette d'Eid al-Adha. Ces terroristes étaient actifs dans la planification et le lancement d'attaques terroristes dans différentes parties de la ville de Kaboul, en particulier dans le district de Paghman.
    E7H-ayhWUAcCCwQ.jpeg

    Province de Bamyan
    Les talibans ont rassemblé des mollahs et des notables tribaux dans des mosquées du district de Sighan à Bamyan et leur ont ordonné de dresser une liste de jeunes filles et de veuves des forces de sécurité. Les talibans considèrent ces femmes et ces filles comme du butin et veulent les marier aux combattants talibans.
    E7CkjTrXMAYLkJd.jpeg

    Province de Herat 
    Les responsables de la province de Herat affirment que les forces de sécurité ont déjoué une attaque à grande échelle destalibans sur le barrage de Salma.
    Le bureau du gouverneur de Herat a déclaré dans un communiqué que les talibans avaient été pris en embuscade par les forces de sécurité avant de parvenir à lancer leur attaque.

    Province de Kandahar 
    Vendredi soir 23 juillet 2021,  les talibans sont entrés au domicile du comédien  Fazl Mohammad, connu sous le nom de « Khashe Javan », dans le district de Dand et l'ont abattu. Les talibans ont revendiqué son assassinat. Les talibans s'opposent de quelque manière que ce soit au rire et au bonheur. Tout le monde doit être sombre ! Vidéo de son enlèvement.
    E7AaqItX0AQjvJk.jpeg

    Province de Takhar 
    Les Forces nationales de sécurité et de défense (NSDF) ont mené des opérations dans les régions de Pul-e-Safi et de Khaskapa Bazaar  au cours desquelles 5 talibans, dont deux dirigeants, ont été tués et 5 autres blessés.
    E7DvdBCWEAANVSj.jpeg

  • Afghanistan : Situation sécuritaire

    Imprimer

    Province de Kapisa : Une attaque des talibans sur le district de Nijrab repousée
    Les responsables de la sécurité de la province de Kapisa affirment avoir repoussé une attaque majeure des talibans dans le district de Nijrab.

    Shaykh Shurash, porte-parole du commandement de la police de Kapisa, a déclaré que les talibans avaient lancé une offensive au milieu de la nuit du vendredi 16 juillet pour s'emparer du district de Nijrab de Dara-e-Afghanistan.

    Il a ajouté que les talibans s'étaient retirés avec de lourdes pertes face à la forte résistance des forces de sécurité.

    12 talibans, dont le commandant Maulvi Ehsanullah, ont été tués et 17 autres blessés dans l'attaque.

    La police de Kapisa a déclaré qu'à la suite d'opérations menées par les forces de sécurité, le mont Sabat, le mont Antenna, la colline Khaki et la vallée afghane ont été débarrassés des talibans qui auraient fui la région.

    De son côté, le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid a affirmé que le district de Nejrab avait été repris par les talibans.
    Kapisa-10-1536x768.jpeg

    Province de Takhar : Violents combats autour de la ville de Taloqan ; progression des commandos de l'armée afghane
    Les combats font rage autour de la capitale provinciale, Taloqan. Selon certaines informations non vérifiées, les forces gouvernementales progresseraient.

    Zinauddin Seyhoun Khorasani, un journaliste local dans la province de Takhar, a déclaré samedi 17 juillet qu'il y avait de violents combats dans la province de Takhar et que les combats entre les forces de sécurité et les talibans se poursuivaient à deux kilomètres de la ville de Taloqan.

    Selon Khorasani, les combats se déroulent sans discontinuer depuis vendredi soir. Les talibans ont engagé le combat vers 5 heures du matin dans la région de Nahr-e-Chaman et le pont Marshal Fahim à Taloqan.

    Il a ajouté que l'attaque s'était heurtée à une forte résistance de la part des forces de sécurité.

    La source a ajouté que les forces de sécurité ont capturé les zones contrôlées par les talibans de Nahr-e Chaman et Paul Marshall Fahim en début d'après midi, samedi 17 juillet, et ont repoussé les talibans.

    Khorasani a précisé que les affrontements se déroulaient actuellement dans la région de "Ahandreh" et "Pol Jalad" au sud-est de la ville de Taloqan.

    Il a déclaré que l'armée de l'air avait attaqué les positions des talibans dans la région.

    Cependant, Zainuddin Khorasani a ajouté que la situation dans la province de Takhar était très inquiétante et que les gens paniquaient.

    Rappelons que les talibans ont récemment exécuté plus de 20 commandos de l'armée dans la province de Takhar. L'exécution des commandos a provoqué une condamnation nationale et internationale.

    Le bureau du procureur général a annoncé jeudi 15 juillet qu'il enquêtait sur l'affaire. 

  • Afghanistan : Combats à Qala-i-Naw,  la première grande ville visée par une offensive des talibans

    Imprimer

    Violents combats dans la ville de Qala-i-Naw, capitale de la province de Badghis
    Des combats opposaient jeudi matin 8 juillet 2021  les talibans à l'armée afghane dans la ville de Qala-i-Naw (nord-ouest), première capitale provinciale à subir une offensive de la part des insurgés depuis le début de la dernière phase du retrait des troupes américaines.

    "Les talibans sont toujours dans la ville (...) On peut les voir passer et repasser sur leurs motos", a déclaré à l'AFP Aziz Tawakoli, un habitant de Qala-i-Naw, la capitale de la province de Badghis. "Les magasins sont fermés, il n'y a presque personne dans les rues", a-t-il ajouté, précisant que presque la moitié des résidents ont fui.

    Mercredi, quelques heures seulement après que l'armée américaine ait annoncé avoir achevé "à plus de 90%" son retrait d'Afghanistan, les talibans, qui se sont emparés depuis mai de vastes portions rurales du territoire et rapprochés de plusieurs grandes villes, sont entrés dans Qala-i-Naw, une ville d'environ 75.000 habitants.

    Les forces afghanes ont lancé une contre-offensive pour reprendre la ville. "Personne ne pouvait dormir la nuit dernière à cause des bombardements", a raconté Parisila Herawai, une militante de Qala-i-Naw. "En tant que femmes, nous sommes très inquiètes (...) Si les talibans restent dans la ville, nous ne pourrons plus travailler et nous allons perdre tous les progrès en matière de droits des femmes des 20 dernières années", a-t-elle ajouté.
    E5ws45nXIAI1bsA.jpeg

    Zia Gul Habibi, un membre du conseil provincial de Badghis, a confirmé que "la situation n'a pas vraiment changé depuis (mercredi)", faisant état de combats "sporadiques" dans la ville. "Certains membres des forces de sécurité qui ont rejoint les talibans les aident et les guident", a-t-il déploré.

    Mercredi, les insurgés ont libéré des centaines de détenus de la prison de la ville, et pris le contrôle du commissariat. Sur Twitter, le porte-parole du ministère de la Défense Fawad Aman, a déclaré que "de nouveaux commandos sont arrivés à Badghis la nuit dernière et vont lancer une opération de grande envergure".

    De son côté, le ministère afghan de la Défense a annoncé que 69 militants talibans avaient été tués et 23 autres blessés, lors des combats entre talibans et l'armée afghane à Qala-i-Naw.
    FlqVeV_f.jpeg

    Avancée inexorable
    Selon un responsable sécuritaire, l'offensive a également "affecté les provinces voisines" dont celle d'Herat, frontalière de l'Iran, où un district frontalier de Badghis est tombé aux mains des insurgés dans la nuit. "Cela a semé un petit peu la peur partout", a continué cette source sous couvert d'anonymat.  Selon des responsables locaux et les insurgés, deux districts de Herat en tout ont été pris dans la nuit, alors que les talibans se rapprochent du centre de la province.

    Les insurgés avaient déjà brièvement tenté en juin d'attaquer Kunduz, capitale de la province du même nom dans le nord du pays. Ils ont attaqué le quartier Bagh-e-Shirkat de la ville de Kunduz, chassé des habitants et incendié leurs maisons.

    Ross Wilson, le chargé d'affaires américain, a fortement critiqué l'offensive de Badghis, qui selon lui "viole les droits humains" et "rend encore plus difficile la vie de civils afghans qui luttent déjà face à la sécheresse, à la pauvreté et au coronavirus". 

    Selon Human Rights Watch, les talibans ont expulsé des personnes de leurs domiciles, et pillé ou incendié certaines habitations.

    Province de Helmand
    Les forces de sécurité nationale ont mené des opérations contre les talibans à Lashkar Gah, la capitale de la province d'Helmand, ainsi que dans les districts de Marjah, Garmsir et Nahr-e-Saraj. Cinq talibans ont été tués et quatre autres blessés au cours de ces opérations.
    E5xkZOiXoAsJwCU.jpeg

    Province de Laghman
    34 talibans, y compris leurs principaux commandants, ont été tués ou blessés lors d'une frappe aérienne dans la province de Laghman

    Ahmadullah.jpegProvince de Takhar
    Ahmadullah (photo), un haut commandant taliban, a été tué lors d'un affrontement avec les forces de sécurité et de défense dans le nord de la province de Takhar.
    Ahmadullah était un haut responsable du renseignement taliban à Takhar. Il a été impliqué dans des dizaines d'attaques dans la province de Takhar.

    Province de Zaboul
    Dans la province de Zaboul, les talibans ont pris le contrôle du dernier district de Shahr-e-Safa dans la province de Zaboul. Le district est tombé aux mains des talibans la nuit dernière après de violents combats avec les forces de sécurité.
    Les talibans ont déclaré dans un communiqué qu'ils avaient saisi un certain nombre d'armes et de munitions des forces afghanes dans ce district.
    Désormais, tous les districts de la province de Zaboul sont aux mains des talibans et seule la ville de Qalat à Zaboul est sous le contrôle du gouvernement afghan, mais la ville est encerclée de toute part par les talibans. Vidéo 
    Zabol.jpeg

    Le retrait des troupes américaines se poursuit comme si de rien n'était
    Pendant ce temps, le retrait des troupes de Washington continue tambour battant, malgré l'avancée inexorable des talibans à travers le pays et le recul des forces afghanes. Ces dernières sont désormais privées du crucial appui aérien américain.

    Les forces étrangères ont été évacuées de nombreuses bases, y compris la semaine dernière, de la base aérienne de Bagram, au nord de Kaboul. Il s'agissait de la plus importante installation militaire de la coalition en Afghanistan et du centre névralgique de ses opérations sur place depuis l'entrée des troupes américaines dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001. Le retrait définitif de l'armée américaine sera terminé d'ici la fin août, selon la Maison Blanche. Il mettra un point final à 20 ans d'intervention américaine dans le pays, la plus longue guerre menée par les Etats-Unis dans leur histoire.

  • Afghanistan : les talibans progressent dans de nombreuses provinces

    Imprimer

    Province de Badakhshan
    14 districts de la province de Badakhshan sont tombés aux mains des Talibans en moins de 48 heures, des centaines de soldats se sont rendus sans aucune résistance. Vidéo.

    Des sources pro-talibans affirmant que les talibans ont capturé les centres d'Argo et de du district Raghistan dans la province de Badakhshan.

    Près de Faizabad, la capitale de la province du Badakhshan; les talibans ont capturé un avant-poste au sommet d'une colline. Vidéo.

    Province de Faryab
    En raison du rapprochement des combats qui ont lieu actuellement à une dizaine de kilomètres du port de commerce d'Aqina, l'activité du port est à l'arrêt depuis plus d'une semaine. Le manque d'importations de marchandises à Aqina, les pénuries alimentaires se font déjà sentir.
    WxvQW_qG.jpeg

    Province de Kandahar
    Les talibans ont capturé le district clé de Myanshine dans leur ancien bastion de Kandahar après de violents combats nocturnes avec les forces gouvernementales afghanes, selon des responsables. C'est la dernière zone à avoir été saisie depuis que les troupes américaines ont commencé leur retrait définitif. Aucune revendication officielle des talibans pour le moment.

    Les talibans ont également capturé le district de Panjwai dans la province de Kandahar.
    Situé à une quinzaine de km de la ville de Kandahar, Panjwai fut longtemps un foyer taliban et le théâtre au cours des années d'importants combats entre rebelles et troupes de l'OTAN.
    Le président du conseil provincial de Kandahar, Jan Khakriwal, a confirmé la chute de Panjwai, tout en accusant les forces afghanes "en nombre suffisant" de "s'être retirées intentionnellement".  
    Sadiq Isa, porte-parole adjoint de l'armée nationale afghane, a déclaré : « Les forces de sécurité ont fait preuve de tactique en évacuant les civils du district de Panjwai à Kandahar afin d'éviter des pertes. Isa affirme que deux talibans ont été tués et un a été blessé lors des affrontements. Selon Radio Free Afghanistan de RFE/RL, il s'agit du sixième district de Kandahar à tomber aux mains des talibans ce mois-ci. Les districts de Shah Wali Kot, Khakriz, Maiwand, Maruf et Arghistan ont déjà été rapportés.
    Kandahar est la province de naissance du mouvement des talibans, qui s'empara du pouvoir en Afghanistan en 1996, mettant en place un régime islamique ultra-rigoriste avant d'être renversé par une coalition menée par les Etats-Unis en 2001, après les attentats du 11-Septembre.
    5o1f37qk.jpeg

    Province de Kunduz
    Au moins deux insurgés talibans ont été tués et deux autres capturés lors d'une embuscade tendue par la police nationale afghane dans le district d'Aliabad, dans le nord de la province de Kunduz. Une moto, des armes et du matériel ont également été récupérés sur les islamistes.

    E5c-10JWQAIPqtp.jpeg

    E5c-3hVWEAgZtnl.jpeg

    Province de Takhar
    Les talibans contrôlent désormais 16 districts de la province, il ne reste désormais que Taloqan, la capitale provinciale qui est encerclée.

    Après la chute d'une grande partie de la province de Takhar, le gouverneur  des talibans pour la province de Takhar, Mawlawi Noor Uddin, a fait une apparition dans la ville de Chaman à Takhar
    E5YVy24WEAEn0DG.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Opérations sanglantes des talibans alors que les Américains préparent leur départ
    Au moins 12 policiers afghans ont été tués dimanche 25 avril 2021, dont sept dans une embuscade des talibans au sud de la capitale, Kaboul, alors que les combats se poursuivent dans ce pays déchiré par la guerre alors que les forces américaines commencent à se retirer de ce pays. 

    Les deux attaques menées dans les provinces de Logar et de Kandahar sont survenues avec l'annonce du commandant militaire américain en Afghanistan, le général Scott Miller, de commencer à travailler pour retirer les forces étrangères restantes dans ce pays, en application des ordres du président Joe Biden.

    Dider Lawang, porte-parole du gouverneur de la province de Logar a confirmé que "Sept policiers avaient été tués et trois autres blessés lorsque des talibans ont tendu une embuscade à leurs voitures dans le district de Muhammad Agha." La police d'État, au sud de la capitale, Kaboul, a également confirmé l'attaque.

    Lors d'une autre attaque dimanche, un kamikaze a attaqué un véhicule de police dans le district de Mewand, dans le bastion taliban de la province méridionale de Kandahar, tuant cinq policiers et en blessant quatre.

    Le ministère afghan de l'Intérieur a déclaré dimanche que les talibans avaient mené six attentats suicides et 62 attentats à la bombe au cours des 10 derniers jours, tuant plus de 60 civils et en blessant 180.

    Le retrait des forces américaines commence
    Le général Miller, commandant des forces américaines et de l'OTAN en Afghanistan, a déclaré que les travaux avaient commencé pour remettre les bases restantes aux forces afghanes et retirer les soldats américains et de l'OTAN du pays.

    "Avec le début du retrait de tous les soldats américains, nous allons essentiellement céder les bases au ministère de la Défense et aux autres forces afghanes", a déclaré Miller aux journalistes à Kaboul, sans nommer ces bases.

    "Toutes nos forces se préparent maintenant à battre en retraite. Officiellement, la date de notification sera le premier mai, mais en même temps, nous avons commencé à prendre des mesures locales", a-t-il déclaré.

    L'armée remettra son équipement qui n'a pas besoin d'être retiré, en disant: «Nous cherchons à faire en sorte que les forces de sécurité afghanes disposent des bases et des équipements nécessaires à leur travail».

    Joe Biden avait annoncé plus tôt ce mois-ci que toutes les forces américaines restantes en Afghanistan seraient retirées d'ici le vingtième anniversaire des attaques du 11 septembre, ce qui ferait tomber le rideau sur la plus longue guerre américaine à l'extérieur de ses frontières.

    Le retrait a été retardé de près de cinq mois depuis l'accord entre les talibans et l'ancien président américain Donald Trump de retirer toutes les forces étrangères.

    Il y a environ une décennie, les États-Unis avaient près de 100.000 soldats en Afghanistan, mais ce nombre est tombé à 2500 pendant la présidence de Trump.

    Province de Takhar : Ralliement autour du fils d'Ahmad Shah Massoud
    Un certain nombre d'ex-commandants mudjahidines ont exprimé leur soutien à Ahmad Massoud, le fils de feu Ahmad Shah Massoud, lors d'un rassemblement dans le district de Farkhar dans la province de Takhar.  Ils ont annoncé qu'ils étaient prêts à combattre les Talibans à l'appui des forces de sécurité nationales afghanes.
    Vidéo

     

  • Afghanistan: Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Des responsables afghans ont confirmé, samedi 17 avril 2021, qu'au moins sept membres des forces pro-gouvernementales avaient été tués lors d'attaques nocturnes menées par les talibans dans deux provinces du pays.

    Province de Herat : 
    Le gouverneur de la province de Herat, Vahid Katale, a déclaré samedi que trois policiers avaient été tués lorsqu'une voiture piégée a ciblé leur poste de contrôle dans le district de Zinda Jan, dans la région ouest, vendredi soir.

    Katale a ajouté que huit civils, dont des enfants, avaient été blessés par l'explosion.

    Province de Takhar :
    Dans la province de Takhar, au nord du pays, quatre membres de la force pro-gouvernementale ont été tués et cinq autres  blessés lors d'une attaque menée après minuit par les talibans contre leur poste de contrôle à la périphérie de Taleqan, la capitale provinciale.
    2021:04:17.jpeg

    Province de Zabul :
    Par ailleurs, le ministère de la Défense a annoncé, samedi, que l'armée avait libéré 20 soldats et policiers d'une prison talibane dans la province méridionale de Zabul dans le cadre d'une opération militaire.
    2021:04:17 libération soldats .jpeg

    Les violences se poursuivent quotidiennement en Afghanistan dans un contexte de  pourparlers de paix extrêmement chaootique entre les représentants des belligérants à Doha, au Qatar, depuis septembre.

    Mercredi 14 avril, le président américain Joe Biden a annoncé le retrait des forces américaines d'Afghanistan d'ici le 11 septembre. L'OTAN a également annoncé la fin de sa mission en Afghanistan.

    Il y a actuellement environ 10 000 soldats de l'OTAN et de pays partenaires en Afghanistan qui soutiennent le gouvernement démocratiquement élu et conseillent les forces de sécurité dans leur lutte contre les talibans et l'Etat islamique.

    Les experts s'attendent à une guerre civile dévastatrice si les parties belligérantes ne parviennent pas à un accord politique avant le retrait complet des forces internationales du pays.